La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 140 : La nouvelle se répand

Cité Royale de Tianxuan, à l’intérieur de la Résidence du Clan Du.

Un homme d’âge mûr portant un pot de thé rafraîchissant, sortit d’une pièce donnant sur un petit bassin tranquille. Tous les jours, après le déjeuner, il avait l’habitude de boire son thé! C’était là où il se sentait le plus détendu.

Il avait déjà ordonné qu’on ne le dérange pas, même s’il s’agissait de son propre fils.

Miaoxuan, le père de Du Yuan, avait été jadis un génie du Clan Du. Un candidat sérieux pour le poste de Chef. Pourtant, il n’était désormais qu’un vieux maître ordinaire.

Même si sa pratique des arts martiaux avait chuté de façon monumentale après une sévère maladie, et que sa faction s’était affaiblie après des années d’oppression, sa présence inspirait toujours le respect. Personne n’osait désobéir à ses ordres, ni interrompre la solennité de son moment de tranquillité.

« Encore actuellement, j’exerce un certain niveau de contrôle sur la situation. Néanmoins, après mon décès, mon successeur sera à coup sûr expulsé. Si cela se passe ainsi, je ferai bien de faire partir Du Yuan avant, afin d’éviter toutes complications! » Pensa t-il, allongé sur sa chaise inclinée, les yeux gentiment fermés.

À cet instant précis, ses mots semblaient encore avoir du poids. La raison en était simple, il ne représentait aucune menace pour ses concurrents en l’état actuel des choses. Toutefois, s’il devait mourir, ou que le Chef de son clan était amené à se retirer, sa faction ne pourrait plus tenir!

Les personnes extérieures ne pouvaient pas imaginer les conflits internes qui se produisaient pour la gloire et le prestige d’un clan puissant. Cette intensité n’avait rien à envier à la lutte de pouvoir dans le palais royal!

– « Père, père… »

Alors que l’esprit de Miaoxuan se calmait doucement après cette petite réflexion sur l’avenir, une voix paniquée retentit, son fils prodigue venait de rentrer dans la pièce, l’air agité.

– « N’ai-je pas dit de ne pas m’interrompre ? »

– « Père… » Du Yuan se figea un moment et vit qu’il venait de briser le rituel quotidien de son père.

– « Sors! »

– « Oh… » Témoin de la rage de son paternel, Du Yuan ravala son vocabulaire et rebroussa chemin.

– « Attends un moment, pour que tu sois venu avec un air si paniqué, il doit y avoir quelque chose qui ne va pas! » Après avoir siroté son thé frais, son père chassa sa colère et se redressa sur sa chaise, les yeux mi-clos.

– « Un… Un maître enseignant vient d’arriver dans la cité et il a guéri la femme de Ling Tianyu. Je pensais que… peut-être pourrait-il vous soigner et que nous pourrions lui rendre une petite visite pour voir… » La tête baissée, il murmura cette information et il sentit quelque chose de particulier dans l’air. En relevant la tête, il tomba presque à la renverse.

Contre toute attente, son père, qui était assis sur une chaise il y a quelques instants, se tenait debout devant lui, les yeux ronds comme des gongs et le corps en effervescence. Même si sa tasse de thé s’était renversée au sol, il semblait ne pas en être conscient.

– « Père… » Du Yuan regarda son père, choqué!

– « Père, quel père ? Répète-moi ce que tu viens de me dire. Un maître enseignant vient de rejoindre la cité ? » Saisissant l’épaule de son fils, Du Miaoxuan perdit toute trace de sérénité.

Le jeune maître raconta tout ce qu’il savait :

– « J’en ai été témoin personnellement, alors, oui, j’atteste que c’est vrai! »

Il connaissait l’état de son père. Ses méridiens étaient bloqués et tous les après-midi, son zhenqi s’écoulait de manière hiératique, et le faisait se comporter de façon embarrassante. Parce qu’il avait peur qu’on ne le découvre, il avait pris cette habitude de boire du thé frais pour camoufler cet état de faits.

– « Père, ce maître enseignant a des pouvoirs extraordinaires. Allons-nous lui rendre visite… ? » Demanda Du Yuan. Mais avant qu’il puisse terminer sa phrase, oh stupeur, son père était déjà à 10 mètres devant, lui qui était habituellement très calme :

– « Pourquoi es-tu dans les nues ? Dépêches-toi! Allons rendre visite au maître enseignant… »

– « … » Le jeune maître mit du temps à se ressaisir :

– « Père, vos chaussures… »

– « Oh… » Du Miaoxuan reprit ses esprits. Il soigna rapidement son apparence et sortit à grandes foulées. Ce n’est qu’après avoir quitté la résidence qu’il demanda une information capitale :

– « Bien, fiston, où habite ce maître enseignant dont tu as parlé ? »

« … »

……

– « Qu’as-tu dit ? Un maître enseignant est apparu dans la cité ? Il a soigné l’épouse de Ling Tianyu en 10 minutes ? »

– « Comment serait-ce possible ? Ce doit être une fausse rumeur. Même le maître Yuanyu n’a pas pu la guérir. Peu importe à quel point il peut être bon, les capacités médicinales qu’il possède ne peuvent pas être meilleures que celles d’un véritable médecin! »

– « Je pense aussi que cela pourrait être exagéré. Après tout, de telles choses ne peuvent arriver que dans les rêves. »

– « J’ai entendu dire qu’il s’appelait Yang Xuan. Parmi les neufs grands royaumes autour du Royaume de Tianxuan, il n’y a que quelques maîtres enseignants et je n’ai jamais entendu parler de lui! »

– « Peut-être qu’il ne s’agit que d’un médecin hors du commun, et que les rumeurs ont déformé la vérité. S’il était un véritable maître médecin, pourquoi l’empereur Shen Zhui n’aurait-il pas entendu parler de lui ? »

– « L’empereur lui-même a recherché des maîtres enseignants, bien plus encore que nous… J’ai appris qu’il avait envoyé personnellement des invitations à certains d’entre eux. S’il y en avait un dans la capitale, comment pourrait-il ne pas être au courant ? »

– « Quelle que soit la vérité, nous n’avons qu’à envoyer des personnes pour faire la part du vrai et du faux… »

……

Pendant ce temps du côté de Zhang Xuan…

Celui-ci regarda Sun Qiang en plissant bien le front :

– « C’est bizarre, pourquoi n’apparaît-il pas lorsque je le touche ? »

Après que le marchand eut quitté les lieux, Zhang Xuan ne put s’empêcher de faire quelques expériences en touchant d’autres personnes. Il toucha finalement chaque partie du corps de son majordome, mais rien ne se passa.

– « Xiao Qiang, couchez-vous. » Ordonna le Vénérable Maître.

– « Me coucher ? » Son maître pouvait tout lui demander, mais toucher son corps comme bon lui chantait, c’était plus qu’osé!

On pourrait penser que Zhang Xuan s’intéressait plus aux hommes qu’aux femmes…

Mon innocence… Ma chasteté…

– « Vénérable maître… »

– « Dépêchez-vous! » Le jeune professeur s’offusqua de l’hésitation de Sun Qiang, en particulier lorsqu’il ne s’agissait que de s’allonger!

– « Oui! » Les larmes aux yeux, le marchand grassouillet attendit que Yang Xuan effectue son “assaut bestial”. Toutefois, Zhang Xuan ne toucha que son poignet et d’autres parties de son corps et dit d’un air intrigué :

– « C’est étrange, pourquoi n’y a-t-il pas de réaction ? »

– « Des réactions ? Vénérable Maître, de quelles réactions parlez-vous ? »

Zhang Xuan voulait-il que son majordome soit d’abord excité ?

Sun Qiang endurait avec beaucoup de difficultés alors qu’il tremblait de tout son corps.

– « Pas de réaction du tout… Ah, oui c’est ça! » Le Vénérable Maître se frappa le front après avoir pensé à quelque chose :

– « Xiao Qiang, ne bougez pas. Je vais essayer de vous endormir… »

« … » Le marchand sentit sa tête tourner.

Que se passe-t-il ?

Vénérable Maître, que désirez-vous faire…

Faut-il que je sois inconscient ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 139 : Une grande perte Menu Vol.2 / Chapitre 141 : Vous êtes une vraie bête!