La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 24 : Foutez le dehors !

– « Impossible… »

Wang Tao n’y croyait pas. On lui avait dit que Zhang Xuan était un faible Combattant 3ème Dan du royaume Zhenqi!

Comment deux doigts avaient-ils pu suffire ?

Afin de réaliser un tel exploit, non seulement il devait avoir une puissance suffisante, mais aussi être précis dans son timing, son contrôle, son positionnement et bien d’autres choses. Le moindre écart dans cette parade et c’était la blessure assurée!

Les autres enseignants et même les vieux maîtres du royaume Pixue, étaient incapables de réaliser un tel exploit! Pourtant, le professeur Zhang l’avait fait…

Impossible!

– « Coïncidence! Ça doit être une coïncidence! »

Cette pensée surgit à l’esprit de Wang Tao. Le regard sauvage et la pression dans ses deux mains toujours maintenue, il hurla :

– «   Lâchez-la »

Il voulait récupérer son épée, coincée entre les deux doigts de Zhang Xuan.

Cependant, malgré deux tentatives consécutives, au point de faire exploser ses veines et de vomir du sang, il réalisa que l’épée était si fermement accrochée à ses doigts, qu’indépendamment de la force qu’il exerçait, elle ne bougerait pas d’un iota.

Il réfléchit :

– « Serait-ce possible qu’il ne tire pas sa force du royaume Zhenqi ? »

[Mais c’est impossible! Ça ne fait pas longtemps qu’a eu lieu le dernier examen de qualification des enseignants. Tout le monde sait qu’il est au niveau du Zhenqi. De plus, même s’il devait le dépasser, il serait au même niveau que moi, c’est-à-dire au royaume Pigu, et ne pourrait me mettre en si grande difficulté.]

Alors que Wang Tao s’interrogeait, une vague de puissance se précipita sur lui à travers l’épée, et les paroles d’un Zhang Xuan impassible résonnèrent à ses oreilles :

– « Foutez le camp! »

Avant même qu’il puisse réagir, tout son corps fit un vol plané et sa tête défonça la porte de la classe.

Zhang Xuan se tourna vers les élèves et dit gentiment :

– « Très bien, continuons notre cours! »

Wang Ying, Zhao Ya, Liu Yang, Zheng Yang et Yuan Tao se regardèrent les uns les autres. La tournure des événements les avait rendu hébétés…

C’était un expert Combattant 4ème Dan du royaume Pigu. Comment le jeune professeur avait-il fait?

D’un coup, Zhao Ya réalisa :

– « Le professeur ne cache t-il pas sa force ? »

La seule explication plausible était qu’il dissimulait sa réelle puissance! Sinon, comment pouvait-il identifier les problèmes des autres et par la même occasion augmenter leur potentiel avec de simples conseils ??

Les autres élèves n’étaient pas des imbéciles non plus. Ils avaient les poings serrés et s’agitaient. Qui ne souhaiterait pas être guidé par un enseignant compétent ?

Ils réalisaient maintenant, que dans leur recherche compétitive du meilleur professeur, ils avaient remporté le gros lot: un professeur phénoménal. L’enseignant le plus méprisé était en fait un véritable expert international.

En arrivant à cette conclusion, toutes leurs pensées négatives disparurent définitivement de leur esprit. Même Liu Yang, qui avait encore des doutes, ne pouvait s’empêcher de regarder avec enthousiasme son nouveau professeur. Il ne voulait plus manquer un seul de ses enseignements.

Les professeurs Lu Xun et Wang Chao n’avaient plus d’importance! Ils étaient devenus des personnes subalternes. Même les vieux maîtres devraient s’agenouiller devant le professeur Zhang.

………..

Pendant ce temps, à l’extérieur de la classe…

Le vieux Liu s’inquiétait pour Wang Tao, qui était entré furieux dans la pièce :

– « A foncer comme cela la tête la première, j’espère que le jeune maître va bien! »

Yao Han était tout sourire :

– « Soyez sans crainte, le jeune maître Wang Tao a atteint le niveau Combattant 4ème Dan du royaume Pigu alors que Zhang Xuan est toujours coincé au royaume Zhenqi. Il pourra bientôt  lui donner une bonne leçon et ramener la jeune maîtresse Wang Ying! »

Alors qu’il s’imaginait le professeur dans un piteux état, les dents éparpillées au sol, il entendit soudain le hurlement furieux de Wang Tao.

Yao Han jubilait :

– « Ça a commencé! »

Si Zhang Xuan n’avait été qu’un mauvais professeur, il ne s’en serait pas offusqué. Mais il avait osé être irrespectueux envers la jeune maîtresse! Il avait triché pour se l’approprier!

En agissant de son propre chef, Yao Han encourrait certainement les foudres de la jeune maîtresse, sans parler de l’offense à l’Académie Hongtian. Ce qui se passait était idéal, il fallait que Wang Tao le fasse à sa place.

L’Académie Hongtian se situait dans la Capitale Royale Tianxuan, la patrie de la famille Wang. Le jeune garçon était le disciple d’un vieux maître et tenait une position enviée. Il était beaucoup plus approprié pour lui d’agir.

– « Hé hé, je veux voir comment s’en sort ce prof de bas étage… » Plus il y pensait, plus il était ravi. Yao Han se faufila vers le pas de la porte pour espionner, quand il entendit un boum et vit la porte s’ouvrir violemment.

Ce dernier n’eut pas le temps de réagir à l’assaut brutal de la porte métallique. Elle se claqua droit sur son visage et il vit 36 chandelles. Au milieu de son hébétude, une tête vint s’écraser sur lui!

La rencontre intime entre les deux visages engendra une mélodie croustillante de craquements osseux, et les deux dents restantes de Yao Han, qui avaient survécu de justesse à l’attaque de la veille, finirent par se déloger.

La douleur intense le plia littéralement en deux. Son corps n’était pas fragile, mais il n’avait pas encore récupéré de ses blessures.

Le vieux Liu réalisa que la victime était son jeune maître et il se précipita, effrayé :

– « Jeune maître »

– « Bon sang, bon sang! »

Wang Tao venait de frapper la porte de métal, mais sa chute fut amortie par le majordome. Le jeune garçon se releva avec la peur au ventre. Il était audacieux, mais plus suffisamment pour s’approcher à nouveau de la classe.

Étourdi, Yao Han aperçut Wang Tao. Intrigué, il lutta pour se lever :

– « Jeune maître Wang Tao, vous… vous… »

Vous ne vous êtes pas précipité pour le battre ?

Wang Tao n’osa rien dire, alors il trouva quelque chose :

– « Je… je pratiquais un nouveau type de technique de combat »

– « Une technique de combat ? » La vision de Yao Han était encore floue à cause de l’impact.

Il demanda vite :

– « Avez-vous démasqué cet individu ? Comment notre jeune maîtresse a-t-elle réagi ? »

– « Hem… Je… Je n’ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit parce que ma petite sœur m’a poussée dehors. Et si nous attendions ici ? »

Il prétendait quelques instants plus tôt qu’il ferait souffrir ce professeur. Et  voilà que désormais, il faisait l’homme-canon.

– « Attendre ? »

Yao Han était encore plein de doutes. Mais il ne pensait pas devoir en parler, alors il choisit de changer de sujet :

– « Jeune maître Wang Tao, j’ai une question à vous poser, vu que vous êtes aussi étudiant de l’Académie Hongtian! »

Wang Tao soupira et répondit :

– « Continuez! »

Se souvenant du type qui l’avait tabassé la veille, la colère de Yao Han enfla :

– « Y a-t-il des enseignantes à l’académie qui ont un “Bi” dans leur nom ? »

– « Un ‘Bi’ ? La plus célèbre d’entre elles est la déesse de l’académie, Shen Bi Ru! J’ai entendu dire que le professeur Zhang Xuan voulait la courtiser elle aussi, comme un crapaud convoitant la chair d’un cygne… »

– « Shen Bi Ru ? Zhang Xuan voulant la courtiser ? » Ça devait être la personne dont l’homme parlait hier :

– « À part le professeur Zhang, y a-t-il quelqu’un d’autre qui la courtise ? »

– « La professeure Shen est incroyablement belle, ses prétendants sont beaucoup trop nombreux pour que je puisse tous les connaître. Cependant, le plus célèbre d’entre eux est le petit-fils de Shang Chen, le professeur Shang Bin »

Après avoir réfléchi un moment, Wang Tao le regarda :

– « Pourquoi le majordome Yao pose-t-il une telle question ? »

– « Oh, je ne fais que demander comme ça »

Yao Han n’aborda pas le sujet, mais une lueur lui traversa le regard.

– « Je pourrais vérifier après avoir examiné si ce Shang Bin est entré en conflit avec Zhang Xuan hier. S’il s’agit vraiment lui, il a beau être le fils d’un vieux maître, je le ferais  quand-même souffrir »

Pour le majordome du Seigneur de Baiyu, la plus haute autorité de la ville, le fait de se retrouver dans cette situation à cause d’un seul individu était impossible à accepter! S’il n’obtenait pas rapidement réparation, il ne retrouverait jamais sa tranquillité d’esprit. Et pour cela, il était prêt à pactiser avec le diable!

……………………………………

Alors que Yao Han réfléchissait au moyen de se renseigner, Shang Bin, qui venait juste de terminer son cours, rencontra un jeune homme… Le professeur Cao Xiong!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 23 : Le faiseur de trouble Menu Vol.1 / Chapitre 25 : Chercheur d’ennuis