La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 117 : La dépression de Bai Ming (Partie 2)

Bai Ming savait qu’il ne pouvait pas réfuter les paroles de Zhang Xuan.

La vérification du chaudron et des flammes demeurait le modus operandi de base avant la fabrication des pilules. Même un apprenti ne l’ignorait pas. La façon de faire de l’apothicaire Ming était un énorme manquement à la règle!

Une analogie parlante, issue de l’ancien monde de notre jeune professeur disait : Si, lorsque vous vous apprêtez à prendre la route, vous ne vérifiez pas les pneus, n’attachez pas votre ceinture, et ne regardez pas autour de vous, vous n’aurez pas à vous plaindre si un accident vous arrive!  

Bai Ming faisait l’expérience de l’affront ! Mais pas des moindres : les remontrances et les remarques désobligeantes d’un apprenti devant un public de confrères! Il était pourtant très difficile pour lui de contredire quoi que ce soit.

– « Parfait, après vous avoir évoqué dans les grandes lignes l’importance que revêtent le chaudron et le foyer qui l’alimente, nous allons passer à la fusion des herbes médicinales! »

Comme rien n’était critiquable, Zhang Xuan ne voyait aucun inconvénient à poursuivre son interrogatoire. Il s’avança vers les étagères où se trouvaient ces fameuses herbes :

– « La Pilule qui Apaise l’Acupoint nécessite un total de 47 types d’herbes. Étant donné le nombre qui intervient dans ce processus de forgeage, vous avez certaines plantes qui vont se compléter les unes les autres et certaines qui entreront en opposition! Par ce fait, si vous ne contrôlez pas proprement tout le processus, il est très facile d’échouer!

– « Laissez-moi vous parler tout d’abord de la séquence de forgeage de l’Apothicaire Bai Ming!

– « Il a commencé par introduire l’Herbe Cœur! Celle-ci possède des propriétés apaisantes et résiste aux hautes températures. Il est donc logique qu’elle ait besoin de flammes puissantes pour libérer toute son essence! Et il est correct de la placer en premier dans le chaudron. Malgré tout… 7 respirations plus tard, vous avez ajouté la seconde herbe, la Fleur Palmée Fendue!

– « Si je ne fais pas erreur, l’Herbe Cœur n’avait que 6 mois d’âge. Ses propriétés médicinales n’étaient pas assez fortes et la plupart d’entre elles étaient concentrées dans les feuilles plutôt que dans les méridiens. Avec une plante de ce type, les effets médicinaux sont rapidement libérés en présence d’une chaleur importante. En situation normale, il aurait dû mettre la Fleur Palmée Fendue après 4 respirations. Néanmoins, il a trouvé nécessaire de rallonger le timing de 3 respirations supplémentaires, ce qui a provoqué, et vous vous en doutez tous, une perte de 13 % des effets médicinaux. Ceci est une ERREUR!!!

– « D’autre part, la Fleur Palmée Fendue est mâture après sa 5ème année et ses effets médicinaux sont particulièrement plus importants. Il aurait dû introduire délicatement les Fleurs Palmées Fendues du côté de la paroi gauche du chaudron, en les faisant descendre le temps d’une demie respiration ! Pendant cette intervalle, le centre du chaudron aurait libéré ses effets médicinaux, lui permettant ainsi de bien mieux se mélanger à l’Herbe Cœur! Toutefois, l’Apothicaire Bai Ming a jeté l’herbe directement, sans lui permettre d’être préalablement chauffée par le chaudron. Nous avons bien entendu obtenu un résultat fâcheux se traduisant par une libération des effets médicinaux incomplète et 14% de perdu. Ceci est encore une ERREUR!!!

– « Les effets médicinaux de ces deux plantes s’annulent les uns les autres. Et pour palier à ce désagrément, il aurait dû rapidement ajouter l’Herbe Floral Éparpillée, qui a un effet apaisant sur nos deux herbes précédentes! Au lieu de cela, il a jeté violemment l’Herbe Dragon à un Œil, qui a aggravé la réaction conflictuelle entre l’Herbe Cœur et la Fleur Palmée Fendue. 11% des effets médicinaux ont été perdus! Encore une ERREUR!!!

– « L’Herbe Dragon à un Œil a des propriétés Yang. Après l’avoir placé dans le chaudron brûlant, il aurait dû ajouter l’Herbe Rafraîchissante pour contrer ses effets. Eh bien non! L’Apothicaire Bai Ming n’a pas trouvé mieux que d’ajouter l’Herbe-Mère de la Sagesse. Cette dernière neutralise toutes les herbes médicinales, et elle est le meilleur choix pour servir de passerelle entre les herbes. Cependant, c’est précisément à cause de cela que les propriétés yang de l’Herbe Dragon à un Œil ont complètement été neutralisés, réduisant ainsi fortement l’effet médicinal de la Pilule qui Apaise l’Acupoint. Ceci est une ERREUR!!! »

« … ERREUR! »

« … ERREUR! »

« … ERREUR! »

……

Le professeur Zhang parlait comme une machine détraquée. Chacun de ses mots était logique et était appuyé par des preuves fracassantes! Chaque erreur mentionnée faisait l’effet d’un coup de massue pour l’Apothicaire Bai Ming. Son visage devenait de plus en plus pâle et il tremblait comme une vache folle.

La fabrication des pilules n’était pas une mince affaire. En dépit d’utiliser les mêmes herbes, si leur maturité était différente, les propriétés médicinales l’étaient tout autant. L’assortiment des herbes demeurait primordial afin qu’il y ait fusion et non opposition! Même pour une pilule aussi simple que la Pilule qui Apaise l’Acupoint, il aurait fallu 3 jours pleins à Zhang Xuan pour en parler en détail!

C’est pourquoi les apothicaires restaient les favoris dans la classification des Neuf Voies Supérieures!

– « Tout ce qu’il a dit est vrai! »

– « Quel genre de mémoire a-t-il pour pouvoir se rappeler de la séquence que l’Apothicaire a suivie pour ajouter les 47 herbes en un seul regard !? »

– « La chose la plus choquante, ce n’est pas la séquence qu’il a évoquée… mais le fait qu’il ait su parler de la maturité de chaque herbe et de la méthode appropriée pour libérer au mieux les effets médicinaux… Zhang Xuan est-il un être humain ? »

– « Maintenant que j’ai entendu tout ça, je comprends qu’il faut prendre en considération d’innombrables facteurs. Il n’est pas étonnant que mes pilules n’atteignent pas la Catégorie Perfection ou Pilule Gravée. En voilà la raison… »

……

Tout le monde était époustouflé! Tous les apothicaires réalisaient que leur pratique n’était jusqu’alors que du gâchis et qu’ils insultaient en quelque sorte la profession!

Les apothicaires une étoile ne pouvaient pas être aussi précis et attentifs dans leur fabrication, seuls des apothicaires chevronnés en étaient capables.

Hormis le fait que tout l’auditoire était abasourdi, l’unique pensée qui traversa l’esprit de Bai Ming fut le désir de se suicider! Toute sa séquence de forgeage était un échec. Comment pouvait-il encore considérer cela comme de la médecine ? Ce n’était ni plus ni moins que de la “merde”‘!

Le sentiment de mal-être de Bai Ming empirait. Toute sa vie il avait pensé être un apothicaire très talentueux. Mais voilà, tout son monde s’effondrait. Il réalisa que son niveau n’était guère supérieur à celui d’un enfant! Toute son assurance avait volé en éclats, il n’oserait plus approcher d’un chaudron.

L’humiliation était douloureuse! Passer d’une stature fière et déterminée à une déconfiture totale était très dur à supporter :

– « Ce qu’il a dit est vrai! Étant donné mon niveau, quel genre de pilule pourrais-je encore fabriquer ? Je ne fais que gâcher des herbes médicinales. À partir de maintenant, moi, Bai Ming, je vous assure que je ne forgerai plus une seule pilule. Si je brise ce vœu, que je sois puni par les Cieux! »

Ce serment résonna dans toute la salle!

– « Quoi ? »

– « Il vient de faire le serment de ne plus forger de pilules ? »

– « Apothicaire Bai Ming… »

……

Tout le monde demeura sous le choc. Les confrères de Bai Ming ne pouvaient qu’être bouleversés. Ils perdaient un camarade! Et tout ceci, par la faute d’un apprenti apothicaire!

– « N’est-ce pas un peu trop irréfléchi ? »

– « Si tu étais critiqué de cette façon, que ferais-tu ? »

« Je… » Les interrogations fusaient.

Le forgeage des pilules n’était pas une plaisanterie. Il nécessitait un état mental d’acier, des compétences, de l’assurance… Autrement, comment pouvait-on exercer ce métier ?

Les apothicaires examinateurs fixèrent Zhang Xuan avec un cœur battant la chamade. Ils réalisaient que notre jeune professeur n’était pas du tout ignorant comme ils le pensaient au départ, mais qu’il en savait énormément! C’était à leur tour d’avoir la confiance sur la sellette!

Mon frère, nous aimerions savoir : Est-ce vous l’apprenti apothicaire ou bien nous ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 116 : La dépression de Bai Ming (Partie 1) Menu Vol.2 / Chapitre 118 : Le vrai débat sur les pilules (partie 1)