L'Inapte de l'Académie du Roi Démon | The Misfit of Demon King Academy|MAOU GAKUIN NO FUTEKIGOUSHA
A+ a-
Chapitre 229 – V5 Épilogue – La promesse de se réunir
Chapitre 228 – Là où elle doit être Menu à suivre...

Les étudiants de l’Académie des Héros et de l’Académie du Roi Démon étaient rassemblés dans l’auditorium principal d’Arclanisca.

Sur le podium se trouvaient Eldmed, Shin et Emilia.

Le dernier cours du programme d’échange d’étudiants venait de se terminer.

“Eh bien, ceci conclut notre programme d’échange d’étudiants. Mon Dieu, quelle leçon très, très précieuse cela a été. Et la croissance de l’Académie des Héros a été particulièrement remarquable.” (Eldmed)

Tenant sa canne à deux mains, Eldmed tourna ses Yeux Magiques vers les étudiants.

“Soyez fiers de vous. Vous tous, qui avez eu le courage d’affronter la mort pour le bien de vos compatriotes, êtes indéniablement des héros. Vos sentiments n’ont rien à envier à ceux des humains d’il y a deux mille ans !” (Eldmed)

Les élèves de l’Académie des Héros étaient fiers d’entendre les paroles du Roi de la Conflagration.

“Bien que notre temps ensemble ait été court, permettez-moi de vous offrir à tous un cadeau d’adieu pour vous récompenser d’avoir accepté de mourir pendant mon cours.” (Eldmed)

Lorsqu’Eldmed leva sa canne, le sort de [Vision à distance] fut activé sur le tableau noir.

Une voix résonna sur la vidéo.

‘Tous le monde, restez silencieux et écoutez.’ (Emilia)

Emilia tourne les yeux vers le tableau noir, choquée.

Elle pouvait entendre sa propre voix.

‘…Vous devez tous avoir entendu parler de la royauté démoniaque dans vos études sur la société démoniaque…’ (Emilia)

Paniquée, elle se dirigea vers Eldmed.

“A-Attendez une seconde ! Eldmed-sensei ! Qu’est-ce que vous faites ? Qu’est-ce que c’est exactement ?!” (Emilia)

“Khahaha ! Un vrai chef d’œuvre, n’est-ce pas ? J’ai passé toute la nuit dernière à éditer les images magiques enregistrées pour les rendre plus faciles à regarder. Et je l’ai déjà posté sur le site de magie de Gairadite.” (Eldmed)

“V-Vous avez fait quoi… ?!” Emilia cria dans le désarroi.

“Maintenant qu’elle a perdu sa famille royale, Gairadite va apparemment abolir la monarchie et passer à une soi-disant démocratie parlementaire. Si c’est le cas, alors…” (Eldmed)

Pointant Emilia du doigt avec sa canne, Eldmed sourit.

“Qui a risqué sa vie pour protéger cette ville ? Ne pensez-vous pas que le peuple devrait le savoir ?” (Eldmed)

“…Attendez une minute, s’il vous plaît. Je ne comprends pas du tout ce que vous voulez dire. Et tout d’abord… Je suis une démone…” (Emilia)

Le roi de la conflagration gloussa aux paroles d’Emilia.

“Si un démon peut entrer au parlement d’Azesion, et par le vote des citoyens en plus, alors quoi de mieux pour symboliser la paix ?” (Eldmed)

Après avoir dit cela en prenant une pose exagérée, Eldmed utilisa à nouveau sa canne.

“Du moins, c’est ce que pense le Roi Démon.” (Eldmed)

“Eh ? Attendez. Encore une fois, attendez une minute. Je suis la directrice de l’Académie des Héros maintenant, n’est-ce pas ? J’ai déjà beaucoup à apprendre, alors je ne pourrais pas…” (Emilia)

“Hé, ne commence pas à avoir la frousse. Il faudra encore beaucoup de temps pour passer à un système parlementaire. Il s’agit juste d’être prêt pour le moment où cela arrivera.” (Eldmed)

Emilia tressaillit aux paroles d’Eldmed, qui ne lui permettait pas d’accepter ou de refuser.

“Et je vous dis que c’est excessif…” (Emilia)

“Tu as raison, porter deux chapeaux sera difficile. En plus, en tant que démone, tu vas devoir faire face à de vives critiques de la part des humains. En ce qui concerne les affaires politiques, tu devras faire face à toutes sortes de vieux renards rusés au milieu d’un tourbillon de ruses. Des épreuves qui te donneront la nausée et te feront vomir du sang.” (Eldmed)

Eldmed sourit.

“D’après le Roi Démon de la Tyrannie, c’est l’endroit idéal pour faire les réparations qu’il a préparées.” (Eldmed)

Emilia regarda en direction de Dilhade avec une expression sinistre.

“…Je croyais que vous aviez dit que vous m’aviez pardonné…” murmura-t-elle avec ressentiment.

“Alors qu’en sera-t-il ? Si tu dis que tu ne peux pas le faire, je le ferai savoir au Roi Démon, mais… Oh là là, je ne suis pas sûre qu’il l’acceptera… Si je lui dis ça, il risque de me tuer. Khahaha ! Oh, mais ce ne sera pas de votre faute. Ce sera la mienne de ne pas avoir réussi à vous convaincre ! Faites ce que vous voulez.” (Eldmed)

Eldmed gloussa d’amusement.

“…Très bien, je comprends. Je dois juste me lancer, n’est-ce pas… ?! Mais en retour, je ne veux pas être tenue responsable si je perds l’élection !” (Emilia)

“C’est merveilleux que vous n’hésitiez même pas. C’est ça l’esprit, Emilia-sensei.” (Eldmed)

Emilia soupira.

Cependant, lorsqu’elle leva les yeux, elle avait une expression indescriptiblement joyeuse sur son visage.

Elle devait vouloir un endroit où elle pourrait se racheter.

Cela dit, cela fait aussi partie de ses dispositions naturelles. Elle devait probablement m’en vouloir de l’avoir forcée à se mettre dans ce pétrin, mais elle ne se sentirait pas très à l’aise si sa situation devenait soudainement si paisible.

“Pourriez-vous dire quelque chose au Roi Démon de ma part ?” (Emilia)

“Écoutons-le.” (Eldmed)

“Vous avez ma gratitude et ma loyauté en tant que subordonnée. Cependant, je n’aime pas votre approche énergique et agressive. Si vous persistez dans cette voie, vous finirez par trébucher vous-même. J’ai hâte de vous aider et de vous rendre la pareille le moment venu.” (Emilia)

En entendant ces mots, je n’ai pu m’empêcher de sourire.

Hmm. Je suppose qu’Emilia a bien fait de diriger son discours contre moi.

“Khahaha… Khahaha ! KHAHAHAHAHAHAHAHAHA… !!” (Eldmed)

Voyant Eldmed éclater de rire comme jamais auparavant, Emilia recula.

“E… Eldmed-sensei… ? Hum…” (Emilia)

“Oh, merveilleux. N’est-ce pas absolument merveilleux ! Le Roi Démon a non seulement recruté une fidèle subordonnée, mais aussi une alliée qui n’a pas peur d’exprimer son désaccord et son amertume à son égard ! C’est ce qu’on attend du Roi des démons de la tyrannie Anos Voldigoad. Jusqu’où ira-t-il ?” (Eldmed) ( Un vrai Fanboy )

Eldmed criait au plafond tout en faisant des gestes grandioses.

Puis, comme s’il reprenait instantanément ses esprits, il se tourna vers les élèves.

“Maintenant, on y va ?” (Eldmed)

Le roi de la conflagration dessina le cercle magique du sort [Transfer Gatom] sur un autre tableau noir.

“La destination est la porte principale de Delsgade. Maintenant que les cours sont terminés, les élèves de l’Académie du Roi Démon peuvent rentrer chez eux et se reposer.” (Eldmed)

Il jeta un dernier coup d’œil aux élèves vêtus d’uniformes écarlates.

“Étudiants de l’Académie des Héros. Continuez à bien travailler, et n’oubliez pas que vos sentiments ont un potentiel illimité. Et un jour, j’espère que vous deviendrez une menace pour le Roi Démon de la Tyrannie. Moi, le Roi de la Conflagration, je serai impatient de… UGHHH… !” (Eldmed)

Le Roi de la Conflagration se téléporta au loin alors que son coeur était serré par le sort [Contrat Zecht].

Suivant son exemple, les élèves de l’Académie du Roi Démon utilisèrent le sort [Transfer Gatom] les uns après les autres.

“Hé, je peux te demander quelque chose qui me tracasse depuis un moment ?” Sasha demanda à côté de moi.

“Qu’est-ce que c’est ?” (Anos)

“Est-ce que tu ramènes cette fille à Dilhade ?” (Sasha)

Sasha regarda le dieu en forme de fille qui se tenait derrière moi.

Arcana ouvrit la bouche.

“Pendant l’Épreuve de Sélection, les Dieux de la Sélection ne peuvent pas retourner dans le Royaume Divin. Il n’y aura pas de problème si me laisses où tu veux. Où que tu sois, je répondrai à ton appel dès qu’une guerre sainte commencera.” (Arcane)

Misha penche la tête sur le côté en signe de curiosité.

“N’importe où ?” (Misha)

“Tu prévois de la garder dans la ville souterraine du château du Roi Démon ou quelque chose comme ça ?” demande Sasha.

“Je t’expliquerai plus tard. Allons chez moi.” (Anos) ( … Sa mère va faire un nouveau bond )

“…D’accord, très bien.” (Sasha)

Sasha se retira à contrecœur, et Misha acquiesça.

Les deux dessinèrent un cercle magique pour [Transfer Gatom].

Quand je tournai mon regard vers les élèves de l’Académie des Héros, je vis Eléonore et Zeshia en train de dire au revoir.

“Alors, ne faites plus rien d’imprudent à partir de maintenant. De plus, l’un d’entre vous devrait apprendre le [Résurrection Ingall]. Dans l’état actuel des choses, vous ne pourrez pas revenir à la vie si vous mourez.” (Eléonore)

“…Mourir sans mourir… c’est la base de la base…” (Zeshia) ( Mdr dit comme ça )

Raos avait une expression amère sur le visage en entendant leurs commentaires.

“C’est vous qui ne devriez pas parler de quelque chose d’aussi absurde…” (Raos)

“J’apprécierais que l’un d’entre vous envoie un professeur pour nous enseigner.” demanda Ledriano en levant ses lunettes.

“Oui, tu as raison. Je vais essayer de demander, alors. Peut-être que quelqu’un d’impitoyable comme Shin-sensei serait un bon choix.” (Eléonore)

Lorsque Ledriano regarda Shin sur le podium, ce dernier lui lança immédiatement un regard froid.

“…Si possible, je préférerais un professeur gentil…” (Ledriano)

“Ahh, c’est vrai. Vous ne le savez pas, mais malgré son apparence, Shin-sensei est en fait un mari dévoué et un homme gentil.” (Eleonore)

“…Il vous tuera… doucement…” (Zeshia) ( Merci de préciser )

Les explications d’Eléonore et de Zéshia firent éclater un rire sec à Ledriano.

“Quoi qu’il en soit, je vais essayer de demander. Le suivant est…” (Eleonore)

Eléonore regarda en direction des élèves de l’Académie du Roi Démon et aperçut Ray.

“Tu es sûre de ne pas vouloir dire bonjour à Kanon ? Je vais vous aider à vous entendre.” (Eléonore)

Eléonore leva joyeusement son index.

“…C’est bon…” marmonne Heine.

“Vraiment ? Mais tu étais un grand fan de Kanon, Heine-kun.” (Eléonore)

“T-Tu es une idiote ! Ce n’est pas vrai ! Qu’est-ce que tu fais avec le passé ?! Rentrez chez vous !” (Heine)

Heine tente d’éloigner Eléonore et Zeshia.

“Zeshia… n’est pas… un chien…” (Zeshia)

“Tu n’as pas à être si timide.” (Eléonore)

“Je te le dis, ça suffit… !” (Heine)

Heine se détourne brusquement.

“Eh bien, nous ne savons pas comment l’affronter. Il a risqué sa vie pour nous sauver il y a deux mille ans, et maintenant regarde comme nous sommes pathétiques.” Raos fit un commentaire auquel Ledriano répondit par un signe de tête.

“Tout d’abord, nous devons devenir le genre de héros qui peut l’accueillir avec dignité.” (Ledriano)

“Je vois. Je comprends. À bientôt, donc. Prenez soin de vous !” (Eleonore)

“Vous aussi.” (Heine)

Eléonore et Zeshia reviennent à nos côtés.

“Tu as l’air un peu gêné.” murmure Eléonore à Ray.

Il souriait joyeusement, comme toujours.

“Je comprends ce qu’ils ressentent.” (Ray)

“C’est vrai ?” (Eleonore)

“Pour l’instant, je ne peux pas non plus les affronter en tant que héros.” (Ray)

Eleonore a hoché la tête en réponse, mais elle ne semblait pas vraiment comprendre.

Zeshia acquiesçait également, mais je pense qu’elle comprenait encore moins.

“Oh, c’est vrai. Rentrons à la maison !” (Eléonore)

En utilisant le cercle magique de [Transfer Gatom], Eleonore et Zeshia furent téléportées.

“On y va ?” (Ray)

Ray tendit la main à Misa.

“Ah ! Attend une minute. J’ai oublié quelque chose…” (Misa)

“Qu’est-ce que c’est ?” (Ray)

“Eh bien… C’est ce que tu m’as donné…” (Misa)

Son collier à une coquille a disparu du cou de Misa.

“Je suis désolée. Je le regardais dans la cour quand je l’ai enlevé, mais je crois que je l’ai laissé là. Je vais aller le chercher tout de suite.” (Misa)

“Tu parles de ça ?” (Heine)

Misa se retourne et voit Heine.

Il tenait le collier à une coquille dans la paume de sa main.

“Je l’ai trouvé dans la cour. J’ai pensé que ça porterait malheur si quelqu’un marchait dessus, alors je l’ai ramassé.” (Heine)

“Ah ! C’est ça, c’est le collier ! Oh, merci beaucoup !” (Misa)

Misa récupère avec joie le collier à une coquille.

Raos et Ledriano marchent derrière Heine.

“Merci.” (Ray)

Lorsque Ray le remercia, Heine détourna maladroitement le regard.

“N’en parlez pas…” (Heine)

“C’était un programme d’échange amusant, n’est-ce pas ?” (Ray)

Ray tend la main.

“Vous vous moquez de moi ? Je suis mort tellement de fois que j’en ai perdu le compte. Les gens de l’Académie du Roi Démon sont bien trop forts, chacun d’entre eux. Même les professeurs sont des monstres. C’est vraiment déprimant.” Heine grommela en tendant craintivement la main.

Ray répondit par un sourire en coin.

“Mais tu sais, tel que tu es maintenant, je ne pense pas que je pourrais voler ton épée sacrée.” (Ray)

Heine resta un moment perplexe.

“A bientôt.” (Ray)

Il lâcha sa main et dessina le cercle magique pour [Transfer Gatom] avec Misa.

“Alors, hé…” (Heine)

Avant qu’ils ne puissent se téléporter tous les deux, Heine étouffa les mots qu’il avait prononcés.

“Comment puis-je être… plus comme vous… ?” (Heine)

Ray sourit joyeusement.

“Tu sais, la première fois que j’ai combattu un dragon…” dit-il en regardant la projection de la bataille de l’Académie des Héros sur le tableau noir.

“Je n’étais pas très courageux, et je n’ai pas gagné non plus.” (Ray)

Heine regarda Ray avec surprise.

“Il y a deux mille ans, après la Grande Guerre, j’ai été trahi et tué par les gens que j’étais censé protéger. Malgré tout, je voulais croire que l’humanité n’était pas une cause perdue.” Ray dit à Heine d’un ton sérieux.

“Cette académie a été créée il y a deux mille ans par les mauvaises intentions de l’humanité. Pour anéantir les démons et provoquer un nouveau conflit deux mille ans plus tard. La volonté de Jerga demeure, et le mal qu’il a nourri dans l’académie pendant deux mille ans est toujours niché dans Azesion. Le palais royal est devenu corrompu au point d’essayer de détruire son propre royaume. Je pensais que l’humanité était peut-être condamnée à toujours faire des choix stupides.” (Ray)

En tant qu’ancien Héros Kanon, Ray voulait leur transmettre cela.

Les erreurs commises par l’humanité.

“Je n’ai pas toujours été le héros. C’était juste le nom que les autres me donnaient. Je n’ai pas pu les empêcher de m’appeler ainsi, et je n’ai pas pu empêcher ce qu’ils m’ont fait. Mais…” (Ray)

Il regarda Heine, puis Redriano et Laos derrière lui.

“J’ai trouvé des héros à cette époque. Des gens qui ont pris leur épée pour protéger. Et en plus, ils sont nombreux. Vous n’avez pas succombé à la malice du [Démon Punition Jerga].” (Ray)

Les yeux de Ray étaient remplis de larmes.

“Je suis heureux d’avoir pu vous protéger ce jour-là. Vous êtes mon salut. Je vous remercie.” (Ray)

Lorsque Ray lui tendit la main, Raos puis Ledriano la serrèrent fermement.

“Ni ce pays qui est sur le point de changer, ni ce monde en paix n’ont besoin de héros du passé. Mais je veux que vous vous souveniez de ceci. Si un désastre que même vous ne pouvez surmonter s’abat sur Azesion, alors le Héros Kanon reprendra son épée sacrée, et frappera ce désastre.” (Ray)

Ils acquiescèrent tous les trois.

“Nous nous en souviendrons.” dit Ledriano.

“Nous ferons de notre mieux pour que cela n’arrive pas.” (Raos)

“Je croirai en vous.” (Ray)

Ray regardait fièrement les héros qu’il avait nourris en passant ses journées à les protéger.

Même s’ils n’étaient pas encore incarnés, il croyait que leurs sentiments fleuriraient un jour.

“Ah, c’est vrai. Si je pouvais vous donner un conseil…” (Ray)

Les héros acquiescèrent, l’air sérieux.

“Vous devriez essayer de tomber amoureux.” (Ray)

Les visages des héros étaient remplis de doutes.

“Vous avez sûrement au moins quelqu’un que vous aimez, n’est-ce pas ?” (Ray)

Après une pause…

“Qu… Qu’est-ce que vous voulez dire… ?!” (Heine)

“En effet, je n’arrive pas à comprendre…” (Ledriano)

“Bon sang, le grand Héros est un tel plaisantin…” (Raos)

Les trois se regardèrent comme s’ils étaient nerveux.

Pendant un moment, ils jetèrent un coup d’œil à Emilia sur le podium.

“Anosh-kun… !” (Emilia)

Elle venait de finir de saluer les étudiants de l’Académie du Roi Démon, et courut vers moi.

“Qu’est-ce qui ne va pas ?” (Anos)

“Ah, euh, rien. C’est juste que… Tu as vu ces filles ? Je veux dire, la chorale du Roi Démon… ? J’ai entendu dire que tu étais amis avec elles.” (Emilia)

“Ellen et les autres avaient apparemment des affaires officielles à régler, elles sont donc rentrées à Dilhade avant nous.” (Anos)

Emilia parut un peu déprimée.

“Je vois… Je ne peux rien y faire, alors…” (Emilia)

“Qu’est-ce qu’il y a ?” (Anos)

“Eh bien, je dois m’excuser auprès d’elles, mais… Ce n’est pas grave. Une fois que les choses se seront calmées ici, j’irai à Dilhade. Et il y a d’autres personnes auprès desquelles je dois m’excuser…” (Emilia)

Emilia me regarde fixement.

“…Hum… Anosh-kun…” (Emilia)

Elle ouvre la bouche, comme si elle avait du mal à parler.

“Quand ce jour viendra… Puis-je venir te voir aussi, Anosh-kun… ?” (Emilia)

Comme je restais silencieux, elle a continué à parler comme pour s’expliquer.

“Ah ! Je veux dire, eh bien, j’ai pensé venir voir si tu étudiais correctement. Une fois que j’ai enseigné à quelqu’un, il devient mon élève, alors…” dit Emilia en baissant la tête. ( Sans problème mdr )

“…Je sais que tu me trouveras peut-être trop tatillonne pour un professeur, mais…” (Emilia)

“J’attends votre visite avec impatience.” (Anos)

Lorsque j’ai dit cela, le visage d’Emilia s’est soudainement éclairé.

“J’ai encore beaucoup à apprendre de vous sur les conserves.” (Anos)

“Dans ce cas, je préparerai des conserves de meilleure qualité la prochaine fois.” (Emilia)

J’ai hoché la tête et montré la Cloche des Pensées sur le cou d’Emilia.

“Si vous avez besoin de quoi que ce soit, parlez à la cloche sur votre cou. Si quelque chose arrive, vous pourrez me contacter via les [leak communication par la pensée].” (Anos)

“Oh non, je ne te contacterai pas si souvent…” (Emilia)

“D’accord, alors.” (Anos)

J’ai tracé le cercle magique pour [Transfer Gatom].

“A bientôt.” (Anos)

“D’accord. N’oublie pas de nous rendre visite quand tu viendras à Azesion.” (Emilia)

“Je le ferai.” (Anos)

Mon champ de vision est devenu complètement blanc et je me suis téléporté.

Mais juste avant de le faire…

“D-Dites… Cette humeur qu’ils avaient entre eux… et la façon dont elle a agi avec lui… Ne sont-ils pas différents de d’habitude… ?” (Raos)

“…Ce doit être… notre imagination… Ce garçon n’a que six ans… N’est-ce pas simplement la façon dont elle se comporte avec les enfants… ?” (Ledriano)

“Haha… ! Oui, ça doit être ça. Qu’est-ce que cela pourrait être d’autre… ?” (Heine)

J’ai entendu les voix des trois héros, pleines de confusion. ( Mdr si tu savais )

Bientôt, mon champ de vision retrouva ses couleurs.

( ???)

Un grand cri aigu retentit, et mon corps fut serré contre quelqu’un.

Ce n’était autre que ma mère.

“Qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’est-ce qui s’est passé, Anos-chan ? Pourquoi es-tu devenue si petit ? Serait-ce parce que ton travail de Roi des démons est devenu trop difficile pour toi ? Ce n’est pas grave, Anos-chan. Tu n’as que six mois, après tout. Tu peux donc rester à la maison et te détendre autant que tu le souhaites sans avoir à travailler !” (Izabella) ( Mdr toujours à côté de la plaque )

Misha et Sasha, qui s’étaient téléportés ici en premier, ont tressailli devant la vivacité de ma mère.

Je pensais qu’elles s’y seraient habitués depuis le temps, mais elles n’auraient jamais pensé qu’elle serait encore plus excitée juste parce que j’avais six ans.

“Oh ?” (Izabella)

Alors que ma mère me tenait dans ses bras, elle a remarqué et tourné son regard vers une certaine fille.

“…Anos-chan, tu t’es fait une nouvelle amie ?” (Izabella)

“Je suis Arcana, une déesse de sélection. J’ai choisi Anos.” Arcana annonça d’une voix calme. ( Mdr c’est parti )

Pour prouver son identité, elle émettait la puissance magique inhumaine d’un dieu, mais ma mère, qui ne possédait pas d’Yeux Magiques, ne pouvait rien voir de tout cela.

“Je l’ai ramassée pendant notre voyage.” (Anos)

“Ramassée… ? Ecoute, Anos-chan, tu ne devrais pas draguer les filles, d’accord ?” dit ma mère en me tapotant la tête, comme si elle grondait un enfant.

“Elle a dit qu’elle ne pouvait pas rentrer chez elle tant que le procès de sélection était en cours.” (Anos)

“Même si tu dis ça, je ne sais pas ce qu’est une épreuve de sélection… Attends. Tu as dit que tu avais choisi Anos-chan… ?” (Izabella) ( Longue à la détente )

Arcana acquiesce.

“Anos est digne d’être un mandataire.” (Arcana)

“Mandataire… ?” (Izabella)

Ma mère a été déconcertée, puis elle est devenue pâle.

“Tu veux dire comme dans un procès ?!” (Izabella)

“C’est un avocat.” Misha a marmonné, mais ma mère ne s’est pas arrêtée.

“Anos-chan, ne me dis pas que tu as eu des ennuis !” (Izabella)

“Ce n’est rien. Son ancien propriétaire était un homme tellement horrible que je l’ai emmenée loin de lui.” (Anos)

“Une liaison… ?!” (Izabella)

Ma mère avait une expression effrayée sur le visage.

“Je t’expliquerai en détail plus tard. S’il te plaît, laisse-la vivre ici pendant un certain temps.” (Anos) ( … La phrase de trop )

“QUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ?! Tu veux dire que vous voulez vivre ensemble… ?!” (Izabella)

Ma mère s’est penchée en arrière sous le choc.

“Ne me dis pas ça… Tu es redevenue une enfant de six ans juste pour me dire ça ? Pensais-tu que je t’écouterais parce que tu es si adorable ?! Même s’il s’agit d’une demande de ta part, Anos-chan, une telle chose est… ” (Izabella)

” S’il te plaît ? ” (Anos)

Maman a senti une palpitation dans sa poitrine et l’a serrée.

“Laisse tout cela à maman ! Arcana-chan, tout va bien se passer ! Faisons de notre mieux pour affronter cette épreuve ensemble ! Je connais beaucoup de bons mandataires !” (Izabella)

“…Il y a plus d’un mandataire… ?” (Arcana)

Arcana est confuse. ( … On a pas fini mdr )

Maman parlait probablement d’avocats.

“…Se pourrait-il que ce procès… ait pour but d’obtenir la garde des enfants… ?” demande ma mère avec crainte.

“Celui qui gagne le procès de sélection obtient tous les droits. (Arcana) (T/N : La blague ici est que “garde parentale” et “droits divins” se prononcent tous les deux “shinken”)

Maman me pose sur le sol et serre les poings pour encourager Arcana.

“Tout va bien se passer. Nous allons gagner l’épreuve de sélection ensemble. Parce que je suis de ton côté, Arcana-chan. C’est le genre de chose que je ne pourrai jamais pardonner. Je ne peux pas laisser un enfant à la garde d’un homme horrible !” (Izabella)

Maman était remplie d’une juste indignation.

“Kuhaha !”

“Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?” demande Sasha avec un regard acéré.

“Oh, rien. Je suis juste heureux d’être de retour. C’est comme ça qu’on se sent chez soi.” (Anos)

“Tu devrais corriger ces malentendus au lieu de t’y habituer… Qu’est-ce qu’on fait… ?” demanda Sasha, l’air abasourdi.

Cela dit, j’avais trouvé un foyer pour Arcana.

Il n’y aurait eu aucun problème à la laisser vivre sous le château du roi des démons, mais la garder aussi près que possible était la meilleure option.

Il y avait aussi la possibilité qu’elle soit la cible des autres Huit Sélectionnés ou de leurs Dieux de la Sélection.

“Je pense que l’épreuve de sélection est une erreur. C’est pourquoi je veux y mettre un terme.” (Arcana)

Arcana était sincèrement en train de faire appel à ma mère.

“Oh oui, je comprends ce que tu veux dire. Je pense aussi que le système actuel dans lequel les mères ne peuvent pas voir leurs enfants tant que le procès n’est pas terminé est mauvais. Nous allons en finir avec ce procès et récupérer le vôtre.” (Izabella)

Cependant, maman est toujours aussi coriace.

Même si Arcana était une déesse, il semblait être difficile pour elle d’éclaircir le malentendu.

“Anos !!!” (Gusta)

La porte de l’atelier s’ouvrit et mon père apparut.

“J’ai entendu toute l’histoire. Écoute, même si tu es devenu le roi des démons, tu ne peux pas aller draguer une femme mariée !” (Gusta)

Papa approcha son visage du mien tout en pleurant des larmes de sang.

” Ou tu vas me rendre jaloux ! ” (Gusta)

“Kuha… Kuhahahaha… !” (Anos)

Bon sang, sérieusement. Quand on pense qu’ils confondent l’épreuve de sélection avec un procès de divorce.

Je me sens de plus en plus à l’aise. ( Mdr bande de fous )

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant premier


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 228 – Là où elle doit être Menu à suivre...