Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 21 – Une vague après l’autre

Livre 1 chapitre 21 : Une vague après l’autre

Cloudhawk leva sa courte épée bien haut et fonça dans la mêlée ! Les gens autour de lui ne pouvaient s’empêcher d’être sidérés ; le gamin était-il fou ? Même les gardes de l’avant-poste n’étaient pas forcément capables de battre des loups pourris en combat singulier. Ce gamin avait quatorze ou quinze ans, alors qu’il y avait dix loups pourris qui tournaient autour de Woola. Pour lui, charger dans la mêlée équivalait à un suicide !

Bien que le gamin ait eu la chance de tirer et de tuer le loup alpha, il ne semblait pas être un combattant particulièrement habile. Deux des loups pourris remarquèrent que le jeune humain se dirigeait vers eux et sautèrent immédiatement sur l’humain arrogant et présomptueux.

Ce gamin est mort ! C’était ce que tout le monde dans les environs pensait.

Cloudhawk accéléra soudainement, fusant comme une flèche vers l’avant en donnant un coup de poignard avec ses deux mains. Son épée courte transperca le flanc d’un loup pourri, il leva la jambe et le repoussa. Alors que le deuxième loup s’avançait vers lui, Cloudhawk lui donna un coup de poing à la tête. Son cadre décharné libéra une force totalement disproportionnée, car son coup de poing fit s’écraser le loup au sol.

Le loup émit quelques petits bruits, puis se mit à ramper jusqu’à ses pieds et s’effondra. Tous ses poils se dressèrent comme s’il avait vu quelque chose de terrifiant.

Les deux yeux de Cloudhawk étaient rouge sang et ses veines étaient décollées de son corps. Il semblait s’être transformé en une personne complètement différente. Personne ne pouvait croire que la vitesse, la force et la méchanceté qu’il venait de montrer étaient celles d’un jeune garçon.

Cela se reproduisait ! Cette chose étrange se produisait à nouveau ! La pierre suspendue au cou de Cloudhawk était redevenue brûlante, tout comme la nuit précédente. Il semblait s’être transformé en un volcan, rempli de fureur, de sauvagerie et de violence. Toutes sortes de pensées destructrices traversaient son esprit alors que la volonté de l’étrange pierre était à nouveau libérée !

Cloudhawk pouvait sentir que les choses étaient différentes cette fois-ci. Il avait pu rester assez calme, alors que cette nuit-là, il était presque devenu complètement fou !

La meute de loups semblait sentir quelque chose et tous hésitèrent et commencèrent à battre en retraite. Woola saisit cette opportunité pour se regrouper avec Cloudhawk. Bien que son corps soit couvert de blessures, il continuait à rugir sauvagement en regardant les loups pourris. Un jeune homme à moitié adulte et un humain ayant subi une forte mutation… ensemble, ils avaient en fait effrayé un groupe de loups pourris !

Mais cette situation ne pouvait pas durer. Les loups hésitaient parce qu’ils pouvaient sentir que l’aura de Cloudhawk avait changé. Cependant, d’après ce qu’ils pouvaient voir, cet humain ne représentait toujours pas une grande menace pour eux. Alors que d’autres loups pourris sautaient par-dessus les remparts et reconstituaient leurs rangs, le groupe retrouva instantanément son moral.

« Ils sont juste trop nombreux. On ne peut pas les battre ! » Cloudhawk pouvait sentir que la poussée d’énergie fournie par la pierre s’éloignait comme les eaux de la marée et disparaissait à grande vitesse. Il dit à Woola : « Cours ! » Woola grogna en réponse, on ne savait pas s’il comprenait ce que Cloudhawk disait.

Le garçon savait qu’étant donné sa vitesse actuelle, il lui serait très difficile de distancer les loups. Les bêtes avaient hésité pendant quelques secondes, mais désormais elles se dirigeaient à nouveau droit vers lui… mais à ce moment précis, le bruit d’un moteur se fit entendre juste derrière lui.

De nombreux pilotes apparurent dans son champ de vision, menés par une moto. Quant aux autres, ils roulaient sur des lézards géants ou des oiseaux bigfoot, et ils brandissaient tous de lourdes machettes. Ils s’élançaient à grande vitesse, pour se heurter finalement à la ligne de front des loups pourris en en faisant voler plusieurs.

Un survivant chanceux s’écria, surpris et ravi : « Une escouade d’élite ! »

Cette escouade était composée des gardes d’élites les mieux entraînés de tout l’avant-poste, chaque membre étant un expert de haut niveau. Le défunt capitaine Lain avait fait partie de cette équipe d’élite et l’homme connu sous le nom de “Grizzly” était l’un des capitaines de l’équipe.

Cependant, le chef des cavaliers n’était pas Grizzly. Il s’agissait plutôt d’un jeune homme aux cheveux courts et plein d’énergie, qui s’appelait “Wulf”. Il était le second capitaine de l’équipe d’élite et était certainement l’un des experts les plus compétents de l’avant-poste.

« Que diable s’est-il passé ici ?! » Wulf scanna les environs. La première chose qui attira son attention était le cadavre du loup alpha au sol. Ensuite, il fixa Cloudhawk de façon assez étrange et se mit à regarder Woola. De toute évidence, il reconnut Woola. « Tu appartiens au Tartare ? As-tu tué ce loup alpha ? Et où diable est cet idiot de Lain ?! »

Cloudhawk ne s’était pas encore remis de son état de choc. Il hocha la tête presque instinctivement et dit : « Il est répandu sur le sol. Je ne sais pas quel morceau lui appartient ! » C’étaient des mots tout à fait innocents, mais pour l’équipe d’élite, cela semblait plutôt moqueur. Les mercenaires du Tartare étaient tous assez redoutables et ils se battaient souvent contre l’équipe d’élite.

Lain était le subordonné de Wulf, mais il avait été tué. Ce jeune mercenaire avait cependant survécu. Comment Wulf pouvait-il sourire en apprenant cette nouvelle ? Il se mit à s’ébrouer, le visage froid !

À ce moment précis, un loup pourris se glissait vers eux, espérant lancer une attaque furtive. Wulf lança son couteau, transperçant le loup et l’épinglant au sol. Il sauta de la moto d’une manière assez grossière et balaya le cadavre du loup comme un aigle, en utilisant ses pieds pour l’aider à sortir le couteau. Puis, un vent brillant souffla, des lames électriques se mirent à traverser le loup pourrissant, coupant toutes ses parties aussi facilement que des légumes.

Quelle arme et quelle habileté impressionnantes ! Était-ce la puissance d’un des capitaines d’élite ?

Les autres escouades d’élite se joignirent également à la mêlée. Un homme particulièrement fort saisit un loup à la mâchoire, utilisant sa puissance brute pour résister à la puissance du loup et arracha de force la mandibule avec ses mains. Il jeta le cadavre du loup sur le côté, comme un déchet. Les membres ordinaires des escouades d’élite étaient tous aussi forts que Lain !

La meute de loups avait d’abord perdu son alpha, puis avait été repoussée à plusieurs reprises par les attaques de l’équipe d’élite. Il n’en restait qu’une dizaine, ils retournèrent et fuirent la queue entre les jambes.

« Tout va bien ! » Le capitaine d’élite Wulf n’était pas d’humeur à rassembler les morceaux et à ramasser le cadavre de Lain. « Allons renforcer les autres zones ! » L’escouade d’élite repartit aussitôt.

La vie de Cloudhawk avait été une nouvelle fois sauvée. Il fixa le champ de bataille dévasté et laissa échapper un long souffle. Le prix à payer pour la victoire ici avait été énorme. Soudain, Cloudhawk remarqua que Woola reniflait autour d’un des cadavres et lui donnait un coup de patte. « Woola, qu’est-ce que tu fais ?! »

Woola trouva rapidement l’objet qu’elle cherchait. Elle était revenue, tenant dans sa bouche un fusil de chasse taché de sang et de chair, et le livra à Cloudhawk. Le fusil de chasse était très corrodé, mais il était probablement encore utilisable. Cloudhawk fut ravi de cette découverte et commença à fouiller la zone également, pour découvrir un certain nombre de cartouches de fusil de chasse dans l’une des poches portées par un garde de l’avant-poste.

Parfait ! Il ne se serait jamais attendu à gagner un prix aussi important dans cette mêlée.

Quelques dizaines de survivants chanceux se tenaient à proximité avec des regards plutôt étranges. Ils regardaient fixement le fusil de chasse dans les mains de Cloudhawk, incapables de dissimuler leur avidité et leur envie.

« Et que diable pensez-vous regarder ?! » Cloudhawk porta le fusil de chasse sur son dos avant de sortir son revolver et de l’agiter plusieurs fois, une expression sauvage sur son visage. « Vous feriez mieux de faire comme si vous n’aviez rien vu ! Si vous dites un mot, je vous fais un autre trou de balle ! » Woola grogna aussi avec beaucoup d’obligeance pour le soutenir.

Après avoir passé tant de temps avec les mercenaires, Cloudhawk avait inconsciemment commencé à comprendre leur façon de parler. À cette époque, parler de raison n’avait absolument aucun sens. La méthode la plus efficace consistait à proférer des menaces nues.

Aujourd’hui, personne n’osait sous-estimer le petit maigrichon. La façon dont il tira et tua le loup alpha d’une seule balle avait stupéfié toutes les personnes présentes. Sans aucun doute, tous ces gens considéraient ce jeune enfant, qui semblait avoir treize ou quatorze ans, comme un expert extrêmement puissant. Ils ne seraient pas assez stupides pour essayer de voler quelque chose à quelqu’un d’aussi puissant. Ce serait du suicide ! Et bien sûr, Woola était une créature féroce légendaire que tout le monde connaissait dans l’avant-poste de Blackflag !

Toute sa vie, Cloudhawk avait été intimidé par les autres. De retour dans les ruines, l’homme au visage balafré l’avait malmené ; ici, dans l’avant-poste, les mercenaires et l’aubergiste au nez rouge l’avaient tous malmené. Maintenant, quand il voyait les regards de peur dans les yeux de ceux qui l’entouraient, il avait un sentiment étrange dans son cœur.

Putain de merde. Intimider les autres, c’est vraiment amusant !

Les murs de l’avant-poste avaient été percés à six ou sept endroits et environ trois à quatre cents loups pourris avaient chargé à l’intérieur. La bataille dura deux heures de plus et plus de la moitié des loups pourris furent blessés ou tués avant d’être finalement repoussés. Quant aux chauves-souris géantes, elles partirent après avoir mangé à leur faim lors de ce “festin”.

L’avant-poste avait subi de très lourdes pertes à cause de cette vague de bêtes. Il subit plus de 1 500 pertes, dont la grande majorité étaient des combattants actifs et valides. Plus d’une centaine de gardes de l’avant-poste avaient également été anéantis. De toute évidence, la puissance globale de Blackflag avait beaucoup souffert.

Personne n’osait se relâcher sa vigilance. Qui savait si les rusés loups pourris allaient décider de lancer une seconde attaque soudaine ? En conséquence, cette même nuit, ils dégagèrent le champ de bataille et commencèrent à réparer les remparts percés.

Cette bataille n’en valait vraiment pas la peine. Les cadavres de loups ne valaient presque rien, à part la fourrure qui pouvait être utilisée pour faire des vêtements chauds. Les autres parties étaient complètement inutiles ! La viande de loup était complètement immangeable, non seulement elle était très aigre et empestait la pourriture, mais elle était aussi toxique. L’avant-poste avait payé un prix énorme pour gagner cette bataille, mais il n’y avait pas de butin à partager.

Cloudhawk souffla et se mit à haleter en courant vers les mercenaires du Tartare. Slyfox prit une longue et dure bouffée sur sa cigarette, souffla un nuage de fumée, et lâcha un barrage verbal. « Putain, où tu te cachais ? Je te croyais mort, fiston ! Oho, et on dirait que tu as aussi ramassé un petit quelque chose. »

Le fusil de chasse de Cloudhawk avait attiré l’attention des mercenaires. Seules quelques-unes de ces armes existaient dans l’avant-poste. Sans aucun doute, le gamin l’avait ramassé quelque part sur le champ de bataille. À en juger par les blessures qu’il avait subies, le gamin avait incontestablement participé à une bataille sanglante.

La compagnie du Tartare avait également perdu deux personnes. C’était l’une des escouades d’élite de l’avant-poste de Blackflag, donc la perte de “seulement” deux personnes aurait un impact significatif sur l’ensemble de l’avant-poste. Mad Dog et Slyfox étaient tous deux trempés dans le sang ; de toute évidence, les deux avaient également livré une bataille extrêmement vicieuse. Mais maintenant, la poussière était enfin retombée. C’était fini.

Cloudhawk regardait fixement les nuages blancs nacrés dans le ciel à l’est. « La vague de bête a-t-elle pris fin ? »

« C’est presque l’aube. » Slyfox semblait être d’humeur massacrante. Il avait perdu plusieurs subordonnés, après tout. « Les loups ne se battent jamais en plein jour. Nous avons supporté cette vague, au moins. »

Merveilleux !

La lumière rose du soleil levant commença lentement à apparaître, ramenant la paix et le calme sur les terres. Tout le monde s’était battu pendant une nuit entière et ils étaient tous complètement épuisés. Mais alors qu’ils se préparaient tous à se retirer pour se reposer, quelque chose de complètement inattendu se produisit. Une autre masse noire apparut au loin alors qu’un grand groupe de créatures inconnues commençait à se diriger vers l’avant-poste.

« Hey. HEY ! Es-tu sûr de ce que tu as dit ? » Cloudhawk s’empressa de crier, « N’avez-vous pas dit que les loups pourris ne reviendraient pas ? »

« Impossible. » Slyfox avait l’air complètement confus. Ses expériences passées n’auraient jamais pu l’induire en erreur. Les loups pourris ne lance jamais d’attaques à grande échelle pendant la journée !

Un des mercenaires utilisa une jumelle pour regarder au loin. Quelques instants plus tard, il cria à haute voix : « Ce ne sont pas des loups pourris ! »

Pas des loups pourris ? Qu’est-ce que c’était alors ? ! Lentement, les silhouettes des créatures devinrent plus claires alors qu’elles arrivaient des terres désertiques. Ça ne ressemblait pas vraiment à une vague de bête ! À en juger par leur vitesse et la quantité de sable qu’elles soulevaient, elles ressemblaient à… un cortège automobile ? Un cortège qui avançait à grande vitesse.

« Oh mon Dieu. »

« C’est un bataillon de balayeurs ! »

Quelqu’un commença à crier en état de choc, et les visages de Slyfox, Mad Dog, et des autres mercenaires se resserrèrent. « PUTAIN ! Est-ce que ces enfoirés ont attendu le bon moment pendant tout ce temps ? » Mad Dog se leva immédiatement. « L’avant-poste de Blackflag est affaibli par la vague de bêtes d’hier soir. Maintenant ces enculés attaquent, juste au bon moment. Ces enfoirés sont vraiment intelligents, je dois leur accorder ça ! »

Cloudhawk n’avait aucune idée de ce qui allait se passer. Cependant, à en juger par les visages des gardes de l’avant-poste et des mercenaires, la situation était encore plus sombre que lorsqu’ils firent face à la vague de bête la nuit dernière. En fait… il semblait que cette situation allait devenir une véritable bataille de vie ou de mort.

Que se passait-il ? Une vague de problèmes en précédait une autre… quand cela s’arrêterait-il ? !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 20 – Une brève fenêtre Menu Chapitre 22 – Le bataillon de balayeur