La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 143 : Aller chercher de l’argent

On pouvait entendre des marmonnements depuis la cour intérieure :

– « Tu as entendu ça ? Quand le Seigneur Ling est venu demander de l’aide au vénérable maître pour sauver sa femme, il a sorti un million de pièces d’or d’un trait, comme il est généreux! »

Il s’agissait des gardes de la demeure en faction. Après le départ du Maître, ils commencèrent à bavarder entre eux.

– « Un million ? Es-tu certain ? » L’autre garde était clairement sceptique.

– « Bien sûr que j’en suis certain, je l’ai vu. C’est vraiment comme ça! Un million peut sembler astronomique pour nous, mais cela ne signifie rien pour un maître enseignant comme le vénérable maître. J’ai entendu le Frère Sun dire que le maître ne l’avait accepté que pour soulager l’esprit de la patiente. Il ne voulait pas que le Seigneur Ling pense qu’il s’agissait d’une faveur. » Dit le premier garde.

– « Maintenant que tu le dis, je me rappelle que le Seigneur Ling s’était aussi agenouillé ici pendant une nuit. Au début le vénérable maître ne voulait pas s’encombrer avec lui, mais après qu’il ait donné une somme à Frère Sun, si volontaire, il avait finalement pu entrer… » Répondit le deuxième garde.

Les deux gardes parlaient très doucement, mais ils n’étaient séparés de la rue que par une petite barrière. Le niveau de Du Yuan ne lui permettait pas de les entendre parler, mais Miaoxuan les entendait distinctement.

– « Mon fils, debout! Retourne au clan et rapporte toutes mes économies… » Le père du jeune maître avait les yeux brillants.

Il connaissait la rue et avait beaucoup d’expérience, mais cela se limitait aux échanges de coups, aux débats logiques. Soudoyer ou offrir des cadeaux n’était pas trop son truc. Après tout, ce n’était pas un homme d’affaire! Au début, il ne pensait pas offrir quoi que ce soit, mais en entendant ces gardes, il lui fallait réagir vite.

Même si les maîtres enseignants ne pouvaient pas accepter d’argent du fait de leur statut, les majordomes le pouvaient! La demeure, les domestiques, la nourriture et les boissons, tout nécessitait de l’argent!

Même un médecin se faisait payer après une consultation. Il était pour le moins étrange de se présenter les mains vides.

– « Très bien! » Du Yuan ne comprenait pas ce qui arrivait, mais il répondit prestement au commandement de son père.

– « J’ai entendu dire que le Frère Sun avait été réprimandé par le Maître. Il paraît que le Seigneur Ling avait offensé le vénérable maître en doutant de son identité. Le prestige d’un Maître Enseignant ne peut pas être souillé. Implorer avec uniquement un million de pièces d’or, comment pourra-t-il maintenir sa réputation ? Le vénérable Maître a dit que ça passait pour une fois, et que ça ne devait plus se reproduire! » Dit le premier garde.

– « Oui! Lorsque je suis passé par la cour de devant, j’ai entendu des gens en parler. Je pensais qu’ils mentaient… » Répondit l’autre garde.

– « Attend un moment! » Avant que Du Yuan ne s’en aille, la voix de son père retentit à nouveau dans son oreille :

– « Déniche ces précieuses pilules que j’ai achetées récemment et vends-les toutes. Apporte aussi ces peaux de bêtes sauvages que j’ai accumulées depuis des années… »

– « Père… » Du Yuan espérait que cela s’arrête.

Qu’est-ce qui cloche avec père ? Ramener l’argent, vendre ses biens…

– « Bien sûr que c’est vrai! J’ai questionné Frère Sun là-dessus personnellement. Il a dit que lorsque le Seigneur Ling lui avait passé le million, le vénérable maître n’y avait même pas prêté attention. Il a soigné sa femme parce qu’elle allait mourir, et les gens disent que c’est bon pour le karma de rendre ce genre de service. Si la personne avait été en bonne santé, capable d’exécuter des techniques de combat, il l’aurait ignorée à coup sûr! » Résonna la voix du premier garde.

« Ah ? » Miaoxuan commença à trembler, mais il continua à commander à son fils :

– « Vend aussi mon épée. Aussi… Est-ce que le Troisième Grand Maître n’était pas intéressé par mes affaires ? Parle-lui. Tant qu’il paie, toutes ces affaires seront à lui! »

– « Père… » Il s’agissait des plus grands trophées de son père. Qu’adviendrait-il du clan ?

– « Dépêche-toi! » Du Yuan n’osa pas répondre et partit sur le champ.

– « Exécuter une technique de combat prouvait que son corps allait bien. Il faut vraiment avoir quelque chose qui ne tourne pas rond pour douter d’un maître enseignant!  Même si le vénérable maître n’a cure de la richesse, cette personne n’a même pas apporté une seule pièce d’or avec elle. Sans rien offrir, il croyait pouvoir être conseillé. On est en plein rêve! »

Du Miaoxuan crissait des dents :

– « Aussi, apporte tes économies et celles de ta mère… »

« … » Le jeune maître avait les jambes qui flageolaient et était au bord des larmes. Son père lui semblait complètement dérangé.

……..

La conversation entre les deux gardes révélait ce fameux plan expliqué à Sun Qiang. Bien sûr, les gardes n’oseraient pas accuser un maître enseignant d’être grippe-sou.

Penser à une façon de gagner plus d’argent sans souiller son prestige ; escroquer les autres sans se salir les mains… C’était bien trop sournois!

Au début, Zhang Xuan pensait comme tout le monde qu’un vénérable maître se foutait pas mal de l’argent, mais avec cette expérience récente, il considéra qu’un maître enseignant n’était qu’un humain comme les autres avec ses propres dépenses du quotidien.

……..

Quittant la résidence pour se cacher dans une allée à l’écart, Zhang Xuan enleva tout son déguisement. Il était exténué de l’avoir gardé toute une journée.

« La Guilde devrait avoir terminé de préparer la Pilule de Rajeunissement des Méridiens et la Solution Médicinale pour Nourrir le Corps. Je vais les prendre pour Wang Ying et Liu Yang! »

En entrant dans la Guilde des Apothicaires, les deux articles étaient déjà prêts.

Après avoir donné son million, il les obtint immédiatement.

– « Bien, Apothicaire Ouyang, avez-vous des Pilules pour la vitesse d’entraînement ? Puis-je en avoir ? » Demanda Zhang Xuan après avoir entreposé ses articles dans son anneau de stockage.

Ces pilules sont très utiles pour le combattant 1ère Dan du royaume Juxi. Si Wang Ying et ses camarades en consomment, leur vitesse d’entraînement devrait être boostée de manière significative!

– « J’en ai forgé quelques-unes récemment et il m’en reste encore. Je peux vous en donner tout de suite! » L’apothicaire sourit et lui passa 2 bouteilles en jade.

Le jeune Zhang regarda à l’intérieur, et il vit des dizaines de pilules dans chaque bouteille. Il comprit qu’il s’agissait d’un cadeau de Ouyang qu’il accepta volontiers.

Même si la qualité de ces pilules n’était pas exceptionnellement élevée, il s’agissait tout de même d’une pilule de rang un! Chacune d’elles coûtant des dizaines de milliers de pièces d’or! C’était un acte très généreux de la part du Directeur de la Guilde!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 142 : À genoux devant la demeure Menu Vol.2 / Chapitre 144 : Expert à la lance