La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 286 : La Cité Royale de Tianwu

Les vastes terres du Royaume de Tianwu s’étendaient sur des milliers de kilomètres.

Du fait de la présence de Maîtres Enseignants deux étoiles, c’était un royaume de rang un.

Tianxuan, Beiwu, Hanwu, Beichen, Qianyuan, Anyuan, Baili…entouraient Tianwu, qui, au centre, représentait la terre sacrée où tout le monde voulait se rendre.

La Princesse Mo Yu était depuis longtemps partie avec son Aigle Verdâtre, et donc Zhang Xuan demeurait seul sur le dos de sa bête. N’ayant pas le temps de s’ennuyer, il travaillait à accroître sa connaissance dans la Bibliothèque de la Voie Céleste, et en même temps renforçait sa pratique tout en évaluant son état.

– « Avec l’augmentation de ma pratique, l’effet du Corps Doré de la Voie Céleste devient de plus en plus insignifiant… » Quand Zhang Xuan était au niveau Tongxuan, le Corps Doré de la Voie Céleste lui permettait de soumettre aisément des pratiquants de même niveau. En atteignant l’échelon mi-Zongshi, les effets étaient devenus moins apparents…

Il était nécessaire qu’il cherche d’autres techniques.

Quant à l’Art du Poing de la Voie Céleste, l’Art des mouvements de jambes de la Voie Céleste, et l’Art du mouvement de la Voie Céleste…même s’ils étaient simples, ils procuraient une force hors du commun. Mais avant qu’il ne devienne Zhizun, il était improbable qu’il se fasse surpasser lors d’un combat, aussi, il n’avait pas à se précipiter pour chercher de nouveaux ouvrages.

– « Je dois passer l’examen pour devenir Maître Enseignant le plus vite possible dès mon arrivée à Tianwu. Je pourrais alors pénétrer le Pavillon des Maîtres Enseignants afin de faire des recherches sur le Maître Enseignant Kong… » Pendant son voyage, il avait écrit sur un bout de papier les propos de Gu Mu concernant Kong, et il s’était fait confirmer la question par sa bibliothèque magique. Le Céleste Professeur de l’histoire avait bien été empoisonné par le Poison Fœtal Inné et il avait pu en guérir!

Un traitement existait donc, mais à son niveau actuel, Zhang Xuan ne pouvait pas identifier de bonne méthode.

Des doutes subsistaient dans l’esprit de notre jeune professeur. Pourquoi un Maître Poison huit ou neuf étoiles s’était-il intéressait à son ancien lui ? Venait-il d’une famille puissante et avait-il des antécédents extraordinaires ?

Xuan décida de mettre ces pensées de côté, mais il ne pouvait oublier sa transmigration. Imaginer qu’il pourrait rencontrer sa famille ou ses parents lors de circonstances particulières le mettait mal à l’aise.

Dans tous les cas, avec la Bibliothèque de la Voie Céleste en poche, il ne pouvait que se renforcer. Le monde était vaste et plein d’expériences à vivre!

Après avoir voyagé deux jours supplémentaires, alors que le soleil se couchait à l’ouest, il vit une imposante cité apparaître à l’horizon. Sous l’éclat orangé de l’astre lumineux, la cité ressemblait à une vaste chaîne de montagnes. Elle était dix fois plus large que la Cité Royale de Tianxuan. Ses infrastructures étaient belles et élégantes, et ses murs faisaient plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

En l’observant de bas en haut, on pouvait voir son réseau de rues très bien connectées. Toutes sortes de voitures à cheval y circulaient et l’ensemble donnait l’impression harmonieuse d’une peinture vivante.

Zhang Xuan n’avait jamais vu un réseau aussi vaste.

– « Descendons! » Devinant que la cité devait avoir des restrictions concernant le vol de bêtes sauvages, le jeune professeur décida de ne pas créer de panique. Il atterrit donc dans les montagnes, pas trop loin de la cité, là où la Bête Hurlante du Firmament pourrait bouger librement, puis il se dirigea rapidement vers cette grande cité.

– « Veuillez attendre un moment! Il vous faut payer le droit d’entrée! » Un groupe de garde le stoppa.

– « Un droit d’entrée ? » En regardant autour de lui, Zhang Xuan réalisa qu’en effet tout le monde payait son entrée. Sans une telle réglementation, la population de la cité aurait enflée considérablement et la famille royale n’aurait pas su comment gérer la situation.

– « Oui! À moins que vous soyez un Apprenti Maître Enseignant ou un Maître Enseignant, vous devez payer! » Les Maîtres Enseignants avaient des privilèges spéciaux, où qu’ils fussent…

Les deux gardes s’impatientaient :

– « Assez, pourquoi perdre votre temps à discuter ? Étant donné son âge, comment pourrait-il être concerné par ce statut ? »

– « C’est juste. Dépêchez-vous, il y a une foule énorme derrière vous! »

À quoi vous jouez ?

Depuis des milliers d’années, un péage à été imposé à toutes les entrées. Pour que vous ne le sachiez pas, il faut vraiment que vous veniez d’un bled paumé!

– « Combien cela me coûtera ? »

– « Cent pièces d’or! » Répondit un garde.

– « Cent ? » Zhang Xuan fut très surpris. Ces frais étaient exorbitants même pour un professeur vedette gagnant deux milles pièces d’or par mois.

– « Oui! »

Faire autant de cinéma pour cent pièces d’or, ce type doit être pauvre!

– « Je n’ai pas d’argent… »

Les gardes eurent une expression du genre “Je savais que vous diriez ça” :

– « Si vous n’avez pas d’argent, ne nous faites pas perdre notre temps! Vous rêvez si vous pensez entrer comme ça… »

Soudain, le jeune homme ennuyeux fit voler un jeton dans sa main et le regarda avec un air tout excité :

– « Mais avec ça, je ne devrais pas payer, non ? »

– « Peu importe ce que vous avez, cela ne fait pas de différence…Ah ? Quoi ? Un jeton d’identité d’Apprenti Maître Enseignant ? … » Le garde s’arrêta tout net, choqué.

– « Vous êtes…un Apprenti Maître Enseignant ? » Les deux gardes qui venaient de se la “jouer” devinrent pâle.

Mon Frère, si vous êtes un Apprenti Maître Enseignant, vous auriez pu passer directement. Pourquoi avoir fait tout ce tintamarre ?

– « Veuillez entrer… » Ils s’écartèrent pour le laisser passer. Si la famille royale apprenait qu’ils l’avaient ennuyé, ils se retrouveraient certainement privés de leur tête.

Zhang Xuan fit un signe de tête en guise de remerciement :

– « Ce truc est très utile, il me fait économiser cent pièces d’or… »

– « … » Les gardes avaient déjà vu des personnes avares, mais le jeune Zhang était d’un nouveau genre…Une pièce d’or économisée était aussi une pièce d’or gagnée!

Il entra dans la ville.

Les rues étaient larges, les boutiques se répartissaient tout du long et des vendeurs criaient pour attirer la clientèle. La lumière du soleil couchant se reflétait sur les imposants bâtiments, donnant aux lieux un côté chaleureux.

– « N’importe quel objet ici a beaucoup plus de valeur que ceux vendus dans le Royaume de Tianxuan ! » Marchant le long d’une rue, il s’étonnait de la profusion et de la valeur des produits. Il était comme une petite mémé curieuse de tout! Même s’il avait tout lu dans les livres concernant ces objets, c’était autre chose de les voir en vrai.

– « Alors vous êtes aussi un Apprenti Maître Enseignant ? » Le professeur Zhang entendit une voix derrière lui. Se retournant, il vit une jeune femme de 20 ans vêtue d’une robe vert-clair. Ce n’était pas une beauté stupéfiante, mais elle avait un visage aimable, plaisant à voir. Une personne plus âgée se trouvait à ses côtés. C’était un garde du corps à l’aura profonde, expert Zongshi, qui avait de temps à autre, un éclat de lumière dans les yeux!

Pour pouvoir avoir un garde du corps de cet acabit, la jeune femme devait avoir un fabuleux statut.

– « Oui! » Le garde du corps et la jeune femme l’avaient certainement vu présenter son jeton.

– « Je le suis également! » La jeune femme, tout sourire, fit apparaître un jeton dans sa paume.

– « Incroyable! » Xuan était impressionné.

– « Mon professeur est un Maître Enseignant une étoile et il se nomme Cheng Xuan. Puis-je connaître le vôtre ? »

– « Mon professeur n’est pas bien-connu, et je doute que vous ayez déjà entendu parler de lui! » Il n’avait pas de réel professeur, et son jeton lui avait été fourni pas Liu Ling, aussi, il lui fallait tourner autour du pot.

– « Vous êtes arrivé à la capitale à point nommé…êtes-vous ici pour le Symposium aux Questions ? »

– « Le Symposium aux Questions ? Qu’est-ce que c’est ? » Demanda-t-il, intrigué.

– « Vous l’ignorez ? C’est le dernier test de l’examen pour devenir Maître Enseignant. Etant donné que vous êtes Apprenti, comment pouvez-vous ne pas être au courant ? »

Le professeur Zhang était confus.

– « Ah oui, vous venez certainement de devenir apprenti ! A ce titre, il vous faudra du temps avant de pouvoir passer l’examen. Naturellement, votre professeur ne vous en aura pas encore parlé! » Expliqua-t-elle.

Il n’était arrivé dans ce monde que depuis deux mois. De plus, il n’y avait pas un seul Maître Enseignant dans le Royaume de Tianxuan, et pas un seul livre à ce sujet. Donc, il aurait été très étonnant qu’il sache quoi que ce soit la-dessus.

– « Vous n’avez pas à vous inquiéter. Apprenez bien, et dans dix ans, quand vous passerez l’examen, vous apporterez la gloire à vos ancêtres! »

– « Après tout, nous ne pouvons pas être aussi talentueux que la Princesse Mo Yu qui a passé l’examen de Maître Enseignant à l’âge de 22 ans! » Les yeux de la jeune femme reflétaient l’admiration.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 285 : Pavillon des Maîtres Enseignants me voici ! Menu Vol.4 / Chapitre 287 : La Guilde des Artistes Peintres