La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 108 : Meng Yan

En voyant les airs de supériorité du professeur Zhang, la colère de tout le monde monta encore d’un cran :

– « Quoi !? »

– « Nous sommes des apothicaires certifiés, et vous n’êtes qu’un simple apprenti! Vous osez dire que vous allez identifier nos erreurs ? »

– « Pourquoi nous faites-vous ce numéro ? Nous avons de nombreux moyens à notre disposition. Si vous reconnaissez notre méthode de fabrication, cela sera déjà considéré comme une victoire! »

Ouyang Cheng et Wen Xue se trouvaient sur le côté. La frénésie se voyait dans leur regard :

– « N’est-il pas fou d’agir ainsi ? »

Tout au plus, l’on pouvait poser des questions très compliquées. Dès lors que vous connaissiez parfaitement le forgeage des pilules, vous pouviez déduire la réponse! Mais ce défi, initié par Zhang Xuan, était bien au-delà.

La fabrication des pilules était comme l’écriture d’un individu. 10 000 personnes différentes avaient leur propre façon d’écrire. Pour une même pilule, il y avait au moins 1000 méthodes de fabrication. Les mouvements, dans chaque méthode, étaient pointus et intriqués. Une légère variation dans le mouvement, impliquait une méthode totalement autre! De plus, chaque méthode de forgeage se transmettait à la génération suivante par le sang, la sueur et les larmes, jusqu’à la perfection! La méthode de ces apothicaires pouvait ne pas être complètement parfaite, elle était néanmoins celle qu’ils utilisaient tous les jours sans jamais reconnaître à celle-ci la moindre erreur. Même si un apothicaire trois étoiles avait été présent, il aurait été difficile pour lui d’en déceler ne serait-ce qu’une!

Wen Xue trouvait Zhang Xuan encore plus bizarre que la veille. Peut-être souffrait-il de troubles dissociatifs ? Même si la personnalité d’un individu pouvait changer à travers le temps, il était impossible qu’un changement aussi massif puisse se produire chez quelqu’un en un seul jour! S’il voulait encore se la “jouer décontracté”, il n’avait pas besoin d’arriver à de telles extrémités.

Le jeune professeur ricana doucement :

– « Pourquoi ? Vous osez refuser ? Avez-vous peur que je ne découvre vos erreurs ? Ou avez-vous peur d’être humiliés ? »

Zhang Xuan avait déjà réfléchi à la question et avait sa solution pour réussir le Débat. Pourtant, même s’il avait parcouru les ouvrages de la Guilde des Apothicaires, un certain niveau de difficulté était encore à dépasser! Après tout, il avait de nombreux apothicaires devant lui et il ne connaissait pas leur capacité. Ils pouvaient très bien lui poser des questions non référencées dans ses lectures!

Mais le professeur Zhang possédait la Bibliothèque de la Voie Céleste. Un apothicaire qui forgeait des pilules c’était comme un combattant qui exécutait sa technique, un livre serait compilé automatiquement. Donc, Zhang Xuan avait intentionnellement attisé la colère de ses adversaires pour espérer les amener à accepter son défi!

Hé hé, une fois que vous aurez accepté, ce sera du gâteau. Soyez les témoins de votre propre destruction!

Les apothicaires s’offusquèrent davantage :

– « Étant donné que vous cherchez l’excitation, nous allons répondre favorablement à votre demande! »

– « Comme vous êtes tellement décontracté, nous allons nous réjouir de votre défaite! »

L’esprit combatif des 10 apothicaires se manifesta, mais ils retinrent leur rage par respect dû à leur rang.

– « Puisque vous avez tous le courage de m’affronter, alors commençons! » Le jeune homme s’étonna de sa réussite à les avoir convaincu aussi simplement. Il jubilait intérieurement, puis il regarda Ouyang Cheng :

– « Maître Ouyang Cheng, pouvons-nous commencer ? »

– « Heu… Bien sûr! »

Ce dernier ne s’attendait pas à une telle escalade dès le début du débat. Il se sentit impuissant et frustré. Il n’avait pas d’autre choix que celui d’acquiescer.

– « Quel apothicaire voudrait débuter ? Je veux bien vous donner des conseils gratuits! » Zhang Xuan faisait voler ses manches avec arrogance.

Les apothicaires devinrent rouges de colère.

L’un d’entre eux ne put contenir sa rage plus longtemps et se leva :

– « Je ne peux plus le laisser agir de la sorte. Permettez-moi de donner une bonne leçon à ce gamin! »

C’était un homme dans la quarantaine, dont les yeux brillaient comme des lanternes. D’un seul regard, on pouvait sentir qu’il n’avait pas un bon caractère.

Le voyant s’avancer, les autres apothicaires lui firent un signe d’encouragement de la tête  :

– « C’est l’apothicaire Meng Yan! »

– « Il a beau avoir un caractère de cochon, il a une étoile. Comme il sait forger plus d’une dizaine de sortes de pilules, il ne faut pas le sous-estimer! »

– « Oui, quelques-uns de ses apprentis ont un succès fou. De plus, il a de nombreuses méthodes de forgeage à son actif. Il est préférable qu’il soit le premier à commencer! »

Il n’y avait pas d’apothicaires médiocres parmi les examinateurs. L’apothicaire Meng Yan n’était peut-être pas le plus capable du groupe, mais ses capacités n’étaient pas les pires.

Avec un petit ricanement, Meng Yan s’approcha du chaudron :

– « Gamin, je vais débuter le forgeage maintenant. Si vous n’arrivez pas à identifier ma méthode ni à mettre en évidence mes erreurs, préparez-vous à être puni! »

L’apothicaire se saisit d’herbes médicinales disposées sur des étagères latérales, et par un contrôle de son Zhenqi, il anima plus vivement les flammes.

Le foyer s’embrasa furieusement et un tintement résonna, donnant l’impression d’une énorme cloche qui sonnait le glas du départ prématuré d’un jeune garçon!

Les herbes médicinales furent jetées, tige après tige, dans le chaudron chauffé férocement alors qu’une odeur de médecine flottait dans l’air.

– « C’est ça le forgeage de pilule ? »

Malgré les quelques ouvrages qu’avait pu lire Zhang Xuan à ce sujet, c’était la toute première fois qu’il assistait réellement à un tel spectacle.

– « Incroyable! »

Il était impressionné comme un enfant découvrant le monde.

Notre jeune professeur n’était en rien inférieur, en terme de capacité, à l’apothicaire Meng Yan. Toutefois, par la façon dont ce dernier jetait ses herbes dans le chaudron, sans la moindre hésitation, sous des conditions optimales, afin que le meilleur des propriétés médicinales soit libéré, Zhang Xuan ne pensait pas pouvoir l’égaler ! Le jeune “transmigré” excellait peut-être en théorie, mais cela ne signifiait pas qu’il s’en sortirait dans la pratique.

Après un moment d’observation, en ayant intégré la connaissance issue de sa lecture à la Guilde des Apothicaires et après analyse par la Bibliothèque de la Voie Céleste, Zhang Xuan réalisa très vite qu’… il ne discernait rien du tout!! Même pas la méthode de forgeage utilisée, ni les imperfections éventuellement manifestées!

Malgré le regard de tous et le doute sur le visage de Ouyang Cheng…

Zhang Xuan n’hésita plus un instant et demanda à sa Bibliothèque de lui compiler un livre!

– « Des imperfections! »

Par un tonnerre fracassant, la Bibliothèque s’agita et lui proposa un ouvrage dans lequel figurait la méthode de forgeage de l’apothicaire Meng Yan, ainsi que les imperfections présentes!

Après avoir regardé brièvement, Zhang Xuan eut une étrange expression  :

– « Mais… »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 107 : Le débat sur les pilules commence Menu Vol.2 / Chapitre 109 : La pilule du cœur tranquille