Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 26 – Le Siège des Dix Mille Bêtes

Livre 5, Chapitre 26 – Le Siège des Dix Mille Bêtes

Hellflower était assise dans le petit biplan construit par Sandspire, tapant dans ses jambes et tripotant ses pistolets. Ses yeux se portèrent sur Cloudhawk et le vieil homme alors qu’ils approchaient. L’ivrogne portait une forme humanoïde en bandoulière.

Cloudhawk lui fit un signe de la main. « Allons-y ! »

Hellflower vit ce qu’ils transportaient lorsqu’ils furent assez proches, et cela la figea sur place. Cloudhawk, cependant, était pressé. « Qu’est-ce que tu regardes bêtement ? On a des ennemis au cul ! »

Hellflower reconnut le Roi Wendigo – comment ne pourrait-elle pas ? C’était l’un des mutants génétiquement modifiés qu’elle avait aidé à créer.

C’était le résultat du programme qu’elle avait lancé à la base de Blackwater, et qu’elle avait reproduit pour Dark Atom lorsqu’elle avait déménagé. On ne pouvait pas se tromper sur son propre travail, et qui plus est, celui-ci en particulier était un spécimen qu’elle connaissait bien.

« C’est la Hyène ? Heh , ça fait un bail ! »

En effet, cette créature mi-homme mi-loup était connue sous un autre nom il y a des années. Bien qu’il ait considérablement changé depuis cette époque, Hellflower le reconnaissait toujours. Ils avaient passé des années ensemble à la base de Blackwater et avaient aidé Roste à créer ce monstre.

« Je me disais bien que tu me semblais familier. Ce putain de type. »

« Tu es… Cloudhawk ? »

Ce n’est qu’après leur bataille rangée que les deux hommes réalisèrent enfin qui ils combattaient. Maintenant qu’il savait ce qui se passait, le Repaire du loup et toute cette histoire avaient plus de sens pour lui. Seulement, la Hyène était beaucoup plus grande et forte qu’avant. Non seulement il était couvert de muscles, mais son pelage en forme de loup était aussi blanc comme neige.

Mais le plus important, c’était qu’il utilisait une relique. Ces griffes écarlates étaient une arme de tueur de dieux, et sans aucun doute, une arme de grande valeur. Sans les bénédictions qui lui avaient été accordées par le feu de Castigation, Cloudhawk aurait eu du mal à battre le métamorphe. Comment avait-il pu devenir si fort après seulement quelques années ? C’était comme s’il était une personne complètement différente.

De même, le Roi Wendigo n’avait pas non plus reconnu Cloudhawk au début. Après tout, il n’était plus du tout comme avant, et leur rencontre fut brève et remplie d’adrénaline. Alors que le Roi Wendigo avait reconnu l’odeur de Cloudhawk, il ne l’avait pas placé jusqu’à maintenant.

Il avait été porté pendant ce qui semblait être une éternité. Il savait maintenant par qui.

Le vieil ivrogne était hors du coup et demanda une clarification. « C’est un de vos amis ? C’est une sorte de malentendu ? Vous, les jeunes, pourrions-nous savoir dans quoi nous nous embarquons avant de commencer à donner des coups de poing la prochaine fois ? Je suis trop vieux pour m’occuper de cette merde. »

« Oublie ça. On parlera quand on sera de retour en ville. »

Cet acte était terminé. En parler maintenant était une perte de temps. Bien sûr, Cloudhawk connaissait Hyène, mais ils n’étaient pas amis. De toute façon, beaucoup de temps s’étaient écoulé. Cloudhawk ne savait rien du Roi Wendigo, de sa loyauté ou de son but.

La bête luttait contre ses liens en vain. Il était gravement blessé, et le vieil ivrogne le tenait fermement. Avec juste une main, il pouvait maintenir le métamorphe avec une force de mille livres. Pour le Roi Wendigo, c’était comme s’il était écrasé sous une montagne.

Manifestement, cet homme à l’air misérable avait un talent rare. Que faisait un homme comme lui avec Hellflower et Cloudhawk ?

« Restez assis, on y va ! » Hellflower démarra le moteur, et leur petit avion s’envola dans le ciel. Des panaches de fumée noire s’échappaient de ses côtés alors qu’ils s’élançaient au loin. Tout en pilotant, Hellflower chercha à en savoir plus. « Alors, que s’est-il passé ? Nous étions après le patron de Scorpion rouge, non ? Et on revient avec un vieux pote ? »

« Je suis tout aussi perdu que toi. Mais ça n’a pas d’importance. Ce type est certainement important pour le groupe du sud. Au moins, il est plus haut placé que Scorpion rouge. Je pense qu’il est au moins assez important pour attirer l’attention de ses patrons. On verra ça à Sandspire. »

« Je te conseille d’arrêter ces bêtises. » La voix du Roi Wendigo était gutturale et féroce. « Penses-tu que tu peux arrêter qui je sers ? Seulement toi ? C’est du suicide que d’y penser. »

Cloudhawk n’avait pas envie de se battre avec une puissance dont il ne connaissait rien. Mais la décision n’était pas de son ressort. C’était leur choix d’envoyer des espions à la cité de Greenland et d’essayer d’installer Scorpion rouge comme gouverneur de Sandspire. Les deux parties avaient déjà atteint un point où les discussions étaient inutiles.

Si c’était le cas, mieux valait agir en premier et de manière décisive.

En s’emparant du Roi Wendigo, Cloudhawk pensait qu’il n’avait peut-être fait qu’énerver suffisamment le Sud pour déclencher un combat, mais au moins ils sauraient à quoi s’en tenir. C’était bien mieux que de regarder constamment par-dessus leurs épaules, sans jamais savoir à quoi s’attendre.

« Je t’ai demandé ton putain d’avis ? » Cloudhawk jeta un coup d’œil au vieil homme. Il comprit l’allusion et bâillonna le roi des Wendigos. « Nous nous sommes connus il y a bien longtemps. Nous aurons tout le temps de rattraper le temps perdu quand nous serons de retour. »

Hellflower les ramena à Sandspire à toute vitesse. Une fois de retour au sol et mis en sécurité, il commença son interrogatoire.

Il apparut rapidement qu’alors qu’il espérait apprendre quelque chose du métamorphe, le Roi Wendigo était frustré par son mutisme. Rien de ce qu’ils avaient essayé ne le motivait à partager ce qu’il savait.

Beaucoup de choses étaient arrivées au Roi Wendigo au cours des années. Une force comme la sienne n’était pas apparue de nulle part. Il semblait évident que quelqu’un de puissant et de bien informé le guidait. Quatre ans, c’était un long moment pour que des choses se produisent.

Cloudhawk se considérait comme un exemple. Il était arrivé là où il était aujourd’hui, à moitié grâce à un talent inné et à moitié grâce à une intervention démoniaque. Cette dernière partie était importante. Il pensait que le Roi Wendigo bénéficiait de quelque chose de similaire.

Il était dans une impasse et ne savait pas comment s’en sortir. Il était à bout de nerfs.

« Mauvaises nouvelles ! » Sand Viper fit irruption avec un rapport. « Une vague de bêtes approche ! »

Les raids de ce genre étaient monnaie courante dans les régions sauvages du sud. Cloudhawk était agacé par cette interruption. « Pourquoi es-tu si nerveux ? Sandspire ne peut pas gérer quelques animaux mutants ? »

Sand Viper jeta un regard noir à cette réponse dédaigneuse. « Ce n’est pas une vague de bêtes typique. Il vaut mieux que tu voies par toi-même. »

Cloudhawk céda et alla vérifier personnellement la situation.

Lorsqu’ils arrivèrent aux murs, Cloudhawk fut accueilli par une mer de créatures qui s’étendait jusqu’à l’horizon. Il devait y en avoir dix mille ou plus, toutes pressées contre les portes de Sandspire. C’était une chose cauchemardesque à voir, même dans les terres désolées du sud.

Mais ce qui était le plus étrange, c’était la façon dont ils étaient organisés.

Plusieurs dunewyrms lourds ondulaient maladivement le long des lignes de front. Ils étaient flanqués de chaque côté par ce qui devait être une centaine de mangeurs d’hommes. Derrière cette formidable avant-garde, une meute massive de loups, de lézards géants, de serpents, de lions, etc. s’étendait dans les ruines. Au-dessus, il y avait des nuages d’oiseaux prédateurs.

C’était si ordonné. Comme une armée.

À l’avant de chaque meute se trouvait un ou plusieurs chefs de meute. Ils grognaient, grognaient et rugissaient des ordres à leurs compagnons, les gardant en ligne.

« Fuuuuuuuck . Ce n’est pas une vague de bêtes. C’est une putain d’invasion. » Cloudhawk n’avait jamais rien vu de tel dans sa vie.

Alors qu’il regardait la masse, plusieurs créatures se séparèrent de la horde. Elles l’appelèrent avec des mots humains. « Amenez le roi, ou votre ville sera rouge de sang ! »

Les défenseurs le long des murs de Sandspire étaient sur le point de se pisser dessus. C’était déjà horrible de voir autant de créatures sauvages sur le pas de leur porte. Maintenant, parmi elles, il y avait des hybrides semi-humains qui pouvaient même parler. Même pour les vétérans du désert qui étaient habitués aux créatures étranges, c’était du jamais vu.

L’académicien Roste avait développé deux types de créatures génétiquement modifiées dans la base de Blackwater.

Les premières étaient de puissants prédateurs des terres désolées auxquels il avait donné un intellect. Il avait sélectionné les animaux dont le matériel génétique était le plus favorable et avait accéléré le développement de leur cerveau. Par la suite, ils avaient fait preuve d’une incroyable augmentation de leur intelligence et de leur capacité d’apprentissage. Bien qu’ayant toujours une forme animale, ils étaient bien plus intelligents que leurs homologues sauvages. On les appelait les wargs.

Les seconds étaient à l’origine humains et avaient été améliorés avec du matériel génétique animal. En restructurant leur code génétique fondamental, ils étaient devenus quelque chose entre l’homme et la bête. Cela leur donnait la capacité de passer d’une forme à l’autre, leur conférant la force et la férocité de leur base animale tout en conservant la majeure partie de leur intelligence humaine. On les appelait les wendigos.

Les deux types étaient visibles dans la horde qui se rassemblait à l’extérieur de Sandspire.

Leurs chefs se tenaient à l’avant. Visuellement, ils n’avaient pas l’air différent des créatures sauvages que l’on trouve couramment dans les régions désertiques, mais leur intelligence et leur capacité à communiquer avec leurs semblables en faisaient des leaders compétents.

Ils rappelaient à Cloudhawk le Roi Rat qu’il avait rencontré avec les Mercenaires de Tartarus. Maintenant, l’autre espèce qui pouvait parler avec eux, c’était les wendigos. Ils étaient d’une espèce fondamentalement différente, mais avaient suffisamment de points communs pour être de bons alliés.

La base Blackwater, d’où ils venaient, avait été détruite.

Cloudhawk se souvenait du moment où Hyène avait mené les animaux sur lesquels Roste avait fait des expériences dans la nature. Ils n’étaient que quelques centaines à l’époque. Maintenant, seulement cinq ans plus tard, ils étaient dix mille. Il avait compté au moins cinq cents wendigo. Ils se multipliaient comme une peste, et Cloudhawk s’inquiétait que ce qu’il voyait maintenant ne soit qu’une fraction de leur nombre.

Les craintes de Roste à l’époque étaient bien fondées.

Les wargs et les wendigos étaient particulièrement adaptés à la vie dans les terres désolées. L’ampleur de leur expansion en une demi-décennie était tout simplement incroyable. Qu’en sera-t-il dans cent ans ? Et dans un millier ? Qu’est-ce que cela signifierait pour l’humanité ?

Laisser Hyène partir, c’était ouvrir la boîte de Pandore. Cloudhawk n’avait jamais été aussi conscient de ce fait qu’en ce moment.

Grâce à leur intelligence et à leur capacité à communiquer avec leurs semblables, ils étaient capables de diriger des meutes d’animaux mutants, même normaux. Ils se fondaient parfaitement dans la nature et pouvaient rassembler une armée en un rien de temps.

Cloudhawk ne l’aurait jamais cru avant de l’avoir vu de ses propres yeux. Soudain, il regretta de ne pas avoir écouté l’académicien. Il n’avait tout simplement pas compris à quelle vitesse ces monstres se reproduisaient.

Mais que faire maintenant ? Pas la peine de pleurer sur le lait renversé, disaient les vieux livres.

« Libérez notre roi, ou vous mourrez tous ! »

Les wendigo s’impatientaient. Derrière eux, les myriades de créatures se traînaient dans une attente furieuse. Cependant, ils n’avaient fait aucun mouvement pour attaquer et s’étaient limités à proférer des menaces. Après tout, quelque part à l’intérieur se trouvait leur roi. Si ces vils humains le tuaient, ce serait une perte énorme pour leur espèce.

Hellflower regardait au loin la scène choquante. Ses yeux étaient écarquillés, et elle avait même essuyé ses lunettes pour s’assurer que ce n’était pas une ruse. « Woah , c’est vraiment quelque chose. La vie… euh… trouve un moyen. »

« De quoi tu parles, putain ? C’est nous qui avons créé ce bordel ! » Cloudhawk lui lança un regard furieux, d’un ton mécontent. « C’est un désastre dont nous sommes responsables. »

Hellflower resta impassible. « Je ne dirais pas ça. Vois les choses autrement : Nous sommes responsables du début d’une nouvelle ère. Comment pouvons-nous être sûrs que ces créatures intelligentes ne causeront que du mal plutôt que du bien ? »

Cloudhawk ne savait pas quoi répondre. Cette horde de monstres hargneux n’était-elle pas une preuve suffisante que ses paroles étaient des conneries ?

« Lorsque ces bêtes ont été dotées d’intelligence, elles ont par définition perdu leur nature sauvage. Avec le temps, elles en viendront à se fier davantage à leur intelligence – et cela comporte des avantages et des faiblesses. » Hellflower fit un signe de la main vers Sand Viper. « Amène le Roi Wendigo ici. »

Sand Viper jeta un regard à Cloudhawk. Il accepta d’un signe de tête. Il était curieux de savoir où elle voulait en venir.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 25 – Le Roi Wendigo Menu Chapitre 27 – Le Khan d’Evernight