Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 425 : Domaine

« Apogée Optimal du stade Qi-Jin ! » Les yeux de Qiao Ting brillèrent d’une lumière vive. Il y a un an, il connaissait déjà le stade des compétences physiques de Ling Lan. À l’époque, il n’était pas sûr de pouvoir battre Ling Lan en compétences physiques, mais maintenant, il avait de bonnes chances de le battre.

« Je t’ai dit que tu ne gagnerais jamais ! » Un sourire en coin apparu sur les lèvres de Ling Lan. Elle avait à peine fini de parler qu’elle libérait toute sa force de présence, et une pression puissante et glaciale recouvrit instantanément toute la salle de contrôle. Qiao Ting sentit la température de la salle de contrôle centrale chuter drastiquement ; un frisson inéluctable envahit son cœur, et il eut l’impression que ses quatre membres étaient sur le point d’être gelés.

C’est alors qu’il vit une fine couche de glace apparaître sur son poing touchant la paume de Ling Lan, et la glace remontait lentement le long de son bras…

Voyant cela, Qiao Ting fronça les sourcils et n’hésita pas à libérer sa propre force de présence, essayant d’empêcher la couche de glace sur son poing de s’étendre davantage. Cependant, il avait rapidement constaté que lorsque sa force de présence rencontrait la glace, celle-ci semblait s’enfoncer comme une pierre dans l’océan, disparaissant complètement sans laisser de trace.

Pourquoi ça ne marchait pas ? Une idée avait traversé l’esprit de Qiao Ting. Son expression avait changé drastiquement et il avait crié d’incrédulité, « Domaine ? C’est impossible ! »

Qiao Ting ne pouvait pas être blâmé pour son incrédulité — la perspicacité seule ne suffisait pas pour devenir un maître de domaine. Même le talent le plus prodigieux devait accumuler d’innombrables années d’expérience de combat réel et endurer de nombreuses épreuves et tribulations avant de pouvoir saisir les profonds secrets du stade du Domaine par pur hasard, pour finalement rejoindre les rangs de ces experts de haut niveau. En plus de plusieurs centaines de milliers d’années d’histoire de Huaxian, personne n’avait jamais réussi à entrer dans le stade du Domaine avant l’âge de trente ans. Quel que soit le talent de Ling Lan, quelle que soit son aberration, sans l’accumulation d’une expérience réelle et substantielle, il n’aurait pas dû être capable d’entrer dans ce domaine enviable au jeune âge de dix-sept ans. Même Qiao Ting, qui venait d’atteindre l’apogée du stade Qi-Jin, n’aurait pas osé prétendre qu’il serait capable d’entrer dans ce domaine dix ans plus tard…

Qiao Ting ne savait pas alors que même si Ling Lan semblait n’avoir que 17 ans, grâce à l’espace d’apprentissage, elle avait déjà vécu de multiples épreuves et avait subi d’innombrables massacres. L’expérience qu’elle avait accumulée à travers tout cela n’était certainement pas inférieure à plusieurs décennies de la vie d’une personne moyenne.

En voyant le choc sur le visage de Qiao Ting, une trace de pitié était apparue dans les yeux de Ling Lan. Elle avait dit doucement : « Tout ce qui est impossible deviendra possible si je suis impliqué. »

Les yeux de Qiao Ting s’étaient rétrécis à ses paroles. Il avait compris ce qu’elle voulait dire : ses spéculations étaient confirmées par les faits. Une émotion sans nom s’éleva dans son cœur, et Qiao Ting resta bouche bée pendant un long moment.

Mais les mots suivants de Ling Lan l’avaient ramené à la réalité. « Tu devrais te sentir béni, car tu es la première personne à découvrir mon Domaine ! »

« Domaine, activé ! » Ling Lan l’avait fait exprès. L’activation de son Domaine pouvait se faire silencieusement, mais Ling Lan utilisait intentionnellement un ordre verbal pour porter un nouveau coup à Qiao Ting. Lorsqu’elle avait rencontré Qiao Ting pour la première fois, sa réserve et son profil bas avaient éveillé l’attention de Ling Lan.

Qiao Ting était un prodige — Ling Lan savait très bien que si elle n’avait pas eu l’espace d’apprentissage et les conseils attentifs des instructeurs de l’espace d’apprentissage, sans ce code de triche, ses capacités actuelles ne seraient certainement pas au niveau de Qiao Ting. Ce genre de prodige sans égal avec du talent, des compétences et de la diligence était malheureusement devenu son adversaire. Et maintenant, il avait appris la tolérance et savait comment endurer au nom d’une vengeance future. Ling Lan savait que ce n’était pas une bonne chose rien qu’en y pensant. Si on laissait à l’autre le temps de grandir, quand il s’en prendrait de nouveau à elle dans le futur, ce serait une tragédie à venir.

Ling Lan savait que pour vivre en sécurité, elle devait étouffer cette menace dans l’œuf. C’est pourquoi Ling Lan s’était montrée agressive et avait décidé d’écraser Qiao Ting. Elle voulait faire en sorte que Qiao Ting soit en proie à des démons psychologiques et n’ait plus le courage de la défier à nouveau !

Après ce cri de Ling Lan, Qiao Ting avait eu l’impression d’être pris dans la glace. Il avait même l’illusion que son sang s’était figé dans ses veines !

« Non, je ne peux pas rester figé sur place. Je veux bouger, je dois bouger ! » Qiao Ting était une personne orgueilleuse — comment pouvait-il si facilement s’incliner et se soumettre ? Il hurlait intérieurement en forçant son bras en arrière par pure volonté…

En regardant l’expression contorsionnée de Qiao Ting qui refusait toujours de se soumettre malgré le poids de son corps, une trace de reconnaissance avait traversé les yeux de Ling Lan. Même si Qiao Ting était trop fort et autoritaire, il avait toujours l’intégrité d’un soldat Huaxian ancrée dans ses os… Ling Lan trouvait ce genre de Qiao Ting admirable. Son plan initial d’écraser l’autre changea instantanément — elle recula légèrement sur la force de son Domaine, laissant Qiao Ting retirer avec succès son poing de sa paume.

« Wah… » Bien que Ling Lan ait relâché la force de son domaine, permettant à Qiao Ting de retirer son poing, l’écart entre la classe domaine et Qi-Jin était trop important. Afin de résister au pouvoir contraignant du Domaine de Ling Lan, Qiao Ting avait encore épuisé une trop grande partie de sa propre force, ce qui lui avait causé des dommages internes. Il n’avait pas pu s’empêcher de cracher une bouchée de sang.

Voyant Qiao Ting échapper à son contrôle avec sa propre force, Ling Lan avait rapidement rétracté son Domaine et avait ensuite fixé l’autre avec des yeux froids. Comme Ling Lan avait décidé d’être clémente avec l’autre, elle n’avait pas insisté davantage.

Après avoir échappé à la restriction du domaine de Ling Lan, Qiao Ting trébucha de plusieurs pas en arrière. Peut-être la force de liaison avait-elle disparu trop brusquement — Qiao Ting n’était pas totalement préparé ; ses pas en arrière semblaient plutôt instables. Après avoir reculé de quatre à cinq pas, Qiao Ting avait retrouvé son équilibre et avait légèrement appuyé sa main droite sur sa poitrine. Il tolèra la douleur intense qui traversait son corps, son regard devenant terne, avec même une trace de désespoir…

Se pouvait-il que ce monde ait vraiment une existence aussi aberrante ? Un prodige inégalé qui avait atteint le Domaine à 17 ans… pouvait-il vraiment le vaincre ? Le doute avait traversé son cœur, mais très vite, Qiao Ting avait retrouvé son sang-froid. Il pensait que ce n’était pas le Huaxia d’autrefois, quand les compétences physiques étaient dominantes — c’était maintenant l’ère de la domination des Mecha, et il était le seul élève officier de quatrième année à avoir atteint le rang de pilote as, un exploit comparable à celui de la légende Huaxian Ling Xiao. Même si Ling Lan était anormalement douée physiquement, en termes de Mecha, c’est lui, Qiao Ting, qui était le plus fort !

Le cœur de Qiao Ting se calma et la lumière dans ses yeux se ralluma. Puis, il pensa soudain que Ling Lan était déjà un pilote de classe spéciale — il était difficile d’être sûr que l’autre ne deviendrait pas pilote as dans deux ans. À cette pensée, Qiao Ting appréhenda encore plus Ling Lan, et le regard qu’il lui adressa devient sombre et impénétrable.

Ling Lan ne comprenait peut-être pas tout le processus de pensée de Qiao Ting, mais elle avait tout de même une bonne idée. Ce n’était pas que Ling Lan soit douée pour le raisonnement et la déduction, c’est plutôt que Petit Quatre avait appliqué une surveillance à 360 degrés sur Qiao Ting, captant sans erreur le moindre changement d’expression. De plus, Petit Quatre avait derrière lui de nombreux conseillers experts (l’instructeur Numéro Cinq étant le principal) — très rapidement, ils avaient réussi à déduire les véritables pensées de Qiao Ting via l’analyse, et Petit Quatre avait ensuite transmis ces résultats à son boss. Bien sûr, Petit Quatre s’était attribué sans vergogne tout le mérite de ce travail sans révéler qu’il avait d’autres conseillers derrière lui.

En voyant Qiao Ting reprendre confiance, Ling Lan soupira mentalement, ne sachant pas si elle devait être soulagée ou inquiète. Ling Lan apprécia la résilience de Qiao Ting. Après réflexion, elle avait dit : « À l’avenir, si tu es prêt, tu peux venir me trouver à tout moment. »

Bien que le ton et l’expression de Ling Lan soient toujours aussi froids, Qiao Ting senti que Ling Lan n’était pas aussi autoritaire qu’au début. Le cœur de Qiao Ting était rempli d’une myriade d’émotions complexes à cette constatation. Il était inattendu que lui, Qiao Ting, soit un jour opprimé par un autre… Était-ce le karma de l’oppresseur qu’il avait été ?

Qiao Ting avait gloussé sèchement mais s’était rapidement repris. Il avait regardé le membre de Leiting tapi dans un coin et avait dit : « Allons-y ! ».

Ce dernier accourut en toute hâte, l’expression de son grand soulagement d’avoir été épargné. Tout à l’heure, lorsque Ling Lan avait déployé son domaine, même s’il n’était pas à portée du domaine, il avait ressenti une vague d’énergie destructrice. Il avait presque cru qu’il allait mourir ici… maintenant, en entendant que son commandant de régiment allait l’emmener, il s’était précipité, n’osant pas s’attarder. Cette vitesse était comme si des goules maléfiques étaient à ses trousses — en un clin d’œil, il s’était enfui de la salle de contrôle centrale.

Avant de partir, Qiao Ting avait jeté un dernier coup d’œil à Ling Lan, le regard extrêmement compliqué… Après s’être calmé, il avait réalisé que Ling Lan avait été clémente quelques instants auparavant.

Sous la direction de Qiao Ting, les membres de Leiting quittèrent rapidement le quartier général. Pendant ce temps, les membres de Lingtian, déjà prêts, s’étaient précipités dans le quartier général représentant la faction numéro une dès que les membres de Leiting étaient partis. Et la plaque d’identification accrochée au-dessus de la porte passa également de Leiting à Lingtian à ce moment-là !

« Qiao Ting… » Li Lanfeng fixa la silhouette de Qiao Ting, les sourcils froncés. Il était arrivé un peu tard — il n’était arrivé qu’à temps pour voir Qiao Ting emmener les siens. Craignant Qiao Ting pendant tout ce temps, Li Lanfeng avait prêté une grande attention à chacun de ses mouvements. On peut dire qu’il comprenait très bien l’autre.

Bien qu’il n’ait jeté qu’un coup d’œil à l’autre, le sensible Li Lanfeng avait quand même senti le changement chez l’autre. Comment le dire ? Le Qiao Ting du passé était extrêmement impérieux et dominateur, orgueilleux et égocentrique — son être entier brillait si fort que les autres n’osaient pas le regarder en face. Si ce genre de personne attirait l’adoration de certaines personnes qui vénéraient la force, il suscitait également l’aversion ou même la répulsion de certaines autres. Bien que Qiao Ting ait été très fort pendant tout ce temps et qu’il ait battu tout le monde d’une tête, Li Lanfeng n’avait pas l’impression que Qiao Ting était vraiment inattaquable. Ce n’était pas complètement impossible s’il voulait s’opposer à l’autre. Cependant, le Qiao Ting qui venait de partir… bien que sa force de présence soit aussi forte que jamais, elle n’était plus aussi vive et tranchante au point d’irriter les autres. On aurait dit qu’il avait appris à la tempérer…

Avec un peu d’inquiétude, Li Lanfeng était arrivé à la salle de repos du bureau du commandant du régiment du clan Mecha, et avait trouvé Ling Lan debout devant une fenêtre du sol au plafond, regardant le paysage de l’académie militaire.

« Lapin, qu’est-ce que tu regardes ? » Quand ils n’étaient que tous les deux, Li Lanfeng appelait intimement Ling Lan “lapin”. Il se sentait ainsi plus proche de Ling Lan. On ne pouvait nier que Li Lanfeng avait son propre désir égoïste. Il ne voulait pas devenir un membre normal du clan de combat de Ling Lan, aussi essayait-il constamment de souligner le caractère unique de son existence devant Ling Lan.

Ling Lan n’avait pas répondu, se contentant de regarder froidement la scène en bas. Li Lanfeng s’était approché, avait suivi sa ligne de mire et avait vu qu’elle regardait en fait le Roi du Tonnerre Qiao Ting. Bien que Qiao Ting ait conduit ses hommes loin du quartier général de la faction numéro une, ils se trouvaient maintenant à l’arrêt d’un aéroglisseur à plusieurs centaines de mètres de là et affrontaient un autre groupe.

« Ce sont les vice-commandants de régiment du clan Mecha Leiting », Li Lanfeng pensait que Ling Lan ne savait peut-être pas ce qui se passait, il prit donc l’initiative de l’expliquer.

En fait, Ling Lan savait depuis longtemps qui étaient ces gens. Dès qu’elle avait posé les yeux sur eux, Petit Quatre avait déjà rapporté les détails de ces quelques personnes.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 424 : Tu es destiné à devenir mon tremplin Menu Chapitre 426 : Possibilité de collaboration ?