Relâchez cette Sorcière | Release that witch | 放开那个女巫
A+ a-
Chapitre 1455 – Pionnier

Deux jours plus tard, le Croiseur du Ciel Eleanor finit son réapprovisionnement final sur un quai installé sur une falaise, s’éleva vers le ciel et vola vers l’arrière-pays du Pays de l’Aube.

Une centaine de milliers de citoyens de la Cité Sans Hiver étaient présents pour son départ.

La foule envahissait les rues, escaladait les toits et montait même dans les Chaînes des Montagnes Infranchissables pour assister à ce moment historique.

Tout le côté ouest de la ville était rempli de monde, établissant un nouveau record pour le nombre de personnes assistant à la même activité.

Et ce n’était qu’une partie de la population de la Cité Sans Hiver.

Il y avait encore plus de gens qui travaillaient dans les usines, les ports et les terres agricoles. Chacun d’entre eux participant à leur manière à l’expédition.

Ce fut par coïncidence le même jour que la population totale de la Cité Sans Hiver, en incluant la zone frontalière et le district de Longsong, atteignit le million d’habitants, avec plus de cinquante pour cent de gens provenant du Royaume de Wolfheart et de l’Éternel Hiver.

Bien qu’ils soient différents des premiers émigrants qui avaient des préjugés envers la Cité Sans Hiver, tout le monde était capable de ressentir le choc de l’afflux de personnes, ainsi que le commun accord que la journée était extraordinairement significative.

En suivant les puissants tirs des canons de cérémonie, le Croiseur du Ciel Eleanor voyagea parallèlement aux montagnes et se dirigea vers la Forteresse de Longsong avant de se diriger vers l’ouest.

Elle se déplaça progressivement au loin, et disparut finalement de la vue de tous.

Mais la fébrilité des citoyens ne s’arrêta pas là.

Les rapports de son déplacement dans l’hebdomadaire de Graycastle avaient fait grimper le volume de ses ventes, et partout dans les rues, les sujets abordés étaient restés sur le sujet de cette attaque.

Peu à peu, le jour du départ devint largement connu comme le Jour du Miracle, représentant le nouveau départ de l’humanité pour la conquête du ciel.

C’était le deuxième événement à être salué comme un miracle après la tour Miracle.

Cependant, tout était beaucoup plus calme sur l’île flottante.

Après que l’enthousiasme initial soit passé, l’équipe d’ingénierie se consacra à la construction de tout ce qu’ils auraient besoin d’une manière calme et ordonnée.

Il en était de même pour les Chevaliers Aériens.

À part les vols de routine conduits par l’escouade de détection, tous les étudiants décollaient au moins une fois par jour pour se familiariser avec le terrain environnant.

La grande île flottante, la piste très fréquentée, et l’épaisse fumée de la zone du four formaient une scène assez distincte et unique.

«Comment vous sentez-vous? »

Dans la région centrale de l’île flottante, Roland se tenait au bas de la mine et regardait Eleanor, qui était fermement attachée au pilier de Pierre de Dieu.

Au cours du dernier mois, non seulement le pilier était devenu plus grand, mais de nombreuses tentacules avaient poussées sur le corps parent et s’étaient enfoncés dans le sol comme les racines d’une plante.

Selon ce qu’Eleanor avait dit, les tentacules étaient des organes de perception supplémentaires pour elle, lui permettant de mieux contrôler l’île.

En un sens, l’île était le corps et les tentacules étaient les nerfs.

«Beaucoup mieux qu’avant. » La voix d’Eleanor était beaucoup plus légère et décontractée.

«Je peux voir, je peux entendre, je peux penser, comment pourrais-je être insatisfaite de cela? Comparé à Elena et aux autres, je me considère comme extrêmement chanceuse. »

«Madame, ne dites pas cela», répondit Pasha en baissant son tentacule principal.

«Tout le monde sait que si vous n’aviez pas choisi de fusionner avec le réceptacle central, nous n’aurions jamais survécu. De plus, vous ne saviez pas que ce jour viendrait. Cet acte de bravoure est suffisant pour… »

«Je parle du résultat et non du processus», l’interrompit Eleanor.

«De plus, je ne suis pas la seule à s’être sacrifiée pour l’Union. Je ne suis que la première à être entrée dans un réceptacle. »

On dirait qu’elle va bien, pensa Roland.

Il avait ses soucis auparavant.

En tant que Sorcière, elle avait lutté contre les Diables pendant des décennies, et il craignait qu’elle ait peur de se transformer en un Diable avec le temps.

Mais à première vue, Eleanor était extrêmement mature et ne se souciait pas du tout de la forme de son corps. 

«Je sais ce que tu penses. » Eleanor reporta soudain son attention sur lui.

«Vous aviez peur que je ne puisse pas m’en remettre et que je sois déprimée ? C’était il y a quatre siècles, et avec tant de nouvelles connaissances que j’étudie, où est-ce que j’aurais le temps pour me morfondre ? »

«Euh… Étudier? »

«Pour que les trois chefs de l’Union deviennent les dirigeantes de l’humanité, nous ne dépendions pas seulement de nos pouvoirs. À l’époque, nous étions équipées de la technologie et des idées les plus avancées de notre époque. La gloire de l’Union n’existe plus, mais je dois encore étudier et apprendre pour suivre les progrès de la génération actuelle. »

Roland était sans voix.

Les termes qu’elle utilisait étaient clairement repris des Sorcières du Châtiment Divin qui allaient à l’école dans le Monde des Rêves.

Dieu savait ce qu’elles lui enseignaient.

«Et qu’avez-vous appris jusqu’à maintenant? »

«Niveau universitaire», répondit Eleanor.

«Presque à la phase de remise des diplômes. »

«Auparavant, nous avons eu Céline, Line et les autres pour guider et enseigner Dame Eleanor, mais maintenant, c’est Dame Eleanor qui leur enseigne», ajouta Pasha en riant.

Attendez, elle vient de se réveiller il y a moins de deux mois et elle a déjà terminé avec un programme d’études universitaires?

Roland claqua la langue.

Auparavant, il n’avait pas attaché d’importance lorsqu’Eleanor avait forcé Masque à s’éloigner, et ce n’était qu’alors qu’il avait réalisé qu’il avait sous-estimé la capacité d’apprentissage de dizaines de cerveaux.

«Au fait, j’ai fabriqué un appareil miniature qui pourrait nous aider dans les futures batailles. »

Avec le consentement d’Eleanor, Pasha sortit un objet de la taille de la paume d’une main et le plaça devant elle.

Il flottait silencieusement et produisait un éclat bleu éblouissant en son centre, tout comme les noyaux de pouvoir magique.

«De quoi est-il capable? » Demanda Roland.

«Il est capable d’imiter, dans une certaine mesure, les pouvoirs télékinésiques, et est capable d’influencer les corps étrangers… Par exemple, la rotation des poignées et le pressage des déclencheurs, etc. S’il est combiné avec une machine spécifique, je peux la contrôler.», expliqua Eleanor.

«Bien que Masque ait enlevé toutes les caractéristiques de mobilité à ce corps, il n’a pas complètement scellé l’utilisation du pouvoir magique. Cela signifie que lorsque les ennemis arrivent, je suis capable d’utiliser des armes et de me battre moi-même. Cela pourrait s’apparenter aux armes automatiques dans le Monde des Rêves. »

Roland resta bouche bée.

Et ce n’était pas tout alors qu’elle continuait:

«Dans un sens, tirer avec une arme à feu peut être considéré comme un calcul, ce qui est quelque chose que je maîtrise. Par rapport à un soldat ordinaire, je suis capable d’augmenter le taux de réussite des armes à feu de 90 %. Cependant, je ne suis pas capable de bouger rapidement et je dois faire correspondre chaque appareil avec l’arme qu’elle active et étendre mes tentacules à l’avance. Mais après cela les tourelles deviendront très efficaces pour défendre l’île. »

«Combien pouvez-vous contrôler d’armes en même temps? »

«Cela dépendra du nombre de tentacules que j’aurai. » Elle s’arrêta un moment.

«Je pense pouvoir en contrôler quelques centaines? »

En pensant à la scène où quelques centaines de tourelles de mitrailleuses, ou même de canons, étaient contrôlés par Eleanor pour tirer sur l’ennemi, Roland faillit se mordre les lèvres.

Mais ce n’était pas la raison de sa lamentation.

Ce qui l’intéressait, c’était la combinaison du pouvoir magique et des machines d’Eleanor.

Les connaissances venaient du Diable Nassaupelle ainsi que du Monde des Rêves.

Non seulement elle avait compris ces connaissances, mais elle avait également pris l’initiative de les combiner!

Si on lui donnait plus de temps, combien de changements apporterait-elle au monde?

«Si cette mission n’avait pas nécessité l’utilisation de l’île flottante, je n’aurais jamais pensé à vous envoyer personnellement au combat. » Roland révéla ses pensées.

«Ce qui manque le plus aux humains à l’heure actuelle, ce sont la connaissance et des conseils. »

«Oh? Vous n’avez pas peur que ma compréhension de ces choses dépasse la vôtre? » On aurait dit qu’Eleanor riait.

«Dame Eleanor…» Pasha voulait arrêter Eleanor, mais elle ne savait pas comment prononcer sa phrase.

«Pourquoi devrais-je avoir peur? » Roland revint avec une question.

«Il est extrêmement normal que les successeurs surpassent leurs prédécesseurs. Cela signifie un progrès continu dans une civilisation. Si le savoir de l’humanité serait limité par moi, je m’inquièterais pour notre futur. »

«…» Eleanor resta silencieuse un moment avant de reprendre la parole.

« Tu n’es vraiment pas qualifié pour devenir Roi. Mais… »

«Tu es vraiment digne d’être salué en tant que chef en qui nous pouvons faire confiance. »

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Charon
  • 🥈2. K1nggor
  • 🥉 3. Jimmy
  • 4. Julien Martin
  • 5. Julien
  • 6. Guillaume Vomscheid
  • 7. Lawliet
  • 8. Xetrix
  • 9. Frederic
  • 10. Cesar
  • 11. Damou
🎗 Tipeurs récents
  • K1nggor
  • Xetrix
  • Cesar
  • Julien Martin
  • Frederic
  • Charon
  • Lawliet
  • Jimmy
  • Damou
  • Guillaume Vomscheid
  • Julien


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1454 – Décollage Menu Chapitre 1456 – Un avenir avec toi