Star Odyssey | 踏星
A+ a-
Chapitre 6 – Le Dé et l’Art Cosmique

Un long moment s’écoula avant que Lu Yin ne se mette a cracher un peu plus de sang, une onde de choc se dégageait de son corps et renversa sa tente. La déflagration détruisit des équipements et renversa des arbres sur des centaines de mètres dans toutes les directions, provoquant l’arrivée de deux capitaines qui cherchaient la source de la perturbation.

«Êtes-vous Lu Yin, le nouveau capitaine ?» La voix de Feng Hong retentissait, son regard interrogateur qui se dirigea vers les ruines de la tente de Lu Yin.

Lu Yin émergea rapidement des ruines, marchant d’un pas instable. Il était pâle comme un fantôme, mais remarqua quand même la femme à côté de Feng Hong ainsi que les soldats qui le regardaient prudemment, «Oui, je suis Lu Yin. Désolé pour le dérangement.»

«Pourquoi es-tu si faible ?» Les deux capitaines le fixaient d’un air choqué.

Lu Yin sourit amèrement : «J’ai vu le Bourreau exhiber sa technique de combat il y a quelque temps, et ça m’a donné envie d’essayer la mienne aussi. Malheureusement, j’ai échoué et je me suis blessé.»

Feng Hong se détendit immédiatement et gloussa, «Frère Lu, essaie de te retenir un peu. Les techniques de combat sont difficiles à entraîner et demandent de la patience. Nous, les capitaines, avons la chance occasionnelle de nous entraîner avec le Bourreau, alors je te suggère de l’attendre.»

Lu Yin hocha la tête avec compréhension, «Je vois. Merci pour votre conseil, Frère Feng».

Feng Hong le salua, «Vous êtes le bienvenu. Après tout, nous sommes tous frères dans ce camp et nous devrons compter les uns sur les autres pour faire face aux futurs désastres. Je vais demander à quelqu’un de vous apporter une autre tente, alors reposez-vous, avez-vous besoin d’un médecin ?»

«Oh non, ce ne sont que des blessures superficielles. Je suis juste fatigué.»

«Alors nous allons partir. Reposez-vous bien, Frère Lu», Feng Hong hocha la tête avant de poser les yeux vers la femme. En hochant la tête en signe de reconnaissance, elle jeta un dernier regard à Lu Yin et partit.

Lu Yin suivit quelques soldats jusqu’à une tente voisine où un soldat le salua : «Je vais prendre congé maintenant, Commandant Lu. Appelez-nous si vous avez besoin d’autre chose.» Il acquiesça et entra dans sa tente tandis que les soldats partaient, les yeux pétillants d’excitation et d’anticipation. Le modèle de Formcast avait été une réussite, et lui avait même réservé une énorme surprise. Un dé à six faces apparut dans sa paume lorsqu’il leva la main, étincelant d’énergie étoilée. Il avait l’air tout à fait ordinaire, mais il savait qu’il s’agissait d’un don inné, quelque chose que peu de cultivateurs obtiennent lors de leur première utilisation d’un modèle de Formcast.

Les dons innés étaient des choses étranges que de nombreux érudits voyaient comme le plus grand mystère de l’existence. Personne ne savait d’où ils venaient, et la croyance populaire selon laquelle ils étaient liés à l’origine d’une personne était au mieux une spéculation. Cependant, Lu Yin ne se souciait pas de cette origine, il ne s’intéressait qu’aux propriétés du don inné lui-même.

Avant de venir sur Terre, Lu Yin avait entendu parler de nombreux types de dons innés puissants. Chaque cultivateur qui possédait un don unique était un prodige qui était recruté avec empressement dans tout l’univers. Le détail le plus connu à leur sujet était peut-être le fait que tout cultivateur qui en possédait un devenait immédiatement membre du Conseil Universel de la Jeunesse. Bien qu’il s’agisse d’un immense avantage en soi, l’utilité réelle de ce don inné fut également importante. Lu Yin toucha avec empressement le dé qui flottait doucement dans l’air, le faisant tourner rapidement avant qu’il ne s’arrête. Les points des cinq faces s’effaça, n’en laissant qu’un seul visible : il avait obtenu un cinq.

Il savait instantanément que l’utilisation de ce côté était Pilfer, ses détails apparaissant aléatoirement dans son esprit. L’utilisation de ce côté pouvait voler n’importe quel objet qu’un individu avait dans son anneau cosmique, et avant qu’il ne puisse réagir, un faisceau de lumière se mit à former un passage dans l’air. Un fragment de cristal tomba de l’intérieur, après quoi le dé se brouilla et disparut avec le passage.

«C’est quelque chose qui a été vol…non, récupéré pour moi ?» Lu Yin  regardait le fragment de cristal d’un air absent, puis le ramassa et l’étudia. Réalisant son utilité, il prit la montre de Vesta dans son anneau cosmique et y inséra le fragment. Un seul rayon de lumière dessina deux mots devant lui : Art cosmique.

Les images éblouissantes qui suivirent le laissèrent pantois. Des silhouettes, des images de l’univers, des galaxies, des empreintes de mains défilaient dans sa vision pendant une demi-heure avant que le cristal n’explose, le tirant de sa transe. Après quelques minutes supplémentaires de choc, il reconnut finalement qu’il avait reçu quelque chose de vraiment puissant.

L’Art Cosmique était une technique qui permettait d’absorber l’énergie des étoiles. Elle imitait les mouvements des corps célestes, et théoriquement, chaque ajout à l’imitation augmentait la vitesse d’absorption de l’énergie. Même si la technique de l’Art Cosmique qu’il avait reçue était incomplète, elle pouvait quand même lui permettre d’imiter jusqu’à huit corps célestes en orbite. En d’autres termes, s’il réussissait à apprendre cette technique, son absorption d’énergie serait multipliée par huit. De plus, la technique comprenait également une compétence de combat appelée Paume Cosmique qui permettait à l’utilisateur de libérer de l’énergie stellaire depuis sa paume, ce qui était une capacité très puissante. C’était stupéfiant !

Lu Yin rangea son gadget personnel et commença à étudier l’Art Cosmique avec enthousiasme. C’était quelque chose dont il n’avait jamais entendu parler auparavant, mais il n’avait aucun doute quant à sa puissance. Avec une telle puissance, il provenait probablement de l’univers ! Il était fou de joie devant cette chance incroyable. Que le dé atterrisse sur Pilfer était déjà rare, mais il n’avait pas le droit de s’attendre à autre chose qu’à un sous-vêtement aléatoire. Une technique aussi puissante que l’Art cosmique était suffisante pour assurer son avenir ! C’était dommage qu’il ne s’agisse que du niveau d’introduction de la technique… 

Il secoua la tête et laissa échapper un rire, il réfléchissait trop. Ce type de technique pouvait être le trésor d’une grande puissance. Les protections devaient être extrêmement compliquées, et il était impossible que quelqu’un mette l’intégralité de la technique dans un seul fragment de cristal. Ce qu’il avait reçu n’était clairement qu’un enregistrement partiel de la technique complète qui avait dû être pris à un pauvre idiot. Essayer de retrouver la technique complète serait une tâche monumentale.

Lu Yin écarta cette idée et quitta sa tente. Adossé à un arbre, il regardait le ciel et réfléchissait à la façon dont il allait commencer l’entraînement de cette nouvelle technique. S’il devait imiter les orbites célestes, il devait d’abord entrer dans le ciel.

……

Dans les profondeurs de l’univers se trouvait une montagne massive entourée d’une douzaine d’étoiles, son sommet flamboyant la faisant ressembler à un mégot de cigarette qui pouvait mettre des pulsations lumineuses et sombres toutes les quelques secondes. La fumée qui s’échappait de ce sommet semblait être un ruban envoyé pour envelopper le monde entier.

«Toi, QUOI ?» rugissait une voix au sein de la montagne massive, «Toi, stupide morveux, comment as-tu pu perdre la technique ? Tu l’as donné à une jeune fille ? Viens par ici !»

Dans l’obscurité, on pouvait voir un jeune homme s’enfuir dans un état pitoyable en se couvrant les fesses et en criant : «Maître, s’il vous plaît !. C’est une accusation injuste, ce n’était pas moi ! Il a juste disparu !»

«Tu prends ton maître pour un imbécile ? Qui pourrait voler quelque chose juste sous mes yeux, sors immédiatement.»

«Maître, s’il vous plaît ! Bon sang !»

……

Lu Yin n’avait eu que peu de succès avec l’Art Cosmique au cours de la nuit. Alors que le soleil commençait à se lever, il avait fini par reprendre le chemin vers Zhongshan à pas fatigués. Au point culminant de Zhongshan, de nombreuses personnes étaient assises dans une salle de réunion. Une fois de plus, le siège du chef resta vide, mais lorsque Lu Yin entra dans la pièce, il devint le centre d’attention de tous. Certains le regardaient avec curiosité, d’autres avec amabilité, d’autres encore avec méfiance. 

«Frère Lu, viens t’asseoir ici», appela Feng Hong, une invitation que Lu Yin accepta. Il se retrouvait assis entre Feng Hong et la belle femme qu’il avait vue la nuit précédente, et de l’autre côté se trouvait la femme à lunettes qu’il avait rencontrée dans le sud. Bien que la plupart des gens ici soient des capitaines, quelques chercheurs étaient également présents.

Lorsque Zhou Shan entra enfin dans la salle de réunion, en la parcourant du regard et s’arrêta sur Lu Yin avec un soupçon de suspicion avant de prendre place en souriant : «Laissez-moi vous présenter à tous Lu Yin, notre tout nouveau capitaine.»

Lu Yin se leva de son siège et salua d’un signe de tête les autres personnes présentes dans la pièce avant de se rasseoir. La réunion passa rapidement aux problèmes réels auxquels le camp était confronté, le forçant à écouter pendant plus d’une demi-heure avant qu’elle ne se termine enfin. Même a ce moment-là, il n’avait pas été renvoyé, Zhou Shan lui demanda de rester pour avoir une conversation privée : «J’ai eu l’impression que tu ne t’étais jamais entraîné avec des cristaux d’énergie hier. Je voulais te questionner à ce sujet, mais tu avais l’air complètement épuisé.»

Lu Yin hocha la tête solennellement, «Cet alien était très puissant. Même gravement blessé, le combattre m’a obligé à utiliser toute mon énergie.»

«Je m’en doutais. C’était quelqu’un du royaume du ciel, donc le tuer n’était clairement pas une mince affaire», disait Zhou Shan en rigolant. Lu Yin rit mais resta silencieux, alors le Sage prit la parole une fois de plus, «J’ai entendu dire que tu voulais quitter le camp hier, pourquoi ?».

«J’aime ma liberté, et l’atmosphère du camp militaire était trop étouffante pour moi», répondit Lu Yin.

Zhou Shan hocha la tête et soupira, «Beaucoup de gens ressentent la même chose, mais face à l’anéantissement, nous, les humains, devons nous unir. Cela nécessite quelques sacrifices.»

«Je comprends, bourreau.» répondit Lu Yin. 

Zhou Shan grogna en guise de reconnaissance,«Comment vont vos blessures ?».

«Rien de grave, je vais guérir rapidement.»

«Nous, les cultivateurs, avons de la chance à cet égard. Nous avons des capacités de guérison étonnantes par rapport aux humains ordinaires. Certes, nous sommes aussi plus à risque, mais une fois que vous avez fait l’expérience du pouvoir, vous ne voulez plus jamais être faible. Cela vous pousse à travailler encore plus dur pour devenir plus fort. Beaucoup de gens sont morts dans la poursuite de la force, je ne sais pas quand je pourrais moi-même connaître ce sort.»



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 5 – Cultivation Menu Chapitre 7 – Dans la ville