La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 29 : Vous vous sentez bien?

Shen Bi Ru entendait les allées et venues de Zhang Xuan. Elle n’y prêtait pas attention au début mais cela commençait à l’intriguer. Il fallait prendre son temps pour lire un livre. Pourquoi agissait-il avec autant de précipitation ?

Elle s’approcha pour assouvir sa curiosité et le vit feuilleter des livres sur une première étagère. Il était évident qu’il ne lisait pas ; il cherchait plutôt quelque chose!

« Est-ce la raison pour laquelle le vieux Mo lui refusait l’entrée ? »

Après l’avoir observé pendant un moment, son cœur se mit à battre la chamade. Elle comprenait bien qu’il ne voulait pas s’arrêter. Si elle l’avait aidé, c’était parce qu’elle le trouvait différent et qu’il méritait une chance.

Les agissements du professeur Zhang étaient un blasphème pour le Pavillon du Compendium! Son comportement était méprisable.

« Peut-être qu’il m’attendait à l’extérieur du bâtiment parce qu’il savait que j’allais venir et peut-être voulait-il capter mon attention…? Même s’il s’y prenait mal! Tout cela a tendance à m’énerver »

L’image du jeune homme en prenait un sacré coup!

En raison de sa beauté, beaucoup essayait de s’attirer ses bonnes grâces pour pouvoir l’approcher. Mais elle pensait que Zhang Xuan n’agissait de la sorte que pour l’agacer. En réalité, elle détestait les personnes qui se montraient en spectacle.

Pourquoi feuilletait-il des livres aussi divers aussi rapidement ? Elle voulait le savoir!

– « Hem! »

La mine non réjouie, elle s’avança vers lui

– « Professeur Zhang, que faites-vous ? »

Il répondit sans lever la tête et ne réalisa pas sur le coup qu’elle l’avait déjà catalogué de bluffeur!

– « Je lis des livres! »

– « Vous lisez des livres ? Hem! Si vous agissez ainsi uniquement pour attirer mon attention, je vous demanderai de vous ôter ces idées immatures de la tête. Moi, Shen Bi Ru, je ne succomberai pas à de si petits tours. De plus, vous ne faites que irriter mes sens! »

Zhang Xuan continua de feuilleter ses livres :

– « Oh! Très bien! »

Il avait l’intention de dupliquer tous les manuels du Compendium et le temps lui était compté, il ne pouvait se permettre de bavarder. D’ailleurs, pour lui, c’était une fille “suffisante”. De quoi se mêlait-elle ?

Vous avez beau être vraiment jolie, ce n’est pas comme si je voyais une aussi belle jeune femme pour la première fois! En plus, dans le monde à l’ère informatique d’où je viens, il y a toutes sortes de beautés stockées sur mon disque dur… Et elles savent jouer, chanter et tout le reste… Une beauté froide comme vous ne m’intéresse pas beaucoup! Je n’ai pas d’énergie à dépenser pour essayer de vous conquérir.

Voyant qu’il se fichait de ce qu’elle racontait, Shen Bi Ru se retourna pour lui faire signe de partir :

« Puisque vous comprenez, veuillez quitter la Bibliothèque du Compendium. Arrêtez de gaspiller vos efforts ici! »

Zhang Xuan s’éloigna.

– « C’est mieux comme ça… »

Shen Bi Ru fut satisfaite. Mais alors qu’elle s’apprêtait à poursuivre sa lecture, elle entendit de nouveau des bruits résonner dans tous les sens.

Tournant sa tête, elle vit qu’il n’avait pas du tout l’intention de partir.

Elle était à deux doigts d’exploser de colère :

« Vous ? »

N’aviez-vous pas terminé ? Je vous ai déjà dit que cela m’agaçait, avez-vous un problème ?

Elle se redressa et s’approcha, le regard noir :

– « N’avez-vous pas entendu ? Plus vous vous comportez de la sorte, plus vous m’inspirez du dégoût! Vous n’avez aucune chance comme cela! »

Zhang Xuan était un peu irrité de se voir de nouveau importuné. Il arrêta sa lecture :

– « Vous vous sentez bien? Vous voulez lire mes livres? Si vous vous ennuyez vraiment, vous pouvez aller tourner en rond ailleurs. Ne me dérangez pas ici! »

Encore une fois, vous n’êtes pas la seule jolie femme au monde, pourquoi êtes-vous si hautaine ?

Elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui réponde ainsi. Elle était en rage :

– « Vous… !? »

Qui croyait-il être ? Il s’adressait à la beauté numéro un de l’Académie Hongtian ! Elle était bénie d’avoir autant de talent et de regards portés sur elle et presque tout le monde la considérait comme une déesse. Personne n’osait jamais dire un mot pour l’offenser…

Vous osez me demander si ‘JE’ vais bien et vous me demandez de partir ? Comment vous adressez-vous à une femme?? Tourner en rond ? Mais je vais plutôt vous arrondir votre grosse tête!!

Shen Bi Ru ressentait au niveau de sa poitrine une pression étouffante dont elle ne pouvait se débarrasser.

Elle rougit de colère et voulut lui tomber dessus, mais elle fut abasourdie de voir que le jeune homme était déjà retourné dans ses livres!

– « Bien, bien! Continuez à jouer! Vous allez voir mon vrai visage! »

Elle serra les dents et piétina le sol. C’était la première fois qu’un homme lui parlait de cette manière!

D’accord, vous vous amusez avec vos livres! Voyons combien de temps cela peut durer. Quand vous cesserez, je vous démasquerai et vous ridiculiserai!

Shen Bi Ru décida de ne plus se préoccuper de lui. Furieuse, elle repris la lecture de son livre, puis s’assit dans un coin pour prendre des notes.

Sa journée avait bien commencé et elle était de bonne humeur en arrivant au Pavillon. Mais il avait fallu qu’elle rencontre un homme aussi exaspérant…

Tout en prenant ses notes, elle surveillait de temps en temps Zhang Xuan.

– « Hem! Voyons combien de temps vous allez continuer à jouer comme ça! »

Après avoir été rejetée aussi ouvertement, elle décida de passer à la vitesse supérieure et de lui rendre la tâche plus difficile. Alors qu’elle recopiait lentement ses notes, elle attendait le moment opportun où il cesserait son manège. Mais le temps passait et il ne ralentissait pas son rythme. Bien au contraire, il avait toujours autant d’entrain. D’une étagère à une autre, il feuilletait, de l’après-midi au soir, sans s’octroyer aucun repos! Cela faisait 6 ou 7 heures que ça durait. Shen Bi Ru n’en croyait pas ses yeux!

Puis elle réfléchit :

– « Est-ce qu’il serait en plein délire? Son niveau se serait-il détérioré au point qu’il devienne fou ? »

Elle avait entendu dire que lorsque le niveau d’un pratiquant tournait régressait, des comportements anormaux pouvaient se manifester. La folle lecture de Zhang Xuan était-elle un de ces symptômes ?

Elle regardait encore bizarrement le jeune professeur lorsqu’il termina de feuilleter les livres de la dernière rangée.

– « Tant de savoir! »

Après un travail acharné, il avait finalement imprimé dans son esprit tous les livres du Pavillon. Grâce à la compilation des failles et des points forts de chacun des ouvrages, il obtint un certain niveau général de compréhension des méthodes d’entraînement, des techniques de combat, des pilules, du forgeage d’équipement et bien d’autres choses encore!

« Zhao Ya devrait lire ce manuel pour régler son problème de Yin. Mais avant, je dois procéder à quelques préparatifs… »

Il savait maintenant comment s’y prendre. Sans avoir eu le temps de respirer, il avait même découvert les lacunes et les portions incomplètes de son niveau 3ème Dan. Il lui fallait trouver le temps pour les corriger et les perfectionner.

Le travail terminé, il se dirigea vers la sortie. Shen Bi Ru se trouvait déjà là à l’attendre, aussi froide que la pierre.

Cette femme était encore présente après tout ce temps ? Il ne s’arrêta pas et entendit hurler le vieux Mo, prêt à exploser :

– « Arrêtez vous »

Il avait trop longtemps toléré ce jeune homme! À cet instant précis, il n’avait qu’une seule pensée : Fauteur de trouble, fauteur de trouble et fauteur de trouble!

Zhang Xuan le regarda comme si de rien était :

– « Maître Mo ? »

« Hem, professeur Zhang Xuan! Vous êtes venus au Pavillon du Compendium non pas pour étudier, mais bien pour troubler les autres! Désormais, ce lieu vous sera interdit. Si à l’avenir vous essayez de revenir, je vous casserai les jambes! »

« Troubler les autres ? Maître Mo, de qui parlez-vous ? J’ai consulté chacun des ouvrages très sérieusement, comment pouvez-vous me qualifier de  fauteur de troubles ? »

Même s’il avait déjà reproduit tous les livres dans sa tête et qu’il savait qu’il n‘avait plus besoin de mettre les pieds ici, entendre cela ne lui faisait pas plaisir.

Pourquoi lorsque les autres viennent ici, vous considérez qu’ils étudient, alors que lorsqu’il s’agit de moi, c’est forcément pour foutre la pagaille ? Où est la logique ? Vous n’êtes pas raisonnable…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 28 : La rage du vieux Mo Menu Vol.1 / Chapitre 30 : Le choc de Shen Bi Ru