The New Gate
A+ a-
Chapitre 09 – Partie 5

Le groupe de Shin quitta Beirun. La vitesse de déplacement de Kagerou n’était pas comparable à celle d’une calèche normale ; lorsqu’il roulait pendant un certain temps, toutes les présences de personnes disparurent.

“Ce n’est pas grave si c’est ici. Schnee, tu peux venir ici un moment ? Je veux te demander quelque chose.”

“Oui, qu’est-ce que c’est ?”

Il chercha toutes les présences environnantes, et appela Schnee après avoir confirmé qu’il n’y avait personne autour. Il avait quelque chose à lui dire qui ne pouvait pas être entendu dans les environs, mais il ne s’en souvenait que maintenant.

“Je l’ai complètement oublié. Quelle était la position de Kagerou sur la montagne sacrée ?”

Il avait donc oublié de le demander car il était surpris par l’apparition de la bête divine, puisque Kagerou fut trouvée par hasard et amenée, il se sentait mal à l’aise avec sa présence.

Au fond, pour les bêtes divines, la plupart avaient leur propre territoire et en sortaient rarement. De plus, chacune d’entre elles était suivie par ses sous-fifres. C’était différent dans le jeu, mais en réalité, il ne pouvait pas l’amener comme ça.

“Voyons voir. Si je dois le dire gentiment, ce serait une symbiose, mais si je dois le dire de façon négative, ce serait un pique-assiette.”

“Hah ?”

En raison de l’anticipation de cette réponse inhabituelle, Shin ne pouvait pas s’empêcher d’avoir une expression stupide sur son visage.

Un pique-assiette.

Ce n’était pas un mot qu’il imaginait pour décrire une bête divine.

Cette symbiose dont elle parlait plus tôt, il pouvait y avoir une autre bête divine dans ce cas.

“Est-ce que c’est ça ? Kagerou était autorisé à vivre sur le territoire d’une autre bête divine ?”

“Oui. Il y a un monstre appelé Garuda des Brumes qui mène sur la montagne sacrée, près du sommet. À cause de cela, il n’y a pas beaucoup de moyens pour Kagerou d’être utile. Et Kagerou ne semble pas avoir de disciples ni de territoire propre.”

L’histoire semble avoir pris une tournure assez particulière. Normalement, sur le territoire d’une bête divine, d’autres bêtes divines n’émergeaient pas. Comme il ne s’agissait plus d’un jeu, c’était possible, mais si c’était le cas, Shin avait le sentiment que quelque chose n’allait pas du tout.

“Je le comprends bien, car nous sommes parvenus à une compréhension mutuelle au cours du Tchat Mentale. Je ne comprends pas Kagerou aussi clairement que Yuzuha, mais nous pouvons comparer les informations que je connais”.

“Je vois. Yuzuha, peux-tu demander ?”

“Kuu, laisse-moi faire.”

Yuzuha, qui pouvait communiquer clairement, demanda quelles étaient les circonstances. La conversation qui ressemblait à “Guruguru”, “Kuukuu” continuait pendant quelques minutes.

Était-elle intéressée par cette conversation ? Tiera s’assit également près du siège du cocher. Peu de temps après, Yuzuha se retourna vers Shin.

“J’ai compris.”

“Yosh, je t’écoute.”

“Laisse-moi voir. C’était le Garuda des Brumes, maintenant ? Bien qu’il règne sur la montagne sacrée, à l’origine, la moitié de la montagne appartenait à la mère de Kagerou. Cependant, sa mère fut tuée par des aventuriers, et seul Kagerou a survécu.”

“Des aventuriers, hein ?”

Shin faisait des choses similaires à l’époque du jeu, il se sentait donc honteux.

Bien sûr, il n’avait pas l’intention de chasser les bêtes divines sans réfléchir dans ce monde.

“Il a désespérément couru pour sa vie, et puis, il a été aidé par une fille elfe. Après cela, il a fait de son mieux et est devenu fort, bien que lorsqu’il est retourné à la montagne sacrée, il n’a pu que l’aider dans les batailles, car le territoire de sa mère était déjà perdu”.

“Un elfe, hein ? En effet, quand je l’ai rencontré, il y avait un peu d’hostilité contre moi.”

Se souvient-elle de la première fois où elle rencontra Kagerou ? Schnee hocha la tête comme elle le comprenait.

“S’est-il rendu sans se battre ?”

“Bien que nous ayons eu un combat, c’était un peu comme si nous mettions à l’épreuve nos capacités mutuelles.”

Apparemment, sans montrer toute leur puissance, ils semblaient comprendre la force de l’autre.

“Schnee est très forte et avait un parfum de nostalgie attaché à elle, c’est la raison pour laquelle elle l’a accompagnée.”

“Un parfum de nostalgie ?”

“Il a dit que c’était le même parfum que celui de Tiera.”

“Hein ?”

Une réponse inattendue revint. Shin, qui l’entendit, eut une idée qui apparut par hasard.

“La fille elfe qui a aidé… était probablement Tiera ?”

“Kuu, on dirait bien.”

C’était tout à fait comme un développement d’un manga, mais une telle chose était vraiment inattendue en réalité. Si Shin n’était pas arrivé, il semblait que leurs destins ne pouvait s’entremêler.

“Errr, je me demande quand une telle chose est arrivée…”

dit Tiera en fermant les yeux pour chercher le souvenir de l’endroit où elle aida Kagerou. Elle ne semblait pas pouvoir s’en souvenir tout de suite.

“Gourou”

“Il a dit que c’était il y a plus de 100 ans.”

“C’était quand j’étais encore un enfant… Maintenant que j’y pense, j’ai sauvé un chiot blessé.”

L’information de l’âge de Tiera pouvait être devinée, mais comme les circonstances étaient les circonstances, Shin ne creusa pas plus loin.

Bien qu’il fut difficile d’associer le chiot de l’époque à la figure réelle actuelle de Kagerou, il n’eût probablement pas la même apparence quand il était bébé. Elle pouvait comprendre car il réduisait sa taille pour tirer le chariot en plus.

“Si je ne me trompe pas, il y a eu une blessure grave. C’était sans espoir pour moi seul, alors j’ai demandé l’aide de ma mère”.

“Gourou”

“Bienfaiteur, dit-il.”

“Et tu as choisi d’être apprivoisé ? Même si tu ne finirais peut-être pas par rencontrer Tiera ?”

Shin faisait remarquer que c’était précipité ; même s’il suivit le parfum, il n’allait peut-être pas rencontrer Tiera à nouveau.

Selon Yuzuha, il semblait comprendre qu’il ne pouvait pas gagner, même s’il se battait contre Schnee. Cela étant, elle décida de croire en sa propre intuition.

D’ailleurs, si la bête divine laissait Shin la caresser tranquillement, c’était parce qu’elle sentait une partie de la force qu’il cachait. Même s’il limitait celle-ci en utilisant une compétence pour que sa véritable capacité ne soit pas révélée, il semblait qu’il ne pouvait pas la dissimuler complètement lorsqu’il s’agissait d’un monstre de la classe de Kagerou. Il ressentait un sentiment d’intimidation accablant qui ne pouvait pas être comparé, même avec Schnee, informa Yuzuha de ce que Kagerou disait.

“C’est pourquoi il était si docile.”

En effet, il ne laissait pas un humain inconnu la toucher comme ça. Bien que cela ne semble pas poser de problème aux membres ici présents.

“Alors, dois-je transférer les qualifications du maître à Tiera ?”

“Est-ce que ça ira ? Pour son niveau et le reste.”

“Si la personne en question accepte, il n’y aura pas de problème. Cela a été vérifié.”

Bien que Shin émettait des doutes, il semblait que tout allait bien.

“Hum, maître. Je n’ai pas le métier de Dompteur, donc continuer cette conversation est inutile.”

Bien sûr, une compétence particulière était nécessaire pour former un contrat. Et seul un dompteur était capable de le faire.

“Dans ce cas, je pensais à un contrat irrégulier, plutôt qu’au dit transfert. Le contrat est annulé temporairement puis refait, n’est-ce pas ?” demanda Shin.

“Oui. Parce qu’un monstre qui a été libéré du contrat retournerait dans la nature, il peut passer un contrat avec un autre dompteur.”

Bien que cela soit évident, ce monde était une réalité. Si c’était un jeu, cela n’existait pas. C’était similaire dans le sens où un monstre retournait dans la nature après l’annulation du contrat, mais quelque chose comme un nouveau contrat était impossible. Après le message de retour à la nature, les deux parties se séparaient.

Comme Shin le mentionnait, il ne partirait pas comme les monstres le faisaient dans le jeu.

“Non, comme je l’ai dit, je n’ai pas le métier.”

Tiera ne comprenait pas .

“C’est bon. Avec cette méthode, tu n’as pas nécessairement besoin du métier.”

“Errr, qu’est-ce que tu veux dire ?”

Tiera ne comprenait pas les mots de Schnee. La raison de sa perplexité était qu’elle ne connaissait pas les conditions d’acquisition d’un nouveau métier.

Dans【THE NEW GATE】, il y avait 3 méthodes principales pour obtenir le métier de dompteur.

1. Accepter la demande de contrat faite par le monstre, ce qui était très rare.

2. Hériter de la compétence,【Contrat Maître – Serviteur】d’un autre joueur, et en même temps, acquérir le métier.

3. Compléter une quête d’acquisition de métier.

Dans le cas de Tiera, il s’agissait de la première option. Bien qu’ils étaient censés se battre jusqu’à ce qu’il soit acculé dans un coin, Kagerou n’était pas intéressé pour se battre, donc ça devenait un contrat comme tel. Seuls quelques joueurs obtinrent le métier grâce à la méthode n°1 à l’époque du jeu. Même Cashmere de la guilde des Six Cieux ne vécut pas cela, ce qui lui faisait plus ou moins prendre conscience de la faible probabilité dans une certaine mesure. Même si cela ressemblait un peu à de la triche, il n’y avait pas d’avantage particulier.

Par conséquent, la plupart des joueurs recevaient la compétence de leurs connaissances, ou l’obtenaient directement par une quête.

“En effet, alors je peux le faire aussi.”

Tiera consentit après avoir reçu l’explication de Schnee.

“Alors, finissons-en rapidement. Kagerou, arrête-toi.”

Le chariot s’arrêta de bouger, et tout le monde descendit. Le dispositif d’attelage se détacha de Kagerou, et il retrouva son aspect d’origine.

“D’abord, je vais annuler le contrat.” dit Schnee en tendant le bras, et Kagerou baissa la tête pour venir toucher sa main.

“La lumière dans ton avenir”

“Gourou…”

Schnee récita les mots de l’annulation du contrat. Puis une faible lumière enveloppa Schnee et Kagerou, et disparut au bout de quelques secondes. Avec cela, les marques de contrat gravées sur les deux disparurent.

“Maintenant, c’est le tour de Tiera.”

“O-Oui !”

Bien qu’elle soit tendue, Tiera se tenait devant Kagerou.

L’actuel Kagerou était dans un état sans aucune restriction. Le sentiment intimidant libéré par ce corps suffisait à effrayer une personne ordinaire, même si Kagerou le réprimait. Combinée à cette apparence gigantesque, Tiera ressentait l’illusion d’une force qui la poussait dans le sol.

“Guruu…”

“C’est bon. Je peux le faire.”

Avec un sourire à Kagerou qui aboyait avec inquiétude, Tiera se calma. Il n’y avait aucune hostilité de la part de Kagerou. Ces yeux aussi, lorsqu’ils étaient bien regardés, étaient inquiets des tremblements de Tiera.

Elle prit une profonde inspiration et regarda Kagerou. L’instant suivant, un flot d’informations lui entra dans la tête. Une lumière dorée enveloppa le corps de Tiera, et disparut au bout de quelques secondes.

Avec le guide du métier qu’elle acquit, Tiera récita les mots du contrat.

“Je souhaite marcher avec toi.”

“Gourou…”

Kagerou aboya pour répondre aux paroles de Tiera. Au même moment, Tiera et Kagerou, sur chacun de leurs bras gauches, un tatouage en forme de fleur, émergea.

“C’est…oups”

Le motif du tatouage faisait remonter des souvenirs à la surface de la mémoire de Shin pendant un instant.

Mais comme Tiera tituba ensuite, ses pensées furent interrompues, et il la rattrapa alors qu’elle était sur le point de tomber. De ce fait, le sentiment d’étrangeté qu’il avait, disparut avec les souvenirs.

“Est-ce que ça va ?”

“Je suis désolé, d’une certaine façon je perds des forces.”

【Contrat Maître – Serviteur】était à l’origine une compétence utilisée sur un partenaire déjà fortement affaibli. Comme il y avait aussi une énorme différence de niveau, Shin jugea qu’il pouvait y avoir une charge inattendue sur le corps.

—————————————————————————————————————————

Ndt : Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette année 2021 qui aura la richesse de ce que vous en ferez. Merci pour votre soutien. Bonne Lecture. Namaste. Aho.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 09 – Partie 4 Menu Chapitre 09 – Partie 6