La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 47 : Huang Yu

À peine entré dans la boutique, Zhang Xuan se fait aborder par une jeune fille :

– « Monsieur, êtes-vous ici pour acheter des livres ou pour les feuilleter ? »

Elle devait avoir 18 ans. Son visage parfait et ses courbes étaient plutôt exceptionnels. Même si du point de vue esthétique, elle était en dessous de Shen Bi Ru!

– « Possédez-vous des manuels secrets, traitant des techniques de combat 6ème Dan ? »

– « Des techniques 6ème Dan ? Monsieur doit plaisanter. Les livres dont vous me parlez coûtent chers. Avec une petite affaire comme la mienne, je n’ai pas les qualifications requises pour pouvoir en vendre… Si vous voulez des manuels plus classiques, j’aurai de quoi vous satisfaire! »

Les ouvrages dont elle parlait traitaient de Géographie, de biographies de personnes célèbres, etc.

Zhang Xuan libéra un soupir, mais garda l’espoir qu’elle puisse l’aider :

– « Pouvez-vous m’indiquer des boutiques qui en vendent ? »

– « Des boutiques qui en vendent ? Je ne crois pas que dans la Cité Royale de Tianxuan, on puisse vendre de tels livres. Toutefois, certains experts en collectionnent. Si vous en connaissez un, il vous laissera certainement feuilleter ses livres! »

Le professeur Zhang ne put s’empêcher de demander :

– « Avez-vous dans votre entourage des maîtres qui possèdent de tels ouvrages et qui me permettraient d’accéder à leur trésor ? »

– « A un inconnu? » La jeune fille fit semblant de réfléchir, « J’en connais un, mais c’est un excentrique! S’il est bien luné, vous n’aurez aucune difficulté à emprunter ses livres. Par contre, s’il est de mauvais poil, vous ne franchirez même pas le seuil de sa porte! »

– « Une telle personne existe vraiment ? J’aimerai le rencontrer! Pourriez-vous m’aider à trouver ce maître ? »

La jeune fille sourit :

– « Vous avez de la chance. Je n’ai pas beaucoup de travail aujourd’hui. Je vais vous y conduire! »

Zhang Xuan n’espérait pas autant de gentillesse :

– « Je m’excuse du dérangement! »

Ils sortirent tous les deux de la librairie et elle prit la tête de la marche.

Au cours de leur petite conversation sans intérêt, il apprit qu’elle s’appelait Huang Yu. La boutique lui appartenait et à en juger par la fraîcheur des lieux, elle n’était pas ouverte depuis longtemps, 10 jours tout au plus!

Zhang Xuan demanda :

– « Vous dites qu’il y a beaucoup d’ouvrages dans la maison de ce maître ? »

– « Bien entendu. C’est un érudit célèbre dans tout le Royaume. Jadis, il fut le tuteur de l’Empereur Shen Zhui! Il a un accès illimité aux collections du Royaume. Alors bien sûr qu’il en possède énormément! »

Le jeune professeur fut étonné :

– « Le professeur de l’Empereur Shen Zhui ? »

Personne ne connaissait le niveau de l’Empereur, si ce n’est qu’il demeurait imbattu dans le  Royaume!

Les tuteurs d’un souverain étaient triés sur le volet et ils devaient passer moult processus de sélection avant d’être accepté! Même le Principal de l’Académie Hongtian n’avait pas ces qualifications!

– « Il est le professeur de calligraphie et de peinture de l’Empereur, mais il n’est pas son professeur d’arts martiaux. Cela n’empêche pas qu’il soit très respecté par le souverain! » Huang Yu prit ensuite un air solennel pour avertir notre jeune professeur :

– « Ce vieux monsieur Lu Chen, est une personne élégante qui se soucie du décorum. Il déteste les jeunes qui parlent à tort et à travers. Quand nous arriverons, je vous demanderai de ne pas parler trop vite. Auquel cas, je ne peux vous garantir la permission de parcourir ses ouvrages ! »

Zhang Xuan n’y trouva aucun inconvénient :

– « Très bien »

– « Qui plus est, j’y ai aussi des affaires qui m’attendent. Je vous demanderai donc de vous occuper des vôtres et de ne pas mettre la pagaille dans les miennes! » Lui dit-elle.

– « Ne vous inquiétez pas, je ne vous causerai pas de problème! »

Zhang Xuan était aussi professeur, comment le pourrait-il ?

Huang Yu lui rappela :

– « Le vieux maître préfère les jeunes qui obéissent. Peu importe ce qu’il vous dira, vous n’aurez  qu’à hocher la tête. Il faut aussi que vous sachiez qu’en tant que grand érudit, il est assez conservateur et ses pensées peuvent diverger des nôtres! Essayez de ne pas trouver de sujet de discorde avec lui! »

Ils sortirent bientôt tous les deux du marché, prirent de nombreuses allées et arrivèrent à la résidence.

– « Voici la résidence de Monsieur Lu Chen! »

Zhang Xuan observa bien l’endroit. Il n’avait rien d’extravagant ni de démesuré. Cette résidence ressemblait à une maison ordinaire. Il n’y avait même pas de plaque à l’entrée!

C’est… l’endroit où vit le tuteur de l’Empereur ?

Le jeune professeur avait du mal à le croire. Alors , Huang Yu lui expliqua :

– « Monsieur Lu Chen est une personne simple. L’empereur lui a proposé de nombreuses fois de reconstruire sa résidence, mais il a toujours refusé! »

Le respect de Zhang Xuan pour ce professeur mystérieux grandissait.

En dépit d’avoir un statut social de cet ordre, le vieil homme demeurait incorruptible et ne voulait pas être changé par le pouvoir. C’était une personne franche et sentimentale!

Ils étaient sur le point de frapper à la porte quand une calèche arriva précipitamment.

Un jeune homme en sortit. C’était un garçon de 17-18 ans, vêtu de blanc. Grand et mince, son visage était magnifique, semblable à du jade. Au premier regard, il semblait être de bonne famille et dégageait une aura de supériorité.

Apercevant Huang Yu, les yeux du jeune garçon pétillèrent. Il la connaissait et il commença à la taquiner :

« Xiao Yu[1] ? Vous aussi, vous êtes là ? »

– « Je suis Huang Yu, ne me donnez pas ce surnom à l’eau de rose. Nous ne sommes pas aussi familiers que ça! »

– « Avec la relation qu’entretiennent nos deux familles, ce n’est pas exagéré de vous appeler ainsi. N’était-ce pas comme cela que je vous appellais quand nous étions enfants ? Êtes-vous ici pour rendre visite à maître Lu Chen ? » Le jeune maître sourit tout en prenant la pause. Il la taquinait avec l’objet qu’il tenait dans ses mains :

– « Hé hé, ne regardez pas trop cet objet, il sera à moi! »

Elle ne répondit pas à ses sarcasmes :

– « Il est difficile de dire pour l’instant à qui il reviendra! »

– « Nous verrons bien alors. »

Le jeune garçon remarqua Zhang Xuan :

– « Qui est-ce ? Xiao Yu, pourquoi avez-vous amené un étranger ici ? »

Huang Yu ne voulait pas perdre la face :

– « Ce n’est pas important, cela ne vous regarde pas! »

Scrutant le jeune professeur, le garçon vêtu de blanc dit avec condescendance :

– « Hem, jeune homme. Peu importe qui vous êtes, je vous conseille de rester loin de Xiao Yu. Votre rang ne vous permet pas de poser vos mains sur elle! »

Zhang Xuan ne s’attendait pas à être menacé en arrivant ici, il était étonné!

Huang Yu et lui se connaissaient à peine. Pourquoi chercher des histoires pour rien ?

Cela contrariait notre jeune professeur:

– « De quoi vous mêlez-vous ? Je suis navré, mais je ne pense pas que cela puisse vous concerner! »

– « Bien, j’espère que vous ne regretterez pas vos paroles! » Répliqua le jeune nanti.

Ce dernier n’imaginait pas qu’un étranger qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve ait le toupet de lui parler ainsi! Le regard froid, il les ignora tous les deux, puis se retourna pour traverser la courette devant la résidence et frapper à la porte.

La voix inquiète de Huang Yu résonna dans les oreilles de Zhang Xuan :

– « Pourquoi êtes-vous si imprudent ? »

Il la regarda, intrigué :

– « Pourquoi ? »

– « Savez-vous qui il est pour oser lui parler de cette manière ? »

Zhang Xuan haussa les épaules :

– « Qui s’intéresserait à lui ? »

Qu’a-t-il à voir avec moi ?

– « Mais vous ne comprenez pas… » En voyant l’air ahuri du professeur Zhang, Huang Yu se demandait s’il n’était pas idiot. Par l’indifférence qu’il affichait, elle savait qu’il ignorait l’identité de la personne qu’il venait d’offenser :

– « Il est le fils unique de Zhennan Wang, Bai Xun! »

Zhennan Wang était une autorité dans le Royaume. Juste en dessous de l’Empereur Shen Zhui. Vous offensiez son fils, et c’était une expulsion sans ambages du Royaume!

Elle pensait qu’en lui révélant son identité, il chercherait à tout prix un moyen de s’excuser, mais en vain :

– « Zhennan Wang ? Qui est-ce ? »

________________________________________________________________________________

[1] Xiao Yu signifie petite Yu (Un surnom affectueux)

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. Thomas
  • 14. guillaume
  • 15. Ba-Soma
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Cédric
  • 25. Frederic
  • 26. Pierre
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 46 : L’Escroquerie mise à nue Menu Vol.1 / Chapitre 48 : Qu’est ce que c’est que cette croûte ?