La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 125 : A la recherche d’une demeure à louer

Zhang Xuan devait mettre les bouchées doubles :

– « Bien, je dois d’abord me trouver une résidence. En asseyant ma réputation, les gens viendront me voir en courant… Ainsi, je n’aurai pas à faire du porte-à-porte et je garderai ma dignité en tant qu’expert tout en gagnant de l’argent. »

D’un claquement de doigt, le jeune homme se décida :

– « Ouaip, il me faut chercher un quartier général! »

Les idées bien fondées dans son esprit, il se mit à la recherche de pilules et de solutions médicinales pour changer son apparence et sa couleur de peau. Même s’il ne connaissait pas grand-chose aux techniques de déguisement, en tant qu’ancien membre de la civilisation moderne, il avait quelques notions de maquillage. Avec l’attirail nécessaire, il ne lui faudrait pas longtemps pour passer d’un jeune garçon de moins de 20 ans à une homme d’entre-deux-âges de la bourgeoisie!

L’affaire une fois accomplie, il s’observa dans un miroir pendant un moment. Il était satisfait de la transformation!

Au sortir de la Guilde des Apothicaires, Zhang Xuan désirait d’autres choses :

– « Afin de convaincre le plus grand nombre, il me faut porter des vêtements luxueux… »

Les habits faisant l’homme, avec son accoutrement actuel, beaucoup le prendrait pour un “clodo”. Il avait besoin d’une image qui faisait plus Maître Enseignant!

« Il y a un magasin droit devant. »

Il remarqua un magasin de vêtements tout proche et il y entra. Après avoir acheté la parfaite tenue, il sortit tout excité de la transformation qu’il avait opérée.

Le professeur était habillé de façon extravagante, avec un chapeau brodé et un manteau en peau de belette. Il faisait désormais partie de la haute, il n’y avait plus aucun doute possible! Les vêtements lui coûtèrent 20 000 pièces d’or, il en avait le cœur fendu, mais cela valait la chandelle.

– « Disons qu’il s’agit d’un investissement ! » Pensa-t-il.

Se consolant tout seul, il flâna dans la rue jusqu’à son arrivée, une heure plus tard, au Centre Commercial de Tianyu qu’il connaissait déjà. C’était la fin d’après-midi et le soleil était sur le point de se coucher.

Sachant qu’il manquait de temps, Zhang Xuan fit de plus grandes enjambées. Il était impossible de trouver un logement rapidement, mais la Cité Commerciale avait la réputation de vendre tout ce qui était imaginable dans ce monde! Le jeune professeur n’avait pas besoin d’acheter, il lui suffisait de louer un bien.

Il était familier des environs et il ne tarda pas à tomber sur une agence immobilière.

Remarquant un client potentiel en quête de quelque chose, un homme grassouillet s’approcha immédiatement pour l’accueillir :

– « Vieux maître, êtes-vous ici pour acheter une maison ? »

– « Vieux maître ? » Le professeur Zhang ne percuta pas sur le coup, mais il avait changé d’apparence et il paraissait plus de la quarantaine! Il se reprit et mis ses bras derrière son dos pour cadrer avec le personnage qu’il s’était fabriqué. Prenant une voix profonde, il dit :

– « Je voudrais louer une belle demeure! »

– « Une belle demeure ? Vieux maître, vous avez pris une bonne décision en venant ici! Puis-je connaître vos critères de sélection ? » Le commerçant reniflait un gros pigeon. Ceux qui louaient de belles demeures étaient souvent des personnes riches.

– « Elle doit être grande, propre et bien située. Ce serait parfait s’il n’y avait aucune réparation à faire, ainsi je pourrais emménager de suite! » Expliqua notre jeune professeur.

– « J’ai… »

Le commerçant ne pouvait que s’enthousiasmer devant une telle demande. Il n’y avait plus de doute, son plus gros pigeon était aussi affamé que lui! Mais il devait faire comme si de rien était et rester mesuré :

– « Vieux maître, nous avons des demeures comme celle que vous décrivez, mais le prix de la location sera légèrement plus élevé que d’ordinaire… »

Zhang Xuan gesticula d’un air hautain :

– « Le prix n’est pas un problème! »

– « Très bien alors, je vais vous montrer quelques demeures. »

Le commerçant avait le sourire jusqu’aux oreilles. Sans hésiter, il ferma son agence et prit la tête avec tout un jeu de clés.

Ils arrivèrent très rapidement devant une vaste demeure.

– « Voici une demeure qu’un riche homme d’affaire avait acheté l’an dernier. Malheureusement, il est décédé cette même année et son fils ayant trempé dans des affaires de prostitution et de jeux, cette demeure a été mise à la vente ou à la location. Elle a été récemment rénovée et est très bien située, comme vous pouvez vous en rendre compte. Voulez-vous jeter un œil ? »

Cette résidence était la plus grande et la plus luxueuse que proposait l’agence. Il n’y avait rien à redire. Tous les critères étaient réunis. C’était assurément un vrai jackpot pour l’agent immobilier si Zhang Xuan la prenait!

– « Entrons pour voir! » Zhang Xuan resta bref.

– « Formidable! » Le commerçant ouvrit les portes à la hâte!

L’intérieur nous présentait une cour Wujin*. Il y avait des bassins artificiels et toutes sortes de plantes dont la propriété abondait. En entrant, le vert et le parfum des fleurs vous mettait tout de suite à l’aise.

– « Pas mal! » Zhang Xuan était ravi intérieurement. Cette demeure était comme il l’avait imaginée. Il était proche de l’Académie Hongtian, avait tout à disposition. Tout était parfait!

Craquant pour la résidence, il alla droit au but :

– « Je la prends. Quel est le prix du loyer ? »

– « Il s’agit de notre plus belle demeure. Si le vieux maître souhaite la louer, il lui en coûtera la somme de 150 000 pièces d’or par mois ! » Dit le commerçant sans s’attarder.

Zhang Xuan plissa le front :

– « 150 000 ? »

Ce dernier ne connaissait rien au prix du marché, mais 150 000 par mois semblait être exorbitant.

Sans mot dire, le professeur Zhang agrippa le commerçant.

– « Vieux maître, qu’avez-vous l’intention de faire… » Impressionné, l’homme enveloppé recula.

En un mouvement, son niveau de pratique fut révélé : Dernier niveau du royaume Zhenqi, combattant 3ème Dan. Autant dire qu’il n’était pas élevé!!

– « Oh, je voulais simplement connaître votre niveau en arts martiaux! »

Zhang Xuan retira sa paume et la remis derrière son dos, puis il prit un air mécontent et dit :

– « Vous m’avez dit que vous me louiez cette demeure 150 000 pièces d’or par mois ? Or il s’avère que vous avez triplé le prix du loyer d’origine, me prenez-vous pour un idiot ?

___________________________________________________________________________

Cour Wujin*

Pour comprendre le sens d’une cour Wujin, vous devez comprendre ce qu’est une maison sur cour (Siheyuan). L’exemple le plus typique nous ramène aux maisons de généraux / officiers dans un passé lointain. Il y avait une cour au milieu de la demeure autour de laquelle s’articulaient des pièces diverses.

Les Siheyuans peuvent être divisées en plusieurs catégories selon la taille. La plus petite cour est la cour Yijin (avec une entrée) et la plus grande est la cour Wujin (avec 5 entrées).

En entrant dans la demeure, vous aviez une allée étroite (première entrée), des appartements pour les invités (deuxième entrée), un salon (3ème entrée), les appartements pour la famille (4ème entrée) et une cinquième entrée pour les domestiques.

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 124 : A la recherche d’une solution Menu Vol.2 / Chapitre 126 : Je suis un Maître Enseignant