Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 169 : Démon ?

Voyant cela, une pensée avait traversé l’esprit de Ling Lan. L’aura du leader était dans un état chaotique, ce qui lui faisait perdre son sang-froid habituel… c’était certainement une excellente occasion de le tuer. Mais juste au moment où Ling Lan s’apprêtait à bouger, trois personnes s’étaient dirigés vers eux de trois directions différentes.

« Chef ! » avait crié un des membres de l’équipe.

Pendant ce temps, un autre membre de l’équipe avait vu Xiao Lai trempé de sang étendu dans les bras du leader, et n’avait pu s’empêcher de crier dans la consternation, « Xiao Lai ! »

Toujours dans la clandestinité, Ling Lan déplora discrètement l’occasion perdue. Si ces trois personnes étaient venues seulement 5 secondes plus tard, elle aurait eu assez de temps pour bouger. Ling Lan était une personne décisive. Voyant qu’il n’y avait plus aucune possibilité de lancer une attaque sournoise, elle étouffa encore une fois tous les signes de sa présence, s’enfonçant pour se cacher comme un objet inanimé.

Le chef d’équipe avait poussé le chagrin et la rage qu’il ressentait dans son cœur, et avait dit à travers ses dents grinçantes, « Xiao Lai a été la cible d’une attaque sournoise par l’adversaire. Il est mort ! L’adversaire est doué pour la dissimulation et l’assassinat. Vous devez tous faire attention. » Sa tourmente n’avait duré qu’un instant. Maintenant, il avait déjà retrouvé son calme, et immédiatement déduit la position générale de Ling Lan. « Il ne devrait pas être loin d’ici. Depuis que j’ai senti l’intention meurtrière et que je me suis précipité ici, seulement trois secondes se sont écoulées. Il n’aurait pas eu le temps d’aller trop loin. »

Le chef d’équipe croyait que, bien qu’il ait été plongé dans l’agitation mentale par la mort de Xiao Lai, il n’avait pas perdu ses capacités sensorielles. Si Ling Lan avait choisi de s’enfuir à ce moment, il aurait certainement senti les mouvements du garçon. Mais quand il était arrivé sur les lieux, les environs étaient immobiles et silencieux. Cela signifiait que l’autre avait dû choisir de se cacher quelque part à proximité.

Peut-être, le garçon était-il juste à leurs côtés maintenant, attendant juste une chance de frapper un coup mortel.

« À partir de maintenant, vous serez tous les trois une équipe. Quand vous chercherez, ne vous éloignez pas trop des autres. C’est mieux si vous pouvez tous garder un œil sur les uns les autre. » Le chef d’équipe savait que les trois autres membres de son équipe étaient à peu près au même niveau de force que Xiao Lai. En tant que tels, ils seraient en danger s’ils s’éloignaient seuls, alors il avait décidé de laisser les trois d’entre eux chercher en tant que groupe. Quant à lui-même… si l’adversaire pensait qu’il était une bonne cible étant seul, il ferait savoir à ce vaurien que, devant la vraie force, toute attaque sournoise brillante ou toute tentative d’assassinat étaient futiles.

« Oui, Chef ! » avaient reconnu les trois hommes avec des expressions sérieuses. La mort de Xiao Lai avait relevé leurs gardes ; ils n’étaient pas sûrs de pouvoir échapper à l’attaque furtive indétectable de l’adversaire par eux-mêmes.

Ling Lan les avait vus se diviser en deux équipes et commencer à chercher dans deux directions différentes. La chance de Ling Lan était sans aucun doute excellente — les premières directions dans lesquelles les deux parties avaient commencé à chercher n’étaient pas, par hasard, là où elle se cachait. Bien sûr, ce n’était qu’un sursis temporaire. Lorsque les deux partis n’auraient rien trouvé dans les directions qu’ils cherchaient en ce moment, ils allaient certainement revenir pour chercher les endroits qu’ils n’avaient pas couverts lors de leur première course. En d’autres termes, si Ling Lan continuait à se cacher ici, elle finirait par être découverte par les adversaires.

Ling Lan avait examiné ses options, puis avait décidé de trouver une chance de suivre ce groupe de trois. Bien qu’à la surface, aller après le chef d’équipe pour essayer d’exécuter un assassinat semblait plus susceptible de réussir, Ling Lan avait en quelque sorte un sentiment inexplicable dans son cœur qu’il y avait quelque chose de dangereux au sujet de ce chef d’équipe. C’est ce sentiment de danger qui l’avait amenée à renoncer à tenter d’attaquer ce chef d’équipe immédiatement.

Bien sûr, faire en sorte que Ling Lan puisse lancer une attaque furtive sur l’équipe de trois hommes sans être pris serait également très difficile. Cependant, Ling Lan croyait que tant qu’elle était patiente et concentrée, ce n’était peut-être pas impossible.

À ce moment-là, une rafale de vent était passée, secouant les feuilles sur les arbres, les faisant bruisser bruyamment. Avec une légère poussée de ses paumes, Ling Lan s’était élancée du sol et s’était dirigée vers la direction où l’équipe des trois hommes s’était rendue…

Quand le vent s’était calmé, Ling Lan avait dérivé doucement vers la terre comme une feuille, se précipitant dans un autre endroit caché pour continuer à se cacher une fois de plus… La patience de Ling Lan était extrêmement élevée — même si elle ne pouvait toujours pas voir la peau ou les cheveux de l’équipe de trois hommes, le moment où le vent cessait de souffler, elle cesserait de bouger aussi, et resterait immobile jusqu’à la prochaine rafale.

À l’autre bout, le chef d’équipe faisait des recherches la tête baissée. Ses oreilles se tordaient au son du vent. Bien que son visage resta sans expression, le doute passa brièvement à travers ses yeux…

Il n’entendait rien d’étrange. À part les bruits du vent et le bruissement des feuilles, tout ce qu’il entendait, c’était le bruit de leurs pas lorsqu’ils marchaient à travers l’herbe sèche. Aurait-il pu commettre une erreur de jugement ? L’adversaire avait-il toujours choisi de se cacher à son endroit d’origine plutôt que de tenter une autre attaque sournoise ? Ou était-il peut-être déjà proche d’eux, et il ne pouvait tout simplement pas l’entendre ?

L’expression du chef devint sombre. Juste à ce moment, une vrille de brouillard apparut brusquement dans la forêt. Le brouillard était devenu lentement plus épais, jusqu’à ce que la figure du leader soit cachée dans cette zone dense de brouillard blanc.

********

Les membres de l’équipe de trois hommes avaient gardé les instructions de leur chef à cœur; la distance entre eux n’avait jamais dépassé les 10 mètres. De plus, chacun d’eux s’était assuré de garder un membre de l’équipe à portée de vue en tout temps. C’était la formation triangulaire propre à l’armée de la Fédération, et elle était considérée comme une formation défensive sans angles morts.

Ling Lan avait continué à utiliser le bruit du vent comme couverture, se faufilant furtivement vers l’équipe de trois hommes. Cependant, elle n’était pas heureuse. Au lieu de cela, ses sourcils étaient serrés, parce qu’elle avait remarqué que sous cette formation, elle n’aurait aucune chance d’essayer une attaque sournoise.

Elle avait besoin de gâcher cette formation dès que possible ! Ling Lan savait qu’elle n’avait pas beaucoup de temps. Petit Quatre, qui avait gardé un œil sur le leader, venait de lui dire qu’il avait perdu la trace de celui-ci. Même si Petit Quatre utilisait la surveillance par satellite haute définition pour balayer la zone où le chef d’équipe avait disparu, cette zone était déjà devenue un épais nuage de brouillard. Dans ces circonstances, même le satellite à haute définition serait inefficace.

Ling Lan estimait que le brouillard faisait partie du talent inné de l’autre. Sous le couvert du brouillard, l’autre avait peut-être déjà fait demi-tour et se précipitait ici à toute vitesse. Pendant ce temps, elle n’avait pas seulement à trouver un moyen de finir ces trois personnes devant elle le plus tôt possible, elle devait encore se méfier des conséquences. Elle ne voulait pas être comme la tragique mante qui traque une cigale, inconsciente de l’oriole derrière elle.

Une rafale de vent s’était levée, faisant se balancer doucement les arbustes et les arbres autour, avec un bruissement. Au début, l’équipe de trois hommes était dans un état de paranoïa, qui s’était ensuite atténuée jusqu’à la prudence nerveuse… et maintenant, ils étaient calmes. À ce jeu du vent, ils ne faisaient que jeter de brefs regards réflexes sur les zones qui émettaient le son.

En voyant cela, une idée avait germé dans l’esprit de Ling Lan…

Les trois hommes ne virent rien d’étrange et continuèrent à marcher et à chercher. Peu de temps après, un autre courant d’air passa et, comme auparavant, les arbres et les arbustes emmétèrent une ronde de bruits agités, mais cette fois-ci, un objet presque imperceptible sortit avec cette rafale de vent.

Profitant du vent, Ling Lan avait envoyé une aiguille de glace extrêmement fine et petite, mais extrêmement tranchante, à la personne la plus proche d’elle. À ce moment-là, le champ de vision de l’autre se dirigea vers une source de son. De plus, la direction de ce virage de sa part venait d’exposer son temple qui était la partie la plus faible défensivement à Ling Lan.

Depuis que les humains utilisaient des agents stimulateurs de gènes pour stimuler le développement du corps, la vitalité et la résistance de leur corps avait été considérablement renforcées par rapport à celle du monde précédent de Ling Lan il y a 10 000 ans. Ainsi, outre les zones de la tête et du cerveau, il n’y avait plus de faiblesses fatales sur aucune autre partie du corps.

Si Ling Lan voulait s’appuyer sur cette aiguille de glace extrêmement mince pour donner à l’adversaire un coup mortel à toute autre partie du corps, c’était presque impossible. Ce n’était qu’en le tirant directement dans la tête pour détruire le cerveau de l’autre que l’on pouvait obtenir un effet mortel. Tout comme Ling Lan avait tué cet opérateur Mecha de l’Empire du Crépuscule sur la planète Démoniaque — en utilisant une courte aiguille en bois pour percer la mâchoire inférieure de l’autre en diagonale pour pénétrer le cerveau, tuant l’adversaire en détruisant son cerveau. Sinon, le simple fait de percer la gorge ne garantirait pas nécessairement la mort de l’autre.

Comparée aux couches de défense protégeant la tête d’un opérateur de Mecha, cette équipe de trois hommes devant elle, en raison de leur déguisement en professeurs, n’avait pas de protection pour leurs têtes. Cela avait donné à Ling Lan la possibilité de réaliser des attaques à un seul coup.

L’aiguille de glace de Ling Lan était vraiment trop petite et mince, et en plus de cela, elle avait utilisé le son du vent pour couvrir ses traces — seulement quand l’aiguille de glace n’était pas à plus de 10 millimètres de l’adversaire, il avait réalisé et son expression avait changée.

Peu importe combien elle avait essayé de cacher l’attaque dans le bruit du vent, un expert de combat de niveau Qi Jin aurait un flux de Qi défensif autour de lui, donc quand l’attaque approchait ce flux de Qi, il serait remarqué par l’adversaire. C’est aussi pourquoi Ling Lan avait choisi de faire un assassinat à bout portant avec Xiao Lai. Après tout, les armes cachées n’étaient pas très efficaces contre les experts de Qi Jin qui étaient sur leurs gardes.

Cette personne était sur le point de bouger la tête pour esquiver l’attaque, lorsque l’attaque spirituelle préparée de longue date de Ling Lan avait suivi. Cette fois-ci, son attaque spirituelle n’était pas aussi intense que celle qu’elle avait utilisée contre Xiao Lai, ce qui pouvait causer l’évanouissement direct de quelqu’un. Au lieu de cela, cette attaque ne ferait que concurrencer la tête de la cible, le faisant perdre le contrôle de ses mouvements, paralysant brièvement l’autre.

Elle ne durerait qu’une fraction de seconde; la cible reviendrait à la normale presque immédiatement. Cependant, cette fraction de seconde suffisait — avec peur et choc, l’adversaire avait découvert qu’il était trop tard pour esquiver !

L’aiguille de glace plongea silencieusement dans la tempe de l’adversaire, ne laissant aucune trace sauf un point rouge extrêmement minuscule où elle était entrée… ainsi que ce rictus de l’horreur juste avant le moment de la mort !

Entre-temps, les deux autres personnes n’avaient pas remarqué qu’il s’était passé quelque chose. Ils avaient continué à chercher en avant, restant toujours dans leur formation triangulaire. Mais après quelques pas, ils s’étaient rendu compte que l’un de leurs membres de côté traînait derrière…

L’un des membres restants s’était arrêté et avait crié avec hésitation : « Xiao Lin, as-tu trouvé quelque chose ? Pourquoi ne suis-tu pas ? »

Xiao Lin continuait à rester là, immobile, regardant fixement un endroit, comme s’il avait trouvé quelque chose.

Les deux autres membres s’étaient regardés, puis s’étaient tacitement mis d’accord pour aller jeter un coup d’œil. Ils avaient soigneusement fait leur chemin et l’un d’eux avait marché jusqu’au côté de Xiao Lin. Il avait donné une poussée sur l’épaule de Xiao Lin et avait dit : « Pourquoi tu ne réponds pas ? »

De façon inattendue, ce coup de pouce avait fait tomber tout le corps de Xiao Lin vers l’avant. Les deux hommes avaient été choqués : l’un d’eux s’était rapidement mis dans une posture défensive nerveusement, tandis que l’autre avait avancé pour vérifier l’état de leur camarade, seulement pour constater que Xiao Lin avait cessé de respirer…

« Ah ! Ce maudit bâtard, sors et montre-toi ! Quel genre de héros attaque de l’ombre ! Viens me battre en un contre un si tu en as le cran ! » Cette personne avait bondi brusquement, criant dans la forêt peu éclairée hystériquement. Il était profondément effrayé par ce décès silencieux et inattendu de Xiao Lin.

« Xiao Chong (1), calme-toi ! » L’autre membre de l’équipe avait crié avec anxiété, regardant autour de lui avec méfiance tout le temps. Les environs étaient calmes et immobiles, pas une figure en vue…

« Chef ! Chef ! » avait hurlé le membre hystérique de l’équipe, espérant que son chef d’équipe se dépêcherait pour enquêter sur la cause de la mort de Xiao Lin.

Cependant, tout ce qui lui avait répondu, était le silence. Même son chef n’était ni vu ni entendu. Le membre hystérique de l’équipe s’était progressivement calmé, mais son teint avait également commencé à être de plus en plus pâle. Il ne pouvait s’empêcher de penser : Se pourrait-il que leur chef d’équipe ait déjà été tué silencieusement et de façon inattendue comme cela ?

Il avait secoué la tête avec insistance. Non, le chef était si fort et formidable. Il ne serait certainement pas tué par un enfant de 13 ans… mais, est-ce que leur cible était vraiment juste un enfant de 13 ans ? Ou peut-être que celui derrière la mort de ses camarades n’était pas leur cible du tout? Peut-être que c’était un démon ?

Il pensa à ce grand trou dans la poitrine de Xiao Lai qui avait été créé par une arme inconnue, puis regarda de nouveau Xiao Lin étendu sur le sol sans marque sur lui. Tout ce qu’il pouvait voir était l’expression terrifiée sur le visage de Xiao Lin, comme s’il avait vu quelque chose d’horrible juste avant de mourir…

☾✩☽ ☾✩☽ ☾✩☽

NDT : (1) Traduction littérale : Petit ver. Leurs noms sont clairement des noms de code.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 168 : Cette mission est vraiment juste ? Menu Chapitre 170 : Technique de dédoublement de détonation du noyau divisé