Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 36 – Le monastère du Grand coup de tonnerre
Chapitre 35 – La foire du temple Menu à suivre...

« Mu’er, la foire du temple est le lieu idéal pour voir le monde. »

Vieux Ma termina une paire de béquilles qu’il plaça devant les meubles avant de dire à Qin Mu : « Il y a beaucoup de villages dans les Grandes Ruines et certains de leurs habitants sont des experts qui ne peuvent plus aller dans le monde extérieur. Ils sont restés après avoir été forcés d’entrer dans les Grandes Ruines. Ensuite ils ont pris des disciples. C’est seulement pendant la foire du temple qu’ils se réunissent ici. C’est le seul endroit où tu verras toutes les techniques et les compétences du monde ! »

Qin Mu ne comprenait pas vraiment ce dont parlait Vieux Ma. Il reformula : « Je n’ai pas l’expérience des vrais combats, alors c’était compliqué pour moi de transformer ma cultivation en prouesses réelles. C’est pour cela que grand-père Ma veut que je combatte des adeptes de différentes sectes ? »

Vieux Ma acquiesça : « Oui, c’est pour ça. »

« Mais pourquoi vendre des béquilles ? »

Perplexe, Qin Mu demanda : « Pourquoi grand-père Aveugle a-t-il installé une table pour des paris ? Et puis, la bête étrange que grand-père Boucher a découpée n’est pas du tout de la viande de dragon des flots. Alors pourquoi est-ce qu’il n’arrête pas de crier qu’il vend du sang précieux de dragon des flots ? Et aussi, pourquoi grand-père Apothicaire a-t-il préparé ses médicaments à l’avance ? »

Vieux Ma toussota : « Ce sont des histoires d’adultes. Tu n’es qu’un gamin, alors ne pose pas tant de questions. Et puis, qu’est-ce que tu fais encore ici ? »

Qin Mu n’avait pas le choix. Il devait aller dans l’arène pour accrocher les parchemins d’Aveugle sur les piliers.

Peu après, des villageois de plus en plus nombreux s’y rassemblèrent. Qin Mu comprit au brouhaha qui grondait autour de lui que les calligraphies d’Aveugle étaient erronées. Toutefois, il constata avec étonnement que les gens ne cessaient pas pour autant de s’attrouper.

« ’L’inégalé qui fend la rivière, balayant les huit cents villages des Grandes Ruines !’ Quelle prétention ! Tu n’as que onze ou douze ans et même si tu avais commencé à pratiquer dans le ventre de ta mère, ton niveau ne serait pas si haut que ça ! »

L’un des villageois s’exclama d’un ton moralisateur : « Tu cherches à provoquer les villages des Grandes Ruines ? Pour qui tu te prends ? »

Mal à l’aise, Qin Mu piqua un fard mais il se reprit rapidement et jeta un regard furieux à Aveugle. Cette voix, qui lui semblait familière, était celle d’Aveugle lui-même. C’est lui qui venait de crier !

Le ton utilisé pour son sermon était envoûtant. Il insista : « N’y a t-il donc aucun homme digne de ce nom dans les Grandes Ruines ? Allons-nous laisser un gamin arrogant fanfaronner sans rien dire ? Comment ne pas réagir quand on entend de telles inepties de la bouche d’un gosse de onze ou douze ans ? Où est donc passé l’esprit inflexible des hommes des Grandes Ruines ? »

Ces paroles provoquèrent une grande agitation et une quinzaine de jeunes hommes sautèrent immédiatement dans l’arène. Qin Mu était pétrifié.

« Cependant, que nos hommes sages des Grandes Ruines se gardent de le mépriser. »

Le timbre de la voix d’Aveugle résonnait tel un gong gigantesque : « Nous devons suivre ses règles puisqu’il a installé son arène. Il est venu ici pour lancer un défi, pas pour participer à un combat de rue. Nous devons l’affronter chacun notre tour. Puisqu’il est du royaume de l’Embryon spirituel, ceux qui accepteront le défi devront y appartenir aussi pour ne pas humilier leur village. »

À ses paroles, tous les jeunes gens, sauf un, quittèrent l’arène.

Qin Mu laissa échapper un soupir de soulagement et lui demanda : « Comment dois-je m’adresser à frère aîné… »

« Si tu veux te battre, qu’il en soit ainsi ! Qui voudrait être sympa avec toi ? »

Le jeune homme se mit brusquement à quatre pattes et son Qi vital explosa. Son dos se couvrit de rayures de tigre. Il était terrifiant !

Des griffes acérées créées à partir de son Qi vital lui poussèrent au bout des doigts et des orteils. Vif comme l’éclair, il bondit sur Qin Mu !

Sous l’impact, Qin Mu eut l’impression qu’une bête étrange d’une incroyable sauvagerie voulait l’écraser et rugissait juste devant son visage. C’était précisément cette aura imposante qui lui manquait et qu’il ne pourrait faire sienne qu’après avoir vécu une expérience de mort imminente !

« Chaque pratiquant en arts martiaux des autres villages possède des capacités uniques ! »

Les marques du dragon apparurent sur le dos de Qin Mu et s’enroulèrent autour de ses membres. Il commença alors à se déplacer avec la fluidité d’un fleuve s’écoulant dans la mer, créant des vagues rugissantes qui rappelaient le tonnerre. Il utilisa les attributs de l’eau du Qi vital de la Tortue noire pour exécuter la première forme des Huit attaques du coup de tonnerre. Malgré son manque de maîtrise du tonnerre dans la paume, il réussit tout de même à libérer la déferlante des eaux du fleuve dans la mer !

Alors que les deux garçons échangeaient des coups, Qin Mu en profita pour provoquer son adversaire. La puissance des attributs de l’eau dans le Qi vital de la Tortue noire explosa violemment et prit la forme d’une tête de dragon jaillissant de son poing !

Le jeune homme fut pris de court. La force de son adversaire était d’une extrême puissance. Elle détruisit son Qi vital et l’envoya voler dans les airs.

Ses deux pieds heurtèrent la poitrine de Qin Mu au moment où il fut projeté en arrière. Tranchants comme des griffes de tigre, ses orteils déchirèrent la chemise de Qin Mu et faillirent l’éventrer !

Qin Mu posa immédiatement un pied sur le sol alors qu’il tombait en arrière et asséna un coup de pied aussi rapide que l’éclair de l’autre jambe. Son adversaire valdingua à plusieurs mètres de l’arène.

Il fit un mouvement pour se remettre debout. Mais sa jambe émit un craquement sec. Le dernier coup de Qin Mu lui avait brisé les os.

La voix d’Apothicaire se fit à nouveau entendre : « Des remèdes de qualité supérieure capables de réparer les os brisés en une journée pour ne pas vous empêcher d’aller chasser. »

Vieux Ma ajouta : « Une paire de béquilles en bois d’œil de dragon, extrêmement robuste. »

Aveugle poursuivit d’une voix vibrante : « Si la chance vous tourne le dos, venez me voir pour changer votre destin. »

D’une voix forte, Sourd entonna à son tour : « Quelques rimes pour attirer la bonne fortune dans votre foyer. »

La colère envahit Qin Mu, qui s’immobilisa. Il venait de vivre une expérience extrêmement critique et eux, eux ne pensaient qu’à mettre en avant leurs marchandises pour les vendre !

« Mais grand-père Ma et les autres ont raison. Je n’ai pas assez risqué ma vie, je manque d’expérience. La cultivation de ce gars n’était pas meilleure que la mienne. Pourtant il m’a presque éventré au moment où je l’ai envoyé dans les airs. Il a failli transformer sa défaite en victoire ! »

Qin Mu prit une profonde inspiration et une lueur éclaira ses yeux : « Mon expérience est quasi nulle dans ce domaine. La foire du temple représente une chance unique de me battre avec des pratiquants d’autres villages. C’est l’occasion pour moi de faire mienne leur expérience des combats ! Je dois défendre cette arène jusqu’au bout ! »

De plus en plus de gens se pressaient dans l’arène. Pendant le combat de Qin Mu, tout le monde avait pu se rendre compte qu’il possédait une culture dense mais qu’il manquait aussi d’expérience.

Pour pouvoir survivre dans les Grandes Ruines, chaque village avait ses propres pratiquants en arts martiaux et même des adeptes des arts divins, car les Grandes Ruines étaient réellement très dangereuses. Tous les villageois vénéraient les compétences martiales. Tous devaient pouvoir faire preuve de courage et savoir se battre.

Très vite, un autre adversaire sauta dans l’arène. C’était une fille. Elle possédait un seul type de Qi vital de la Tortue noire mais ses attaques étaient impitoyables. Lorsqu’ils s’affrontèrent, son Qi vital se transforma en un énorme serpent qui s’enroula autour des jambes de Qin Mu pour l’immobiliser.

La jeune fille serpent entreprit alors de glisser sur le corps de Qin Mu pour lui porter le coup fatal.

Son Qi vital était très étrange. Elle pouvait lui donner la forme d’un serpent gigantesque pour s’enrouler autour de Qin Mu. Ce genre de Qi vital était différent du Qi vital pur de la Tortue noire, mais il en faisait tout de même partie.

Les tortues et les serpents appartenaient à la classe de la Tortue noire, mais son embryon spirituel aurait dû être celui d’un serpent, pas d’une tortue, issu d’une branche de la Tortue noire. Le mouvement de son corps était étrange lui aussi.

Qin Mu utilisa le Bouddha aux Mille bras pour se défendre contre cette attaque et cette façon de se mouvoir surprenantes. Grâce à cette technique, on avait l’impression que Qin Mu possédait mille bras. En un clignement d’œil, des centaines de coups de poing s’abattirent sur la jeune fille qui s’évanouit.

Vieux Ma vendit alors une civière.

C’était la première fois que Qin Mu faisait l’expérience d’une telle pratique. Il avait pris des coups mais heureusement aucune de ses blessures n’était grave.

Dans l’arène, les combats s’enchaînaient et beaucoup de gens se présentaient devant l’étal de la bonne fortune d’Aveugle pour parier. Comme il n’y avait pas de devise officielle dans les Grandes Ruines, le troc était de mise. Si deux personnes considéraient que la valeur de ce qu’elles proposaient était égale, alors elles concluaient leur affaire. Il en allait de même pour les paris. Tout était bon pour miser : bijoux, minerais, pierres précieuses, bétail.

Un tas de marchandises s’entassaient déjà derrière Aveugle. Il y avait toutes sortes de choses et même une vieille poule aussi grande qu’un humain et aux plumes multicolores. Son bec était parsemé de dents acérées et elle arborait un air particulièrement menaçant lorsqu’elle battait des ailes et faisait voler le sable autour d’elle comme une pluie de flèches.

En réalité, c’était un dragon poule et non une vieille poule ordinaire. Il s’agissait de la progéniture d’un dragon et d’une poule. Même si elle possédait peu de sang de dragon, ses œufs étaient très prisés et considérés comme des trésors.

« Pari pris, ce pauvre moine mise sur la victoire de mon disciple. »

Soudain, un des nombreux noms de Bouddha retentit alors qu’un vieux moine se faufilait devant la table de bonne aventure. Il y posa son bâton de moine. Les pieds de la table s’enfoncèrent profondément dans le sol. Le vieux moine s’assit devant Aveugle et joignit ses mains : « Voici la mise ! Qui osera parier contre ce pauvre vieux moine ? »

Aveugle demanda d’un ton sévère : « Le monastère du Grand coup de tonnerre ? »

Le vieux moine répondit : « Le monastère du Grand coup de tonnerre. »

Aveugle tourna la tête vers Vieux Ma et lui dit : « Vieux Ma, tu gères. »

Vieux Ma posa la béquille qu’il tenait puis s’assit devant le vieux moine. Ce dernier leva les yeux vers Vieux Ma. Son regard était sans expression : « Petit frère. »

Vieux Ma lui répondit, le regard tout aussi vide : « Grand frère. »

« Tu as transmis les arts divins de notre monastère du Grand coup de tonnerre à des étrangers. Tu as enfreint les règles de notre monastère. »

Les sourcils blancs du vieux moine s’abaissèrent alors qu’il murmurait : « À l’époque, tu t’es mutilé en te coupant le bras. Tu l’as ensuite envoyé au monastère en disant que tu nous rendais les arts divins du monastère du Grand coup de tonnerre. Ton bras se trouve toujours dans la pagode des Mille Bouddhas. Et aujourd’hui, tu as enseigné les arts divins du monastère du Grand coup de tonnerre à ce jeune homme. Tu as trahi ta parole. »

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. guillaume
  • 🥉 3. Alexis
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 35 – La foire du temple Menu à suivre...