Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 15 – Marcher sur l’eau

Qin Mu courait comme le vent alors que son Qi ne cessait de se renforcer. Qu’importe les kilomètres parcourus, les habitants du Village des Vieux Estropiés étaient capables de tenir le rythme. Aveugle lui-même pouvait le suivre comme s’il se déplaçait sur terrain plat.

Au moment où Qin Mu pénétra dans la forêt, une silhouette noire apparut et hurla : « Meurs, petite larve ! »

C’était le singe maléfique ! Il vociféra furieusement à la vue de Qin Mu, la « petite larve », qui envahissait à nouveau son territoire.

Vieux Ma à un bras lança un regard au singe démoniaque.

Son regard était dépourvu d’émotion. Persuadé que la mort venait l’emporter, la terreur envahit le gigantesque animal. Il ravala alors sa fierté et abandonna immédiatement son territoire pour s’enfuir.

Qin Mu poursuivait sa course effrénée. Son Qi circulait et se propageait alors que le reste du voyage se déroula sans incident. Ce n’est qu’en arrivant au Village des Vieux Estropiés qu’il sortit de sa transe et remarqua qu’il était sale. Il ne s’en était pas rendu compte, mais une épaisse couche de boue, du sang noir ou de la graisse sale, recouvrait son corps.

« Mu’er, va te laver dans le fleuve », lui dit mamie Si. « Aveugle, accompagne-le pour le protéger des monstres qui vivent là-bas. »

Aveugle s’appuya sur sa canne de bambou et suivit Qin Mu jusqu’au fleuve. Le jeune garçon se déshabilla immédiatement et sauta dans l’eau pour se décrasser.

Aveugle tapota doucement la surface de l’eau avec sa canne en bambou. Il effraya un énorme poisson vert qui avait nagé discrètement vers Qin Mu. Il bondit aussitôt hors de l’eau et éclaboussa les alentours sur plusieurs mètres. La créature mesurait environ six mètres et demi et ses moustaches ressemblaient à huit tentacules de trois mètres de long chacun.

Une fois propre, Qin Mu regarda les ondes qui se propageaient sur l’eau. Il sentit sa poitrine se gonfler de courage et se transformer bientôt en un brasier d’émotion.

Son Qi tourbillonnait sans relâche. Il remonta vers sa gorge et Qin Mu poussa alors un cri guttural. C’était comme s’il avait ouvert le coffre au trésor des dieux !

Son cri traversa les montagnes et la forêt, provoquant par là même des remous à la surface du fleuve.

Alors que son cri se propageait, Qin Mu sortit de l’eau puis, à grandes enjambées, il se mit à courir à sa surface !

La propulsion de chacun de ses pas fusionnait avec le Qi vital qui parcourait ses jambes et créait une explosion soudaine de force. Chaque fois qu’il touchait la surface de l’eau, celle-ci giclait dans toutes les directions !

Les gerbes d’eau qu’il créait n’avaient même pas le temps de retomber que Qin Mu était déjà loin.

Clap clap clap clap clap !

Le son cristallin des pieds de Qin Mu claquant sur l’eau résonnait dans l’air. En un rien de temps, il avait déjà couru un kilomètre à la surface du fleuve.

Qin Mu se sentait aussi libre qu’un oiseau. Ses cris se faisaient de plus en plus extatiques. Heureux, il courait à perdre haleine, ses grandes enjambées et ses pas insouciants l’emmenant au bout du fleuve. Il avait l’impression d’entendre une musique céleste jouée par des immortels et accompagnée par les cris mélodieux d’un dragon et d’un phénix.

La vitesse de Qin Mu était stupéfiante. En peu de temps, il avait parcouru le fleuve. Un léger vent soufflait sur la surface ondulante de l’eau alors qu’il repartait en sens inverse.

Aveugle avançait avec sa canne en bambou face au vent qui soufflait depuis le fleuve et ébouriffait ses cheveux blancs. Il écouta les cris d’exaltation de Qin Mu, puis hocha doucement la tête et sourit.

« Alors que le singe pleurait sans cesse d’un bout à l’autre de la rivière, le vent atrocement froid lui gela l’entrejambe ! » déclama-t-il. « Mu’er, tu n’as pas froid aux fesses à force d’écumer le fleuve comme un petit fou ? »

Qin Mu tomba dans l’eau et éclaboussa tout autour de lui. Un cri d’étonnement s’éleva du milieu du fleuve.

Le garçon nagea ensuite jusqu’à la rive et sortit de l’eau, tout gêné. Puis il se sécha et se rhabilla.

Sur la rive, lorsqu’il avait atteint l’état d’illumination, Qin Mu n’avait plus rien contrôlé. Il en avait même oublié sa nudité lorsqu’il s’était mis à courir sur l’eau. Mais avoir couru tout nu l’avait agréablement rafraîchi.

« Heureusement que grand-père Aveugle ne voit rien… » se dit-il.

Qin Mu remit ses vêtements et, au moment d’ajuster sa chemise, il leva les yeux. Vieux Ma, Muet et les autres villageois se tenaient devant lui dans la forêt. Même le chef du village, sur une civière, et mamie Si étaient là.

Le visage de Qin Mu devint rouge comme une pivoine.

« Vous êtes là depuis quand ? » demanda-t-il en bégayant.

Mamie Si éclata de rire et lui dit : « Mu’er, on a tous déjà vu ton popotin des milliers de fois. Il n’y a pas de quoi avoir honte. Nous avons entendu tes cris et nous sommes venus voir ce qui se passait. »

« Viens ici, Mu’er » lui enjoignit le chef du village en toussotant. « Comme tu as été pourchassé par cinq adeptes du royaume de l’Embryon spirituel, tu as sûrement des blessures cachées. Apothicaire va t’examiner. »

Qin Mu s’avança et laissa Apothicaire l’ausculter minutieusement.

Apothicaire secoua la tête  : « Il n’a rien de sérieux. Toutes ses blessures sont superficielles. »

Le chef du village ausculta à son tour Qin Mu, puis le laissa repartir. Boucher l’emmena alors immédiatement avec lui pour qu’il s’entraîne au couteau.

Mécontent que Qin Mu ait dû frapper plus de cinq mille fois Frère aîné Qu pour le vaincre, Boucher avait décidé de lui faire suivre un entraînement rigoureux et des plus sévères.

Apothicaire regarda Qin Mu réaliser ses exercices énergiques au couteau alors qu’il s’approchait de la civière qui transportait le chef du village.

« As-tu découvert quelque chose ? » lui demanda t-il.

« La vitesse à laquelle son Qi se développe… est extraordinairement rapide ! » s’exclama le chef du village, sans rien omettre. « Ses progrès entre hier et aujourd’hui dépassent l’imagination. C’est parce que sa gorge a résonné avec du Qi qu’il a pu pousser ses cris tout à l’heure. J’y ai même décelé des caractéristiques divines et démoniaques. Si on met de côté qu’il doit encore briser son Mur de l’Embryon spirituel, même un adepte du royaume de l’Embryon spirituel ne serait pas capable de créer une résonance divine ou démoniaque ! Si, comme lui, nous étions des humains ordinaires, il nous faudrait vingt ans pour développer notre Qi à ce niveau. »

Les cris que Qin Mu avait inconsciemment poussés quand il courait sur le fleuve résultaient de la résonance de sa gorge avec du Qi. Mais il les avait involontairement imprégnés d’éléments de la voix démoniaque qu’il avait entendue dans les ruines.

Étrangement, il avait également mémorisé le chœur des jeunes filles lorsqu’il s’était concentré sur la voix démoniaque. Leurs vocalises lui étaient restées en tête.

Elles avaient donc aussi imprégné ses cris sans qu’il s’en rende compte.

Pour les villageois, les cris de Qin Mu n’avaient rien d’anormal car ils n’en connaissaient pas la profondeur. Mais si le chef du village l’avait clairement entendue, alors la situation devenait grave.

« Une résonance divine et démoniaque ? » Apothicaire sursauta. « Comment est-ce possible ? Atteindre un niveau de développement de vingt ans en une nuit, c’est tout simplement terrifiant… ce serait à cause du sang des quatre esprits ? »

Le chef du village secoua la tête. « Même si le sang des quatre esprits a pu améliorer sa constitution et son Qi, les développer à un tel niveau est impossible. »

Apothicaire réfléchit un moment puis demanda : « Mu’er pourrait-il être un génie inné ? Est-il possible qu’il soit né pour l’érudition ? »

« Pourquoi un génie inné aurait-il une constitution ordinaire ? Le chef du village fronça les sourcils. « Un génie inné serait né avec un corps spirituel. Et puis, atteindre une résonance divine et démoniaque… quel génie en serait capable ? »

« La résonance divine et démoniaque de ses cris, c’est une bonne ou une mauvaise chose ? » demanda Apothicaire.

« Je n’en ai aucune idée » répondit le chef du village. « J’ai entendu résonner les deux dans ses cris. La voix divine et la voix démoniaque s’affrontaient. Que cela soit une bonne chose ou une mauvaise chose, je n’en sais rien. »

Une expression de peur traversa le regard d’Apothicaire qui demanda : «Si c’est vrai, d’où viennent ces voix ? »

« Je ne sais pas ! »

Les deux hommes commençaient à avoir mal au crâne. Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu de migraine à cause d’un problème incompréhensible. Depuis qu’ils avaient adopté Qin Mu trouvé en train de flotter sur le fleuve quand il était bébé, le nombre de choses qu’ils ne comprenaient pas n’avait cessé d’augmenter.

La nuit tomba. Une fois encore, les ténèbres enveloppèrent le Village des Vieux Estropiés. Dans une des maisons en bois, mamie Si dormait dans sa chambre tandis que Qin Mu dormait dans la sienne.

Au milieu de la nuit, une voix au timbre profond résonna dans l’esprit inconscient de Qin Mu. Une voix mélodieuse lui fit écho en réponse. C’était à nouveau les voix divine et démoniaque. Elles commencèrent à se battre et devinrent de plus en plus bruyantes.

La résonance de la voix divine et de la voix démoniaque s’intensifia lentement jusqu’à éclater en un affrontement opposant ténèbres et lumière. À l’intérieur de son esprit, Qin Mu se transforma en une âme informe flottant dans le ciel et fixant d’un regard vide la scène qui se déroulait sous lui.

Le lieu du conflit ressemblait aux ruines dans lesquelles il avait assisté à la bataille entre le chœur des jeunes femmes et la voix démoniaque, mais en beaucoup plus vaste et majestueux. Les ténèbres ressemblaient à des tentacules qui ne cessaient de transpercer la lumière, tandis que cette dernière attaquait à coups de petites explosions soudaines qui anéantissaient les ténèbres.

Par la suite, Qin Mu réussit à voir clairement la nature des ténèbres et de la lumière… En fait, la lumière subissait les assauts répétés d’une multitude infinie de démons qui se déversaient sur elle comme les vagues d’un tsunami.

La voix démoniaque ne provenait pas d’une seule entité. Elle naissait des cris de guerre de milliards de démons !

Quant à la lumière, il s’agissait en réalité d’une mer de dieux hurlant, revêtus d’une armure dorée, et déferlant sur les démons pour les combattre !

Qin Mu “se tenait” loin au-dessus de cette mêlée. À cette distance, dieux et démons ressemblaient à des petits points. Qin Mu avait alors interprété cette scène comme une bataille entre la lumière et les ténèbres.

Maintenant qu’il voyait ce qui se passait réellement, la violence et l’horreur de ce spectacle le submergeaient !

Qin Mu ouvrit soudain les yeux. Son corps était trempé de sueur. Il se rendit compte que les voix bruyantes des dieux et des démons avaient envahi son esprit et son crâne menaçait d’exploser.

Mais au même moment, le pendentif de jade qu’il portait sur sa poitrine s’éleva lentement dans les airs. Il flotta au milieu de son front avant de s’y poser doucement. Une sensation douce et apaisante se répandit alors dans l’esprit de Qin Mu, et les voix disparurent.

Qin Mu s’assit brusquement. Il respira profondément, l’esprit confus. Il n’avait aucune idée de ce qu’il venait de se passer.

Quelques minutes plus tard, il sortit de la maison et traversa le village. Il comparait la lumière émise par son pendentif en jade avec celle, fantomatique, qui émanait des statues de pierre du village.

Le village était entièrement enveloppé par les ténèbres. Le bijou en jade diffusait un halo éthéré similaire. Qin Mu regarda la pierre dans un état second, sa lueur se reflétant dans ses yeux. Il semblait incapable d’en détacher le regard.

À son insu, mamie Si s’était approchée derrière lui et avait été le témoin de cette scène troublante.

« Même si nous l’avons élevé, nous autres du Village des Vieux Estropiés, il n’est pas des nôtres », se dit-elle, le cœur terriblement lourd. « Un jour, il devra partir… »

Puis, tout à coup, elle prit une décision et son regard exprima une détermination farouche.

« Le monde extérieur est beaucoup plus dangereux que les Grandes Ruines ! Il n’est pas assez fort ! Le moment n’est pas encore venu ! »

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 14 – Amélioration physique du Qi Menu Chapitre 16 – La petite fille dans le temple