La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 161 : Les deux dragons qui sillonnent

Zhang Xuan S’arrêta.

Même si Maître Lu Chen possédait une énorme collection de livres, notre jeune professeur réussit à tous les feuilleter en 2 heures. Des dizaines de milliers d’ouvrages, identiques à ceux présents dans l’étude, apparurent dans la bibliothèque de son esprit.

« Connaissance Élémentaire de la Peinture », « La Collection Complète des Techniques de Peinture », « La Collection du Soleil Couchant »…

Pratiquement tous les ouvrages possibles et imaginables sur la peinture, que l’on pouvait trouver dans le Royaume Tianxuan, étaient disponibles dans l’étude. Il y avait même plusieurs centaines de livres de collection exclusifs, que l’on avait du mal à dénicher sur le marché.

N’importe quel maître en peinture n’accomplirait pas l’exploit de réunir toutes ces oeuvres. Maître Lu Chen l’avait fait parce qu’il avait dans ses relations l’Empereur Shen Zhui, qui lui avait permis de rassembler une belle quantité de livres.

– « Cela devrait suffire! »

Après avoir imprimé tous les livres dans sa tête, le professeur Zhang s’arrêta, et d’un tressaillement de son esprit, la bonne version fut créée.

Zhang Xuan ouvrit le livre formé et commença à le lire :

– « La peinture peut être classée dans les catégories dessin et calligraphie. Elle débarrasse la personne de son impatience, et lui permet d’atteindre un état d’esprit serein… »

L’introduction parlait essentiellement de la compréhension de la peinture. Ensuite, on y détaillait comment tenir une brosse, comment écrire les mots, et comment remplir les couleurs.

Tout travail nécessitait des techniques, et la peinture n’en était pas exempte. Même si elle demandait de l’assiduité de la part de l’artiste, à partir du moment où vous disposiez d’un bon professeur pour vous montrer la voie, vous pouviez éviter les erreurs courantes et vous améliorez rapidement.

La Bibliothèque de la Voie Céleste avait collecté l’essence de la peinture à partir de dizaines de milliers d’ouvrages pour former un manuel ultime. En d’autres termes, ce livre révélait le meilleur concernant ce vaste sujet. La compréhension de Zhang Xuan sur la peinture venait de faire un énorme bond en avant.

Debout, calmement au même endroit, il lisait lentement les pages du manuel. Et soudain, après une période de temps indéfinie, il ouvrit les yeux et vit une paire d’yeux noirs devant lui. Le propriétaire de cette paire d’yeux trouvait le comportement du jeune professeur bizarre, et il l’étudiait pour voir ce qui n’allait pas chez lui.

– « Ah… »

– « Maître Lu Chen ? » Zhang Xuan vit alors clairement le visage de cette mystérieuse paire d’yeux.

Le maître le regardait avec prudence, comme s’il s’agissait d’une bête primitive.

– « Qu’est-ce qui ne va pas ? » Le professeur Zhang fut intrigué.

Ce n’est pas comme si j’allais vous tuer, pourquoi vous comportez-vous ainsi ?

– « Vous… n’avez pas fait de percée, n’est-ce pas ? » Demanda Lu Chen par précaution.

– « Une percée ? Non! »

– « Fort bien… » Maître Lu Chen était vraisemblablement encore traumatisé par sa dernière expérience à l’étude. Il fut soulagé :

– « Comme vous étiez dans la pièce depuis longtemps, je suis venu jeter un œil… » Au début, il pensait que cela aurait duré 10 minutes tout au plus, le temps de feuilleter quelques livres, mais quand il était entré dans l’étude, il avait découvert Zhang Xuan debout devant les étagères, yeux fermés, comme s’il était endormi ! Il se souvint alors… que la fois précédente, le jeune professeur avait aussi fermé les yeux avant d’entrer dans une sorte de transe, puis de saccager tout dans l’étude. Maître Lu Chen avait même faillit perdre la vie.

Celui-ci avait été courageux de demeurer dans la pièce durant le manège de Zhang Xuan!

– « Comment une percée peut-elle être si facile ? » En se voyant observé, le jeune homme réalisa immédiatement et hocha la tête avec un sourire amer.

Après avoir entendu ces mots, Lu Chen ressentit une douleur dans la poitrine :

Si facile ?

N’avez-vous pas fait une percée si facilement la dernière fois ?

En fait, vous avez fait une percée trop rapidement et vous n’avez pas su adapter votre force en conséquence… Si je ne pratiquais pas un peu les arts martiaux, j’aurai pu y passer…

Devrait-il l’empêcher d’accéder à son étude les prochaines fois ?

– « Comment ça va ? Avez-vous ajusté votre état d ‘esprit ? » Lu Chen changea de sujet.

– « J’y suis à peu près, allons-y! »

De retour au salon, il vit Huang Yu et Bai Xun qui le dévisageaient. Passer 4 heures pleines pour ajuster son état d’esprit, ce n’était pas normal.

– « Comment ça va ? » Maître Yuanyu était entre la colère et la stupéfaction. Son plan initial était de rendre visite au Maître Enseignant Yang Xuan dans l’après-midi. Toutefois, Zhang Xuan avait ajusté son esprit jusqu’à ce que le soleil se couche à l’horizon. Il avait été très patient d’attendre.

– « Heu…Je suis prêt! » Voyant tous les regards qu’on lui lançait, le jeune Zhang se sentit coupable et embarrassé.

– « Vous devriez commencer à peindre! » Sentant que l’atmosphère tournait mal, Maître Lu Chen fit un geste à Zhang Xuan.

– « Oui! » Zhang Xuan parcourut une nouvelle fois rapidement les techniques de peinture enregistrées dans son manuel de la Voie Céleste, puis approcha de la table et prit la brosse.

En voyant le professeur Zhang sur le point de peindre, Huang Yu et Bai Xun regardèrent avec excitation. Ils étaient curieux de voir quel genre de chef-d’œuvre il allait réaliser après s’être ajusté aussi longtemps!

Même Yuanyu était attentionné. Si le jeune professeur voulait se la jouer “bluffeur”, il le punirait personnellement…

Zhang hésita un moment avant de demander :

– « Maître Lu, avez-vous un papier supplémentaire ? J’aimerais tester la brosse d’abord. »

La peinture n’était pas comme l’entraînement martial où il suffisait de faire circuler le Zhenqi dans le corps avant de combattre. Indépendamment du fait qu’une personne sache peindre ou non, il fallait s’essayer d’abord.

Zhang Xuan n’avait jamais dessiné, ni utilisé de brosse auparavant, il devait au préalable tester la rigidité de la brosse et la profondeur des couleurs avant d’imprimer quoi que ce soit sur le papier. C’était pour la même raison qu’il n’avait pas pu devenir rapidement un apothicaire officiel en dépit de ses nombreuses lectures sur le forgeage des pilules. Ce dernier nécessitait énormément de pratique tandis que la peinture avait besoin de concentration spirituelle. Si une capacité venait à manquer, dès lors qu’il y avait de l’âme, le travail pouvait être impressionnant.

– « Essayez alors! » L’expression de Yuanyu s’assombrit davantage.

Si vous étiez un réel maître en peinture, vous n’auriez pas à essayer la brosse! Il essaie de gagner du temps évidemment. Hem, continuez aussi longtemps que vous le voulez, et je verrais quelles excuses vous allez sortir.

Conscient du regard bizarre que lui lançait Yuanyu, Zhang Xuan se saisit de la brosse, prit un peu de peinture à l’eau et effectua quelques traits sur le papier. Il prit ensuite une autre brosse, la tapota dans de l’eau, puis peignit sur la couleur.

– « La technique la plus basique d’étalement de la couleur ? Devoir tester même ça… Il est impossible que Maître Zhang peigne pour la première fois ? » Huang Yu murmurait mentalement.

L’étalement de peinture était une technique des plus simples. Pour résumer, il fallait mouiller pour étaler la peinture sur le canevas, créant ainsi l’effet d’une couleur qui éclaire lentement le lointain. C’était comme le Long Poing en arts martiaux. Il n’y avait pas une seule personne capable de peindre ne le connaissant pas…

Néanmoins, Zhang Xuan ne se contentait pas de tester la rigidité de la brosse ou la profondeur des couleurs, il essayait chaque technique mentionnée dans le livre, comme un enfant qui découvre le monde pour la première fois.

Tout le monde prit un air de constipé.

Mon Frère, nous vous avons attendu plusieurs heures, pourriez-vous allez plus vite ?

Si ça continue comme ça, je serai probablement mort de vieillesse avant de voir votre peinture.

– « Quand j’ai touché pour la première fois à la peinture, je pense que j’étais comme ça, j’essayais tout…et je ne savais rien du tout… » Bai Xun avait des doutes.

Les maîtres Lu Chen et Yuanyu s’étaient littéralement transformés quand ils avaient pris la brosse, mais vous, que faites-vous ?

Même si le Maître Zhang, qu’il respectait, avait la bonne posture pour tenir la brosse, ses mouvements étaient mous et contraints, comme si c’était la première fois qu’il le faisait.

Ne me dites pas que votre ajustement spirituel n’était qu’une excuse pour apprendre à peindre ?

Même Lu Chen demeurait perplexe. Il ne savait vraiment pas où Zhang Xuan voulait en arriver.

– « Je suis prêt! »

Après avoir pris un moment pour s’adapter à la brosse, notre jeune professeur sut que ses mouvements et son savoir étaient en parfait accord!

– « Alors…Vous devriez commencer! » Lu Chen le pressa.

Fort heureusement, Zhang Xuan approcha de la feuille de papier blanc. D’une pichenette de son doigt, il envoya voler une brosse dans les airs, qu’il attrapa et qu’il trempa un peu dans l’encre. En même temps, il saisit gentiment une autre brosse avec son autre main.

Les deux brosses commencèrent à voler autour du papier comme si elles étaient en vie. Une peinture émergea doucement…

– « C’est les…deux Dragons qui Sillonnent ? » Maître Yuanyu qui allait le démasquer, ouvrit grands ses yeux, choqué.

Maître Lu Chen était tout aussi perturbé.

– « Qu’est-ce que les Deux Dragons qui Sillonnent? » Demanda Bai Xun à la vue des deux maîtres étonnés.

– « D’habitude, quand nous dessinons, nous n’utilisons souvent qu’une seule brosse pour faire les contours avant d’ajouter la couleur! » Expliqua Lu Chen.

Les semaines précédentes, ils avaient touché à la peinture et avaient appris les étapes de base et faisaient comme venait de le dire Lu Chen.

– « C’est comme construire une maison. On commence par créer l’échafaudage avant d’ajouter les matériaux. Bien que cela fasse une base solide pour la peinture, c’est un processus extrêmement lent et fatiguant! Donc, afin de l’accélérer, certains peintres d’exception ont créé la technique de peinture des deux Dragons qui Sillonnent. Comme son nom le suggère, le peintre sépare son attention en faisant deux tâches en même temps. Ses deux mains deviennent des entités complètement séparées, commençant à gauche et à droite du papier simultanément. Sans faire de contour pour son image, le peintre peint selon le concept qu’il a en tête et… lorsque les deux brosses se rencontrent, la peinture est terminée! »

– « En agissant ainsi, la durée peut être divisée par plus de deux fois, mais la difficulté est extrêmement élevée! »

– « D’abord, on doit avoir une image précise, cela comprend même les détails minutieux. Ensuite, on doit pouvoir diviser son esprit en deux pour être multitâche sans faire une seule erreur. Enfin, il faut être infiniment précis avec la coloration de l’image. C’est uniquement une fois tout cela acquis à la perfection qu’aucun problème ne risque d’apparaître lorsque les deux parties se rejoignent! »

– « Honnêtement, c’est une technique d’un très haut niveau. Frère Yuanyu et moi sommes incapables de le faire… » Maître Lu Chen hochait la tête et l’incrédulité masquait toujours son vieux visage.

Il fallait avoir une confiance absolue en soi pour utiliser cette technique. Sans plusieurs dizaines d’années de pratique, il était impossible de la maîtriser. Pourtant, Zhang Xuan faisait montre d’une telle capacité…

– « Calmez votre émois. Ce genre de méthode picturale nécessite que les deux parties se rejoignent parfaitement au centre pour que cela soit considéré comme un succès. Si ce n’est pas le cas, toute la peinture sera gâchée! » Ajouta Maître Yuanyu.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 160 : Un duel entre frères Menu Vol.3 / Chapitre 162 : Deuxième Niveau