La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 156 : Un bruit qui retentit à travers toute la capitale

– « Tu dis que même le Chef de la Guilde, Luo Chong, était en adoration devant lui? »

– « Du Miaoxuan s’était agenouillé pendant tout un jour, et en plus d’avoir le teint illuminé en sortant de la résidence, il avait progressé dans sa pratique des arts martiaux ? »

– « Il semble que nous nous soyons tous trompés à propos de ce Yang Xuan… il est définitivement un maître enseignant! »

– « Allez, dépêche-toi de préparer mon parchemin*, je veux lui rendre visite! »

– « Quoi ? La Résidence Yang n’accepte pas de visiteurs ? Ceux qui veulent vraiment rencontrer le maître Yang doivent d’abord payer 3 millions, et cette somme n’est pas remboursable ? »

– « Cela a du sens. Si le maître enseignant devait recevoir tout le monde, il ne s’en sortirait pas! C’est une manière de repousser ceux qui auraient de mauvaises intentions… »

……

Une telle situation se produisit dans presque tous les grands clans de la capitale. Tout le monde était en vénération. Ceux qui au départ prenaient cela pour une arnaque n’osaient plus douter.

……

Après avoir sombré pendant une période de temps indéterminée, Zhang Xuan ouvrit ses yeux.

– « Mais… »

La première chose qu’il réalisa en se réveillant, c’était cette masse colossale de savoir qu’il avait dans la tête. Chaque livre qui avait baigné dans le rayonnement du livre d’or, s’était imprimé quelque part dans son esprit!

– « Ce livre d’or peut me transmettre la connaissance de la Bibliothèque ? » Le jeune Zhang demeurait incrédule.

Désormais, sans même passer par l’extraordinaire Bibliothèque, il était un authentique apothicaire,  imbattable en matière de forgeage des pilules.

– « Où est ce livre d’or ? »

Zhang Xuan concentra vite son attention sur la Bibliothèque et remarqua que le livre d’or s’y trouvait toujours. Néanmoins, la page vide avait disparu.

– « Mais… » Le jeune homme cligna des yeux.

La disparition de la page dorée coïncidait avec son acquisition soudaine de nouvelles connaissances. Cette page devait être la source de toutes ces informations.

– « Je me demande comment ce livre d’or se forme. Il est incroyablement efficace pour convertir le contenu d’un livre en un savoir assimilable… »

– « Oh ? Je suis resté inconscient durant toute une nuit ? »

Le professeur Zhang regarda à l’extérieur et fut choqué. Son sommeil avait été profond.

Il s’étira le dos et alors qu’il était sur le point de manger quelque chose, il vit Sun Qiang, son majordome, arriver :

– “Vénérable Maître, Le Chef de la Guilde des Apothicaires, Ouyang Cheng, et l’Apothicaire Chen Xiao, sont ici pour vous voir.”

– « Ouyang Cheng ? L’apothicaire Chen Xiao ? » Zhang Xuan ne comprit pas.

Il était le maître enseignant Yang Xuan et non l’Apothicaire Zhang Xuan. Ils ne le connaissaient donc pas sous son déguisement actuel. Pourquoi en avaient-ils après lui ?

– « Oui. Qui plus est… Ils ont attendu 4 heures à l’extérieur! » Sun Qiang en perdait son latin.

– « Vénérable Maître, l’Apothicaire Chen Xiao a déjà payé les 3 millions. Regardez… »

– « Faites-les entrer! »

– « Nos respects au Maître Enseignant Yang! » N’osant pas se montrer hautains devant une telle sommité, les deux invités s’inclinèrent immédiatement.

Au début, l’Apothicaire Chen Xiao voulait venir seul, mais considérant que son prestige ne suffirait pas, il demanda à Ouyang de l’accompagner.

– « Pas besoin de cérémonie. Si je ne fais pas fausse route, la raison de votre venue à tous les deux est que… l’Apothicaire Chen Xiao n’a plus longtemps à vivre, et qu’il espère trouver une solution à son problème! » Le doute laissa place à l’inspiration. En effet, Zhang Xuan se souvenait très bien du débat ainsi que de ce Chen Xiao.

Celui-ci était victime d’une malédiction qu’un ami décédé lui avait lancée. Une aura mortifère l’enveloppait, dévorant son espérance de vie. Pour se remettre dans le contexte, durant le débat, Zhang Xuan avait compris que Chen avait failli à ses promesses et qu’il ne valait pas la peine d’être sauvé. Il n’avait donc pas cru bon d’investiguer davantage. Ce type n’avait probablement pas trouvé de solution et il avait entendu dire qu’un maître enseignant était dans les parages.

C’était bien pour le jeune Zhang. Il pourrait lui soutirer une grosse somme et en même temps réparer les griefs subis par la personne décédée.

En entendant les propos dévoilés sans ambages de Zhang Xuan, les deux invités ne firent pas les fiers.

Un maître enseignant n’a-t-il pas besoin d’une démonstration d’art martiaux ou de forgeage de pilule? Ou bien ne lui faut-il pas examiner le corps de quelqu’un pour en déduire les problèmes ou les maladies ?

Il est capable de dire tout ça d’un simple coup d’œil?

Même un extralucide ne serait pas aussi incroyable!

Chen Xiao était inquiet. Voir en lui avec autant de simplicité, sa maladie devait être sérieuse ! Irait-il jusqu’au lendemain ?

– « Où est le chaudron ? Vous en êtes-vous débarrassé ? Aussi, trahir votre promesse n’est pas digne d’un apothicaire officiel! » Devant l’étonnement des deux, Zhang Xuan continua à parler… et leva un peu la tête pour les regarder. Ils étaient blancs comme des linges! En particulier Chen, qui allait avoir une attaque. Ne pouvant plus tenir, il tomba à genoux :

– « Maître Enseignant Yang, sauvez-moi… Je vous implore, s’il vous plaît sauvez-moi… » Chen était effrayé.

Personne ne savait qu’il avait obtenu un chaudron de son ami décédé. Même le professeur Zhang n’avait parlé que d’un trésor…

Êtes-vous un Dieu ? Sinon, comment pourriez-vous savoir tout ça ?

– « Est-ce que ce que dit le Maître Enseignant Yang est vrai ? » Même si Ouyang Cheng n’avait aucune idée quant à l’affection de Chen Xiao, il pouvait voir par son expression, qu’il disait vrai ! Il était tout aussi accablé que son camarade apothicaire.

– « Hem… » Zhang Xuan éclaircit sa voix et dit :

– « Il n’est pas difficile de vous sauver. Premièrement, vous devez enterrer le chaudron avec votre ami décédé, puis terminer la tâche qu’il vous avait confiée avant sa mort… Enfin, vous devez prendre des pilules riches en énergie spirituelle pour nourrir votre corps pendant 6 mois. »

– « Maître Yang, merci pour votre aide! »

Sachant qu’il y avait de l’espoir pour lui, Chen Xiao n’eut plus aucun doute sur le Maître Enseignant. Et puisqu’ils avaient leur réponse, ils purent partir l’esprit tranquille.

Franchissant les portes de la résidence, l’apothicaire “sauvé” crut être dans un rêve.

– « Il n’y a plus besoin d’y penser. Les paroles d’un maître enseignant sont d’or. Même s’il les exprime de façon simple, sa capacité à fournir une solution à la racine d’un problème n’est pas quelque chose que l’on puisse imiter! » Commenta Ouyang avec admiration.

……

L’affaire de l’apothicaire Chen Xiao et du chef de la guilde Ouyang Cheng, entrant et sortant de la résidence du Maître Enseignant Yang, était devenu un autre sujet de discussion des différentes puissances de la capitale.

– « Ces deux apothicaires sont à peine restés 5 minutes et ils sont déjà dehors ? Leur problème n’a peut-être pas été résolu. Aide-moi à savoir pourquoi ils avaient besoin de voir un Maître Enseignant! »

– « Tu dis que… l’apothicaire Chen Xiao avait déjà préparé ses funérailles, vendus tous ses avoirs et fait un testament ? Mais qu’après avoir rencontré le maître Yang, il a immédiatement troqué ses habits blancs* pour des habits rouges de célébration, comme s’il n’y avait rien eu ? »

– « Il avait une maladie qui pouvait l’emporter du jour au lendemain, mais en 5 minutes, il a été guéri… »

– « On dirait que nous avions tort. Nous ne connaissons que les maîtres enseignants une étoile, mais étant donné les capacités de Maître Yang… je crois que cela va bien au-delà! »

– « Un Maître Enseignant de niveau supérieur ? »

Toute la cité trembla lorsque la nouvelle se répandit. Dès ce jour-là, le nom de Yang Xuan se mit à résonner dans toute la capitale…

___________________________________________________________________________

*Ces parchemins étaient comme nos cartes de visite modernes, il y avait mention de la profession, du rang officiel, ainsi que toutes sortes d’informations.

*La couleur blanche était utilisée durant les funérailles, pour les habits de deuil, tandis que la couleur rouge servait aux célébrations, lors des mariages par exemple.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 155 : L’Incident 5 étoiles Menu Vol.3 / Chapitre 157 : Test de peinture