La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 277 : Un autre apparait

L’emblème du siège était un signe distinctif courant. Il n’y avait rien de mal à le présenter…Pourtant…

Pourquoi le Docteur Bai cherche la petite bête ?

Le Grand Roi des Herbes sentait mal ce qui allait arriver! Les personnes présentes avaient de hautes responsabilités, alors comment pourraient-elles manquer de qualification ?

– « L’émissaire doit plaisanter! » Le visage du Vice Maître se décomposa :

– « Je suis le premier Vice Maître de la Salle. Maintenant que Feu le Maître de la Salle nous a quitté, je suis la personne la plus gradée, donc oui, je suis qualifié. »

– « Je sais que votre Maître est décédé, et je suis ici pour décider de votre sort. Autrement, pourquoi me serais-je déplacé dans un endroit aussi décrépit ? Avant de décider d’un nouveau Maître de la Salle, je dois vous dire que votre niveau à chacun est désormais à égalité! Si vous pensez être qualifié, prouvez-le moi par des actes…Montrez-moi votre maîtrise et votre compréhension du poison. » Zhang Xuan regarda ces maîtres avec autorité :

– « Ce dont a besoin notre Salle aux Poisons, c’est de Maîtres Poison capables, pas d’une bande d’idiots inutiles! »

– « Notre maîtrise du poison ? L’émissaire souhaite nous tester ? » Demanda Liao Xun, surpris.

– « C’est exact. Je n’ai pas de temps à perdre avec vous. La valeur d’un Maître Poison se juge par la qualité des poisons qu’il produit. Vous allez tous concocter un poison pendant que je vous observerai. Et celui qui produira un poison dont je n’ai jamais entendu parler ou qui évoquera une théorie inconnue de moi, sera qualifié pour voir mon emblème et pour devenir le prochain Maître de la Salle! Sinon, plutôt que de donner cette salle à un idiot inutile, je la détruirai moi-même! »

– « Oui… » Les Maîtres se regardèrent, désemparés.

– « Voilà ce qu’il faut attendre d’un homme qui a réussi à me débarrasser du ver Gu, Incroyable! » Voyant le Docteur Bai résoudre cette crise en quelques mots, le Grand Roi des Herbes se sentit soulagé et impressionné.

Afin de les tester, vous devez vous-même être adepte des poisons. Etant donné votre très faible connaissance en ce domaine, comment comptez-vous vous y prendre ?

Si vous ne reconnaissez pas un seul des poisons présentés, vous serez démasqué.

Le Grand Roi des Herbes avait vraiment l’impression que sa vie ne tenait qu’à un fil…

Les trois Vices Maîtres emmenèrent le binôme vers le plus grand bâtiment de la cité.

– « Emissaire, veuillez nous éclairer sur votre manière de conduire l’examen! » Demanda Liao une fois arrivé sur les lieux.

– « C’est simple, mon test consiste en deux étapes. Dans la première, chacun de vous montrera ses capacités et concoctera un poison qu’il affectionne. Dans cette étape, celui qui préparera le meilleur poison gagnera! Quant à la deuxième étape, vous ferez un poison de votre propre cru. Celui qui obtiendra la substance la plus complexe et la plus mortelle, sera déclaré vainqueur! » Les trois Vices Maîtres hochèrent la tête en même temps.

– « Très bien! Je vous donne quatre heures pour vous préparer. » Zhang Xuan se leva calmement :

– « Oui, où se trouve votre bibliothèque ? J’ai reçu l’ordre du siège de m’enquérir d’un certain livre. »

– « Vous cherchez un certain livre ? » Sachant que l’ordre émanait du siège, personne n’y vit d’inconvénient :

– « Émissaire, la bibliothèque est par là-bas. Je vous envoie quelqu’un pour vous y emmener! »

– « C’est inutile, je peux m’y rendre par moi-même. Vous devriez tous vous préparer à l’examen. Le poste de Maître de la Salle est en jeu. J’espère que votre performance me satisfera, ainsi je pourrais en référer au siège! » Dit le jeune professeur, les mains dans le dos.

– « Oui! »

Zhang Xuan marcha jusqu’à la bibliothèque.

La Salle aux Poisons de la Crête du Lotus Rouge existant depuis des millénaires, elle disposait d’une vaste collection d’ouvrages qui n’avait rien à envier à celle de la Salle des Bêtes.

Pénétrant dans l’enceinte, le jeune professeur fut époustouflé devant l’énorme quantité de livres bien rangés sur des étagères. Il y avait des parchemins de bambou, des feuilles liées entres elles par des ficelles, et des gravures sur de la porcelaine et des os d’animaux.

Grâce à tous les dispositifs de sécurité des lieux, les ouvrages étaient restés en très bon état…

– « Qui aurait cru que j’y serais rentré si facilement… » Il vérifia qu’il n’était pas suivi.

– « Ne nous occupons pas de cela maintenant! Lire les manuels et résoudre mon problème de poison sont mes priorités du moment! » Même si son aura empoisonnée avait été refoulée par son zhenqi de la Voie Céleste, il savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne débarque à nouveau.

Les Vices Maîtres avait été intimidés sur le moment, mais qui pouvait garantir qu’ils ne remarqueraient pas son déguisement ?

Avec sa nouvelle technique pour parcourir les livres en sprintant, Zhang Xuan pouvait les dupliquer en deux heures.

– « Il est temps de commencer le travail! » Il concentra son attention. Puis, plaçant ses mains sur la première rangée de la première étagère, il se mit à courir.

– « Vice Maître de la Salle, pensez-vous que l’émissaire…soit authentique ? » Au fond de la salle, Liao Xun était assis sur un trône extravagant en face du Maitre Œil Noir qui s’inquiétait. Tout le monde savait que ce dernier était impartial, mais ils ignoraient qu’il était le subordonné du Vice Maître de la Salle Liao.

– « Sans voir son emblème, je ne puis le confirmer! Mais même si la Salle aux Poisons fait profil bas depuis des années, son nom inspire toujours la peur. Je doute que quiconque oserait venir pour y risquer sa vie! »

– « C’est vrai… »

– « Aussi, il faudrait avoir un motif. S’il n’est pas émissaire, il devrait avoir une bonne raison de mettre sa vie en danger. À part les poisons, il n’y a rien de valeurs. » Dit Liao. Celui-ci était loin d’imaginer la raison pour laquelle le professeur Zhang était venu : les livres!

– « Vice Maître de la Salle, avez-vous oublié…concernant l’objet ? » Demanda Œil Noir.

– « Vous voulez parler de cet objet sous le volcan. »

– « Oui! La seule raison qui explique l’éloignement de notre Salle dans une région désolée, c’est la présence de cet objet. Se pourrait-il que la nouvelle de sa maturité ait fuité et que l’ancien Maître de la Salle soit mort à cause de ça ? » Demanda Œil Noir.

– « Ce n’est pas impossible! » :

– « Fais venir le Grand Roi des Herbes, je veux l’interroger! »

– « Oui! »

Très vite…le Grand Roi des Herbes arriva.

– « Le Grand Roi des Herbes adresse ses respects au Vice Maître de la Salle Liao Xun et au Vénérable Maître Œil Noir! »

– « Raconte, comment as-tu rencontré l’émissaire ? Mais si je ne m’abuse, ne devrais-tu pas être mort ? » Liao plissa les yeux.

– « Sous les effets du Poison Gu, j’étais en effet aux portes de la mort. C’est l’émissaire qui m’a sauvé, puis il m’a demandé de l’emmener ici. Sinon, je ne sais rien d’autre! »

– « Tu ne sais vraiment rien d’autre ? Tu connais les conséquences d’un mensonge, non ? »

– « Je les connais! » Apeuré, le Grand Roi des Herbes s’agenouilla:

– « Il n’y a pas une once de mensonge dans mes propos. Vous savez que je ne suis qu’un pantin et qu’un porte-parole de la Salle aux Poisons. Comme le vénérable Maître m’a dit qu’il était émissaire, je n’ai pas osé l’arrêter! »

– « Bien, tu peux y aller! »

– « Très bien! » Le Grand Roi des Herbes sortit de la salle sans y réfléchir à deux fois.

– « Même mon professeur est incapable de retirer un ver Gu une fois qu’il a infesté le réseau sanguin. Pour avoir pu le guérir sans qu’il n’y ait aucune séquelle, cette personne doit être au moins un Maître Poison quatre étoiles! » Liao Xun faisait jouer son doigt sur la table tout en réfléchissant à la question :

– « Seul le siège dispose de Maîtres Poison quatre étoiles! »

Cet émissaire doit être authentique !

– « Toutefois, il vaut mieux rester prudent. Œil Noir, je peux te demander de te rendre à la bibliothèque pour voir le livre que cherche l’émissaire et savoir où il en est! » Demanda Liao Xun.

– « Oui! »

Deux heures plus tard, Œil Noir revint avec une expression mêlée de doutes et de confusion.

– « Qu’y a-t-il ? Il y a quelque chose qui ne va pas ? A-t-il trouvé le livre qu’il cherchait ? » Liao était curieux.

– « Rien ne cloche…et il ne semblait pas chercher quoi que ce soit non plus! » Œil Noir remua sa tête comme pour se réveiller. Il avait vu le cruel émissaire courir dans la bibliothèque comme un fou, sans prendre un seul livre.

– « Il est heureux que tout aille bien! Il semble que l’émissaire soit authentique, il n’y a plus à douter de lui! Nous devrions penser au poison à concocter afin de gagner son admiration! » Soupira Liao.

Soudain, le Maître Poison Liu, tout agité, rentra dans la salle :

– « Vice Maître de la Salle… »

– « Qu’est-ce qui ne va pas ? » Liao Xun plissa le front.

– « Il y a quelqu’un dehors qui demande à voir les trois Vices Maîtres…Il prétend être…l’émissaire! » Anxieux, Liu tremblait.

– « L’émissaire ? » Liao et Œil Noir s’échangèrent un regard et firent de gros yeux.

L’émissaire n’est-il pas déjà là ?

Pourquoi un autre…apparaîtrait ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 276 : L’Emblème du Siège Menu Vol.4 / Chapitre 278 : Cette fois nous sommes foutus