Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 32 – Rencontre avec la lance divine

Les poils de Qin Mu se hérissèrent et, instinctivement, il attrapa l’épée spirituelle qui lui transperça la main en lui infligeant une douleur aiguë.

« Mu… »

Mamie Si ne put retenir un cri mais, croisant au même moment le regard du chef du village, elle se tut.

Alors que Qin Mu saisissait l’épée spirituelle, celle-ci se défendit en lui déchirant encore une fois l’intérieur de la main. Mais protégée par son Qi vital dense, l’arme ne réussit pas à la trancher.

La troisième épée spirituelle quitta ensuite la formation, suivie par la quatrième puis la cinquième !

Qian Qiu cligna des yeux. La victoire était acquise. Que Qin Mu ait réussi à atteindre ce niveau à son âge constituait déjà un exploit en soi ; qu’il réussisse à rattraper cette multitude d’épées relevait de l’impossible.

Tout à coup, les pupilles de Qian Qiu se contractèrent. Il vit Qin Mu saisir au vol toutes les épées spirituelles. C’était comme s’il possédait des dizaines de bras !

Le jeune garçon agrippa toutes les poignées des armes avant qu’elles ne réussissent à le toucher.

Huitième forme des Huit attaques du coup de tonnerre, Bouddha aux Mille bras !

L’expression sur le visage de Qian Qiu changea légèrement. Il fit vibrer son fil de Qi vital. Les épées spirituelles que Qin Mu avaient arrêtées se mirent à palpiter en même temps qu’elles luttaient pour s’échapper et que les autres lames volaient vers ses yeux et sa gorge !

Qin Mu empoigna les cinq épées. Sept le menaçaient encore. Elles bourdonnaient et tournoyaient comme des toupies dans les airs au-dessus de son crâne pour le transpercer !

Mamie Si était à l’agonie. Voir Qin Mu blessé la torturait. Soudain, l’enfant poussa un rugissement et une explosion dense de Qi vital jaillit de son corps avant de lancer une attaque avec son couteau Tueur de cochon.

Clank !

Il trancha net les sept épées en même temps. Privées de pouvoir, elles tombèrent immédiatement au sol !

« Quel fil de Qi épais ! »

Qian Qiu n’en revenait pas. Il n’avait pas eu le temps de se protéger de l’attaque imprévisible de Qin Mu, sans parler de l’épaisseur anormale de son fil de Qi vital et de la puissance de son couteau qui dépassait l’imagination.

La lame du couteau Tueur de cochon était extrêmement tranchante, encore plus acérée et résistante que celle des armes spirituelles.

La force exceptionnelle de Qin Mu et le tranchant du couteau Tueur de cochon lui avaient permis de couper en un seul coup les sept épées de Qian Qiu !

Sans laisser le temps à Qian Qiu de reprendre ses esprits, Qin Mu exécuta un mouvement du poignet et lança les cinq épées qu’il tenait en direction de son adversaire. Les cinq lames fendirent l’air à une vitesse incroyable.

Qian Qiu sourit. Il leva la main et tira un fil de Qi vital vers les cinq épées spirituelles. D’autres s’envolèrent alors de son fourreau.

Contre toute attente, alors que le fil de Qi vital de Qian Qiu s’enroulait autour des cinq épées, il prit peur. Le terrifiant Qi vital de Qin Mu était en réalité caché dans l’épée d’où il jaillit pour déchirer ses fils de Qi vital avant qu’ils ne s’enroulent autour des épées.

Qian Qiu se défendit rapidement à l’aide des épées spirituelles qui venaient de quitter leur fourreau contre les cinq autres épées spirituelles.

Qin Mu s’élança vers lui. Qian Qiu pointa alors immédiatement un doigt vers son dos. Une autre épée spirituelle en surgit et s’envola vers Qin Mu !

À cet instant, une voix au timbre bizarre sortit de la bouche de Qin Mu, une voix à la puissance incroyable. Le son étrange et sinistre accompagnait le mudra karana du garçon et atteignit Qian Qiu à une distance de plusieurs mètres.

« Sa mo ye ! »

Qian Qiu sentit l’air déplacé par la paume de Qin Mu mais aucun pouvoir. Au moment où il allait se défendre grâce aux cinq épées spirituelles, son âme quitta brusquement son corps, aspirée par la paume de Qin Mu. L’épouvante envahit son esprit tandis que son corps ne réagissait plus.

Bam ! Bam ! Bam ! Bam ! Bam !

Le bruit répété de cinq coups retentit alors que les cinq épées spirituelles le poignardaient au lieu de le protéger de son ennemi. Elles le saisirent ensuite, s’envolèrent haut dans le ciel avant de le lâcher.

Bam !

Le pilier auquel l’enseigne de la boucherie était attachée trembla lorsque le corps de Qian Qiu s’y empala, la tête pendante.

La main de Qin Mu saignait toujours. Le sang en giclait alors qu’il la serrait très fort pour écraser l’âme de Qian Qiu.

Le mudra de la liberté du démon était le mudra idéal pour anéantir une âme.

Qin Mu tourna la tête et sourit : « Mamie, j’ai gagné ! »

Mamie Si était soulagée. Mais tout à coup, elle lui hurla dessus : « Petit garnement, tu t’es blessé à la main. Je vais te battre jusqu’à ce que mort s’ensuive ! Et n’essuie pas ton sang sur toi ! Si jamais tu salis tes vêtements tout neufs et que les tâches ne partent pas, je vais te mettre une raclée dont tu ne te relèveras jamais ! »

Le chef du village regarda Mu Beifeng : « Frère Mu, votre disciple a perdu. Souhaitez-vous récupérer son corps pour le revêtir d’une tenue funéraire et le coucher dans un cercueil ? »

Mu Beifeng leva la tête et regarda le cadavre de Qian Qiu, embroché sur le pilier. Il secoua la tête et répondit : « Je vais le ramener pour lui offrir des funérailles dignes. Je constate que ce jeune frère possède une culture très dense. Mais il a utilisé une voix de démon grâce à des techniques démoniaques. Je méprise ces méthodes infâmes. »

Il parlait du coup qui avait tué Qian Qiu, le mudra de la liberté du démon. Même s’il n’avait encore jamais été témoin d’un tel mudra, il savait que la voix qu’il avait entendue de la bouche de Qin Mu était une voix de démon. Qin Mu avait donc utilisé une technique maléfique.

Il avait compris que la cultivation de Qin Mu était bien plus dense que celle de Qian Qiu, malgré une expérience réduite en matière de vie et de mort. Il n’était donc pas encore capable de donner libre court à sa pleine puissance.

Se servir d’une technique démoniaque pour gagner n’était qu’une simple ruse à ses yeux, méprisable.

Le chef du village regardait Qin Mu, étonné. Il ne savait pas non plus où il avait appris la technique du démon ni comment il avait réussi à extirper l’âme du corps de son adversaire pour le tuer.

Mamie Si était la seule personne qui possédait de telles connaissances sur les démons. Lui avait-elle transmis ce savoir ?

Le chef du village dit doucement : « Mu’er, anéantir une âme est tabou. Alors ne recommence pas. »

Qin Mu hocha la tête en signe d’acquiescement.

Le chef du village regarda Mu Beifeng et ajouta : « Il reste encore onze cercueils. »

Mu Beifeng fronça les sourcils et répondit : « Puisque les cercueils et les tenues funéraires sont prêts, il faut les utiliser. »

Le chef du village l’invita du geste : « Je vous en prie. »

Mu Beifeng se leva : « Après vous. »

La formation du Dragon d’eau du fleuve Li s’éleva, accompagnée d’un grand bruit et les dix experts derrière Mu Beifeng bondirent. Il émanait d’eux une aura prodigieuse, leur aura respective étant reliée à celle de Mu Beifeng.

Whoush !

L’eau du fleuve déferla alors que de la vapeur d’eau se diffusait partout autour d’eux. Une rivière immense apparut tout à coup de nulle part au milieu du minuscule Village des Vieux Estropiés avec des vagues qui s’élevaient jusqu’au ciel !

Cette rivière en crue était la copie exacte du fleuve Li à la frontière méridionale !

Mu Beifeng et les dix experts de la secte Li se tenaient debout sur cette réplique du fleuve Li. Des épées, toujours plus nombreuses, allaient et venaient au-dessus des flots, virevoltant tels de petits poissons d’argent.

La secte du fleuve Li était réputée pour sa maîtrise de l’épée et cette secte était la meilleure de la frontière méridionale. Dix experts du fleuve Li exécutaient la formation du Dragon d’eau du fleuve Li, Mu Beifeng à leur tête. Le nombre des épées volantes dépassait l’imagination !

À l’époque du combat de mamie Si contre les Cinq aînés du fleuve Li, leur chef, Qi Yanbing, avait caché six-mille-huit-cent-quarante-deux épées dans son fourreau.

Aujourd’hui, la formation du Dragon d’eau du fleuve Li en comptait dix fois plus !

Dix mille épées volantes dessinaient la silhouette d’un dragon d’argent dans l’eau, prêtes à déclencher un véritable carnage !

C’était la première fois que Qin Mu voyait une formation d’épée aussi terrifiante. Jamais il n’aurait imaginé qu’une telle chose fut possible !

Si la formation des épées lançait son attaque, le village serait bientôt rayé de la carte !

Le chef du village était toujours couché sur sa civière. Son expression demeura la même devant la terrifiante formation d’épées. À voix basse, il prononça : « Aveugle. »

Aveugle leva la tête comme s’il regardait les mystères de la formation du Dragon d’eau du fleuve Li. Mais que pouvait-il voir du fond de ses orbites vides ?

Une pluie d’épées s’abattit alors émettant des sons stridents tel un dragon en furie. Elles perçèrent l’air et déferlèrent sur le Village des Vieux Estropiés.

D’une main, Aveugle leva sa canne en bambou, la pointa vers les lames et entonna un chant : « Grâce à ma compétence de tueur de dragon, aujourd’hui, je vais dominer le fleuve Li. »

Ding.

Un son cristallin de collision étouffa les crissements des épées et le tout-puissant dragon argenté s’immobilisa soudain. Les épées tombèrent sur le sol.

Aveugle leva doucement sa canne en bambou et le petit fleuve Li né du déluge se souleva avant de se déverser. Incapable de maintenir sa forme, le dragon d’eau se mua en énormes flaques d’eau et retomba dans son lit.

Aveugle continuait de chanter tout en avançant. Ses chaussures ne touchaient pas la surface de l’eau alors qu’il donnait des coups de canne ici et là. Il en asséna un petit coup entre les sourcils d’un des experts du fleuve Li et lui fit exploser la tête.

Un autre se défendit en levant la main pour bloquer la canne en bambou, mais celle-ci lui transperça la paume et le cœur.

Aveugle marcha en amont et en aval du fleuve. Derrière lui, les cadavres tombaient les uns après les autres. Il finit par se retrouver face à Mu Beifeng. Leurs silhouettes s’entremêlèrent ensuite au point que Qin Mu n’arrivait pas à voir les coups portés ni combien d’arts divins ils exécutaient.

Mu Beifeng atterrit sur le sol et fit deux pas en avant.

Pendant ce temps, Aveugle en était encore à prononcer le mot « aujourd’hui » de son « Aujourd’hui, je vais dominer le fleuve Li. »

« Je te reconnais, Aveugle. Jamais je n’aurais imaginé que tu serais venu te cacher ici. Je ne m’attendais pas non plus à ce que tu possèdes une telle force alors que tu n’as plus tes yeux ! »

Après avoir fini de parler, le visage de Mu Beifeng pâlit. Il s’assit devant le chef du village et lui demanda doucement : « Nous autres, adeptes de la Secte du fleuve Li, nous dépendons de lui pour vivre. Dans notre culture, lorsque nous mourons, notre corps lui est traditionnellement offert. Jamais la terre ne doit le recevoir. Puis-je avoir votre parole que vous respecterez notre coutume ? »

« Ne vous inquiétez pas, le fleuve se trouve juste à l’extérieur du village. »

« Je peux donc quitter cette vie sans regrets et rencontrer le dieu à la Lance ! »

Mu Beifeng mourut, souriant.

Lorsque Qin Mu passa derrière lui, il sursauta à la vue d’un trou énorme à l’arrière de la tête de Mu Beifeng.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 31 – La technique à l’épée du fleuve Li Menu Chapitre 33 – La bille d’épée