Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 43 – Faut – il pardonner quand cela est possible Non

Chapitre 43 – Faut-il pardonner quand cela est possible ? Non

C’était dans l’après-midi dans le même vieux hall de lecture que Lu Zhou se faisait interviewer par [Quotidien des jeunes de Huaguo].

En parlant de ça, c’était sa deuxième interview ce mois-ci.

L’interview était différente de la précédente. La journaliste avait dit à Lu Zhou que non seulement l’interview serait publiée dans le journal, mais que la vidéo pourrait aussi être publiée en ligne. À cause de ça, Lu Zhou était légèrement nerveux quand l’interview commença.

Une jolie jeune femme l’interrogea. Sa voix était plaisante et similaire à celle d’un radiodiffuseur.

La demoiselle sourit et dit : “Bonjour, Étudiant Lu, pouvons-nous commencer ?”

Lu Zhou hocha la tête et dit : “Oui, posez-moi une question.”

“Vous n’avez pas à être nerveux. Les questions sont simples,” dit la journaliste en souriant. Elle hocha doucement la tête pour indiquer au caméraman de commencer avant de dire d’un ton professionnel : “Tout d’abord, je voudrais vous demander comment étudiez-vous normalement ? Des trucs ou des astuces ?”

Lu Zhou réfléchit un moment et répondit : “Je n’ai pas vraiment de truc, je vais juste à la bibliothèque pour y étudier. Ce n’est pas différent des autres élèves”.

“Vraiment ? Dans ce cas, je pense que l’élève Lu doit être un génie en quelque sorte,” annonça la journaliste en souriant. Elle continua : “D’après notre entretien avec d’autres étudiants, nous avons appris que vous travaillez toujours à temps partiel. J’aimerais vous demander, comment pouvez-vous étudier et travailler en même temps ?”

Lu Zhi rit et dit : “Je travaille surtout à cause de la situation financière de ma famille et je pense que si vous gérez bien votre temps, vous pouvez étudier et travailler en même temps.”

Pendant ce temps, dans son cœur, il pensait au contraire.

Le travail n’a pas affecté mes études ?

Foutaises !

Le journaliste demanda : “J’ai entendu dire que vous aviez une petite sœur au lycée ?”

Lu Zhou répondit : “Ouais, elle sera en première après l’été”

La journaliste sourit et continua de demander : “Avez-vous quelque chose à dire à votre sœur et aux autres étudiants qui se préparent à l’examen d’entrée à l’université ?

Lu Shei regarda dans la caméra et sourit joyeusement : “Je vous soutien !”

C’est fait.

L’entrevue était déjà terminée.

La dernière question était une sorte de “publicité cachée” demandée par l’école. Lu Zhou répondit honnêtement à toutes les autres questions.

L’interview était terminée et la journaliste du Quotidien des jeunes de Huaguo rassembla le matériel avec l’aide du personnel de l’école. Ils devaient encore rédiger les témoignages des autres élèves.

Pour l’Université Jin Ling, on pouvait dire que ce débat était une grande victoire. Non seulement ils avaient réglé leurs propres plaintes, mais les médias avaient également fait l’éloge de leur nom.

Quelle université pourrait former un étudiant aussi talentueux ?

Même si l’école ne cultivait pas nécessairement l’élève, elle apportait tout de même de l’honneur !

Lors de la dernière réunion des chefs d’établissement, le Principal Xu Jian avait prononcé le nom de Lu Zhou deux fois, ce qui rendait le département de mathématiques très respectable. Particulièrement le doyen Lu, son visage était plein de sourires pendant la moitié de la réunion.

Qu’est-ce qui compte comme une bonne réalisation pour le département de mathématiques ?

Cela compte comme une bonne réalisation !

Le personnel donna une bouteille d’eau à Lu Zhou et il prit une gorgée lorsqu’il vit le doyen Lu s’approcher de lui.

Le doyen tapota l’épaule de Lu Zhou et lui dit en souriant : “Ton interview était bien. Le directeur de l’école m’a appelé et m’a dit de vous dire de ne plus travailler à temps partiel et de quitter les emplois comme le tri des colis et la distribution de prospectus. Essaie de ne plus les faire si possible. Si tu as des difficultés dans la vie, l’école a des bourses d’études”.

La phrase impliquait que la prochaine bourse était sienne.

Lu Zhou demanda prudemment : “Alors, le tutorat, c’est acceptable ?”

“Bien sûr ! Je soutiens avec mes deux mains en l’air” dit le doyen Lu en souriant. “L’école ne veut pas t’empêcher de travailler. C’est juste… Quand tu choisis un boulot, pense au type de travail que tu fais et évite de choisir un boulot difficile et qui fait perdre du temps”.

Le doyen était réellement effrayé par les rumeurs.

Et si quelqu’un essayait de tordre l’histoire et demandait pourquoi l’école forçait un excellent élève à distribuer des prospectus ou à se déguiser en mascottes ? Et s’ils demandaient où étaient les bourses ?

Lu Zhou entendit le doyen Lu et poussa un soupir de soulagement.

Il était heureux d’avoir le droit de continuer le tutorat.

La bourse ne serait que de dix mille yuans, et ce n’était qu’une fois. Il gagnerait plus juste en donnant des cours particuliers.

“Oh oui, une dernière chose”, dit le doyen Lu en se raclant la gorge. En riant, il dit : “Notre école a décidé de poursuivre officiellement la personne qui a affecté ta vie il y a quelque temps. L’avocat de l’accusation est le professeur Wang Haihe de notre école de droit. Nous n’allons pas le ruiner, mais nous allons au moins lui faire payer le prix qu’il mérite ! Tu pourrais avoir à témoigner au tribunal. Ce n’est pas un problème, n’est-ce pas ?”

Inviter un professeur de droit à la cour était irrespectueux envers son adversaire.

Il pouvait même y avoir une paire d’étudiants dans la cour.

Lu Zhou imaginait cela dans son esprit.

Il se leva immédiatement et dit : “Ça ne me dérange pas ! S’il vous plaît, informez-moi pour que je sois présent si c’est nécessaire !”

Un étudiant de génie devait utiliser toutes ses forces pour vaincre son adversaire !

Épargner quelqu’un ? Impossible.

Tu dois tuer un insecte comme celui-ci!

Lu Zhou ne mentionna pas qu’il n’avait ni le temps ni l’énergie de le poursuivre. Maintenant que l’école lui avait proposé de l’aider, évidemment, il ne les refuserait pas. Il avait hâte d’aller au tribunal.

L’entretien se termina et Lu Zhou se rendit au bâtiment de recherche.

Un peu plus tôt, il avait parlé de l’offre qu’il avait reçue au professeur Tang. Professeur Tang lui avait demandé de venir à son bureau pour en parler avec lui.

“… Une offre d’un demi-million ? Vous l’avez vraiment rejetée ?” demanda le Professeur Tang en entendant la décision de Lu Zhou. Il avait du mal à y croire car il savait que Lu Zhou était avide d’argent.

Un demi-million.

Le professeur Tang avait entendu deux étudiants diplômés en parler. Ils se plaignaient du fait qu’ils n’avaient pas eu cette chance. Ils auraient accepté le poste si c’était juste pour 250k.

“Professeur, j’y ai déjà pensé très clairement: je veux consacrer ma jeunesse à la recherche scientifique. L’argent n’érodera pas mes rêves” dit Lu Zhou avec un ton sérieux.

Le professeur Tang réalisa soudainement que non seulement ce gamin était avide d’argent, mais qu’il avait aussi un autre mauvais trait.

C’était de la malhonnêteté… Il aimait se vanter…

Mais après tout, ça ne semble pas trop grave ?

Au moins, il pouvait le prouver avec ses notes. C’est mieux que ces gens arrogants sans compétence.

“Je suis très heureux que vous puissiez prendre une si sage décision. Votre avenir est définitivement plus brillant qu’un salaire d’un demi-million. J’avais initialement prévu de vous persuader de ne pas accepter le poste, mais maintenant il semble que ce ne soit plus nécessaire…”

Le professeur Tang fit une pause avant de poursuivre : “Aussi, à propos de l’invitation de cette université de New York. En tant que professeur de l’Université de Jin Ling, je souhaite que vous restiez. Mais en tant que professeur, je dois vous dire que l’invitation de l’Université de New York est une énorme opportunité pour vous. Pensez-y sérieusement.”

S’il était un bon élève, Jin Ling ne se soucierait pas de lui. Cependant, Lu Zhou avait été un étudiant qui avait produit des résultats remarquables. Naturellement, l’école voulait qu’il reste dans le pays et à l’école. Après tout, publier des thèses au SCI en tant qu’étudiant de premier cycle était impressionnant. Il pourrait même avoir l’opportunité de gagner le Prix de Terrain une fois qu’il commencerait à poursuivre son master.

Étudier à l’étranger aux États-Unis ?

Ça semble cher.

Sans même parler du problème de la langue et de la culture.

Lu Zhou réfléchit un temps et secoua la tête. “Je pense que je ne devrais pas. L’Université de Jin Ling est plutôt bien, j’ai dit à ma petite soeur que je l’attendrais ici.”

Un sourire se dessina sur le visage du professeur Tang lorsqu’il dit : “C’est formidable que vous pensiez cela. Le directeur de l’école m’a demandé de faire une ‘éducation idéologique’ sur vous, mais maintenant cela semble inutile. Si tu restes à l’Université de Jin Ling, je te promets que tu recevras une place de diplômé et des bourses.”

Lu Zhou souriait: “C’est… Merci beaucoup !”

“C’est notre obligation,” acquiesça le professeur Tang d’un hochement de tête. Il sourit et ajouta: “D’accord, je n’ai rien d’autre à vous dire, allez répondre à l’Université de New York, puis préparez-vous pour votre concours de modélisation. J’espère que je verrai votre nom sur la liste des vainqueurs du premier prix.”

Lu Zhou sourit et hocha la tête : “Oui, sans aucun doute !”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Morris
  • 7. Hichiri
  • 8. Meifumado
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 42-Je veux devenir un scientifique Menu Chapitre 44 – Le ressentiment des solitaires