La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 22 : La raison cachée du mal de Zhao Ya

Liu Yang aurait pu choisir Zhang Xuan comme professeur, mais il ne croyait pas en lui. A ses yeux l’enseignant avait simplement eu de la chance. il n’était pas nécessaire d’être très compétent pour demander à quelqu’un d’utiliser son autre main pour effectuer une technique de coup de poing.

Au fond de lui, il méprisait toujours autant le professeur Zhang!

Le garçon entra dans la pièce et s’inclina légèrement devant son professeur, même si son ton n’était pas très respectueux :

– « Professeur! »

– « J’ai déjà eu un aperçu de vos techniques de combat. »

Faisant fi de son manque de respect, Zhang Xuan poursuivit:

– « Je vois que vous pratiquez la technique du poing Feihuaquan au niveau recrue et celle du poing Cunlong au niveau expert, ce n’est pas mal du tout! »

– « Comment savez-vous que je pratique la technique Cunlong ? » Liu fut étonné.

En toute logique, le jeune garçon aurait dû apprendre une technique de son niveau et non pas un coup mortel, comme le Poing Cunlong. Pour devenir plus fort, il avait caché cette information à sa famille!

Il n’avait jamais exécuté cette technique devant quelqu’un. Elle était donc inconnue du professeur ! Comment l’avait-il appris ?

Naturellement, Zhang Xuan ne pouvait rien dire concernant sa Bibliothèque magique :

– « Il y a des traces de votre technique Cunlong dans vos Poings Feihuaquan »

Les deux techniques n’avaient pas de lien particulier ! Il avait pratiqué les Poings Feihuaquan devant Cao Xiong, mais ce dernier n’avait pas été si précis :

– « Votre maîtrise du Poing Dragon vous confère une puissance considérable. Malgré tout, ne ressentez-vous pas une douleur sous les aisselles et une démangeaison dans votre acupoint Jianjin [1] quand vous vous exécutez ? »

Stupéfait, Liu Yang recula de quelques pas, comme s’il avait vu un fantôme. Tout était vrai :

– « C’est…C’est…Comment le savez-vous ? »

– « C’est très simple, vous pratiquez une technique de combat inappropriée! Si vous continuez votre entraînement à ce rythme, je peux garantir que les muscles de votre bras seront détruits dans les trois ans. Même les immortels auront du mal à vous sauver! En fait, les effets sont déjà apparents. Est-ce que vous sentez votre corps crispé quand vous dormez, parfois même des spasmes ? »

– « Je… » Liu Yang tremblait.

En effet, il était dans cet état. Simplement, il croyait que cela était dû à un entraînement trop excessif. Donc, il n’y prêtait pas plus d’attention. Mais il n’aurait jamais pensé que c’était à cause de son Poing Cunlong !

L’avertissement du professeur Zhang fut sans compromis :

– « Cette technique procure de la puissance dans chaque centimètre de votre corps. Si vous aviez atteint le niveau Combattant 4ème Dan du royaume Pigu avec du zhenqi dans vos muscles, il n’y aurait pas d’effets secondaire. Mais vous n’êtes qu’au royaume Juxi, et votre corps est beaucoup trop faible! Vous ne ferez que vous blesser en forçant avec cette technique. Avec le temps, la blessure empirera! C’est aussi la raison pour laquelle, bien que vous ne soyez pas gaucher, votre main gauche possède une force nettement supérieure à celle de votre main droite! Vous utilisez cette dernière pour votre Poing Cunlong et c’est très dommageable. Si vous ne vous arrêtez pas maintenant, vous serez invalide! »

Le jeune Liu avait perdu son arrogance. Ses jambes flageolaient et il s’agenouilla :

– « Professeur, sauvez-moi! »

Il comprit qu’il avait un maître parmi les experts devant lui. C’est à ce moment-là qu’il réalisa qu’il était chanceux!

Avant de reconnaître Cao Xiong, il avait rencontré moult professeurs remarquables de l’académie, auxquels il avait montré sa technique. Pourtant, aucun d’eux n’avait pu dire qu’il pratiquait le Poing Cunlong!

– « D’abord, arrêtez de vous entraîner avec cette technique et faites de votre mieux pour progresser. Quant à la blessure qui vous afflige, je vais réfléchir à la manière d’y remédier ! », Déclara-t-il :

– « Bien, appellez Zhao Ya! »

Liu Yang sortit précipitamment :

– « Oui ! »

Zheng Yang, Zhao Ya et Yuan Tao le regardaient :

– « T’es-tu retiré de la tutelle du professeur Zhang Xuan ? » Demanda Yuan Tao dans l’agitation du moment.

– « Me retirer ? Pourquoi devrais-je le faire ? » Liu Yang agitait sa main fièrement :

– « Celui qui m’enseigne un jour sera mon père pour toujours. Moi, Liu Yang, je ne me retirerai pas des cours du professeur Zhang. Quel genre de personne pensez-vous que je sois ? Est-ce que je ressemble à une personne ordinaire ? Je ne vois vraiment pas à quoi vous pensez tous ! Vous n’avez pas honte ? »

Il ne serait pas un peu trop culotté ? Il y a un instant, il ne cessait de dire qu’il voulait se retirer.

Voyant des attitudes très différentes avant et après la rencontre avec le professeur, Zhao Ya ouvrit la porte et se questionna :

– « Ce professeur est très certainement capable!!! »

C’était une fille déterminée, elle savait ce qu’elle voulait et même si son oncle avait essayé de la convaincre, la vérité était que Zhang Xuan avait pu voir sa “maladie” avec précision, lui donnant l’espoir d’un remède. Elle était trop embarrassée pour parler de cela devant les autres!

– « Asseyez-vous! »

– « Professeur, vous avez dit que… vous pouviez guérir ma maladie … » Zhao Ya rougit.

– « Il n’y a rien de sérieux… »

Il n’était pas très difficile de régler le problème, car elle n’était pas vraiment malade, mais possédait plutôt un Yin Pur : un corps physique chargé d’innombrables désires de femmes. Cette énergie en elle était puissante, et donc, si elle apprenait à la contrôler correctement, son niveau augmenterait rapidement!

Personne dans la ville de Baiyu ne s’était rendu compte du problème. On lui avait même conseillé une technique qui stimulait davantage cette énergie à la source du mal! Pour les autres femmes, c’était une bonne chose. Mais dans le cas particulier de Zhao Ya, cela revenait à attiser le feu.

Le Yin s’était accumulé au fil du temps. Au début, il était détectable, mais au fur et à mesure qu’elle grandissait, les caractéristiques féminines chez la jeune fille devinrent dominantes et elle commença à avoir du mal à contenir ses pulsions. Si elle n’était pas guérie à temps et continuait de cette façon, elle serait possédée par la convoitise et aurait du mal à satisfaire ses désirs!

Elle ne savait pas qu’elle possédait un Yin Pur. En fait, même son père l’ignorait :

– « C’est… » Zhao Ya fut surprise.

Était-ce vraiment la cause ?

– « Capacité féminine Pure du Jade Blanc, c’est une très bonne compétence, mais elle ne vous convient pas. Si vous voulez combattre ce problème en son cœur, vous devez choisir une autre technique! »

– « Comment savez-vous que je pratique cette méthode ? »

Elle lui avait été transmise dans la ville de Baiyu. En dehors de la famille Bai, très peu de gens étaient au courant. Même son Oncle, derrière la porte, n’en avait pas été clairement informé. Pourtant, le professeur Zhang Xuan, lui, l’avait aussitôt remarqué… Elle demeurait perplexe.

Il pencha la tête à quarante-cinq degrés en prenant l’air impénétrable d’un expert :

– « Si je peux voir votre mal, je peux voir aussi votre méthode! »

Tout en contenant son étonnement, elle demanda :

– « Pratiquer une nouvelle technique peut résoudre le problème ? Alors… Quel genre de technique dois-je utiliser ? »

– « Vous devriez pratiquer une technique capable de libérer le potentiel de votre corps, mais sans accumuler cette énergie! Et à ce propos, j’irai me rendre au Pavillon du Compendium pour rechercher quelque chose qui vous convienne… »

– « Merci professeur! »

Le problème n’avait pas encore été résolu, mais au moins, elle en connaissait la cause.

– « Ce n’est rien ! Appelez Zheng Yang! »

Pendant ce temps un grand jeune homme arrivait précipitamment devant la salle de classe :

– « Maître Liu, est-ce que c’est vrai ? »

– « Jeune maître, c’est la vérité! La jeune maîtresse a reconnu Zhang Xuan comme professeur! »

Le maître Liu était celui qui, la veille, avait essayé de retirer Wang Ying des cours du jeune professeur.

Ce jeune maître était le frère aîné de Wang Ying, génie de l’Académie Hongtian, le disciple du Vieux Maître, Wang Tao!

Wang Tao fulminait devant la porte de la salle de classe :

– « Zhang Xuan? Le professeur au zéro? Quels droits a-t-il d’enseigner à ma jeune sœur? Bon sang! Si je ne lui donne pas une bonne leçon aujourd’hui, je ne m’appelle plus Wang Tao! »

_____________________________________________________________________

[1] Jianjin → Acupoint de l’épaule, juste à l’arrière du cou.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 21 : Acupuncture du Zéphyr Menu Vol.1 / Chapitre 23 : Le faiseur de trouble