Relâchez cette Sorcière | Release that witch | 放开那个女巫
A+ a-
Chapitre 1240 – La guerre des sorcières

Chapitre 1240 – La guerre des sorcières

“Entouré ? Arrêtez de jouer la comédie. Le Seigneur Alpha peut sentir chaque fluctuation de la Force de la… ” Avant que l’artiste martial corrompu ne puissent finir sa phrase, une boîte volante le frappa en plein visage, elle arrivait à une telle vitesse qu’il fut projeté en l’air et retomba, mort.

L’autre traître se jeta immédiatement sur les sorcières qui arrivaient de partout. Certaines descendaient du ciel et d’autres venaient d’en dessous, mais la plupart apparaissaient soudainement, comme si elles attendaient ce moment depuis longtemps.

Cela n’avait aucun sens. Ces femmes n’étaient pas à plus de 10 mètres de lui. Même si elles ne possédaient pas la Force de la Nature, il aurait quand même dû entendre leurs souffles ou le bruit de leurs pas!

Et pourquoi les éclaireurs ne l’avaient-ils pas alerté ?

Mais il n’eut pas le temps d’y réfléchir. Les deux camps avaient déjà commencé à se battre.

Le port, qui était si tranquille, se transforma en un véritable champ de bataille.

Line se cachait dans l’ombre. L’ombre et la lumière allaient toujours de pair. Bien que la décharge fût éclairée par les lampadaires, les ombres projetées par les boîtes lui offrait une cachette parfaite.

Elle avait déjà verrouillé ses cibles. De plus, Grâce aux Déchus qui projetaient de longues ombres sur le sol qui fusionnaient entre elles, Line pouvait à tout moment lancer des attaques furtives. Si quelqu’un avait regardé derrière lui, il aurait été profondément surpris. Le corps de Line se confondait presqu’entièrement avec les ombres, seule la moitié de sa tête et quelque petites bulles, qui s’échappaient silencieusement de ses narines, étaient visible.

Line aimait plonger dans les ombres. C’était même, pour elle, une sensation encore plus apaisante et confortable que de se baigner dans une source d’eau chaude. Depuis qu’elle était devenue une Sorcière du Châtiment Divin, elle avait perdu tout espoir de retrouver cette sensation jusqu’à ce que Phyllis l’informât de l’existence de ce monde incroyable un an auparavant.

C’était un monde d’émerveillement qui pouvait la ramener dans le passé. Line était littéralement tombée amoureuse de ce monde la première fois qu’elle l’avait visité.

Sa majesté, d’un mortel à la forte personnalité, était devenu l’Élu à ses yeux, pour elle son autorité ne pouvait être contestée, bien qu’il ne puisse activer l’instrument. Line, Pasha et Céline harcelaient chaque jour Roland pour qu’il les emmène dans le Monde des Rêves. La première avait également réussit à persuader le Roi de la choisir comme gardienne des trois sorcières qui avaient été envoyées à l’école.

Elle savait qu’elle avait des démons à tuer, mais cela ne pouvait pas faire de mal de se détendre de temps en temps.

Quiconque tentait de faire du mal au Roi ou de détruire le Monde des Rêves devenait immédiatement l’ennemi mortel de chaque sorcière de Taquila.

Dès que l’ordre fut donné, Line sortit des ombres comme un fantôme et plongea son poignard dans la poitrine d’un des Déchus.

Les armes ordinaires ne pouvaient pas blesser mortellement un Déchus, c’est pourquoi elle lui injecta en plus une petite partie de son pouvoir magique. Dès qu’elle eut finit, Line sentit l’énergie du Déchu devenir instable. On aurait dit que les deux pouvoirs étaient le némésis l’un de l’autre et interféraient entre eux. Cela prouvait en quelque sorte la théorie de Sa Majesté : la force de la nature et le pouvoir magique étaient essentiellement la même chose. Ils étaient tous deux issus de l’Érosion.

Line n’eut qu’à retirer le noyau du Déchu pour que celui-ci s’effondre, mort.

Au moment où le Déchus tomba, Line sauta sur plusieurs mètres, passa entre quelques boîtes, et atterrit derrière un autre Déchus.

Bientôt, elles éradiquèrent tous les éclaireurs.

Line se tenait sur le point le plus élevé de la décharge et regardait la bataille d’en haut. Toutes les sorcières étaient aussi puissantes que 400 ans auparavant. En fait, elles étaient même devenues encore plus rapides et puissante depuis qu’elles avaient reçu un entraînement intensif et étaient devenues des Guerrières du Châtiment Divin.

L’immense force de Betty avait fait d’elle temporairement une Transcendante. Grâce à une boîte de fer qu’elle portait avec une seule main, Betty faisait un véritable carnage dans les rangs ennemis.

Twinkle et Phyllis étaient toujours les meilleurs partenaires. Chaque fois que Twinkle aveuglait leurs ennemis avec son habileté, le tranchant de la lame de Phyllis atteignaient les parties vitales du corps de l’ennemi.

Donna et Rother faisaient également un travail formidable. Line pensait immédiatement aux batailles féroces qu’elles avaient faites de l’époque de Taquila. Elle jeta rapidement un regard vers Roland, peut-être qu’il n’avait même pas réalisé que le Monde des Rêves n’offrait pas seulement aux sorcières des plaisirs mondains, mais qu’il soulageait aussi leur stress.

Elles avaient traversé la période la plus sombre de leur vie, plusieurs centaines d’années après la chute des trois villes saintes et l’effondrement de l’Union. Chacune avait investi toutes ses forces pour s’adapter à son nouveau corps. La perte des sensations leur avaient fait oublier progressivement la jouissance et les petits bonheurs de la vie. Comme ils n’avaient aucun indice sur l’identité de l’Élu, tout le monde était au bord de la crise de nerf. Même si elles pouvaient changer de corps, leur moral déclinait chaque jour davantage. Line s’était même dit, à l’époque, qu’elles mourraient sous la pression plutôt que d’être tuées par les Diables.

Mais grâce la rayonnante Troisième Ville Frontalière, elles avaient enfin un nouvel espoir. Elles commençaient même à discuter de choses triviales, comme de savoir quel restaurant proposait les meilleurs plats à emporter, et le passé perdu leur revint peu à peu. Même si le Monde des Rêves disparaissait, Roland pourrait toujours disposer de leur vie. Il leur avait enfin permis de sortir de ce cercle vicieux.

Line savait que toutes les autres sorcières ressentaient la même chose, c’était pourquoi leur moral était aussi élevé.

Elles ne pouvaient tolérer aucune atteinte à sa vie, même dans le Monde des Rêves.

Elle sauta donc en l’air, se jeta sur l’un des Déchus et rejoignit la bataille.

Au moment où Betty jetait sa boîte, Roland se précipita et frappa violemment le leader.

Par expérience, Roland savait qu’il était très difficile de faire face à la zone rouge et noire et aux tentacules noires générées par la créature magique. Même les sorcières avaient eu du mal à s’en débarrasser.

Cependant, la créature magique ne pouvait faire aucun mal à Roland. Tant qu’il retenait le chef, les sorcières pouvaient se débarrasser des autres.

Comme le Roi s’y attendait, Alpha ne put échapper à son emprise, et son ton méprisant changea instantanément.

“Vous…”

“Je vous ai dit que j’étais le créateur”, coupa Roland en le tranchant en deux, ne lui laissant aucune chance de parlementer. Il savait déjà ce que le chef allait dire. “Je me contrefiche que vous soyez un Apôtre ou non. ” cria Roland en poussant l’homme au sol puis en le frappant au visage. Il le tabassa en grommelant entre ses dents jusqu’à ce que le masque de l’homme se fissure et révèle l’astrolabe.

Le visage de l’homme était un noyau que Roland récupéra aussitôt.

En une fraction de seconde, l’énergie jaillit de sa paume et se transforma en un faisceau lumineux éblouissant auréolant l’astrolabe. Comme attirés, les noyaux des Déchus se détachèrent et se transformèrent en des milliers de petites paillettes qui convergèrent et illuminèrent progressivement le ciel sombre.

Roland eut le sentiment que ce monde était à nouveau en train de changer.

Mais ce n’était pas fini: le faisceau lumineux devint de plus en plus brillant et l’enveloppa! Roland sentit que quelque chose grouillait dans sa tête. Une douleur atroce le traversa et il faillit perdre conscience.

Sa vision se brouilla: il n’avait plus devant lui qu’un écran neigeux, un peu comme sur les télévisions des années 70.

Le Roi entendit alors des grésillements et vit se dessiner sur l’écran une énorme crevasse.

……………………..

Bonjour chers lecteurs, le membre principal de notre groupe a eu des petits soucis, alors pour éviter un ralentissement pour ce novel, vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice! Pour cela il vous suffit de devenir le check (relecteur-correcteur) dont nous avons désespérément besoin, simplement pour nous aider à améliorer la rédaction avant publication.
Voici le lien du discord pour nous joindre:

Je m’appelle Brulgr; n’hésitez pas à m’envoyer votre candidature en message privé. Nous préférerions arrêter plutôt que ne pas pouvoir vous donner la meilleure lecture possible.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Charon
  • 🥈2. K1nggor
  • 🥉 3. Jimmy
  • 4. Julien Martin
  • 5. Julien
  • 6. Guillaume Vomscheid
  • 7. Lawliet
  • 8. Xetrix
  • 9. Frederic
  • 10. Cesar
  • 11. Damou
🎗 Tipeurs récents
  • K1nggor
  • Xetrix
  • Cesar
  • Julien Martin
  • Frederic
  • Charon
  • Lawliet
  • Jimmy
  • Damou
  • Guillaume Vomscheid
  • Julien


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1239 – Deux options Menu Chapitre 1241 – L’œil de Dieu