Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 426 : Possibilité de collaboration ?

La vue de Li Lanfeng était très bonne ; il pouvait voir d’ici à quel point ces gens étaient énervés et indignés. Li Lanfeng n’avait pu s’empêcher de rire à leurs expressions. « On dirait que le Roi du Tonnerre n’aura pas la vie facile dans un avenir proche. Ses subordonnés ont commencé à avoir des arrière-pensées. »

« Hn. » Le bord des lèvres de Ling Lan se plissèrent. Voyant son adversaire en difficulté, elle était sans doute de bonne humeur, et daigna donc donner une réponse verbale à Li Lanfeng.

« C’est aussi le résultat du fait qu’il était trop autoritaire par le passé, ne laissant aucune place à la dissidence. Ainsi, dès qu’il a trébuché, le mécontentement de tous ceux qu’il avait opprimés éclate maintenant. » Li Lanfeng était plutôt jubilatoire face au malheur de l’autre. Avec un demi-sourire, il regarda Ling Lan et dit : « J’avais initialement pensé qu’il faudrait attendre longtemps avant de voir le Roi du Tonnerre si malchanceux. Qui aurait pu deviner que ce souhait se réaliserait si vite ? »

En entendant les mots un peu lourds de Li Lanfeng, Ling Lan lui avait jeté un regard évaluateur et avait dit avec un peu de réalisme : « Guépard, tu détestes le Roi du Tonnerre ? »

Les yeux de Li Lanfeng s’étaient rétrécis et il était resté silencieux pendant plusieurs secondes avant de dire avec un léger soupir : « Oui, je le déteste. Une élite si fière. Tant en termes de talent que de physique, il est si exceptionnel que c’en est écœurant. J’ai beau travailler dur, je ne pourrai jamais l’égaler… » À ce moment-là, Li Lanfeng avait semblé perdre sa concentration un peu. Toutes les raisons qu’il avait mentionnées n’étaient que des raisons superficielles — Li Lanfeng ne savait pas comment aborder la véritable raison de sa haine, cette raison apparemment absurde à laquelle même lui avait du mal à croire…

Sentant le mécontentement dans le ton de Li Lanfeng, Ling Lan pensa à la façon dont Li Lanfeng venait de pousser son corps hors de la zone de danger, et elle était instantanément remplie de compréhension. Elle se souvenait qu’elle ne pouvait s’empêcher d’être jalouse dans sa vie précédente dès qu’elle voyait quelqu’un d’autre avec un corps fort et sain — à l’époque, elle avait même maudit les cieux et haï les gens qui l’entouraient. Pourquoi pouvaient-ils posséder des corps et des esprits sains alors qu’elle ne pouvait que rester allongée dans son lit chaque jour, aux prises avec la mort ?

Peut-être par sympathie pour avoir partagé la même affliction, ou peut-être parce qu’elle pouvait compatir, Ling Lan sentait qu’elle pouvait comprendre l’état psychologique compliqué de Li Lanfeng en ce moment. Elle avait donc tapoté l’épaule de Li Lanfeng pour le consoler et avait dit fermement : « Je crois que, dans quelques années, tu ne seras certainement pas plus faible que lui, et tu seras peut-être même plus fort. »

Les actions de Ling Lan, la sincérité et la conviction derrière ses mots avaient réchauffé le cœur de Li Lanfeng. C’est probablement ce que les livres appelaient un ami intime, non ? Quelqu’un qui lui ferait confiance sans avoir de raison de le faire, qui resterait à ses côtés quoi qu’il arrive… Li Lanfeng sentit la chaleur parcourir tout son corps — à cet instant, les habituelles bouffées d’air froid émanant de Ling Lan lui semblaient si rafraîchissantes.

Ling Lan jeta un regard dubitatif à Li Lanfeng, ne sachant pas pourquoi les oreilles de l’autre avaient soudainement rougi. Elle repensa à ce qu’elle avait dit. Se pourrait-il qu’il ait été si ému et excité par ses encouragements ?

Il semble que le guépard soit quelqu’un qui aimait entendre des mots d’encouragement. Il fallait qu’elle le note, cela pourrait être un bon moyen d’encourager le guépard à l’avenir. Ling Lan se caressa la mâchoire en y pensant.

Li Lanfeng était encore très doué pour contrôler ses émotions ; il se calma très vite. Quand il vit Ling Lan fixer le Roi du Tonnerre et se caresser la mâchoire pensivement, une idée lui vint à l’esprit. En pensant au changement qu’il avait ressenti chez le Roi du Tonnerre, il dit avec confiance : « Lapin, est-ce que tu fixes le Roi du Tonnerre parce que tu as aussi remarqué le changement chez lui ? ».

Le Roi du Tonnerre ? Ling Lan était en train de réfléchir à la manière dont elle pourrait infliger un entraînement difficile à Li Lanfeng dans les prochains temps pour augmenter sa constitution physique autant que possible lorsqu’elle enregistra la demande de Li Lanfeng, et son cœur se serra sous le choc… tousse, tousse, toujours à penser à la manière dont elle pourrait torturer ses amis — c’était plutôt inhumain de sa part, peu importe comment elle le voyait !

Ling Lan craignait que Li Lanfeng ne découvre ses sombres intentions, aussi rassembla-t-elle rapidement ses pensées. Changeant de sujet en douceur pour celui de Li Lanfeng, elle répondit : “Hn, comparé à il y a trois jours, il est effectivement un peu différent maintenant.”

Puisque le sujet de conversation avait tourné autour du Roi du Tonnerre, Ling Lan commença à se souvenir sérieusement de certaines choses qui s’étaient passées pendant le combat avec lui. Une nouvelle idée apparut soudain dans son esprit ; les yeux brillants, Ling Lan demanda sérieusement à Li Lanfeng : « Guépard, en mettant de côté tes opinions subjectives pour le moment, objectivement parlant, comment est Qiao Ting ? »

Li Lanfeng avait froncé les sourcils à sa question, sans vraiment vouloir y répondre. Cependant, puisque son lapin l’avait demandé, peu importe à quel point il n’aimait pas le faire, il allait répondre sérieusement à la question.

« Qiao Ting était extrêmement fort et autoritaire par le passé. Toujours déterminé à faire les choses à sa façon, il était plutôt dépourvu de capacité de leadership. Il vivait selon le credo de la survie du plus fort, où la force détermine tout, donc le fort doit gouverner. Depuis qu’il est devenu le commandant du régiment de Leiting, la structure du pouvoir de Leiting a été essentiellement distribuée en fonction de la force. On peut dire qu’il s’agit d’une autre version de l’équité et de la justice… mais une excellente faction ne doit pas considérer uniquement la force pure. » À ce moment-là, Li Lanfeng avait marqué une pause avant de poursuivre : « Si l’on ne considère que la force, Leiting est incontestablement la faction numéro une de l’académie militaire. Cependant, en termes de clans de combats, qu’il s’agisse de la deuxième faction Tianji ou de la troisième faction Wuji, dont je faisais autrefois partie, ces deux autres factions sont toutes un peu meilleures que Leiting dans les batailles de clans. Malheureusement… »

« Malheureusement. Tianji et Wuji sont tous deux dépourvus de Roi du Tonnerre ! » Ling Lan avait terminé sa phrase.

« Oui, nous n’avons pas perdu contre le clan Mecha Leiting, mais contre le Roi du Tonnerre Qiao Ting », avait dit Li Lanfeng en hochant la tête avec un sourire amer. Le travail d’équipe était en effet très important pour un clan, mais devant la force absolue, même le clan le plus fort ne pouvait que se soumettre. Qiao Ting, qui était à jamais un niveau supérieur aux autres, était un obstacle qu’aucune faction n’avait jamais été capable de surmonter. « Ainsi, il a été appelé Roi du Tonnerre, et pas seulement parce qu’il est de Leiting (1)… »

« Peu importe la faction dans laquelle se trouvait le Roi du Tonnerre, il aurait reçu le titre de roi. Si ça n’avait pas été Roi du Tonnerre, ça aurait été Roi du Ciel ou Roi de la Terre. » Ling Lan avait reconnu la force de Qiao Ting.

« Oui. C’est précisément ce genre de brillant prodige que les gens admirent. Mais malheureusement, il n’a pas eu beaucoup de chance. » Li Lanfeng se mit à rire. En regardant attentivement Ling Lan, il ne pouvait cacher sa fierté. « Il fallait juste qu’il te rencontre. Il est peut-être un talent rare qui n’apparaît que tous les cent ans environ, mais je crois que tu dois être un aberrant hors pair qui n’émerge que tous les dix mille ans. »

Le regard de Li Lanfeng était peut-être trop passionné, car Ling Lan se sentait en fait un peu gênée. Après tout, on pouvait dire qu’une partie de sa force était le fruit de la tricherie, alors que Qiao Ting était celui qui s’était vraiment battu pour chacune de ses réalisations. Être vénérée par un bon ami inconscient comme celui-ci… n’était-ce pas trop effronté et éhonté ?

En fait, Qi Long et les autres vénéraient aussi énormément Ling Lan, mais parce qu’ils avaient rencontré Ling Lan, qui avait déjà une étrange mentalité de tante à l’époque, alors qu’ils étaient si jeunes, Ling Lan avait l’impression d’être beaucoup plus vieille que ces petits morveux. Si elle n’arrivait pas à les gérer, ce serait une horrible honte. Ainsi, Ling Lan pouvait accepter l’idolâtrie de Qi Long et des autres enfants sans problème. En revanche, Li Lanfeng l’avait rejointe plus tard, et il avait toujours agi de manière extrêmement mature et fiable, donnant à Ling Lan le sentiment qu’il était un pair. Par conséquent, l’adoration de Li Lanfeng mettait Ling Lan mal à l’aise.

Li Lanfeng n’avait pas senti la timidité de Ling Lan, grâce à son visage de glace, perpétuel et immuable, qui ne laissait transparaître aucune émotion. Il détourna son regard enflammé et poursuivit : « Cependant, bien que ce Roi du Tonnerre ait une force supérieure, il a aussi quelques faiblesses. Sa personnalité distante et son insistance à faire les choses à sa façon l’empêchent de bien travailler avec les autres. Et pour couronner le tout, son obstination et ses méthodes d’oppression pour arriver à ses fins lui ont également fait perdre le soutien d’un nombre considérable de membres réguliers de la faction. Les années précédentes, tout allait bien, et les problèmes entre lui et ses subordonnés n’étaient pas évidents… mais la défaite de cette fois-ci a fait ressortir tous les conflits cachés au sein du clan… »

À ce moment-là, l’expression de Li Lanfeng était devenue solennelle. « Tout à l’heure, quand j’ai vu Qiao Ting, j’ai senti que cette défaite n’était peut-être pas complètement une mauvaise chose pour lui. Il semble avoir appris une certaine tolérance… »

« Tu es très perspicace… » Ling Lan indiqua à Li Lanfeng de regarder par la fenêtre. Li Lanfeng avait vu que, bien que Qiao Ting ait été raillé et provoqué par ses subordonnés, il ne s’était pas mis en colère. Au contraire, Qiao Ting écoutait calmement avec une expression de pierre. Si ce n’était le profond sillon de ses sourcils, on pourrait presque supposer qu’il n’y avait pas de confrontation entre les deux parties. Il semblait vraiment que Qiao Ting ait appris à être tolérant.

Les sourcils de Li Lanfeng s’étaient froncés à cette vue. « Comme prévu, Qiao Ting a encore grandi. Qui sait jusqu’où il pourra aller ? Avec un tel adversaire, on dirait que les choses vont être plutôt difficiles. »

Les lèvres de Ling Lan s’étaient retroussées en entendant ses paroles. « N’est-ce pas plus intéressant de cette façon ? Une pression appropriée peut nous inciter à nous améliorer. Qiao Ting est un bon rival. » La force du Roi du Tonnerre pourrait peut-être stimuler la croissance de Qi Long et des autres, y compris le guépard devant elle — Li Lanfeng.

« Cependant, avant que Qiao Ting ne devienne un adversaire gênant pour nous, il y a peut-être la possibilité d’une collaboration. » Après avoir dit cela, Ling Lan s’était éloignée de la fenêtre pour se rasseoir devant son bureau.

Une collaboration ? Li Lanfeng avait fait quelques calculs rapides dans sa tête et compris le sens profond des paroles de Ling Lan. « Tu dis que Qiao Ting pourrait quitter Leiting pour rejoindre Lingtian ? »

L’humeur de Li Lanfeng était soudainement devenu horrible, un grand sentiment de danger le poignardant droit dans le cœur. Se pouvait-il qu’il ait un autre rival ? Qi Long à lui seul suffisait à le faire suffoquer sous la pression, et maintenant Qiao Ting, qui était plus fort que Qi Long, allait venir ? Quand gagnerait-il le droit de se tenir aux côtés de son lapin et de devenir véritablement le bras droit de Ling Lan, en qui on pouvait avoir confiance et sur qui on pouvait compter ?

Ling Lan lui lança un regard froid, et Li Lanfeng frissonna, écrasant ses pensées vagabondes. « Comment est-ce possible ? J’ai seulement évoqué la possibilité d’une collaboration. As-tu oublié ? Trois mois plus tard, le Grand Tournoi de Mecha des Académies Militaires de la Fédération débutera. Cette année, je n’ai pas l’intention de continuer à rester le numéro deux. »

Le Grand Tournoi de Mecha de la Fédération avait lieu tous les trois ans. Selon le règlement et la tradition de la Première Académie Militaire pour Hommes, l’équipe de combat représentant l’école à chaque fois était toujours composée de membres de la faction numéro une de cette année-là. Cela avait également conduit à une conséquence frustrante. Bien qu’ils aient rassemblé les plus grands talents de la Fédération, les étudiants de la Première Académie Militaire pour Hommes n’avaient pas fait mieux que les autres étudiants des autres académies militaires. D’après les informations de Ling Lan, la Première Académie Militaire pour Hommes avait toujours obtenu la deuxième place pendant sept années consécutives au tournoi de Mecha.

« Tu es en train de dire que… tu veux dépasser les frontières actuelles des factions et choisir les quelques étudiants les plus forts de chaque spécialisation de notre académie comme représentants ? » Les mots de Ling Lan avaient fait briller les yeux de Li Lanfeng. Si cette initiative de Ling Lan réussissait, alors ce serait certainement un grand exploit pour la Première Académie Militaire pour Hommes.

« Oui, puisque nous représentons l’académie dans son ensemble, alors pourquoi les membres d’une seule faction devraient-ils être représentés ? C’est injuste pour les étudiants exceptionnels appartenant à d’autres factions. Ils ont le droit de briller eux aussi au grand tournoi de Mecha. »

« Les administrateurs de l’académie avaient initialement prévu que Qiao Ting remporte la première place du tournoi de Mecha. S’ils connaissent tes plans, ils vont certainement les soutenir pleinement », avait dit Li Lanfeng avec un sourire.

« Je ne fais pas ça pour eux, mais parce que je veux que tout le monde dans la Fédération sache que l’académie militaire la plus forte est notre Première Académie Militaire pour Hommes ! ». Une lueur d’ambition brilla dans les yeux de Ling Lan. Ces règles qui lui déplaisaient… elle allait les détruire personnellement !

NDT : (1) Roi du tonnerre s’écrit Lei-Wang en mandarin qui est le même caractère que le Lei de Leiting.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 425 : Domaine Menu Chapitre 427 : Attrapé !