Vision Transcendante | Tranxending Vision | 超品透视
A+ a-
Chapitre 67 – Application de la vision à rayon-X aux arts martiaux

Xia Lei pouvait maîtriser une langue étrangère en quelques jours. Sa capacité d’apprentissage était inimaginable et miraculeuse. Qu’est-ce qui était le plus difficile – apprendre une langue ou apprendre un art martial ? Bien sûr, c’était les langues. L’apprentissage d’un art martial n’était pas du tout difficile pour Xia Lei. Il pouvait rapidement mémoriser le matériel d’apprentissage et tous les mouvements de l’instructeur. Il était également en forme, donc la seule chose qui lui manquait était l’expérience et un certain savoir-faire.

Quelle serait sa puissance une fois qu’il les aurait maîtrisés ?

Même Liang Zheng-Chun, qui avait pratiqué le Wing Chun toute sa vie, ne serait pas en mesure de répondre à cette question.

Le résultat du combat était le suivant : Liang Si-Yao avait gagné, Xia Lei avait perdu. Seul Xia Lei savait pourquoi il avait perdu.

« Est-ce que ça va ? », demanda Liang Si-Yao, inquiète. Elle tendit la main à Xia Lei.

Il ne refusa pas sa gentillesse et saisit sa main pour se mettre debout. Il se dépoussiéra et sourit : « Je vais bien. J’ai déjà dit que je ne pourrai pas vous battre. Vous me croyez maintenant ? »

« Avez-vous vraiment appris le Wing Chun il y a seulement quelques jours ? »

Les yeux de Liang Si-Yao le questionnaient.

Xia Lei haussa les épaules : « Oui, juste quelques jours. Pourquoi je vous mentirais ? »

Il devait y avoir un motif pour mentir, mais sûrement pas pour mentir ainsi.

Liang Si-Yao semblait le croire. Elle se dirigea vers Liang Zheng-Chun et parla doucement à l’oreille de son père : « Papa, tu as trouvé de l’or. Tu devrais l’accepter comme ton dernier disciple et le faire devenir la lumière du Wing Chun de notre école. »

Liang Zheng-Chun n’était pas d’accord, mais il n’était pas non plus en désaccord, il regarda simplement Xia Lei d’un regard spéculatif.

Lorsque Lu Sheng entendit les paroles de Liang Si-Yao, son visage s’assombrit. Il était élève de l’école depuis plus de trois ans et son objectif était de devenir disciple de Liang Zheng-Chun, mais ce dernier n’avait jamais accepté. Liang Si-Yao était également au courant, mais elle n’avait jamais prononcé un mot en sa faveur. Mais là, un voyou inconnu sortit de nulle part comme Xia Lei était adulé par Liang Si-Yao, et recommandé auprès de Liang Zheng-Chun pour devenir son disciple. Comment pouvait-il rester calme ? !

« Hourra ! » renifla Lu Sheng tout en s’avançant vers Xia Lei.

« Moine. »

Liang Si-Yao arrêta Lu Sheng et sourit en disant : « Je n’ai pas pratiqué avec toi depuis un moment. Et si tu m’accompagnais pour t’entraîner ? »

Lu Sheng s’était retourné vers Liang Si-Yao et n’avait rien dit. Il avait l’air plutôt malheureux.

Liang Si-Yao secoua le bras de Lu Sheng et lui dit doucement : « Viens, Grand Frère Sheng, nous allons nous entraîner ensemble. »

Lu Sheng força un sourire.

« Ok, je vais m’entraîner avec toi. »

Il allait avoir de nombreuses occasions de s’occuper de Xia Lei plus tard, mais une séance d’entraînement avec Liang Si-Yao était bien trop rare.

D’autres élèves étaient entrés dans l’école à ce moment-là, Liang Zheng-Chun était allé les saluer et les instruire dans leur pratique. Les spectateurs s’étaient dispersés et avaient continué leur entraînement en binôme.

Xia Lei laissa échapper un souffle silencieux. Les yeux de Lu Sheng étaient terribles quand il marchait vers lui et il savait ce que ces yeux signifiaient. Xia Lei savait qu’il était loin de pouvoir rivaliser avec Lu Sheng à son niveau actuel. S’il s’entraînait avec lui, sa fin serait certainement misérable.

Lu Sheng avait commencé son entraînement avec Liang Si-Yao. Mains collantes, pieds collants, accompagnés d’un échange de coups de poing, de pieds et de coudes. Leurs mouvements étaient lents, mais ils avaient l’air très aboutis.

Xia Lei avait une idée : « J’essayais de voir comment le corps de Liang Si-Yao canalisait la puissance plus tôt, mais nous étions en plein combat et elle ne m’a pas laissé la possibilité d’utiliser mes rayons X sur elle. Je n’ai plus rien à faire maintenant, alors je peux voir comment la puissance passe dans ses muscles et ses os. Une fois que j’aurai maîtrisé ce savoir-faire, je devrais sentir ma force augmenter. »

Son œil s’agita comme il le désirait. Son œil gauche était comme une flamme en colère, qui en un instant avait incinéré les vêtements de Liang Si-Yao, puis sa peau. Liang Si-Yao ne ressemblait plus à un être humain normal pour son œil gauche – elle était comme le modèle d’anatomie en cours de biologie, sans peau, cheveux ou autres parties du corps. Il n’y avait que des muscles, des ligaments, des os et des vaisseaux sanguins !

Cependant, dans l’œil droit de Xia Lei, Liang Si-Yao était encore une beauté aux longues jambes et chacun de ses mouvements lui inspirait de la reconnaissance. Seul Xia Lei pouvait profiter d’une telle merveille dans ce monde.

Son œil gauche avait une vision aux rayons X alors que son œil droit était normal, cela donnait à Xia Lei les conditions parfaites pour effectuer des comparaisons et analyser les choses.

À un moment donné, Liang Si-Yao fit un mouvement de coup de poing frontal du pouce. L’œil gauche de Xia Lei vit comment ses muscles, ses ligaments et ses os fonctionnaient. Ils avaient accumulé de l’énergie, puis l’avaient libérée. Dans son œil droit, il vit sa main se resserrer en un poing et attaquer dans la foulée. Son œil gauche et son œil droit travaillant ainsi ensemble, la méthode de canalisation du pouvoir en Wing Chun lui avait été entièrement révélée !

« Je vois… je vois… heh heh ! »

Xia Lei sourit. Alors qu’il regardait Liang Si-Yao et Lu Sheng s’entraîner, il ne pouvait s’empêcher d’imiter Liang Si-Yao et d’apprendre ses mouvements.

Cette fois, il n’avait pas seulement imité ses mouvements extérieurs, mais aussi ses mouvements intérieurs !

« Que fait ce type ? »

Un étudiant avait vu Xia Lei imiter les mouvements de Liang Si-Yao et s’était montré curieux.

L’étudiant qui s’entraînait avec lui s’était également arrêté et regarda Xia Lei avec curiosité. Au bout d’un demi temps, il dit : « Cet idiot essaie-t-il de l’imiter ? Il bouge comme Si-Yao. »

Bientôt, d’autres élèves avaient découvert les actions étranges de Xia Lei et commencèrent à en discuter. Certains se moquaient de lui, tandis que d’autres étaient simplement curieux.

Liang Zheng-Chun avait également regardé Xia Lei et ceci pendant un bon moment, puis il ouvrit soudainement la bouche, tellement choqué qu’il ne pouvait pas la fermer. Les élèves se moquaient de Xia Lei et le prenaient pour un idiot pour en avoir imité un autre, mais à ses yeux d’expert, il voyait la technique !

Beaucoup de gens disaient plus tôt que Xia Lei avait l’air de s’entraîner depuis au moins un an lorsqu’il frappait le mannequin de bois, mais en tant qu’expert, il était clair que Xia Lei n’était qu’un novice. Xia Lei n’avait appris que quelques mouvements, mais il était incapable de canaliser la puissance. Et comme il ne pouvait pas canaliser la puissance, ses mouvements étaient beaux mais manquaient de force. Il pensait que Xia Lei n’était qu’un habile copieur et recherchait des avantages immédiats pour cette raison. Il n’était pas du tout disposé à accepter Xia Lei comme disciple au moment où Liang Si-Yao lui avait demandé de le faire. Les artistes martiaux n’aimaient pas ceux qui recherchaient des avantages instantanés et il ne semblait pas différent. Cependant, lorsqu’il découvrit Xia Lei imiter les mouvements de Liang Si-Yao, il fut à la fois stupéfait et ému.

Liang Zheng-Chun se dirigea vers Xia Lei.

Lorsque ce dernier vit le maitre s’approcher, il cessa d’utiliser sa vision aux rayons X et ses imitations. Il eut une légère hallucination, mais elle disparut rapidement.

Liang Zheng-Chun fixa Xia Lei du regard et lui fit l’éloge suivant : « Lei, tu apprends vite. »

Xia Lei sourit et dit poliment : « Maître Liang, j’ai juste une bonne mémoire. »

« Regarde-moi et apprend ma méthode », dit Liang Zheng-Chun.

Xia Lei se figea une seconde, puis hocha la tête.

Liang Zheng-Chun ne lui avait enseigné que les choses les plus élémentaires ces derniers jours et ne lui avait montré aucun mouvement de plus haut niveau. Il ne savait pas pourquoi Liang Zheng-Chun avait changé d’avis, mais c’était l’occasion d’apprendre de vrais arts martiaux. Il ne manquerait certainement pas cette opportunité.

Il avait en fait une raison d’utiliser sa vision aux rayons X sur Liang Si-Yao et non sur Lu Sheng. D’après ce qu’il vit, un descendant du Wing Chun comme Liang Zheng-Chun devait savoir des choses qu’il n’aurait jamais enseignés à un étranger. Et comme Liang Si-Yao n’était pas une étrangère – elle était la fille de Liang Zheng-Chun – il lui aurait certainement transmis tous les secrets qu’il connaissait. C’était pourquoi il avait choisi d’utiliser ses compétences sur Liang Si-Yao et non Lu Sheng pour étudier et apprendre le Wing Chun.

Liang Zheng-Chun lui montrait personnellement ses mouvements maintenant. Il était vraiment préférable d’utiliser sa vision aux rayons X sur lui que sur Liang Si-Yao. Il pouvait alors apprendre des techniques encore plus efficaces !

Liang Zheng-Chun s’était mis dans une position de départ et demanda : « Es-tu prêt ? »

Xia Lei imita la position de Liang Zheng-Chun, « Je suis prêt, Maître Liang. »

Ce qu’il avait préparé, c’était surtout son œil.

Liang Zheng-Chun poussa un cri clair et donna un coup de poing en marchant, puis recula en exerçant une pression sur ses coudes, en effectuant ses mouvements de Wing Chun de façon rythmée.

L’œil gauche de Xia Lei passa en mode rayons X et se verrouilla sur Liang Zheng-Chun. Il analysa et apprit de Liang Zheng-Chun comme il avait appris de Liang Si-Yao.

Liang Zheng-Chun était vraiment impressionnant. Ses mouvements étaient aussi précis et rapides que l’éclair, mais aussi comme un saule qui se balance à faible allure. Il canalisait et retenait son pouvoir naturellement, le libérant comme l’eau du fleuve lorsqu’il attaquait et comme la marée qui s’éloigne lorsqu’il se retenait. Sa transition était aussi rapide, presque fulgurante.

Dans la salle, chacun cessa son propre entrainement, y compris Liang Si-Yao et Lu Sheng. Ils s’étaient déplacés pour regarder Liang Zheng-Chun et Xia Lei.

« Que fait Maître Liang ? Est-ce qu’il enseigne le Wing Chun à ce type ? », dit quelqu’un.

« N’est-ce pas évident ? », dit un autre.

« Ce type n’est là que depuis quelques jours et Maître Liu lui enseigne personnellement. Qu’est-ce qu’il a de si bien ? » dit quelqu’un.

« Il est bon pour copier les autres », dit quelqu’un.

« Hee hee hee », réagit un autre.

Il y eut une rafale de discussions et presque tout le monde était d’avis que Xia Lei ne savait qu’imiter, mais qu’il n’était en fait pas si bon.

Le visage de Lu Sheng devenait de plus en plus orageux. Il était de plus en plus en colère. Liang Zheng-Chun n’avait pas accepté au moment où Liang Si-Yao lui avait demandé d’accepter Xia Lei comme disciple plus tôt, mais c’était il y a tout juste dix minutes. Et voilà que maintenant Liang Zheng-Chun enseignait personnellement le Wing Chun à Xia Lei. Et, comme il le découvrit, le Wing Chun que Liang Zheng-Chun enseignait à Xia Lei comprenait des mouvements qu’il voyait pour la première fois !

« Hurmph ! » Lu Sheng ne pouvait plus contenir sa colère.

Liang Si-Yao n’avait pas remarqué le changement d’humeur de Lu Sheng. Elle regardait Xia Lei pratiquer le Wing Chun avec son père, les yeux pleins de bonheur et de curiosité.

Quelques minutes plus tard, Liang Zheng-Chun détendit sa position et regarda le visage de Xia Lei, droit dans les yeux.

Xia Lei, cependant, était tombé en position assise sur le sol, haletant fortement. Son front et son cou étaient perlés de sueur et ses vêtements étaient à moitié trempés.

Son corps avait consommé trop d’énergie avec l’utilisation consécutive de son œil gauche. Persister dans son utilisation l’avait épuisé.

Lorsqu’il s’était effondré sur le sol, les hallucinations étaient réapparues. L’école était devenue un jardin d’enfants et les murs étaient couverts d’affiches de dessins animés, de tournesols, de soleils rouges, d’ours, etc. Les élèves qui le regardaient devinrent aussi de mignons petits enfants de maternelle, le regardant curieusement, les points rouges sur leur front étant exceptionnellement accrocheurs. Puis il vit Liang Si-Yao. Elle portait des sous-vêtements de sport, son petit cul exposé à la vue de tous. Le plus étrange était Liang Zheng-Chun. Il était devenu la matrone du jardin d’enfants et peignait une épaisse tresse noire…

« Lei, tu vas bien ? »

Liang Zheng-Chun était inquiet de voir Xia Lei à terre avec l’air malade.

Xia Lei secoua vigoureusement la tête et les hallucinations disparurent. Il s’était soutenu et s’était relevé en disant : « Je vais bien, je vais bien… je suis juste un peu fatigué. J’irai mieux quand j’aurai pris un peu de repos. »

« Tu vas vraiment bien ? »

Xia Lei sourit.

« Oui. Vous n’avez pas à vous inquiéter, Maître Liang. Merci de m’avoir appris le Wing Chun. J’ai beaucoup appris. »

Liang Zheng-Chun demanda avec insistance, « Dis-moi à quel point as-tu appris ? »

Xia Lei réfléchit un peu : « Je ne sais pas. Un peu ? Peut-être un peu plus qu’un peu. »

Liang Zheng-Chun ne semblait pas satisfait de sa réponse. Ses sourcils se plissèrent.

« Hurmph ! Tu essaies de dire que tu as beaucoup appris, n’est-ce pas ? Allons nous entraîner. Laisse-moi voir ce que tu as appris. », se moqua Lu Sheng .

Liang Zheng-Chun et Liang Si-Yao ne dirent rien pour arrêter Lu Sheng cette fois-ci.

Xia Lei lui montra les dents en souriant : « Bien sûr. Mais donne-moi une demi-heure pour me reposer. Je m’entraînerai avec toi dans une demi-heure. »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. j
  • 🥈2. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • j


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 66 – La beauté à longues jambes du Wing Chun Menu Chapitre 68 – Un novice du Wing Chun renverse le moine !