Relâchez cette Sorcière | Release that witch | 放开那个女巫
A+ a-
Chapitre 1382 – Ce que l’on voit

Mont Cage, poste de commandement.

«Monsieur Loyal, il y a un autre rapport similaire… » Clown prit un morceau de papier et se dirigea vers Hill Fawkes.

Bien que leur troupe de cirque se soit dissoute il y a de nombreuses années, les camarades de son passé avaient toujours l’habitude de l’appeler Monsieur Loyal.

«D’où vient-il? » Hill jeta un coup d’œil au papier. «Pouvons-nous retrouver sa source? »

«Le dernier endroit connu du messager était dans le sud de l’Éternel Hiver. Il y a un total de trois villes là-bas. »

Hill fronça les sourcils, puis se leva soudainement. «Informez le Seigneur Hache-de-Fer et Son Excellence Edith. Nous avons peut-être un problème. »

Quinze minutes plus tard.

Edith posa le rapport et frappa doucement la table. «… Vous voulez dire que cela s’est produit en même temps dans différentes parties de l’Éternel Hiver? »

Hill hocha la tête. «Bien que nous n’ayons pas été en mesure de déterminer les villes exactes où les ordres ont été exécutés, il est raisonnable de supposer que cela s’est produit à grande échelle si l’on prend en compte la provenance dispersée de ces rapports. »

Au cours des derniers jours, l’agence de renseignement avait reçu un grand nombre de lettres cryptées identiques.

Les lettres indiquaient que les nobles obligeaient les citoyens à migrer de force.

Et ils se dirigeaient tous vers le nord.

Les similitudes étaient identiques, et il était impossible pour des rapports provenant de différents endroits d’être confondus ou falsifiés. En d’autres termes, les nobles de l’Éternel Hiver effectuaient une seule opération unifiée.

Bien que les lettres cryptées mentionnent brièvement le terme ‘migration’, ce n’était pas une mince affaire. La durabilité d’une ville avait une limite, et être sous-peuplé ou surpeuplé pouvait conduire à une paralysie de la ville. En plus de cela, une énorme migration posait de nombreux autres problèmes. Par exemple, l’approvisionnement en nourriture, les résidences temporaires en cours de route, les richesses apportées et ainsi de suite. C’était quelque chose dont la Cité Sans Hiver avait une expérience profonde. On pourrait même dire que les nobles qui gouvernaient les villes n’avaient pas les capacités nécessaires pour mener à bien une migration à grande échelle. Ils n’étaient pas assez robustes en termes de force et d’approvisionnement pour soutenir l’ensemble de l’opération, et la migration allait sûrement tourner à la catastrophe.

En effet, la majorité des nobles ne se souciait pas de la vie des citoyens ordinaires, mais ce n’était que si les citoyens étaient considérés comme des individus. Les décisions et les règles d’un seigneur féodal allaient inévitablement affecter les citoyens ordinaires. Si le peuple mourrait de faim, peu importait la force et l’autorité. Une fois que les citoyens se rendraient compte qu’ils pourraient mourir lors de la migration, ils ne pourraient pas garder le respect des gens. Sans parler de la grande masse de population qui se rassemblait, les chances de rébellion étaient bien plus grandes. Ainsi, peu importait à quel point les nobles étaient dominateurs ou déraisonnables, ils étaient incapables d’exécuter une migration aussi impressionnante à grande échelle.

Cela indiquait clairement que la migration était dirigée par une autre puissance.

Dans toute l’Éternel Hiver, seuls les Diables étaient capables d’accomplir un tel exploit.

«Mais pourquoi font-ils cela? »S’écria Edith en doutant. «S’ils envisagent de nuire au potentiel de guerre de Graycastle, ils peuvent simplement tuer les citoyens… Avec leurs Diables Araignées, les nobles ne pourraient pas les arrêter, même s’ils le voulaient. »

«Peut-être que les Diables pensent que… Ils sont encore utiles. » Demanda Lumière du Matin.

«S’ils sont utiles, il n’y a pas besoin de faire une migration forcée. » Hill secoua la tête. «Éternel Hiver a le moins de villes parmi les Quatre Royaumes, et même la Cité du Roi ne peut accueillir que trois cent mille personnes sans préparation préalable. »

«La plus grande ville du nord-est …» Edith regarda la carte.

«Le Château du Reflet de Neige, avec la Chaîne des Montagnes Infranchissables derrière. » Ferlin ajouta immédiatement les informations pertinentes. «En raison de la singularité de sa topographie, il a une population permanente très faible, et c’est aussi le premier endroit où la Brume Rouge a été signalée. »

«Si les Diables prévoient de faire migrer tout le monde là-bas, alors ce n’est pas différent que de les tuer directement », commenta Hill.

«Et l’ennemi ne ferait certainement pas de mouvements superflus. » Edith hocha la tête. «Je crois qu’il y a eu un changement imprévu que nous n’avons pas encore remarqué, c’est pourquoi les Diables mettent en œuvre cette opération inexplicable. »

«Qu’est-ce que ce changement peut être? » Demanda Hache-de-Fer.

«Je ne sais pas…» dit lentement Edith, «mais je pense que ce n’est pas une bonne nouvelle. »

«Ces nuages rouges… se peut-il qu’il y ait une tour des Diables? » Marmonna Tilly.

«Non», répondit Foudre avec une expression lourde. «À cette distance, nous ne devrions pas voir de Brume Rouge…»

« Pourquoi ? »

«Parce que la Brume Rouge coule vers le bas! » Maggie fut celle qui répondit. «J’ai vu la Brume Rouge couler du bord de la Chaîne des Montagnes Infranchissables, on aurait dit des cascades!

«C’est exact, je ne sais pas si c’est parce que la brume rouge est plus lourde que l’air qui les amène à se rassembler facilement à basse altitude, mais une chose est sûre. Lorsque la Brume Rouge a recouvert Éternel Hiver, les sommets des montagnes n’étaient pas rouges. » Ajouta Foudre.

«Vous voulez dire que le brouillard a coulé le long de la montagne? » Tilly fronça les sourcils.

C’était la raison de l’argument de Foudre selon lequel il aurait été impossible de voir la Brume Rouge : Ils étaient à quelques centaines de kilomètres de la plus haute chaîne de montagnes du continent. Si la Brume Rouge ne flottait pas dans le ciel, elle aurait été complètement obstruée par la chaîne de montagnes.

«Non seulement cela», confirma Foudre. «J’ai suivi la Chaîne des Montagnes Infranchissables au nord il y a un mois et je me suis approché du bord de la Brume Rouge auparavant. Mais à ce moment-là, la crête du continent n’avait pas ce nuage rouge. Cela ne vient pas de la tour de l’Éternel Hiver. »

Un frisson parcourut le dos de Tilly. Elle remarqua que les nuages rouges au sommet de la montagne n’étaient pas une seule couche, mais formaient un énorme corps. Plus précisément, il semblait qu’un énorme pilier de nuages se déversait des nuages.

«Il y a un moyen pour nous de le voir clairement. »

Foudre leva la tête et regarda les nuages noirs au-dessus d’eux. «Je le pense aussi. »

Plus on volait haut, plus on pouvait voir.

Tant qu’ils pouvaient voir toute la crête du continent, ils avaient une chance de voir la vérité derrière ces nuages rouges.

«Si c’est le cas, alors nous devrions essayer…» Tilly accéléra au maximum et leva le nez de l’avion. Foudre la suivit et synchronisa sa magie pour qu’elle se superpose avec Tilly.

Grâce à leur coopération, le Phénix monta à une hauteur que les concepteurs n’auraient jamais imaginé.

Après avoir atteint une altitude de 7500 mètres, la terre formait une courbure évidente. Les nuages sombres devenaient disjoints et n’étaient plus un seul corps, révélant le bleu pâle à la périphérie du monde.

Des perles de transpiration apparurent sur le front de Foudre, la haute altitude affectait la barrière protectrice qui l’entourait. À travers l’écran, Tilly découvrit que le cadre de l’avion avait une couche de givre. Sans la réduction de l’inconfort avec le pouvoir magique de Foudre, Tilly n’aurait pas pu imaginer l’état de l’avion.

«Nous y sommes presque. » Tilly pouvait sentir l’affaiblissement de la propulsion fournie par les moteurs. «Nous devrions trouver une ouverture par ici. »

«Laissez-moi faire! » Maggie sortit la tête et se transforma en sa forme de faucon.

Une demi-minute plus tard, elle trouva le point de vue optimal. À travers une petite fissure dans les nuages, ils pouvaient voir les contours de la crête du continent.

Lorsque la scène au-dessus de la Brume Rouge entra dans leur vision, elles n’osèrent pas en croire leurs yeux.

Ils virent une île flottante.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Charon
  • 🥈2. K1nggor
  • 🥉 3. Jimmy
  • 4. Julien Martin
  • 5. Guillaume Vomscheid
  • 6. Julien
  • 7. Lawliet
  • 8. Xetrix
  • 9. Frederic
  • 10. Damou
  • 11. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • K1nggor
  • Xetrix
  • Cesar
  • Julien Martin
  • Frederic
  • Charon
  • Lawliet
  • Jimmy
  • Damou
  • Guillaume Vomscheid
  • Julien


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1381 – La course extrême Menu Chapitre 1383 – Envoi d’un message sur mille kilomètres