Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 45 – Penser à la peur

Chapitre 45 – Penser à la peur

La voiture s’arrêta.

Lu Zhou ne s’y attendait pas. Il pensait que Mme Yang les emmènerait dans un endroit inhabituel, mais la destination était en fait une petite rue éloignée de la ville.

L’entrée en marbre était profondément enfouie dans une étrange rue. Au lieu d’être enterré par les échoppes, elle se démarquait.

Peut-être que c’est le style des riches ?

Lu Zhou ne comprenait pas.

Ils descendirent de la voiture. Mme Yang passa devant et mena le groupe de personnes dans le restaurant.

Le décor du restaurant était complètement différent de l’entrée. C’était comme un monde différent. De l’eau coulait à travers les statues de marbre tandis que les diverses plantes représentaient un style occidental. En fait, le restaurant faisait ressortir un sentiment de beauté entre la Chine et l’Ouest.

Avec un restaurant comme celui-ci au milieu de nulle part, Lu Zhou savait que les propriétaires devaient être incroyablement riches.

“Quatre personnes.”

“Par ici, s’il vous plaît,” dit le serveur en faisant un geste. Il guida le groupe jusqu’au second étage.

Han Mengqi refusait de s’asseoir avec sa mère alors elle était assise à côté de Lu Zhou.

Comme dans la voiture, Chen Yushan s’assit à côté de sa tante.

Le groupe s’assit et le serveur apporta quatre verres de limonade en plaçant deux menus sur la table.

Mme Yang feuilleta le menu. Elle sourit et lui dit doucement : “Ce restaurant est très bon. C’est très calme et il n’y a pas le bruit de la ville… Dans un endroit comme la ville de Jin Ling, il est difficile de trouver un tel restaurant. Je recommande le bifteck ici. Si vous n’aimez pas le bifteck, la paella est aussi très bonne. Aujourd’hui, c’est moi qui régale, alors commandez ce que vous voulez.”

“Dans ce cas, je vais commander…” murmura Lu Zhou avec un sourire méfiant. Quand il regarda le menu, ses sourcils se levèrent.

Putain, tellement cher !

888 yuans pour le bifteck ? C’est quoi ce truc ? Je vais commander du riz frit… Des centaines de yuans pour le riz ?

C’est une arnaque !

Cependant, quand il vit l’expression de Madame Yang, elle ne sentit pas que quelque chose clochait.

Lu Zhou ne put s’empêcher de penser.

Le concept d’argent des personnes riches est à un niveau complètement différent du mien.

Cela ne dérangeait pas Han Mengqi. Elle prit le menu de Lu Zhou et le retourna rapidement. Elle pointa du doigt une image et dit : “Je veux le bifteck au bois de pommier ! Et cette glace…”

Naturellement, Chen Yushan commanda aussi.

Ce fut le tour de Lu Zhou.

Lu Zhou réfléchit un moment avant de finalement décider de prendre la paella espagnole.

Il ne voulait pas perdre de temps. De plus, il n’en avait jamais mangé auparavant. Aussi, manger avec un couteau était trop luxueux pour lui. Il ne voulait pas s’embarrasser de ça.

Quant à Mme Yang, elle ne commanda qu’une salade.

Lu Zhou regarda l’image de la salade et se demanda si elle allait être pleine juste en mangeant la salade.

Peut-être était-ce dû au fait qu’il n’y avait pas grand monde dans le restaurant, et les plats arrivèrent rapidement.

Lu Zhou ne put s’empêcher de baver devant lui en regardant le risotto fumant.

En particulier les moules vertes et les pétoncles saupoudrés d’ail, cela paraissait délicieux !

Lu Zhou n’avait même pas ramassé sa cuillère quand Han Mengqi vola une de ses moules.

Les sourcils de Lu Zhou se levèrent brusquement. Il ne voulait pas descendre au même niveau qu’elle, alors il fit comme s’il n’avait rien vu.

Cependant, le mouvement de Han Mengqi n’avait pas échappé aux yeux de sa mère.

Et très certainement, Mme Yang dit sévèrement : “Mengqi”

Le sourire de Han Mengqi s’estompa progressivement et elle regarda sur le côté.

“Mme Yang… Je pense qu’il n’y a pas besoin d’être si strict. Han Mengqi ne fait que plaisanter”, dit Lu Zhou en souriant alors qu’il tentait d’apaiser la situation

“Il s’agit de politesse,” dit Mme Yang sérieusement. Elle ne céda pas.

Lu Zhou semblait impuissant et ne dit rien.

Il ne pouvait vraiment pas commenter beaucoup sur comment éduquer les enfants des autres.

Il se sentait juste sympathique envers elle…

L’ambiance était calme pendant le dîner.

Lu Zhou et Chen Yushan sentirent la guerre froide entre la mère et la fille. Lorsqu’ils se regardaient, ils pouvaient voir l’impuissance dans le regard de l’autre.

Chen Yushan : “Désolé je ne savais pas que ce serait comme ça.”

Lu Zhou, “C’est bon, en fait je m’y attendais…”

Quoi ?

Lu Zhou réalisa soudainement qu’il semblait avoir maîtrisé une nouvelle compétence.

Il pouvait communiquer avec les gens rien qu’en regardant dans leurs yeux ?

Qu’est-ce que c’est ?

Est-ce que j’ai développé cela en la regardant dans la bibliothèque ?

Ou est-ce le système…

Lu Zhou devait confirmer cela et donc, il regarda Han Mengqi.

Emmm…

Cela semblait inutile.

Han Mengqi vit que ce dernier agissait étrangement. En rougissant, elle demanda : “Pourquoi es-tu en train de me regarder ?”

“Oh, rien du tout. On dirait que tu apprécies ta nourriture” dit Lu Zhou. Il réalisa ce qu’il faisait et détourna rapidement la tête.

Heureusement, Mme Yang s’était levée de son siège plus tôt pour prendre un appel. Elle ne faisait pas attention aux deux.

Ce ne serait pas bon si cette femme stricte voyait ça…

De toute façon, Han Mengqi croyait en la raison de Lu Zhou. Elle jeta un morceau de bifteck dans sa bouche et dit en mâchant : “Eh bien, c’est bon, mais ce n’est pas aussi bon que ta cuisine.”

Lu Zhou était embarrassé par le compliment et dit : “Il est inutile de me complimenter.”

“Je ne mens jamais, Tu n’as pas besoin d’y croire,” dit Han Mengqi en roulant des yeux.

“Tu cuisines aussi ?” demanda Chen Yushan. Elle regarda Lu Zhou d’un air surpris et dit : “Je ne savais pas…”

“Bien sûr, il est très bon. Ce… ce mapo tofu est super délicieux,” répondit Han Mengqi avant que Lu Zhou puisse parler.

C’était comme si elle frimait.

“Cela semble épicé,” murmura Chen Yushan en rétrécissant son cou.

Elle sentait encore les épices depuis ce moment où Lu Zhou l’avait emmenée manger un hotpot épicé.

À ce moment, Mme Yang retourna à son siège. À côté d’elle se trouvait un homme qui avait l’air très poli.

“Mengqi, tu ne vas pas dire bonjour à ton oncle ?” demanda l’homme avec un sourire.

“Bonjour mon oncle, au revoir mon oncle” répondit Han Mengqi maladroitement. Elle ne leva même pas la tête.

“Cet enfant…” soupira Mme Yang. Elle regarda l’homme en s’excusant et lui expliqua : “Je suis désolée. Mengqi est comme ça envers tout le monde.”

“C’est bon”, dit l’homme avec un sourire gêné. Il salua Chen Yushan avant de regarder Lu Zhou. Ses yeux s’illuminèrent lorsqu’il demanda : “Vous êtes Lu Zhou, n’est-ce pas ?”

Lu Zhou était surpris. Il ne savait pas qu’il était suffisamment connu pour être reconnu.

Même sur le campus, seules quelques personnes pouvaient le reconnaître.

Même si Lu Zhou était confus quant à la façon dont l’homme connaissait son nom, il se leva tout de même et lui serra poliment la main : “Bonjour, et vous êtes ?”.

“Je suis le gérant de ce restaurant. Je suis aussi l’ami de Mme Yang,” répondit l’homme en souriant tandis qu’il serrait la main de Lu Zhou. Quand il relâcha sa main, il dit : “Tu as rejeté l’offre du PDG Wang, c’est vrai que ce garçon est bon.”

“C’est juste que je suis occupé par l’école et je pense que je n’en sais pas encore assez,” répondit humblement Lu Zhou. En réalité, il se plaignait en son for intérieur.

Pourquoi y a-t-il tant de personnes qui parlent de ça ? C’est juste rejeter une offre.

“Je suis Du Haifeng. Reparlons à l’avenir “, déclara Du Haifeng. Il remit une carte de visite à Lu Zhou et sourit en disant : “Vous pouvez continuer à manger. Je ne vous dérangerai plus.”

Peut-être parce qu’il sentait la froideur venant de Han Mengqi ou qu’il était occupé. Quoi qu’il en soit, il était parti.

Lu Zhou s’assit et regarda la carte de visite en pensant : “Actionnaire de Haïfeng Capital ?”

Je dois prendre soin de cette carte de visite.

Les connexions sont toujours utiles.

Si Lu Zhou voulait démarrer une entreprise dans le futur, il aurait besoin de contacts dans ce domaine.

Han Mengqi vit Lu Zhou accepter la carte de visite de l’homme et sembla quelque peu mécontente.

Lu Zhou analysa son changement émotionnel.

Peut-être que M. Du a une relation avec Mme Yang ?

Ce sont tous des adultes. L’une est une femme charmante qui a une famille malchanceuse tandis que l’autre est un homme mature et talentueux. Si certaines séries télévisées comme les dramas s’étaient produites entre eux, il fallait s’y attendre.

Emm…

C’est un peu difficile à évaluer.

Une fois que les émotions sont impliquées dans la famille, cela complique tout.

Lu Zhou ne voulait pas intervenir dans la vie des autres et en était absolument certain.

Han Mengqi jeta un regard à sa mère et baissa la voix en murmurant à Lu Zhou : “Ce type n’est pas une bonne personne.”

“Ok”, dit Lu Zhou. Il avait mal compris ce que Mengqi voulait dire et donc, il la regardait avec attention. En fait, il se sentait compatissant envers elle.

Bien qu’elle ait dit ne pas se soucier d’avoir un beau-père, si les parents se remariaient, l’enfant créerait des conflits, n’est-ce pas ?

Lu Zhou ne prit évidemment pas en compte Han Mengqi. Elle était anxieuse en répondant : “Je suis sérieuse !”

Lu Zhou la regarda bizarrement en disant nonchalamment: “Je te crois…”

“Toi !” Han Mengqi serra les dents. Elle regarda à gauche et à droite avant de baisser la voix pour dire, “J’ai vu… Mr Du aime les hommes.”

Lu Zhou : ???

Cette dernière phrase était choquante.

Il se souvint de lui en train de dire : “Ce garçon est bon.”

Lu Zhou eut si peur qu’il jeta presque la carte de visite par la fenêtre.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Morris
  • 7. Hichiri
  • 8. Meifumado
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 44 – Le ressentiment des solitaires Menu Chapitre 46 – Étudier Python toute la nuit