La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 120 : Elle n’est rien

Zhang Xuan voulait passer à la troisième question, il s’était assez attardé sur la seconde :

– « Puisque j’ai répondu à votre deuxième question, posez-moi la suivante! »

– « J’admets ma défaite! C’était les deux questions les plus difficiles auxquelles je pouvais penser. Je serais la risée si je continuais! » Dit l’Apothicaire Jin Chen.

Le professeur Zhang fut déconcerté et impressionné par la décision de ce dernier :

– « Vous n’allez pas poser la troisième question ? »

Il se tourna pour faire face à Lin Mu :

– « C’est à votre tour alors! »

Se sentant l’objet de toutes les attentions, l’Apothicaire ne la menait pas large! Il serra les dents et demanda :

– « J’ai une question à laquelle, je l’admets, je n’ai pas de réponse. Si vous n’y répondez pas, cela ne sera pas considéré comme une défaite! Néanmoins, si vous pouvez y répondre, j’admettrai ma défaite sur le champ. »

Dans un débat, l’examinateur se devait de connaître les réponses aux questions qu’il posait. Autrement, comment savoir si la réponse du candidat était correcte! Zhang Xuan pouvait refuser de répondre s’il le désirait, étant donné que l’on s’écartait du cadre du débat.

Le professeur Zhang accepta :

– « Parlez! »

– « Pensez-vous que je ne saurais répondre à votre question ? Vous rigolez! Puisque j’ai pu répondre à vos deux petites questions, il est plus qu’évident que je répondrai à celle-ci! »

– « J’ai des problèmes avec la Pilule d’Expansion de Méridien! Je fais des recherches depuis très longtemps, mais rien y fait! Qu’importe ma méthode de forgeage, mes herbes médicinales, ou mon chaudron, je vérifie à deux reprises pour voir si rien ne cloche, eh bien, pour une raison qui m’échappe, je suis incapable de former la pilule. J’aimerais que vous me donniez la raison de cette échec! » Demanda Lin Mu après avoir hésité un moment.

Les confrères examinateurs étaient intrigué :

– « Quel genre de question est-ce ? »

– « Vous ne placez pas la barre un peu trop haute ? »

– « Oui, c’est à vous de déterminer la raison. Vous lui posez sans crier gare cette question, comment voulez-vous qu’il y réponde ? »

Ouyang Cheng, qui conduisait le débat, ne pouvait pas rester sans rien dire :

– « Hem hem, Apothicaire Lin Mu, vous devez poser une question qui soit fondée. Cette question ne convient pas, vous devriez en prendre une autre… »

– « J’ai été trop imprudent… » Répondit l’apothicaire.

Lin Mu réalisa que sa question était hors de propos, mais au moment d’en poser une autre, il fut interrompu par le jeune professeur :

– « Vous n’avez pas été trop imprudent! Et si vous me faisiez d’abord une démonstration de votre forgeage ? Je ne peux pas me contenter de vos descriptions ! »

L’apothicaire acquiesça et se dirigea vers le chaudron. En vérité, il n’avait pas l’intention de poser cette question, mais elle lui était venue comme ça.

Les flammes brûlèrent furieusement et toutes sortes d’herbes médicinales volèrent dans le chaudron.

Lin Mu gesticulait comme un musicien virtuose dont les 10 doigts jouaient de la cithare. Un observateur éloigné aurait pu croire qu’il jouait un air céleste plutôt que de forger des pilules!

En un simple coup d’œil, Zhang Xuan pouvait se rendre compte que l’apothicaire était versé dans le forgeage depuis de nombreuses années. Pourtant, avec de telles aptitudes et une séquence de forgeage sans aucun accroc, il ne réussissait toujours pas à former les pilules. Cela rendait vraiment perplexe le professeur Zhang.

Tout le monde regardait Lin Mu en train de forger :

– « Il n’y a pas d’erreur du tout! »

– « Avec un talent pareil, il pourrait facilement forger une Pilule d’Amélioration de la Force. Pourquoi est-il incapable de former la Pilule d’Expansion de Méridien ?

– « C’est étrange, en effet… »

Malheureusement, la réalité frappa l’auditoire de plein fouet. Très vite, les flammes moururent et l’intérieur du chaudron offrit un drôle de spectacle : une espèce de gadoue noire!

Ouyang Cheng fronça les sourcils :

– « Cela n’a pas de sens! »

En tant que Directeur de la Guilde des Apothicaires et Apothicaire une étoile de rang intermédiaire, le plus élevé parmi le groupe présent, sa capacité de discernement était aussi époustouflante. Après avoir suivi tout le processus, sa conclusion était comme celle des autres, que les pilules auraient dû être formées!! Toutefois, le résultat était différent.

En voyant de nouveau la masse noire dans le chaudron, Lin Mu lâcha un grand soupir. Il leva la tête pour regarder Zhang Xuan :

– « Ceci est l’objet de ma question! Si vous ne pouvez pas m’éclairer, on passe à une autre question! »

– « Pas vous éclairer ? »

Le jeune professeur rit en s’approchant du chaudron, puis il en fit le tour avant de regarder à l’intérieur. Il fixa ensuite l’apothicaire d’un air étrange :

– « Apothicaire Lin Mu, il est certain que vous êtes vigoureux malgré votre âge. Je n’aurais jamais cru cela possible! »

Lin Mu était stupéfait :

– « Vigoureux malgré mon âge ? »

– « Qu’est-ce que le fait d’être vigoureux a à voir avec ma capacité ou mon incapacité à forger la pilule ? Y a-t-il un lien ? »

Les autres apothicaires vinrent inspecter également cette chose étrange! Au début, ils ne se gênaient pas pour critiquer le professeur Zhang et douter de ses propos, mais désormais ils savaient qu’il avait un grand savoir!

– « Oui. En m’approchant, j’ai remarqué un parfum unique féminin sur le corps de l’Apothicaire Lin. De plus, cette odeur est rafraîchissante, pure et pleine de vie. Si je ne me trompe pas, elle n’a pas encore 18 ans! » Dit Zhang Xuan.

L’Apothicaire rougit :

– « Oui. Je viens d’amener une concubine chez moi. Elle n’a pas encore 18 ans! »

Lin avait presque 70 ans. Autant dire qu’il avait déjà un pied dans la tombe. Même si cela ne signifiait rien, il était embarrassé que cela soit dit devant tant d’apothicaires.

– « Vous voulez dire que… la raison de mon échec au forgeage est dû à ma concubine ? » Très vite, l’apothicaire arriva à cette conclusion. Mais il voulait savoir.

Comment le fait d’avoir une concubine pouvait infléchir le bon déroulement du forgeage ?

– « Vous n’avez pas tort… Si je ne m’abuse, votre concubine… n’est rien! » Répondit calmement le jeune professeur.

– « N’est rien ? »

Lin Mu se mit en colère et le déplaisir couvrit son visage :

– « Mais pourquoi l’insultez-vous ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. Thomas
  • 14. guillaume
  • 15. Ba-Soma
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Cédric
  • 25. Frederic
  • 26. Pierre
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 119 : Le vrai débat sur les pilules (partie 2) Menu Vol.2 / Chapitre 121 : Dispute pour passer le premier