Relâchez cette Sorcière | Release that witch | 放开那个女巫
A+ a-
Chapitre 1454 – Décollage

Le groupe d’enquête retourna immédiatement à la Cité Sans Hiver.

«C’est comme si toute leur race était présente…» Après avoir écouté le rapport de Foudre, Roland soupira.

Ce serait sans aucun doute la première collision directe entre les deux races et pourrait même être la dernière. Indépendamment du résultat, cette bataille déterminera de l’avenir des humains et des Diables.

«Pouvons-nous… gagner? » Demanda Foudre avec hésitation.

Elle était sale de la tête aux pieds. Ses cheveux étaient emmêlés et noués, et avait une forte odeur de sueur. De toute évidence, après s’être renseignée sur les Diables, elle s’était précipitée sans prendre le temps de se reposer.

«Bien sûr. » Roland se détendit et tapota ses épaules.

«Non seulement nous allons gagner, mais nous allons obtenir une victoire propre et décisive. »

Il était évident que les Diables possédaient un avantage incontesté en termes de nombre, mais cela montrait aussi à quel point le royaume Ciel-Mer avait exercé une pression sur eux.

La technologie de la Première Armée avait ses propres avantages, mais puisqu’ils ne pouvaient pas se permettre de se battre dans une bataille d’usure, ce serait une victoire de courte durée si les Diables réussissent à entrer dans les Quatre Royaumes.

Dans la même logique, même si les Diables gagnaient, il était inévitable qu’ils subissent des pertes énormes.

Roland pensait que le meilleur résultat serait que les Diables soient stoppés avant même d’entrer dans les royaumes humains.

Foudre poussa un léger soupir de soulagement, puis sembla soudainement embarrassée.

«Euh, est-ce que je sens… bizarre? »

Roland poussa un petit rire.

«Un peu… mais c’est l’odeur de l’aventure, donc ce n’est rien de mal. »

Il se pinça délibérément le nez.

«Pour être honnête, je pense que vous avez eu beaucoup d’aventures. »

Le visage de la jeune fille devint rouge, elle attrapa immédiatement Maggie, qui reniflait son col, avant de se précipiter hors du bureau, la tête baissée.

«Je… je vais prendre un bain! »

«Goo? » Maggie resta confuse.

«Foudre, Maggie. » Juste au moment où les deux partaient, Roland les appela.

«C’était dur pour vous deux, reposez-vous bien. »

«Oui…»

Une fois la porte fermée, il saisit immédiatement le téléphone et appela le bureau administratif. «Demandez aux hauts-gradés de venir pour une réunion, l’heure est venue de partir. »

À l’intérieur de la salle de réunion, les hauts gradés de la Cité Sans Hiver étaient assis en cercle.

Roland colla la carte dessinée par Foudre derrière lui et répéta les découvertes du groupe d’exploration.

«Il y a deux points vérifiables à partir de cette information, l’un étant l’existence de la nouvelle Divinité des Cieux située à moins de 300 kilomètres de la crête du continent et se déplaçant continuellement vers le nord. Le second point est qu’elle amène une immense armée de Diables au point que la nouvelle île flottante est incapable de tous les contenir, par conséquent, ils ont recours à une méthode de déplacement aussi inefficace.

Je pense qu’il n’est pas difficile de comprendre le premier point : pour infiltrer la Cité de l’Hiver et le Royaume de Wolfheart, non seulement l’armée des Diables a construit un obélisque au milieu de la crête du continent, mais elle a même établi une ligne de ravitaillement.

En volant le long de la chaîne de montagnes, non seulement ils évitent de dévier de leur cap, mais ils sont également en mesure d’augmenter leurs réserves de Brume Rouge en utilisant la ligne de ravitaillement.

Leur consommation de Brume Rouge n’est pas claire dans le sens de la quantité spécifique, mais puisque leur pleine puissance est sortie, je m’attends à ce que les Diables capables de se battre soient environ de dix millions sans aucune exagération. En regardant leur progression, nous pouvons attendre à ce qu’ils arrivent au bord des Quatre Royaumes dans deux semaines.»

En mentionnant les chiffres, Roland remarqua la peur sur leurs visages.

Mais il ne pouvait pas être blâmé; Après avoir traversé deux batailles de la Volonté Divine, l’humanité avait terriblement souffert et même en comptant tous les humains des quatre royaumes, ils étaient très loin d’atteindre dix millions, sans compter que leur armée était encore moins nombreuse.

Pour Barov et les autres, dix millions était un chiffre astronomique.

« Cette attaque ennemie déterminera leur destin parce qu’ils n’ont nulle part ou retraiter, et ce sera aussi une bataille qui déterminera le destin de l’humanité. Le Croiseur du Ciel Eleanor doit sortir immédiatement et se précipiter le plus près possible de la Chaîne des Montagnes Infranchissables afin d’arrêter l’avancée de l’ennemi qui vient du nord.»

«Mais… Votre Majesté», dit Barov avec beaucoup de difficulté.

«L’ennemi a une population étonnante, alors que la force que notre île flottante peut apporter est limitée. Ne devrions-nous pas les attendre et utiliser nos canons pour les repousser? »

«Il est très risqué de tenter de les retenir près de Graycastle! » Edith se leva et jeta un regard au vieux directeur.

«Vous tous, ne vous laissez pas intimider par le fait qu’il y a dix millions de Diables. S’ils sont incapables d’atteindre Graycastle, leur nombre ne signifie rien. Vous comprendrez rien qu’en y pensant : la région de Pierre Noire comptait autant de Diables depuis la première Bataille de la Divine Volonté. La raison de leur incapacité à voyager jusqu’ici était leur difficulté à s’approvisionner en Brume Rouge, donc nous n’avons qu’une seule véritable cible: la ville flottante de l’ennemi. »

Une fois son discourt terminé, l’atmosphère dans la pièce changea légèrement, puisque personne ne voulait admettre sa peur de l’ennemi.

«C’est exact», répondit Roland en riant.

«Une fois qu’ils auront perdu leur réserve de Brume Rouge, les Diables dans les Plaines Fertiles ne seront plus une menace. De plus, partir maintenant n’est pas une indication que nous allons tout de suite au combat. Nous allons utiliser ce temps pour permettre à l’armée d’avoir de temps pour se préparer.»

Il y avait un autre point qu’il n’avait pas dit: le Seigneur du Ciel et Désastre Silencieux étaient rentrés à la Cité du Ciel pour rassembler les troupes.

Puisque le déplacement des Diables utilisait la ligne de ravitaillement sur le front occidental, il était impossible pour Hackzord de ne pas connaître le nouvel emplacement de la Cité du Roi.

Pour le Roi de la race des Diables, Hackzord était un traître, donc rassembler des troupes était pour lui le meilleur moyen de se préserver.

La chute de la Cité du Roi serait sans aucun doute sa meilleure chance, et Hackzord ne resterait pas inactif à ce moment.

En y repensant, Roland se tourna vers Tilly.

«Bien, comment se passe l’entraînement au décollage et à l’atterrissage pour les Chevaliers Aériens? »

«Bien mieux que je ne l’avais imaginée», répondit Tilly.

«Il n’y a pas beaucoup de différence avec le Feu Céleste dans le décollage et l’atterrissage. Tant que le temps le permet, les étudiants sont en mesure d’accomplir leurs tâches avec facilité. Le seul problème est que nous n’avions auparavant qu’à utiliser la Chaîne des Montagnes Infranchissables comme point de repère pour savoir dans quelle direction se trouvait le Croiseur du Ciel qui restait stationnaire, mais à partir de maintenant, l’ennemi et nous serons constamment en mouvement. Avec le peu de points de repères que les plaines fertiles ont, j’ai bien peur que nous ne trouvions pas notre point de départ, bien sûr, ce n’est pas un problème insoluble, il suffira de nous fournir plus de carburant.»

C’était également un problème difficile pour les porte-avions au combat: sur un champ de bataille de plusieurs centaines de kilomètres, toute petite divergence s’accumulait pour former une grosse erreur.

Heureusement, comparé à l’océan invariable, il y avait forcément des «objets de référence» sur la terre ferme qui pourraient être utilisés pour déterminer leur emplacement : par exemple, les forêts, les rivières, les sommets des montagnes, etc.

Si les pilotes ne pouvaient pas encore le faire, ils devaient s’entraîner davantage et voler davantage.

Ils apprendraient à être plus conscients de leurs propres emplacements avec l’expérience.

«Détendez-vous, ils pourront voler aussi longtemps que vous le souhaitez», promit-il.

Dans la bataille à venir, les Chevaliers Aériens seraient sans aucun doute la principale force de combat.

C’était aussi grâce à cette force aérienne que l’humanité avait la possibilité d’attaquer et de stopper les Diables à des milliers de kilomètres de leurs frontières.

Voyant que personne d’autre n’avait d’objection, Roland examina la salle une fois de plus et donna l’ordre.

«Sur ce, je vais annoncer le début de la troisième phase du Plan Céleste. Nous allons décoller avec le Croiseur du Ciel Eleanor et nous rendre dans la région nord des Plaines Fertiles !  »

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Charon
  • 🥈2. K1nggor
  • 🥉 3. Jimmy
  • 4. Julien Martin
  • 5. Guillaume Vomscheid
  • 6. Julien
  • 7. Lawliet
  • 8. Xetrix
  • 9. Frederic
  • 10. Damou
  • 11. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • K1nggor
  • Xetrix
  • Cesar
  • Julien Martin
  • Frederic
  • Charon
  • Lawliet
  • Jimmy
  • Damou
  • Guillaume Vomscheid
  • Julien


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1453 – L’Ombre de la Région des Pierres Noires Menu Chapitre 1455 – Pionnier