La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 181 : La visite de Lu Xun

Alors que, chez elle, Zhao Ya se mettait à pratiquer, dans la forêt derrière l’académie, Yuan Tao, qui venait d’achever d’ajuster son état, regardait fixement la petite bouteille de jade placée devant lui.

C’était un pratiquant nomade et à défaut d’une orientation propre, ses résultats à l’examen d’entrée avaient été désastreux. A la différence de Zhao Ya qui avait un dortoir privé, il lui fallait un endroit en retrait où il pouvait souffrir sans vis-à-vis.

L’endroit était calme et on ne risquait pas de se faire assaillir par des bêtes sauvages. Cela convenait donc très bien à la pratique des arts martiaux.

– « Je devrais commencer! » Comme il n’avait plus aucune raison d’hésiter, Yuan Tao ouvrit la bouteille.

Une odeur puissante et âcre de sang jaillit de l’intérieur de la bouteille, puis une énergie extraordinairement violente fit trembler le jeune garçon grassouillet.

Après avoir enlevé ses vêtements, il répandit le liquide sur son corps.

À l’instant où le fluide rouge pourpre entra en contact avec sa peau, il eut l’impression que son corps tout entier était transpercé par des aiguilles. La douleur était si atroce, qu’il croyait qu’on lui arrachait la peau!

– « AH… » Yuan Tao s’effondra au sol.

Cette douleur surpassait tout ce qu’il avait connu auparavant.

Son visage perdit vite sa couleur, laissant place à une pâleur extrême. Les sueurs froides l’inondaient et son corps n’arrêtait pas de trembler.

– « Quelle douleur… » Sa vision commençait à devenir trouble et il manquait à tout instant de perdre conscience.

– « Pourquoi… est-ce que… je n’abandonnerais pas ? L’état actuel des choses n’est pas si mal, alors pourquoi vouloir devenir plus fort ? » Cette pensée envahissait son esprit, mettant à l’épreuve sa volonté !

– « Si j’abandonne, est-ce que le professeur Zhang m’en voudra ? »

Alors que sa détermination s’amenuisait, une personne apparut devant lui.

Professeur Zhang ?

Le professeur avait toujours son expression impassible et il n’était pas content.

– « Non, je ne peux pas trahir la confiance qu’il a placée en moi… »

Yuan Tao fit aussitôt ressortir son esprit combatif!

Le professeur Zhang l’avait sorti des rues et l’aidait à faire quelque chose de sa vie. Il ne le méprisait pas du fait de son physique ou de ses capacités. Il lui avait même créé des techniques sur mesure et avait peiné pour lui obtenir un remède! Le jeune garçon lui était infiniment redevable.

Professeur Zhang, soyez tranquille, je ne vous laisserai pas tomber. Je persévérerai et obtiendrai votre approbation!

Une ferme résolution fleurit dans son esprit et dès qu’il rouvrit les yeux, il réalisa que la douleur avait un peu diminué.

Une période de temps s’écoula et la douleur finit par disparaître. Baissant sa tête pour examiner son corps, Yuan Tao remarqua que la substance rouge avait été complètement absorbée et qu’une épaisse couche d’écailles, qui ressemblait à une armure, recouvrait sa peau.

Même s’il ignorait tout de cette chose étrange, il savait que sa capacité défensive avait énormément augmenté.

– « Le professeur Zhang a dit qu’il fallait faire une autre application. Allez, on continue! » Voyant qu’il restait encore un peu de liquide dans la bouteille, il s’en répandit sur lui une fois de plus.

Une couche de cuticules se forma sur sa peau après l’absorption de la substance.

– « Je devrais essayer… » Les flammes de la curiosité brûlaient son esprit, et il chargea droit vers un arbre tout proche, qu’il brisa à sa base. En même temps, tout ce qu’il ressentait n’était qu’une sorte de grattement. Il n’y avait pas la moindre douleur.

Le jeune grassouillet était stupéfait. Quelles étaient désormais ses capacités de défense et d’attaque ?

– « Professeur… J’ai réussi… » Se remémorant la souffrance qu’il venait d’endurer, le jeune garçon serra ses poings et pleura quelques larmes.

Au moins, je n’ai pas trahi la confiance de mon professeur…

Professeur Zhang, J’ai atteint votre objectif!

……………….

Au même moment, Wang Ying, Zheng Yang et Liu Yang travaillaient eux-aussi très durement.

Après avoir reçu les manuels pour travailler ses jambes et ses mouvements, Wang Ying était aussitôt retournée chez elle pour s’entraîner. Ses prouesses au combat s’amelioraient progressivement.

De son côté, Zheng Yang continuait à progresser jusqu’aux frontières de la 2ème Dan.

Liu Yang, quant à lui, avait commencé sa pratique de l’Art du Poing de la Voie Céleste et ses poings faisaient des boums soniques ici et là…

Alors que les 5 grands disciples s’entraînaient avec acharnement, le respecté professeur Zhang se réveillait enfin, étirant son dos avec paresse.

– « Pourquoi me suis-je endormi ici ? » Zhang Xuan réalisa qu’il s’était endormi dans la salle de repos, la fameuse petite pièce où il recevait ses étudiants. Il n’y avait pas de draps mais il n’avait pas eu froid. Et pour cause, ses élèves avaient mis leurs manteaux sur lui!

– « Ces p’tis gars… » Le jeune Zhang se mit à rire. Sa fatigue avait complètement disparu.

Il regarda par la fenêtre et vit qu’il était déjà midi du jour suivant.

– « Puisque j’ai accepté leur argent, je dois les aider à résoudre leurs problèmes… »

De retour à sa résidence, il aperçut Sun Qiang qui l’accueillit anxieusement, les larmes aux yeux.

Après avoir déjeuné, Zhang Xuan demanda à son majordome de faire entrer les personnes selon leur ordre d’apparition. Ces gens avaient pour la plupart des problèmes avec leurs méridiens bloqués. Tout ce que le “maître enseignant” Yang Xuan avait à faire, c’était de les aider à traverser la “porte”, à briser les blocages pour faire s’écouler de nouveau leur Zhenqi!

La constitution, la pratique ou les habitudes de chaque personne pouvaient varier sensiblement, il fallait en prendre compte lors de telles situations de blocage.

À l’extérieur de la résidence…

Sun Qiang ouvrit la porte et cria :

– « Au suivant… »

– « Je suis désolé, pouvez-vous nous laisser passer ? »

Une autre voix se fit entendre à l’arrière de la file, et deux jeunes hommes approchèrent à la hâte.

Il s’agissait de Lu Xun et de Wang Chao en visite chez le maître enseignant Yang Xuan!

Comme ils portaient une robe d’enseignant, tout le monde les laissa passer, même si le mécontentement pouvait se lire sur leurs visages…

– « Majordome Sun, nous sommes… » Wang Chao avança et salua.

Ils avaient attendu toute une journée et ils pensaient que leur statut aurait attiré l’attention de Yang Xuan. Pourtant…

Le maître enseignant n’était pas venu de la journée, et lorsque Sun Qian avait ouvert les portes un peu plus tot dans la matinée, il avait refusé leurs parchemins!!

– « Décampez! » Avant même que Wang Chao ne finisse sa phrase, le majordome haussa le ton :

– « Pensez-vous que cette maison vous appartienne, pour oser charger de la sorte ? Retournez en bout de file! »

– « Mais… » Se voir refoulé par un simple majordome du royaume Pigu était très difficile à encaisser pour Wang Chao. Cependant, celui-ci rougit et étouffa sa colère. En tant que professeur vedette, partout où il allait, on lui manifestait un énorme respect.

– « Pourquoi ? Vous souhaitez enfreindre les règles ? » Sun Qiang jouait avec ses mains comme un orateur :

– « Vous me testez ? Sans lever le moindre petit doigt, je peux vous faire dégager! »

Mais d’où vient ce péquenaud ?

Oser passer devant les autres, il doit être ignorant.

Il est vrai que Qiang n’était pas maître enseignant, mais les gens qui avaient payés pour consulter Yang Xuan n’hésiteraient pas à intervenir pour lui.

Wang Chao s’irrita encore davantage, mais même s’il était très en colère, il ne pouvait pas agir violemment envers Sun Qiang, il était le majordome d’un très grand maître enseignant, et s’ils voulaient avoir ne serait-ce qu’une petite chance de devenir ses apprentis, il leur fallait la jouer fine!

– « Majordome Sun, s’il vous plaît calmez-vous. Je suis Lu Xun, professeur de l’Académie Hongtian et je souhaiterais rendre visite au maître enseignant Yang Xuan. J’espère que vous pourrez nous aider à y parvenir… » Lu Xun avança avec un sourire aux lèvres tout en bloquant de sa main son bon ami.

– « Professeur Lu Xun ? » Le majordome fut très surpris. Même s’il n’était qu’un simple marchand dans la cité commerciale et qu’il rencontrait rarement d’illustres personnalités, il avait entendu parler du professeur Lu Xun, une personne célèbre de la capitale, fils du tuteur de l’Empereur.

Sun Qiang avait déjà offensé les 3 visiteurs maîtres enseignants, et là, devant lui, il risquait d’offenser un maître enseignant potentiel…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 180 : Le réveil de la constitution de Zhao Ya Menu Vol.3 / Chapitre 182 : Jetez-les dehors