La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.5 / Chapitre 317 : Le respectueux Bai Chan (Partie 1)

La Bibliothèque une étoile était vaste. La quantité d’informations et de techniques qui couvrait les différentes professions était inimaginable. Elle était beaucoup plus grande que celle de la Collection Royale du Royaume de Tianxuan, et la connaissance contenue dans les livres était plus large. Géographie, Pilules, Bêtes sauvages, royaumes secrets, artéfacts, etc. Il semblait que tout ce que l’on pouvait apprendre sur quoi que ce soit pouvait s’y trouver.

Zhang Xuan était ravi :

– « Tant de livres! Je dois tous les parcourir avant demain matin… » Soupira-t-il. Il lui avait fallu cinq jours entiers pour dupliquer tous les ouvrages de la Collection Royale. Désormais, même avec sa nouvelle méthode de duplication, il lui faudrait au moins une demi-journée pour copier le contenu de la bibliothèque une étoile.

– « Commençons! » Avec l’augmentation de sa Profondeur d’Âme et son niveau Zongshi, son endurance était bien meilleure qu’auparavant. Il pouvait rassembler des livres à une vitesse plus élevée pendant une période plus longue.

Hualalala!

Rangées après rangées, les ouvrages se formaient dans son esprit. Lentement, il perdit le fil du temps.

Le Docteur Bai Chan était au bord de la dépression. Il avait trouvé une résidence proche du Pavillon des Maîtres Enseignants, mais le prix était terrifiant. Il dépensa l’argent de presque toute une vie. Mais ses possessions valaient-elles plus que sa vie ?

– « Le jeune Maître Zhang est au Pavillon des Maîtres Enseignants ? Y passe-t-il l’examen ? » Après avoir trouvé une résidence, il suivit son superviseur, Sun Qiang, pour se rendre au Pavillon.

– « Oui! Le jeune Maître est le disciple direct du Vénérable Maître. Naturellement, aucune profession ne lui convient mieux que celle de Maître Enseignant…Dépêchons-nous. Peut-être verrons-nous le jeune Maître stupéfier la foule! »

– « Stupéfier la foule ? » Bai Chan voulait comprendre :

– « L’examen de Maître Enseignant n’est pas facile. La difficulté des cinq tests va en crescendo. Votre jeune Maître est peut-être exceptionnel, mais il est encore jeune. Il pourrait réussir les tests, mais ce sera difficile pour lui de surprendre la foule, en particulier après les records de Mo Hongyi! »

– « Mo Hongyi ? »

– « Oui. Mo Hongyi est le génie numéro un de notre Royaume de Tianwu. Quand il a passé l’examen de Maître Enseignant, il a battu tous les records, ce qui lui a valu le titre de “Génie du Millénaire”! » La vénération se voyait dans les yeux du médecin. « Sa Profondeur d’Âme a même atteint un niveau sans équivalent de 6.0! Le Maître du Pavillon Jiang a dit une fois que même en un siècle personne ne pourrait le surpasser. »

– « Une Profondeur d’Âme de 6.0 ? Le génie d’un millénaire ? » Sun Qiang halucinait.

Tous les deux bavardèrent pendant qu’ils marchaient. Puis, ils arrivèrent au Pavillon. Sur le pas de la porte d’entrée, un garde les approcha :

– « Docteur Bai… » Apercevant le duo, les yeux du garde firent tilt.

– « Chef de Patrouille Yao, vous êtes aussi ici! » Ils avaient rencontré Yao la nuit dernière. Toutefois, le Chef de patrouille n’avait pas l’aura autoritaire de la veille. Son visage était encore gonflé, mais dans son regard, le choc n’avait pas disparu.

Putong!

S’agenouillant à terre, Yao dit : – « Merci, Docteur Bai, d’avoir sauvé ma vie! »

– « Sauvé votre vie ? » Bai Chan ne comprit pas.« Chef de patrouille Yao, qu’est-ce qui ne va pas ? »

– « Sans vos conseils, j’aurais pu, avec arrogance et idiotie, vouloir me venger du Maître Enseignant Zhang. Vos conseils m’ont permis d’éviter une crise… » En tant que garde de la Princesse, il avait assisté à l’examen complet de Zhang Xuan. Celui-ci était presque le professeur de Mo Yu, il était le Vénérable Maître de Jiang Shu, le disciple direct de Yang Xuan qui avait probablement plus de trois étoiles…et il était sur le point de devenir un Maître Enseignant deux étoiles…Un simple garde ne pouvaient pas offenser une figure pareille!

– « Le Maître Enseignant Zhang ? Vous voulez dire…le jeune Maître Zhang Xuan ? »

– « Oui! Le Maître Enseignant Zhang est trop incroyable. Non seulement il a battu tous les records une étoile de Mo Hongyi, mais il a aussi battu les records des deux étoiles. Comment pourrais-je me venger d’un tel génie ? »

– « Il a battu les records de Mo Hongyi ? Que s’est-il passé ? » Bai Chan n’en croyait pas ses oreilles.

– « Vous ne le savez pas ? Oh, vous n’étiez pas au Pavillon des Maîtres Enseignants, c’est normal que vous ne sachiez pas. Aujourd’hui, j’avais pour ordre de protéger la Princesse… » Yao raconta tout ce qu’il avait vu et entendu.

– « Un Niveau de Confiance de 85, un score de 130 pour le métier de soutien, il a battu la marionnette en un seul mouvement…il est passé Zongshi d’un seul coup, il a réussi les quatre tests de l’examen deux étoiles, il est le Vénérable Maître du Maître du Pavillon Jiang… » Bai Chan avait les yeux rouges.

Quel genre de monument avait-il offensé ?

Il avait l’intention de régler son compte, grâce à ses relations, à Zhang Xuan après que ce dernier lui ait retiré le poison mortel de son corps. Mais après avoir entendu parler Yao, ses relations ne représentaient rien face à Zhang Xuan!

Avec ses statuts de Maître Enseignant deux étoiles et de Vénérable Maître de Jiang Shu, même l’Empereur n’aurait pas d’autre choix que de lui obéir.

– « Le Maître Enseignant Zhang…Où est-il maintenant ? » Demanda Bai Chan, le visage en larmes.

– « Le Pavillon des Maîtres Enseignants lui a assigné une mission nécessitant qu’il quitte la Capitale pendant un temps donné! En guise de gratitude pour votre aide, je vous inviterai à manger une autre fois. J’ai encore quelque chose à faire, aussi, je vous dis adieu! » Yao fit demi-tour puis partit.

– « Je vous avais dit que le jeune Maître surprendrait tout le monde, vous voyez! » Sun Qiang leva la tête fièrement.

– « Oui, oui! » Le Docteur Bai Chan pensa à quelque chose.« Étant donné que le Maître Enseignant a une mission à accomplir, ses étudiants seront libres. Je devrais les emmener à la résidence et…les servir comme il se doit! » Toutes ses idées de rébellion avaient disparu. Et s’il n’avait pas voulu profiter de Zhao Ya, rien de fâcheux ne se serait produit. Il voulait se racheter!

– « Ah, très bien! » Le duo marcha vers le Pavillon des Maîtres Enseignants.

– « Maître Enseignant Ling, Le Maître Enseignant Zhang m’a demandé de vous dire de trouver un endroit pour tous vous reposer. Il pourrait en avoir pour un moment avec son examen! » Un apprenti aborda Liu Ling.

– « Merci de m’avoir passé le message! » Liu se tourna ensuite vers les élèves :

– « Puisque le Vénérable Maître va en avoir pour un moment, pourquoi ne pas chercher à se loger d’abord ? »

– « D’accord, mais…où devrions-nous aller ? Nous ne connaissons pas trop la Cité Royale de Tianwu, et si nous nous éloignons trop, le professeur risque de ne pas nous retrouver à son retour, non ? » Demanda Zhao Ya.

– « Si nous ne trouvons rien, nous repartirons à l’auberge… » Soudain, un cri retentit derrière eux.

– « Maître Enseignants Ling, jeunes maîtres et jeunes maîtresses, j’ai déjà préparé une résidence pour vous tous. Veuillez me suivre… » Voir Bai Chan se comporter servilement  après ses agissements de la nuit précédente, les étonnait.

– « … »

– « … »

– « Fichtre, que se passe-t-il ? »

Comme un ouragan, les événements du Pavillon se propagèrent jusqu’aux rues et dans les oreilles des chefs de clans prestigieux :

– « Qu’avez-vous dit ? »

– « Quelqu’un a battu les records de Mo Hongyi un à un ? »

– « Le Vénérable Maître du Maître du Pavillon Jiang ? Son professeur est un Maître Enseignant de plus de trois étoiles ? »

– « Il a passé l’examen deux étoiles ? » 

– « Une figure aussi formidable existe dans notre royaume ? Messieurs, envoyez un édit pour décerner à ce Maître Enseignant le titre de Roi Xuan. Il pourra entrer dans le palais royal librement sans aucune autorisation… » Déclara un homme d’âge mûr assis sur le trône le plus haut du palais royal après avoir lu le rapport dans ses mains.

Toutefois, il s’empressa de rectifier ses propos :

– « Attendez, c’est un peu trop grossier dit comme cela. Envoyez quelqu’un garder le Pavillon des Maîtres Enseignants, et dès que le Maître Enseignant Zhang arrivera, veuillez m’en informer. Je tiens à le saluer personnellement! »

– « Le saluer personnellement ? Votre Majesté… » Les officiels étaient surpris. Il était Empereur d’un Royaume de rang un. En accueillant personnellement un jeune de moins de 20 ans…N’était-ce pas en faire un peu trop ?

– « Ne dites rien, j’ai pris ma décision! » Une telle figure serait un avantage certain permettant d’exercer un pouvoir suprême où que ce soit.

– « Oui! » Les officiels ne purent qu’acquiescer!!!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.5 / Chapitre 316 : Le Véritable Test de la Maison de la Confiance Menu Vol.5 / Chapitre 317 : Le respectueux Bai Chan (Partie 2)