Système de Triche Ultime | Ultimate Scheming System | 最强反套路系统
A+ a-
Chapitre 5 – Il est plus efficace de jouer les durs de façon subtile

Le retrait des bandages révélait le corps de Xu Que avec seulement une couche de pommade collante à la surface de sa peau.

– «L’état de votre blessure est encore sévère et le médecin vous a conseillé de ne pas interrompre votre traitement avant un mois. Pourquoi avez – vous retiré vos bandages médicinaux? » Le réprimanda Xiao Rou, qui avait peur d’entrer, depuis l’extérieur.

Xu Que attrapa rapidement la couverture de son lit et l’enveloppa autour de lui. Puis il toussa et dit: «- Xiao Rou, je vais bien, ce n’est qu’une blessure superficielle. Pourriez-vous me trouver des vêtements ?»

– «Attendez! »

Xiao Rou partit et on entendit des bruits de pas.

Xu Que sourit et s’assit dans son lit en attendant ses vêtements. L’odeur piquante de la pommade sur son corps lui fit froncer les sourcils de dégoût.

Il attendit et attendit encore. Dix minutes passèrent et Xiao Rou n’était toujours pas de retour.

Xu Que ne pouvait plus attendre. Peut – être a-t-elle demandé aux hommes de m’attraper? Bon sang, ça pourrait être un gros malentendu.

Il enroula rapidement sa couverture autour de lui, sauta du lit, courut vers la porte et l’entr’ouvrit doucement.

Il regarda à l’extérieur: il était, en effet, dans un village pauvre et petit. De l’autre côté, il pouvait voir quelques vieilles maisons délabrées. Les rues non pavées etaient remplies de sable jaune et boueux, ce qui rendait la zone poussiéreuse.

Cependant, cet environnement offrait une autre perspective sur la vie. Bien que ce village fût désuet et champêtre, on pouvait y vivre plus près de la nature. On pouvait sans soucis vivre ses vieux jours. dans cet endroit paisible.

En cet instant , la ville était étonnamment calme et il n’y avait personne dans les rues.

Xu Que se fichait bien de la beauté du village. Il se cacha derrière la porte et chercha des yeux les villageois, mais il n’y avait personne.

“C’est bizarre. J’ai entendu des mouvements à l’extérieur il y a un moment. Comment le village a – t – il été déserté si peu de temps après le départ de Xiao Rou ? ”

Il fronça les sourcils, intrigué par la situation et s’apprêtait à ouvrir la porte pour vérifier les choses.

Non loin de là, on entendit des bruits de pas concentrés. Des nuages de poussière s’élevaient.

Plusieurs villageois valides, armés d’outils agricoles, se précipitèrent vers la maison où se trouvait Xu Que.

Celui-ci ouvrit grand les yeux, incrédule. Bon sang, elle a vraiment appelé les hommes pour me tabasser?

«Vite, nous ne pouvons pas laisser un animal blesser nos villageois », cria un homme sombre et fort.

Xu Que en resta sans voix. Ces enfoirés me traitent d’animal? Est – ce qu’ils cherchent le combat?

«Bang! »

Il donna un coup de pied dans la porte, exposant son corps lisse et soyeux partiellement dissimulé sous une couverture déchirée. Quelle situation gênante!.

Il commença à les maudire. Les hommes se figèrent alors et le regardèrent étonnés.

«Eh, petit, pourquoi es – tu sorti du lit? »

– «Oui, le médecin n’a – t – il pas dit que tes blessures étaient graves?

– «Oui, oui, oui, va vite te reposer et ne prends pas froid. »

Perplexe, Xu Que rentra dans la maison.

” Vous plaisantez ? Vous n’êtes pas là pour me tabasser, bon sang, je pensais que vous vous précipitez tous pour me régler mon compte. ”

Puisqu’ils ne sont pas venus pour me réprimander, qui est l’animal dont ils parlaient ? Et Xiao Rou qui n’est toujours pas de retour. Je suis dans une position délicate.

– «Attendez, que s’est – il passé? »

– «Quoi? Tu n’es pas au courant, petit ? »

– «Une bête féroce est descendue des montagnes pour chasser les villageois et a été repérée par Xiao Rou qui a demandé à tout le monde d’aider. En fait, nous nous dépêchions de lui venir en aide. »

– “Oui, oui, nous devons y aller. Reste caché dans la maison pour le moment, petit, et laisse – nous nous ‘occuper de cet animal. ”

Les hommes reprirent leurs houes et, de bonne humeur, se ruèrent vers l’entrée du village.

Une bête sauvage?

Xu Que resta un moment stupéfait, puis réalisant ce qui se passait, scruta la maison de gauche à droite et se précipita vers une armoire en bois.

Parmi les vêtements, il sortit un petit tissu rouge et enveloppa l’espace privé entre ses jambes. Il s’enroula ensuite dans sa couverture et se précipita vers l’entrée du village.

Il avait décidé d’aider sans savoir de quel genre de bête sauvage il s’agissait. Pour avoir besoin de l’aide de tant d’hommes, ce n’était pas naturel.

De plus, puisque Xiao Rou était là elle-aussi, il devait y aller. Il pourrait aussi “jouer les durs”, si la situation lui permettait de gagner des points difficiles.

Xu Que était si rapide que la couverture qu’il revêtait flottait avec le vent. Le tissu rouge qu’il avait enroulé autour de son intimité lui donnait l’apparence d’une sorte de super héros version mendiant.

Swoosh!

En une fraction de seconde, Xu Que dépassa les villageois qui prirent peur en le voyant passer devant eux.

– «Comment ce petit peut-il courir si vite? »

– «Se pourrait – il qu’il soit le haut disciple d’une secte martiale? »

“Ding! Félicitations à l’hôte ‘Xu Que’ pour avoir joué les durs de façon subtile. La récompense est de cinq Points de Simulation.

Le signal sonore retentit dans son esprit, le surprenant momentanément.

Putain? Quand ai – je joué les durs?

Xu Que fut stupéfait un moment avant de retrouver son calme. Joué les durs discrètement ? Il s’est avéré que j’ai inconsciemment agi ainsi devant ces quelques villageois! Et la récompense est très élevée. 5 points en un coup?

On dirait que le vieil adage avait raison.

Juste après la petite route, il y avait une foule pas très loin. Tous s’étaient rassemblés à l’entrée du village. Des cris de colère se mêlaient à des rugissements de bête sauvage.

Xu Que détourna les yeux de la foule et se porta sur quelques hommes costauds et une bête sauvage.

Le corps de la bête était gigantesque et sa taille semblable à celle d’un bœuf noir, très fort et féroce. Cependant, elle avait une tête de tigre. Lorsqu’il rugissait, on pouvait voir ses crocs acérés. Elle était vraiment terrifiante et impressionnante.

Malgré cela, les quelques hommes ne reculèrent pas. Leurs houes à la main, ils se tenaient devant la foule, face à la bête sauvage.

Xu Que en fut témoin et cria:

– «Lâchez cette bête! »

Swish!

En un instant, tous les regards convergèrent vers lui.

Occupé à ajuster sa couverture, Xu Que ajouta, «Laissez – moi gérer ça! »

– «Ah, pourquoi êtes – vous ici? »

C’était Xiao Rou.

Les autres villageois, qui avaient reconnu Xu Que, changèrent de ton et s’écrièrent:

– “Gamin, rentre vite! Tu risques d’être encore blessé par cette bête sauvage”

– «Vrai, tu es blessé dépêche toi de rentrer!»

Avant que Xu Que n’ait pu jouer les durs, tout le monde se rassemblait et bloquait son chemin. Pressé celui-ci répondit::

– «Chers villageois et aînés, je n’ai pas le temps de vous expliquer. »

Cependant, les villageois ne comprenaient pas et étaient déterminés à bloquer son chemin, l’empêchant de marcher vers sa propre mort.

Un vieil homme, appuyé contre son bâton de marche, sortit de la foule et conseilla sincèrement:

– «Petit, nous savons tous que tu as bon cœur, mais avec ta petite taille et ta blessure, comment pourrais – tu avoir une chance contre cette bête sauvage? Regarde, ces hommes ont tous déjà été blessés par la bête.»

Xu Que écarquilla les yeux:

– «Ecoutez tous, j’ai peut-être l’air maigre mais j’ai déjà défié et combattu des centaines de bête sauvage. Si vous me croyez pas demandé à Xiao Rou»

– «Ah? »

Xiao Rou était confuse:

– «N’avez-vous pas dit des dizaines?»

«Bang! »

Tout à coup, des sons d’agonie se firent entendre.

Du sable et de la poussière remplissaient l’air à l’entrée du village. Les innombrables hommes rassemblés volèrent et dans la poussière, des traces de sang pouvaient être vues sous la lumière.

Les villageois qui tentaient de persuader Xu Que, choqués par le bruit, se retournèrent et blêmirent. .

Au milieu de la poussière de sable, une immense silhouette noire apparut soudainement, rugissant et se précipitant vers eux!

«Roar! »

Le rugissement était si terrifiant que et tout parut se figer momentanément.

Xiao Rou, qui se tenait devant la foule pâlit. Dans ses pupilles, on pouvait voir une paire de griffes se rapprocher …

Une forte rafale de vent balaya la poussière de sable, semblable à un puissant vent d’hiver révélant le sol froid et glacial, sur le point de déchiqueter la faible silhouette de Xiao Rou.

– « C’est mauvais »

– « Fuis ,Xiao Roui! »

– «C’est fini! »

Les villageois alentour poussèrent des cris d’alarme les uns après les autres, comme s’ils avaient déjà été témoins de son destin sanglant imminent.

Durant cet événement où une vie était menacée, une silhouette, telle la foudre émergea de la foule. Vêtue d’un “Sous – vêtement Rouge” et d’une “Cape” flottant dans le vent, elle se précipita vaillamment en direction de Xiao Rou.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 4 – Une ravissante petite villageoise Menu Chapitre 6 – Le sous – vêtement rouge de la jeune villageoise