Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 170 : Technique de dédoublement de détonation du noyau divisé

« Xiao Fei, il n’y avait clairement personne près de lui plus tôt, mais Xiao Lin est toujours mort, même en partant avec une telle expression sur son visage. Notre adversaire n’est pas humain ! » Bien que la science et la technologie aient expliqué qu’il n’y avait pas de fantômes et d’esprits dans ce monde, la nature bizarre de la mort de Xiao Lin avait encore causé la panique de Xiao Chong. « Maintenant, même le chef a disparu ! Il a dû mourir aux mains de ce démon terrifiant aussi ! Si nous continuons à rester ici, nous allons certainement mourir ! » Face à une situation aussi effrayante, même un homme plus courageux serait affecté par la peur.

« Slap ! » Xiao Fei avait lancé une gifle serrée sur le visage de Xiao Chong. En réaction, Xiao Chong l’avait regardé bouche-bée, l’expression toujours anxieuse, confuse, et impuissant.

« Tu dois te calmer putain de merde ! » aboya Xiao Fei, « Le leader avait mentionné que l’adversaire est bon à la dissimulation et l’assassinat, il n’est donc pas surprenant qu’il connaisse certaines méthodes que nous ne pouvons pas comprendre. Mais cela ne veut pas dire qu’il est invincible. »

« D’ailleurs, je ne crois pas que le chef soit vraiment mort. » Xiao Fei connaissait très bien les capacités de son chef — si même le chef ne pouvait pas résister, alors ils n’auraient vraiment aucune chance de quitter cette forêt vivants. Il s’était dit qu’il devait rester calme. Au moment où les deux seraient pris dans la panique, alors la mort serait vraiment à leurs talons.

Les paroles calmes et constantes de Xiao Fei avaient finalement atténué la panique de Xiao Chong. Son regard se mit à errer, mais au moment où il allait dire quelque chose, il vit soudain les buissons à environ 10 mètres derrière Xiao Fei bouger en silence. D’innombrables brins d’herbe et de feuilles avaient jailli comme des flèches dans le dos de Xiao Fei.

« Attention ! » La panique précédente de Xiao Chong avait été effacée instantanément. Une lumière froide brilla de ses yeux quand il poussa doucement Xiao Fei d’un côté avec sa main gauche. Puis, levant la main droite, il chargea vers le buisson d’où venait l’attaque. Une explosion informe de Qi Jin, et l’herbe et les feuilles volant vers eux avaient été instantanément obstrués.

Un « bang » étouffé éclata — les deux forces invisibles étaient entrées en collision. Le corps de Xiao Chong fut secoué par l’explosion, et il sentit le souffle et le sang dans sa poitrine s’agiter… calmement, il fit circuler la force cachée dans son corps, et une fois de plus ramassa l’énergie vers ses paumes pour pousser contre la force opposée une fois de plus…

L’ajout de cette rafale de Qi Jin supprima finalement cette énergie informe, et l’herbe et les feuilles gelées dans l’air furent immédiatement rejetées d’où elles venaient.

Se cachant dans la direction opposée, quand le souffle sourd retentit, le teint de Ling Lan pâlit, comme si elle subissait un grand coup. Cependant, son expression n’avait pas changé et sa vision non plus. Elle gardait toujours les yeux rivés sur l’autre membre de l’équipe, celui qui avait été écarté par Xiao Chong, Xiao Fei.

C’est vrai, sa cible cette fois n’était autre que Xiao Fei. Les herbes et les feuilles volantes étaient en effet sa tactique, mais ce mouvement n’était qu’une feinte, une attaque intentionnelle pour attirer l’attention de Xiao Chong.

Bien que la panique de surface de Xiao Chong ait semblé très réelle, l’aura sanglante invisible qui persistait autour d’eux prouvait que ces gens étaient tous des vétérans habitués à l’effusion de sang. Comment peuvent-ils avoir si facilement peur de la mort inexpliquée d’un camarade ? Sa performance visait sans aucun doute à endormir Ling Lan et à l’inciter à attaquer.

Après avoir compris les choses, Ling Lan avait décidé de jouer le jeu. Même si elle risquait de se blesser de cette façon, elle obtiendrait une autre chance de tuer encore un autre de ses adversaires. C’était sans aucun doute un échange digne d’intérêt.

Juste après que Xiao Chong eut arraché ces herbes et ces feuilles, sans hésitation, il frappa du pied au sol, et, utilisant la force de réaction qui en résulta, il se précipita vers la zone qui avait été détruite. Ses deux paumes avaient été poussées vers l’avant, un Qi Jin informe traînant derrière lui comme il frappait !

Puisque la force informe était venue de cette direction, alors l’adversaire devait certainement se cacher là ! Il avait attrapé le tueur ! La jubilation avait traversé les yeux de Xiao Chong. Tant que l’adversaire s’exposait, en se basant sur la force qu’il avait ressentie lors de leur dernière rencontre, Xiao Chong était confiant qu’il serait définitivement capable de tuer l’autre en travaillant avec Xiao Fei.

Avec un fort « Boom ! », la saleté avait été jetée en l’air avec des arbustes comme le sol avait été détruit par la force de son attaque. À la fin de son attaque, une fosse profonde d’environ un mètre de diamètre reposait devant Xiao Chong.

« Une bonne opportunité ! Explose ! » À ce moment, Ling Lan, qui se cachait d’un côté, vit Xiao Chong quitter le bord de l’autre membre de l’équipe et fit immédiatement exploser le pouvoir spirituel qu’elle avait planté du côté de Xiao Fei.

Ling Lan n’était pas sûre de pouvoir tuer deux experts Qi Jin en même temps avec un souffle spirituel. En comparaison avec la force approfondi du Qi Jin de Xiao Chong, Xiao Fei qui avait une force Qi Jin au début du stade intermédiaire était sans aucun doute plus facile à tuer. Par conséquent, depuis le tout début, sa cible avait toujours été Xiao Fei — toujours partir du cartilage quand on ronge les os (1), après tout.

Le pouvoir spirituel informe et incolore, sous le contrôle de Ling Lan, explosa en un instant, créant une onde de choc massive visant directement le cerveau de Xiao Fei.

Xiao Fei, qui avait été poussé d’un côté par Xiao Chong, était déjà en mode défensif. Son attention était actuellement concentrée sur l’attaque de Xiao Chong — dès qu’il remarquerait un signe de l’adversaire, il poursuivrait avec une attaque de son côté et aiderait Xiao Chong.

Cependant, avant qu’il ne puisse remarquer quoi que ce soit, des tremblements se répandirent brusquement dans son esprit. C’était un signal d’avertissement, une capacité de chaque combattant qui avait réussi à entrer dans la classe de Qi Jin. Se pourrait-il que l’adversaire essayait de lancer une attaque furtive sur lui ?

Cette idée avait à peine effleuré l’esprit de Xiao Fei lorsque sa force cachée se répandit rapidement sur son corps. Si quelqu’un ou une arme cachée s’approchait de lui, il serait capable de la sentir…

Mais alors même qu’il tirait cette action défensive, il sentit une énergie informe entrer en collision avec la force défensive cachée de son corps… Il sentit son Qi Jin frémir violemment, puis des vagues de vertiges et de désorientation envahirent son cerveau. Comme s’il était à distance, il se sentait comme s’il pouvait entendre son propre Qi Jin exploser par cette poussée d’énergie. Boum ! Boum ! Boum ! …

Ces forces par concussion visaient à attaquer son cerveau. À la fin, il sentit son cerveau succomber à ces sursauts d’énergie accablants, et avec un dernier souffle rugissant, il explosa… il descendit complètement dans l’obscurité et ses pensées ne furent plus.

De l’autre côté, Xiao Chong, qui attaquait la source de l’énergie attaquante, pensait qu’avec ses deux paumes infusées de Qi, il forcerait le tueur à sortir de sa cachette dans les arbustes. Cependant, mis à part la saleté et l’herbe volantes, il n’y avait personne… à part les bruits de bruissement des arbres et des plantes agités par le vent, il n’y avait rien d’autre dans les environs.

« Bon sang ! » Voyant que ses deux paumes n’avaient pas effectuées leur effet prévu, Xiao Chong ne pouvait s’empêcher de maudire silencieusement, le cœur douteux. Le tueur s’était-il faufilé au moment même où il avait lancé son attaque furtive sur Xiao Fei ? Mais il n’avait entendu personne bouger du tout ! Ou, est-ce que cette personne n’avait jamais été là dès le départ ? Dans ce cas, comment cette attaque avait-elle été créée ?

Certes, Xiao Chong n’était pas aussi troublé qu’il semblait l’être. Ou, plus précisément, sa performance antérieure faible était juste destinée à mettre le tueur caché dans l’ombre à l’aise et l’amener à attaquer.

Il avait effectivement obtenu son souhait. L’adversaire avait frappé, mais le résultat n’était pas idéal. Il n’avait pas réussi à trouver l’adversaire, ce qui l’avait rendu encore plus incertain et perdu qu’avant.

Il marcha de façon lunatique vers son coéquipier. Bien sûr, en cours de route, il n’avait pas oublié de rester vigilant — il croyait que le tueur était toujours à proximité. C’est seulement que le tueur avait une mystérieuse façon de se déplacer et de se cacher, le rendant incapable de trouver une ouverture, alors la peur avait commencé à prendre racine dans son cœur.

« Xiao Fei, as-tu découvert quelque chose ? » demanda-t-il doucement. Xiao Fei se tenait derrière lui tout ce temps à défendre, peut-être avait-il vu quelque chose.

Malheureusement, il n’y avait pas eu de réponse à sa question. Sentant quelque chose, l’expression de Xiao Chong avait changé radicalement. Il s’était précipité pour se tenir devant Xiao Fei et avait été accueilli par la vue des yeux grands ouverts de Xiao Fei regardant au loin sans y voir. Pendant ce temps, de minces ruisseaux de sang coulaient sans cesse des yeux, du nez, des oreilles et de la bouche de Xiao Fei… En un seul coup d’œil, Xiao Chong pouvait voir que l’autre était déjà mort.

« Aaaah ! » Xiao Chong hurla lamentablement. Par rapport aux autres coéquipiers, Xiao Fei et lui avaient grandi ensemble, fréquenté l’école ensemble, livré leur première bataille ensemble et survécu ensemble. Ils étaient les meilleurs frères d’armes qui soit. Sa mort avait rendu Xiao Chong fou…

Se cachant dans l’herbe, l’état actuel de Ling Lan n’était pas optimiste non plus. Son visage était blanc comme du papier — ce dernier souffle spirituel avait sans aucun doute épuisé son pouvoir spirituel. Non seulement cela, une explosion spirituelle était aussi une attaque qui demandait un lourd péage sur soi-même, même si cela infligeait de grands dégâts à l’adversaire (2). De plus, l’attaque qu’elle avait utilisée cette fois-ci — la technique de dédoublement de détonation du noyau divisé — avait en fait une exigence encore plus élevée qu’une explosion spirituelle régulière, avec un débit de dégâts proportionnellement plus élevé.

Bien que la puissance d’une explosion spirituelle était effectivement très forte, elle avait une faiblesse — après qu’elle ait été activée une fois, l’utilisateur ne serait pas en mesure d’accumuler à nouveau la puissance spirituelle pendant une courte période de temps pour continuer à attaquer. Ainsi, si Ling Lan avait utilisé un souffle spirituel pour attirer l’attention de l’adversaire, alors elle n’aurait eu aucun moyen de rassembler immédiatement la force spirituelle à nouveau pour lancer une autre attaque sournoise. Afin de tuer avec succès un de ses adversaires, elle ne pouvait que prendre un risque et utiliser la technique de dédoublement de détonation du noyau divisé.

La technique de dédoublement de détonation du noyau divisé était une technique de zone d’effet. Elle divisait son pouvoir spirituel en deux parties, qui pouvaient ensuite être détonées séparément pour attaquer une cible. L’immense turbulence causée par les doubles explosions du pouvoir spirituel pouvait instantanément détruire tout ce qui était tangible ou intangible dans une certaine mesure.

Ling Lan savait très bien que le chef d’équipe disparu était certainement en route. Elle n’avait pas le temps de continuer à perdre du temps; elle devait terminer ces deux personnes avant l’arrivée du chef d’équipe. Sinon, face à ce chef à l’apogée optimal du Qi Jin, Ling Lan n’avait aucune confiance qu’elle serait capable de lui tenir tête, même face à face, et encore moins si l’autre avait encore un assistant.

Ling Lan croyait qu’en utilisant la technique de dédoublement de détonation, elle serait certainement capable de tuer au moins un de ses adversaires. Et en réalité, Ling Lan l’avait fait. Cependant, le coût était aussi très élevé. Non seulement sa puissance spirituelle était épuisée, mais sa tête lui faisait cruellement mal, se sentant comme si elle se séparait, lui donnant l’envie de vomir. Même son corps physique avait été légèrement endommagé. La seule bénédiction était que, mettant de côté sa puissance spirituelle, sa capacité de combat n’avait pas été diminuée de beaucoup.

« Boss, tu ne peux plus utiliser ton pouvoir spirituel. » En vérifiant l’état de Ling Lan, Petit Quatre avait pris la parole pour la mettre en garde : « Utiliser avec force toute autre méthode causera des dommages irréparables à long terme à ton moi spirituel. »

« Compris ! » répondit Ling Lan. Son regard était fixé sur le fou et éplorée Xiao Chong. Son aura avait commencé à fluctuer; c’était sans doute un bon moment pour attaquer…

Comme elle n’avait plus aucun moyen d’utiliser les attaques spirituelles, alors tout ce qu’elle pouvait faire était de foncer. Avec une forte poussée de ses bras, elle s’envola comme une flèche vers Xiao Chong qui hurlait encore dans le ciel.

En même temps, un glaçon en forme de cône était apparu dans ses mains, et en une fraction de seconde, elle était arrivée dans le dos de l’adversaire.

En fait, Ling Lan savait déjà depuis longtemps que les talents dits innés de la mutation spirituelle avaient en fait très peu à voir avec la force de sa puissance spirituelle. C’était juste que les talents innés possédés par un corps nécessitaient la puissance spirituelle pour se déclencher. Bien que le pouvoir spirituel de Ling Lan ait été épuisé, elle avait encore le tout petit peu de pouvoir spirituel nécessaire pour activer l’Affinité de glace pour faire ce petit glaçon …

À ce moment-là, le gémissant Xiao Chong se retourna brusquement. Il regarda Ling Lan avec des yeux injectés de sang et cria : « Tu es enfin apparu ! »

☾✩☽ ☾✩☽ ☾✩☽

NDT : (1) C-à-d Commencer par le plus facile.

(2) La phrase littérale en chinois était : « Tue 1000 ennemis et perd 800 de toi-même ». C’est un terme de guerre où tu sacrifies 800 de tes hommes pour éliminer 1000 des forces ennemies.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 169 : Démon ? Menu Chapitre 171 : Je veux vivre