La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 01 : Escroc!

– «Escroc! Vous n’êtes qu’un gros escroc!»

On entendit un rugissement, puis des pas précipités résonnèrent sur le trottoir en basalte.

Zhang Xuan leva les deux mains en signe de désarroi et dit :

– « Je ne suis pas un escroc, je suis un professeur de l’académie… Je veux seulement faire de vous mon élève! Qui plus est, avez-vous vraiment besoin d’en rajouter en me qualifiant de “GROS” escroc  ? À vous entendre je suis un criminel impardonnable… »

Il se rappela alors les paroles du Principal et poussa un soupir. « C’est déjà le 17ème! Si je n’arrive pas à trouver un étudiant aujourd’hui, je vais devoir emballer mes affaires et partir dès demain! »

… Zhang Xuan n’était pas de ce monde, ce n’était qu’un bibliothécaire ordinaire de lycée. Il ne se souvenait que de flammes éclatantes, et puis après, plus rien.  À son réveil, il était passé dans ce nouveau monde.

Cet univers était pratiquement comme ceux représentés dans les contes, où les arts martiaux formaient la base et où le fort régnait en maître!

Inspiré par l’histoire des héros de ces fameux récits, il pensait s’être réincarné dans le corps d’un jeune talent déchu. Son mariage programmé de longue date allait être annulé, ce qui lui donnerait le courage de revenir en force pour tout casser ! Ensuite, tout irait pour le mieux…(1) Mais apparemment il se trompait ! Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte qu’il n’était pas dans la peau d’un jeune apprenti… mais dans celle d’un professeur!!

Et qui plus est, le professeur le plus pathétique de toute l’académie!

Lors des conférences données par les autres confrères, la salle était toujours si bondée que beaucoup se retrouvaient sans siège. D’un autre côté, il n’y avait pas une seule personne dans sa classe. Ce n’était pas du tout facile pour lui d’enrôler quelques élèves, qui finissaient en fin de compte par le cataloguer d’escroc et par se sauver!

Quant à savoir pourquoi… Mis à part le fait que le type dont il habitait désormais le corps était le plus faible enseignant de tout le campus, et qu’il était incapable de choisir des talents, le cœur du problème était qu’il avait commis bien trop d’erreurs d’enseignement !

S’il s’était agi de patients dans un hôpital, ceux-ci en seraient morts! Sa réputation étant souillée, il était devenu la figure méprisée de l’académie. Même les étudiants de première année choisissaient de rester loin de lui, craignant de vivre la même situation s’ils tombaient entre ses griffes.

L’année précédente, un mauvais bilan et un manque d’étudiants l’avaient placé au dernier rang de l’examen de qualification des enseignants de l’académie. Il avait même reçu le premier zéro de toute l’histoire de l’établissement.

Déprimé, l’hôte précédent noyait ses peines dans l’alcool. Finalement, il mourut comme il le souhaitait, donnant ainsi l’occasion à Zhang Xuan de sauter dans ce monde.

Au début du mandat suivant, l’académie lui lança un ultimatum. S’il ne parvenait pas à admettre un seul élève dans ses cours au début du semestre, ses qualifications en tant qu’enseignant seraient révoquées!

Ce jour-là, dix-sept nouveaux élèves passèrent devant sa classe, mais dès qu’ils entendirent son nom, tous prirent leurs jambes à leur cou et s’enfuirent comme des jeunes filles devant un oncle suspect.

– « Je dois absolument trouver un moyen d’en amadouer au moins un pour qu’il assiste à mes cours! »

Alors qu’il complotait un stratagème pour entraîner quelqu’un dans son cours, il aperçut devant la porte une jeune fille qui paraissait légèrement étourdie.

– « Pourriez-vous me dire si c’est bien la salle de classe du Professeur Lu Xun ? »

Elle était mignonne, raffinée, et sa voix était aussi douce que le miel.

Lu Xun était le professeur vedette de l’académie. Ses cours étaient toujours pleins à craquer, et si bon nombre d’étudiants choisissaient cette académie, c’était grâce à lui.

Voyant quelqu’un marcher droit dans son piège, les yeux de Zhang Xuan s’illuminèrent: « Je vais la prendre! »

Toutes les techniques pour garder son “sang-froid” qu’il avait apprises dans sa vie précédente lui revinrent à l’esprit, et finalement, il choisit de s’asseoir tranquillement dans sa chaise, affichant l’art et la manière d’un expert posé et éclairé.

– « Vous souhaitez devenir son élève ? »

La jeune fille acquiesça alors que l’admiration brillait dans ses pupilles noires, « J’ai entendu dire que le Professeur Lu Xun était le plus incroyable de l’Académie Hongtian. Tous ses étudiants ayant d’extraordinaires résultats, ce serait un honneur que d’assister à ses cours! »  

– « Les rumeurs ne reflètent pas nécessairement la vérité, les enseignants sont comme des chaussures, l’important est de savoir si cela convient ou pas. Quelle que soit la manière dont il enseigne, si les théories qu’il propose ne sont pas compatibles avec les techniques que vous pratiquez, vous aurez du mal à progresser dans les royaumes supérieurs, votre culture pourrait également régresser! Même si un professeur n’est pas bien connu, à partir du moment où ses théories complètent vos compétences, vous pouvez toujours progresser rapidement et votre apprentissage augmentera de façon exponentielle! »

– « Vraiment… Mon frère aîné aussi m’a tenu ce langage auparavant! » La jeune fille réfléchit un moment, ses beaux yeux pleins d’incertitude, et dit: « Cependant, je ne sais pas quel genre de leçons me conviendrait! »

Voyant qu’elle était sur le point de mordre à l’hameçon, les yeux de Zhang Xuan s’éclairèrent. De belles citations de grands sages comme Karl Marx et Friedrich Engels lui vinrent à l’esprit alors qu’il passait lentement au crible les prochaines paroles qu’il allait prononcer. Feignant quelque difficulté, il dit:

– « Notre entretien peut être vu comme une planification du destin, et puisque je suis aussi professeur de cette académie, je vais jeter un coup d’œil sur votre talent, votre personnalité et vous recommander un professeur approprié! »

Elle qui ne s’attendait pas à ce qu’un professeur rencontré par hasard soit si accommodant acquiesça aussitôt avec enthousiasme,

– « Professeur, je vais faire appel à votre expérience alors! »

– « Montrez-moi d’abord ce que vous savez faire! »

Les yeux mi-clos et la posture légèrement nonchalante et décontractée, Zhang Xuan semblait montrer que cette affaire n’était qu’une promenade au parc pour lui.

– « Oui! Mmh! Mmh! »

Un coup de vent siffla dans la pièce après l’onde de choc générée par la puissance du coup de poing de la jeune fille. Des vagues d’énergie spirituelle se rassemblèrent et enveloppèrent son corps. A en juger par la lente dissipation de cette énergie et par son aura puissante mais discrète, elle possédait de toute évidence une base solide dans son érudition.

Sa démonstration terminée, Zhang Xuan hocha aussitôt la tête, satisfait :

– « Très bien, je constate que vous vous entraînez assidûment, que vos bases sont solides et que votre talent est de premier ordre, vous êtes un génie difficile à trouver! »

Il imitait les diseurs de bonne aventure du monde d’où il venait, utilisant des mots évasifs permettant un large éventail d’interprétations. Non seulement, il serait difficile pour ceux qui écoutaient de trouver un défaut, mais ils seraient étonnés par la précision de son évaluation.

– « Ce qui ressort de tout cela, c’est la force de vos jambes, elles ont une puissance immense, comme un dragon qui s’enroule, chaque mouvement ressemble au courant violent d’une rivière, accablant de force. Si vous vous entraînez dur, votre avenir sera brillant… »

La jeune fille interrompit son monologue d’un regard dubitatif :

– « Professeur, mes jambes sont blessées, les médecins qui m’ont diagnostiqué m’ont dit qu’elles étaient comme foutues… »

– « Blessées… » Le visage de Zhang Xuan rougissait d’anxiété. Cependant, comme il avait la peau épaisse, il était impossible pour quiconque de s’en rendre compte. Nullement embarrassé, Il continua à bavarder.

– « Pensez-vous que je ne puisse en dire autant ? Je l’ai su dès que vous avez exercé votre force! La raison pour laquelle j’ai dit cela c’est qu’il … n’y a renaissance qu’à travers la destruction! Vos jambes peuvent paraître invalides, mais c’est une chance qui vous est offerte… Dès lors que vous la saisirez, elles seront votre plus grande force! »

En tout cas, la question la plus importante dans l’immédiat était de l’amadouer. Si le non-sens pouvait faire le travail, il bavarderait toute la journée.

En entendant ces mots, les yeux de la jeune fille pétillèrent :

– « Une chance ? Professeur, de quel genre de chance parlez-vous ? »

Depuis que ses jambes avaient été blessées, elle s’était toujours sentie inférieure aux autres et se sous-estimait. Elle ne pensait pas qu’un tel malheur lui offrirait une opportunité.

– « Si vous saisissez cette chance, vous pourrez atteindre le sommet en une seule fois. Il ne sera pas trop difficile pour vous de régner parmi les étudiants de première année. Après tout, vos talents sont extraordinaires et un génie de votre calibre n’a pas encore vu le jour dans l’histoire, mais… » Zhang Xuan insista. Il ne lui restait plus qu’à sortir le manuel “la main de Bouddha”.

En entendant dire qu’elle était un génie capable de s’élever au sommet des étudiants de première année, la jeune fille rougit sérieusement, et demanda :

– « Mais quoi ? »

– « Cependant… » soupira Zhang Xuan. C’était un soupir reflétant le regret d’un talent enterré dans la poussière. « Les enseignants capables de remarquer et de faire ressortir votre talent ne sont pas nombreux dans cette académie! En me comptant, nous ne sommes que trois capables d’un tel exploit. Depuis trois ans les deux autres n’acceptent plus d’étudiants… Même si je parlais pour vous il y aurait des difficultés… »

À ces mots, la jeune fille, qui avait vu ses espoirs renaître suite aux compliments de Zhang Xuan, se sentit submergée par les émotions. Elle eut une soudaine révélation et demanda:

– « Ils n’acceptent pas les étudiants, mais… Professeur, en acceptez-vous ? »

– « Bien sûr que oui, mais comme vous pouvez le constater, je suis indifférent à la gloire et à la fortune. De plus, je n’ai pas de temps à perdre non plus! » Un regard difficile passa sur le visage de Zhang Xuan. « S‘il ne s’agit pas de jade brut de première qualité, ou que le destin n’aide pas un peu, je ne prends pas… C’est un choix personnel. »

Il n’avait pas terminé sa phrase que déjà, la jeune fille s’agenouilla et se prosterna :

– « Je sais que le professeur est un expert puissant, mais s’il vous plaît acceptez-moi comme élève! Je m’entraînerai avec assiduité pour ne pas vous mettre dans l’embarras! »

Une vague de joie jaillit du cœur de Zhang Xuan, mais à la surface, il maintenait une expression conflictuelle.

– « Le destin nous a réunis, mais… Comme vous pouvez le voir, je préfère passer tranquillement mon temps… »

Voyant que son interlocuteur était encore réticent, la jeune fille pris un air grave et acquiesça aussitôt, « En tant qu’étudiante, je promets de ne jamais interrompre le professeur à moins que ce ne soit une urgence! »

– « Comme je n’ai pas beaucoup d’étudiants, je ne dispose pas des mêmes ressources que les autres enseignants et il se pourrait que vous soyez critiqués par d’autres… » Poursuivit-il.

Finalement, la jeune fille hésita, « C’est vrai ? J’ai entendu dire que les ressources d’entraînement étaient importantes… »

Les ressources qu’un professeur pouvait réclamer de l’académie étaient directement liées au nombre de ses élèves, à leurs résultats et à de nombreux autres facteurs. Ces ressources étaient d’une extrême importance et sans elles, il serait difficile de faire progresser sa culture.

– « Hem » C’est tout ce que je peux vous dire, puisque vous êtes déterminée et sincère, je vous accepterai à contrecœur! » Remarquant son hésitation, Zhang Xuan l’interrompit immédiatement et dit : « Dans ce cas, affirmons notre relation »

– « Ah ? »

Elle ne s’attendait pas à ce que l’enseignant devant elle change d’attitude aussi rapidement que s’il feuilletait les pages d’un livre. Prise de court, la jeune fille attrapa le jeton. En cas de vérification, ce jeton prouverait qu’elle était bien l’élève de Zhang Xuan. Tandis qu’elle se demandait si elle allait confirmer la relation, le professeur lui prit la main et lui fit une petite entaille avec la pointe d’un poignard. Une goutte de son sang tomba sur le jeton de jade.

La lumière clignota.

– « Ah… » S’écria la jeune fille, abasourdie

L’enseignant n’avait-il pas dit qu’il devait examiner la question soigneusement ? Etait-il réellement indifférent ? Si cela était vrai, pourquoi son mouvement avait-il été si rapide et pourquoi avait-elle l’impression qu’il avait préparé son poignard à l’avance ?

– « À partir de maintenant, vous êtes mon élève! » Après l’authentification du sang, Zhang Xuan poussa un énorme soupir de soulagement. Puis, continuant à assumer son image d’expert non mondain, il demanda : « Quel est votre nom ? »

Sachant que la décision ne pouvait pas être révoquée, la jeune fille décida de ne pas s’attarder sur le sujet et répondit avec respect,  

« Professeur, je suis Wang Ying! »

– « Prenez vos draps de lit, vos livres avec votre jeton d’identité et trouvez-vous un logement, nous commencerons les cours ici-même dès demain. »

Zhang Xuan agita les mains.

– « Entendu! »

Wang Ying fit un signe de tête avant de se retourner pour partir.

Après avoir admis avec succès un étudiant, Zhang Xuan sourit, soulagé : « Hum, j’ai réussi à en amadouer une! »

Ce n’était vraiment pas facile de jouer les experts. S’il n’avait pas appris les techniques pour garder son sang-froid sur internet, il n’aurait probablement pas réussi.

Grâce à cette élève, il allait pouvoir éviter la tragédie ultime d’être expulsé de l’académie. Le fardeau qui pesait sur lui disparut et il se sentit l’esprit beaucoup plus détendu. Peu à peu, son obsession se dissipa.

– « Rassure-toi, maintenant que je suis dans ton corps, je vais mener une vie correcte, ce que tu n’as pas su faire! »

Le précédent Zhang Xuan était mort en raison de son incapacité à faire venir de nouveaux étudiants. Ses regrets étaient si forts qu’il s’attarda dans ce monde, même après son décès. Cette nouvelle élève admise effaça son dernier regret et grâce à sa volonté, Zhang Xuan finit par gagner le contrôle total de ce corps.

Boom!

Après avoir réglé cette question, il eut envie d’amadouer quelques étudiants supplémentaires. Cependant, il sentit un tremblement dans sa tête : d’anciens sons de cloches lui revenaient.

– « Le monde impitoyable considère tous les êtres comme des fourmis insignifiantes… »

– « Au milieu du soleil couchant et de la lune décroissante, une imperfection fait surface dans le monde … »

Boom!

Ces profonds adages laissèrent Zhang Xuan étourdi alors que dans son esprit apparaissait un palais massif. Au-dessus de l’entrée, cinq mots brillaient sur une plaque : « Bibliothèque de la Voie Céleste »

Zhang Xuan poussa la porte et entra. D’innombrables étagères remplies de toutes sortes de livres se dressaient dans le vaste espace. L’endroit était si immense qu’il n’apercevait même pas l’autre extrémité.  

« Serait-ce le coffret cadeau pour les transcendants ? Une bibliothèque ? Zut alors, j’étais aussi bibliothécaire dans ma vie antérieure. Devrais-je aussi occuper ce poste dans cette vie ? »

« Ce que reçoivent les autres incarnés sont en général de vieux maîtres qui leur enseignent dans l’ombre, des méthodes ou des techniques surpuissantes… Mais moi, j’ai reçu “une bibliothèque” ? »

La vision de Zhang Xuan s’assombrit et il faillit s’évanouir de désespoir.

– « Une bibliothèque ? À quoi cela sert-il ? Est-ce que je lancerai des livres dans des combats quand les autres lanceront des épées ? »

« Voyons un peu, je devrais d’abord examiner ces livres. »

Malheureux, Zhang Xuan tendit la main vers l’une des étagères pour attraper un livre, intrigué par le but de cette bibliothèque. Cependant, sa main la traversa et il n’attrapa que de l’air.

– « Est-ce que tu joues avec moi ? Tu me donnes une bibliothèque mais tu m’empêches d’attraper les livres. Que veux-tu exactement ? »

Zhang Xuan était sans voix. Une envie de pleurer le submergeait, mais les larmes refusaient de couler.

 

(1) L’auteur fait ici un clin d’oeil au grand classique du genre “Bataille à Travers les Cieux” que je vous conseille de lire également. Le perso principal est en effet ridiculisé lorsqu’il perd son talent et qu’il voit son mariage annulé. Cela le motivera pour planifier sa remontée!


Merci à tous pour votre soutien depuis le début! Depuis peu, nous avons lancé le serveur Discord de Chireads, aussi nous invitons vivement tous les lecteurs à nous rejoindre pour échanger et communiquer plus facilement et plus directement, à tout de suite! : Discord

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Alexis
  • 10. Max973
  • 11. Marco
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Frederic
  • 25. Pierre
  • 26. Cédric
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Plus Rien Menu Vol.1 / Chapitre 02 : Sans gêne