La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 285 : Pavillon des Maîtres Enseignants me voici !

Rrrrrr!

L’attention de Gu Mu fut perturbée par Zhang Xuan, et la Bête de la Lave chargea une fois de plus, en générant des courants d’air torride effrayants qui pourraient déchiqueter l’émissaire.

Respirant à fond, Gu Mu se prépara à faire face à la créature avec son épée. Toutefois, la voix de son Grand-Oncle résonna de nouveau :

– « Ne repoussez pas son attaque, gardez votre épée dans votre anneau de stockage! »

– « Que je ne repousse pas son attaque ? » En entendant ses mots, Gu Mu s’agita comme un malheureux en voyant charger la bête, ce qui le fit presque tomber dans la lave!

– « Dépêchez-vous! » Au milieu de son hésitation, la voix le pressa.

– « Très bien! »

– « Tendez votre tête vers lui! » Gu Mu ravala trois fois sa salive.

J’accepte, quoique à contrecœur, de ranger mon épée et de ne pas repousser son attaque, mais fichtre pourquoi dois-je tendre ma tête vers la bête ?

Grand-Oncle, vous êtes si pressé de me voir mourir ? Ne va-t-elle pas me mordre la tête immédiatement ?

Ce n’est pas du dressage, je suis une offrande…

– « Ne perdez aucune seconde, dépêchez-vous! » La voix dans son oreille le pressait. Le binôme conversait par télépathie, et même s’ils n’avaient échangé que quelques mots, deux respirations seulement s’étaient écoulées.

À cet instant, la bête féroce n’était qu’à trois mètres de Gu Mu, et pouvait le mordre à tout moment. Il était déjà trop tard pour essayer autre chose.

– « Je vais essayer! » Serrant les dents, l’émissaire tendit sa tête vers la bouche béante de l’énorme serpent.

– « Comment ? … » Liao Xun ignorait tout de l’échange télépathique entre les deux. En voyant l’émissaire agir de la sorte, il fut si horrifié que tout son corps trembla violemment. D’autres auraient préparé des délices et des trésors pour attirer l’attention de la bête sauvage afin de la dompter. C’était la première fois qu’il voyait quelqu’un offrir sa tête…Si l’émissaire devait mourir comme ça, il pouvait dire adieu à sa position de nouveau Maître de la Salle, et il serait interrogé un mois ou deux par le siège avant d’être “trucidé”!

Liao se retourna pour regarder le Grand-Oncle, mais celui-ci se délectait de la scène impassiblement, n’affichant aucune once d’anxiété sur son visage.

– « Grand-Oncle… » Liao appelait à l’aide pour son émissaire. Mais à ce moment précis, il vit Zhang Xuan pointer son doigt vers l’avant. Tournant vite sa tête dans la direction indiquée, Liao Xun fut pris de stupéfaction. La tête de Gu Mu était déjà dans la gueule de la créature, mais celle-ci ne la ferma pas. Au contraire, elle fit demi-tour pour s’enfuir.

N’avait-elle pas l’intention de le hacher menu ? Pourquoi s’est-elle enfuie après qu’il lui ait présenté sa tête ?

Gu Mu était aussi en pleine confusion. Il s’était préparé à mourir et ne s’attendait pas à ça!

– « N’en restez pas là. Vite, précipitez-vous pour attraper sa queue! » La voix retentit de nouveau.

L’émissaire avait désormais une totale confiance en son partenaire. Donc, il marcha immédiatement sur la tuile de granite et vola droit devant comme une hirondelle…En un clignement d’œil, il avait rattrapé le serpent.

Avec ses deux bras, il enserra l’énorme queue de la bête.

Rrrrrrr!

Sa queue piégée, la créature paniqua et remua de toute ses forces. Des éclaboussures de lave trouaient les vêtements de l’émissaire.

– « Et ensuite, je fais quoi ? » Demanda-t-il anxieusement, voyant son zhenqi atteindre ses limites alors qu’il se défendait contre la chaleur de la lave.

– « Tenez-bien sa queue, peu importe ce qu’elle fait! »

– « D’accord! » Avec une ténacité sans pareille, Gu Mu tenait la queue de l’animal avec ses deux bras et ses deux jambes, et il n’eut pas d’autre choix que de puiser davantage sur son zhenqi!

Rrrrrr! Rrrrrr!

La queue toujours dans un étau, la Bête de la Lave était furieuse et elle ne cessait de hurler de colère, faisant de son mieux pour envoyer valser Gu Mu. Toutefois, ses mouvements diminuèrent peu à peu en intensité, et en moins d’une minute, elle se relâcha, ressemblant à un serpent mort.

– « Ah ? » Voyant le serpent s’effondrer, Gu Mu soupira fortement.

– « Formidable, amenez-la sur le bord! » Les instructions de son Grand-Oncle retentirent dans son oreille.

– « Oui! » S’emparant du bout de la queue de l’animal, il exerça son zhenqi et l’emmena sur le bord.

En deux temps trois mouvements, l’homme et l’animal furent sur le sol de granite.

Zhang Xuan approcha, et d’un coup de poignet, il fit apparaître des aiguilles en argent qu’il lança droit sur la créature.

– « Dites-lui de se soumettre à vous. S’il accepte, je l’aiderai à percer. Autrement, il meurt! » Sur ce, Zhang Xuan s’assit tranquillement sur le côté.

– « Très bien! » Gu Mu avança vers le serpent pour relayer les mots de son Grand-Oncle. Un moment plus tard, la tête massive du serpent poussa du museau pour afficher sa soumission.

Le lien fut rapidement établi…Gu Mu avait dompté la Bête de la Lave…et Liao Xun n’en revenait pas.

C’est une bête sauvage Zhizun tout de même, et se soumettre aussi facilement à un humain, comment est-ce raisonnablement possible ?

Si le domptage est aussi possible, je peux aussi devenir dompteur, non ?

L’émissaire se croyait toujours dans un rêve.

– « Grand-Oncle… » Gu Mu et Liao Xun se tournèrent vers celui qui venait de réaliser ce miracle.

– « Cette Bête vit dans la lave, elle n’a ni pair ni compagnon. Elle n’est jamais entrée en contact avec d’autres formes de vie, et par conséquent, elle a peur des étrangers! » Zhang Xuan répondit à la question qui trottait dans l’esprit du duo.

– « Quand vous avez utilisé la force brute pour essayer de la tuer, elle a riposté instinctivement. Même si elle n’avait pas d’expérience au combat, elle avait l’avantage d’être chez elle, et si vous aviez continué ainsi, vous seriez mort! »

– « Même si ranger votre épée et donner votre tête était clairement un acte suicidaire, la Bête sceptique doutait quant à vos prochaines actions et elle ressentait de la peur! Aussi, sachant que vous aviez peut-être identifié la grande faiblesse de sa mâchoire, elle décida plutôt de s’échapper. » Expliqua le jeune professeur.

– « Ah oui ? » Le duo fut stupéfait.

– « Alors…Pourquoi le fait d’avoir attrapé sa queue l’a mise dans un tel état ? »

– « Est-ce que les bêtes sauvages ont besoin de respirer ? » Zhang Xuan regarda l’émissaire.

– « Bien sûr qu’elles en ont besoin… »

Tout comme les humains, les bêtes sauvages avaient besoin d’air pour vivre.

– « La bête vit dans la lave, mais quand nous sommes arrivés, nous ne l’avons pas vue. N’avez-vous pas trouvé cela étrange ? » La lave était en fait du granite ramolli et la présence d’oxygène était impossible avec une telle épaisseur. En arrivant, ils n’avaient  pas remarqué la tête de la créature. Ce n’est que lorsque Liao avait jeté sa pierre qu’elle avait été clairement visible.

Est-il possible qu’elle n’ait pas besoin de respirer ?

Mais c’est impossible!

– « La respiration pour cette bête sauvage ne se fait pas par la bouche ou le nez, comme pour nous, mais par sa queue! »

– « Par sa queue ? » Gu Mu et Liao Xun regardèrent le serpent et remarquèrent, en effet, deux rangées de fines ouvertures sur sa queue.

– « D’habitude, cette créature ne se cache pas dans la lave. Et la similarité entre la couleur de sa queue et celle de la lave a trompé notre regard. Quand vous avez enserré sa queue, vous l’avez empêché de respirer. Un pratiquant pourrait utiliser son zhenqi pour tenir, mais pas elle. De plus, lorsqu’elle se débattait, elle gaspillait de l’endurance rapidement! Naturellement, elle a perdu sa capacité à se battre. Je n’ai pas remarqué ces caractéristiques particulières au début, je les ai déduites au fur et à mesure de vos échanges. » Expliqua le jeune Zhang.

– « Je vois! » Gu Mu était vraiment embarrassé de ne pas avoir compris plus tôt les intentions de son Grand-Oncle! Son respect envers lui venait de monter d’un cran.

– « Maintenant que la Bête de la Lave a été domptée, vous pouvez récolter les graines! » Confirma Zhang Xuan.

– « Ah oui! » Sans mot dire, l’émissaire bondit sur la lave, voletant rapidement vers le Lotus Flamme Rouge.

Sans aucune obstruction de la créature, Gu Mu ramena une cosse qui comportait neuf graines dorées de lotus, dont il émanait une senteur pouvant régénérer l’esprit.

– « Grand-Oncle, voici la Graine de Lotus Flamme rouge… » Plaçant la fleur méticuleusement dans une boîte, Gu Mu la passa au “Docteur Bai”.

– « Très bien! » S’emparant de la boîte, Zhang Xuan sortit deux des graines, et les passa à l’émissaire :

– « Une pour vous, l’autre pour cette bête! »

– « Merci, Grand-Oncle! » Gu Mu était ému et agité.

– « Voici, j’en laisse une pour cette salle aux poisons. Le premier qui atteindra le royaume Zhizun pourra la consommer! » Le professeur en sortit une autre qu’il tendit à Liao Xun. Ce dernier lui en fut extrêmement reconnaissant. Même si ce lotus était un bien précieux, Zhang Xuan n’en avait pas grande utilité. Tant qu’il avait suffisamment de manuels…

Le ‘Grand-Oncle’ rangea ensuite les six graines restantes dans son anneau de stockage.

– « Etant donné que mes affaires ici sont terminées, il est temps pour moi de partir! »

– « Grand-Oncle…Où puis-je vous trouver si je souhaite vous saluer un jour ? » Gu Mu n’aurait pas voulu le quitter de sitôt. Il avait soigné son trauma. Il l’avait aidé à dompter une bête Zhizun. Jamais il ne pourrait lui rendre la pareille.

Même si l’émissaire avait vaguement deviné que ce “Grand-Oncle” n’était pas le sien, il éprouvait beaucoup de respect pour lui!

– « Le monde est mon foyer. Si le destin le décide, nous nous rencontrerons! » Il avait usurpé une identité, et il valait mieux qu’ils ne se rencontrent plus.

– « Grand-Oncle, voici mon jeton d’identité. Je sais qu’il vous est inutile, mais si vous avez un parent ou un étudiant qui rencontre le moindre problème, vous pourrez le lui donner pour qu’il me retrouve à la Salle aux Poisons de Xuanyuan. Tant que je pourrai l’aider, je ferai de mon mieux ! » D’un mouvement de poignet, il sortit un jeton de jade qu’il passa à Zhang Xuan.

– « Très bien alors, je vous en remercie! »

– « Adieu! » Après avoir dit tout ce qui devait être dit, le jeune Zhang sortit de la Salle aux Poisons à grandes enjambées.

Cinq jours plus tard, il quitta enfin le périmètre de la Crête du Lotus Rouge. Puis il appela d’un ton profond sa Bête Hurlante du Firmament aux Crocs d’acier…Celle-ci ne tarda pas à arriver au-dessus de lui.

Il grimpa sur son dos, et dès les ailes de la bête déployées, le binôme prit la direction de la Cité Royale de Tianwu.

Pavillon des Maîtres Enseignants, me voici!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. Thomas
  • 14. guillaume
  • 15. Ba-Soma
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Cédric
  • 25. Frederic
  • 26. Pierre
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 284 : Descendez et foutez-lui une raclée Menu Vol.4 / Chapitre 286 : La Cité Royale de Tianwu