Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 39-Comprendre la lettre de lavocat

Chapitre 39-Comprendre la lettre de l’avocat

Zhu Fangcai se sentait vraiment bien aujourd’hui.

Normalement, il critiquait tout le monde toute la journée. Il ne s’attendait pas à être le numéro un des tendances.

Bien que l’Université de Jin Ling et le département de la [Communication Moderne et de la Technologie de l’Information Géographique] aient publié une réponse indiquant que ces thèses n’avaient aucun problème, le public n’était pas vraiment convaincu par ce conflit d’intérêts.

L’Université de Jin Ling n’avait pas d’autre choix. Ils avaient même envoyé une lettre d’avocat à Zhu Fangcai!

Dans la lettre de l’avocat, l’Université de Jin Ling transmettait avec courtrillance que les thèses n’avaient aucun problème. Non seulement l’Université de Jin Ling lui avait demandé de retirer immédiatement l’article, mais elle demandait aussi des excuses. Autrement, l’Université de Jin Ling maintiendrait le droit de poursuivre en justice.

De plus, il était posté sur le compte Weibo de l’Université de Jin Ling. Il présentait la réponse du comité de révision [Communication Moderne et Technologie de l’Information Géographique], qui prouvait la valeur académique de ces thèses. Cela finit par interpeller les internautes, les faisant se demander s’ils avaient menti.

Cependant, “Grande Bouche” n’avait pas peur.

Qui s’intéresse à vos tactiques de marketing?

Qui se soucie de la lettre de ton avocat!

Ce n’est pas la première fois que quelqu’un menace de me poursuivre en justice.

Cela lui permettrait de continuer à être en tendance !

Il avait gagné quatre cent mille partisans ces deux derniers jours, ce qui l’avait fait passer les 3 millions de followers! Ses revenus publicitaires avaient considérablement augmenté. Il lui fallait juste faire griller cet avocat un peu et il pourrait surpasser 4 millions de followers!

Par conséquent, Zhu Fangcai ne répondit pas du tout à la lettre de l’Avocat Zhang. De plus, il ouvrit Weibo sur son ordinateur et commença à écrire son deuxième blogue.

En d’autres mots, ses mots de combat!

[L’embarrassant hypocrite en colère : parler d’une lettre d’avocat]

Zhu Fangcai regarda le titre avec satisfaction et continua de taper sur le clavier. Il suivit son modèle et commença à remplir les mots.

“L’Université de Jin Ling nous a répondu qu’il n’y avait pas de problème avec les thèses: elles sont très bureaucratiques et officielles.”

“Et même si les thèses ne posaient aucun problème, qu’est-ce qui donne à un étudiant de premier cycle le droit de publier neuf thèses SCI en un mois? Qui peut même prouver qu’il les a écrites lui-même ? Il a dû plagier ou avoir un écrivain fantôme !”

“… L’Université a découvert l’existence d’un faux étudiant sans enquêter sur l’étudiant. Au lieu de cela, ils ont plutôt essayé de sceller la bouche de l’auteur au travers de la lettre d’un avocat. Ce genre d’approche décevrait chaque citoyen qui se préoccupait d’éducation! Cet étudiant doit être issu d’un milieu privilégié!”

“Je m’excuserai si j’ai offensé une grande célébrité. Mais je ne m’excuserai pas pour ça ! Pourquoi devrais-je m’excuser pour quelque chose sur lequel j’ai une incomparablement bonne opinion ? Je suis un chercheur scientifique. Je pense qu’écrire neuf thèses en un mois est impossible. Je suis aussi un commentateur de l’éducation et je pense que moi et le public avons le droit de rester méfiant !”

“Je m’excuserai si je peux faire face à la personne nommée Lu et lui faire répondre à tous mes soupçons, mais va-t-il le faire ?”

Quand Zhou Fangcai tapa “nommé Lu”, il marqua une pause. Ses yeux se tournèrent et il eut un sourire sinistre sur le visage. Il appuya sur le bouton supprimer du clavier et tapa “un étudiant du nom de Zhou” à la place.

Non seulement je dévoilerai son nom de famille, mais je dévoilerai aussi le prénom de Zhou!

Appuyer sur envoyer!

Zhu Fangcai pressa envoyer, croisa ses jambes et leva les pieds.

Peu de temps après, des mots similaires et des commentaires se mirent à se faire entendre.

[Étonnant, c’est un première année !]

[Je suppose que cet étudiant fou s’appelle Lu Zhou ! Cette histoire est enfin résolue].

[Je suis triste pour notre système éducatif…]

[Soutenez le professeur Zhu! Luttez contre la fraude académique ! (poing) (premier)]

[Si c’était dans le pays X, la police arrêterait ce genre de fraude académique…]

[À quoi pensaient les gens lorsqu’ils disaient que ces thèses n’avaient pas de problèmes? L’Université de Jin Ling aide manifestement ses propres étudiants pour leur réputation. Mais cet élève a tellement de problèmes qu’il est fini. (sourire)]

[…]

Hahahaha!

Zhu Fangcai observa les chiffres croissants des recherches et était en extase.

À ce moment, le téléphone sur son bureau se mit à sonner.

Il se racla la gorge et décrocha le téléphone.

“Bonjour?”

“Bonjour, M. Zhu, ici le bureau des affaires académiques de l’Université de Jin Ling…”

“Wow, impressionnant, vous avez trouvé mon numéro de téléphone. Permettez-moi de vous dire quelque chose, je ne suis pas un de vos étudiants. Laissez tomber les conneries et allez droit au but,” dit Zhu Fangcai en sortant une cigarette, puis il la plaça dans sa bouche et l’alluma.

L’attitude arrogante de Zhu Fangcai choqua la professeure au téléphone. Cependant, elle se tint droite et dit: “Je vais aller directement droit au but: votre accusation injustifiée a causé des problèmes à notre élève. J’espère que vous pourrez traiter cette situation très sérieusement et lui présenter vos excuses.”

Zhu Fangcai rit, remua les cendres et répondit: “Je ne pense pas qu’il y ait le moindre problème. Vous pouvez à l’évidence me questionner, mais vous ne pouvez pas me priver de ma liberté de parole!”

“Vous!” L’enseignante était furieuse de l’attitude de Zhu Fangcai, mais elle s’arrêta après un mot.

On ne pourrait jamais surestimer l’impudeur d’une racaille. S’il enregistrait la conversation et l’éditait, le titre de demain pourrait être: “L’université menace un reporter”.

La professeure furieuse ne parlait pas, alors Zhu Fangcai mit son téléphone dans son autre main et continua : ” C’est bon, ne perdons pas notre temps. Je peux m’excuser, mais il y a deux choses que vous devez me prouver. Un, que les thèses ne sont pas fausses et qu’elles ont de la valeur ! Je vous préviens, je veux des preuves d’une autorité supérieure et non de vous. Deuxièmement, qu’il a vraiment écrit ces thèses ! Si vous ne pouvez pas prouver ces deux points, alors je continuerai à soutenir mon opinion ! Je me battrai pour l’intégrité du monde académique !”

Une fois que Zhu Fangcai fini de parler, il raccrocha instantanément.

Lu Zhou eut envie de devenir un panda. Il ne savait pas qui avait divulgué son WeChat mais de nombreuses personnes l’avaient ajouté.

[Maître, aidez-moi à écrire ma thèse !]

[Je veux demander à propos du SCI, est-ce que c’est facile de passer ?]

[Aidez-moi à écrire mes thèses, nous pouvons discuter du prix.]

Je suppose que certaines personnes reconnaissent vraiment le vrai talent.

Même si leur façon de me soutenir est assez étrange …

Bien sûr, il y avait aussi beaucoup de personnes qui l’insultaient. Elles étaient probablement les fans de M. Zhu.

Lu Zhou y était habitué. Ces gens répétaient toujours les mêmes insultes. C’était complètement dénué de sens.

Quant à sa famille, ils n’utilisaient pas Weibo et ne verraient jamais cet article. Cela n’affecta pas non plus sa vie personnelle et il alla nonchalamment chez Han Mengqi et l’encadra en maths hier.

Personne dans la rue ne savait qu’il était Lu Zhou. Il n’y avait pas grand monde à l’intérieur de l’école à cause des vacances scolaires.

À cet instant, Lu Zhou remarqua soudain que Chen Yushan lui avait envoyé un message.

[Chen Yushan : je ne t’ai pas vu à la bibliothèque récemment, tu vas bien ?]

[Chen Yushan : Cette personne est si mauvaise ! Tu as travaillé si dur pour écrire…]

[Chen Yushan : Et si… je t’invitais à dîner ce soir ?]

Lu Zhou se sentait heureux que quelqu’un s’occupe autant de lui. Ses doigts touchèrent son téléphone et tapèrent : [Un autre jour. Je dois encore faire une interview pour le Jin Ling Daily et je ne sais pas quand je la finirai].

[Chen Yushan : Tu vas être dans le journal ???]

[Lu Zhou : Ce n’est pas à cause de quelque chose de bien cependant…]

Lu Zhou attendit un peu et Chen Yushan lui envoya deux messages.

[Je crois en toi !]

[Tu l’as !]

Quoi?

Lu Zhou rit et regarda l’heure sur son téléphone.

Il était temps!

Lu Zhou arriva dans la salle de classe. En plus du doyen Lu, une paire d’autres chefs du département de mathématiques étaient aussi présents.

Comme ils avaient vu les thèses de Lu Zhou, l’impression que les professeurs avaient de lui était bonne. Lu Zhou leur dit bonjour et ils lui avaient même souri.

Leur propre étudiant était dans la bonne voie, ils devaient manifestement s’unir contre le monde extérieur.

Le journaliste du Jin Ling Daily se préparait pour l’interview. Le doyen Lu prit ce temps et traîna Lu Zhou à l’écart pour lui demander : “Es-tu prêt ? Le journaliste vous dira que tu n’as qu’à répondre aux questions que tu connais.”

“Je sais,” dit Lu Zhou en hochant la tête.

Le doyen Lu ne dit pas grand-chose. Il tapota ses épaules et dit: “Alors vas-y”

L’interview commença.

Lu Zhou s’assit sur une chaise dans la salle de classe tandis qu’il faisait face à une caméra et un micro. Il était surpris de se trouver plus calme que prévu.

La femme à la queue de cheval lui sourit. Quand elle reçut le signal pour commencer, elle dit avec le ton d’un journaliste: “Bonjour, je suis le reporter de Jin Ling Daily. Puis-je vous demander comment vous avez écrit neuf thèses SCI en un mois?”

Cette question était attendue.

Lu Zhou réfléchit et dit : “En fait, je n’avais pas l’impression que c’était trop difficile. Les neuf thèses étaient toutes liées à l’application de l’intelligence artificielle, qui est un domaine relativement nouveau. J’ai l’impression que mon travail n’a pas été très difficile. En outre, j’ai fait des recherches pendant un certain temps avant et je n’ai commencé à écrire que récemment…”

La femme hocha la tête et le regarda en guise de soutien. Elle continua à poser la deuxième question, “Avez-vous quelque chose à dire concernant la question de M. Zhu sur la valeur de vos thèses ?”

“Je pense que la proposition que mes thèses n’ont pas de valeur est une accusation fausse. Il ne connaît rien à l’informatique. Il ne les a probablement même jamais lues ou bien il ne peut pas les lire” Avait dit Lu Zhou impatient.

“Je pense que M. Zhu ne sera pas heureux d’apprendre ça car c’est un écrivain autoproclamé,” dit la journaliste en riant. Elle continua: “Mais un étudiant de première année… Ou bientôt de deuxième année publiant neuf thèses du SCI en un mois, c’est un peu ridicule. C’est pourquoi le public vous interroge. De plus, M. Zhu a mentionné que les thèses pouvaient être plagiées ou que ce n’était pas vous qui les aviez écrites…”

“Ce sont des accusations complètement sans fondement,” haussa les épaules de Zhou. Il essaya de garder son sang-froid: “J’ai écrit chacune des thèses à la bibliothèque et je peux demander des cassettes de sécurité si vous le souhaitez.”

“Il n’y a pas besoin de cassettes de sécurité. Vous avez mentionné que vous avez aussi soumis une thèse de mathématiques, n’est-ce pas ?” Le journaliste reprit les mots de Lu Zhou et voulut en dire plus.

Lu Zhou ne pouvait pas la cacher. Il préférait le dire lui-même avant que quelqu’un ne la déterre et ne l’attaque avec.

Lu Zhou hocha la tête et admit: “En dehors des thèses informatiques, j’ai soumis deux thèses dans le journal [Journal international de mathématiques théoriques et appliquées] dont l’une était pendant l’époque où j’ai écrit les neuf thèses. Donc, en fait, j’ai écrit dix thèses en un mois.”

Le journaliste l’entendit et ses yeux s’illuminèrent. Le visage du doyen Lu devint bleu. Il regarda intensément Lu Zhou, dans l’espoir de le convaincre de ne pas continuer à parler de ce sujet.

Cependant, Lu Zhou ne regarda exprès pas doyen Lu.

Puisque les autres avaient choisi un profil haut placé pour Lu Zhou, il n’avait aucune raison de rester discret. Il devait rester discret afin de riposter.

Après tout, ce n’était pas un simple débat. Il m’était difficile de réfuter ces accusations. Si j’avais dit que les réviseurs académiques pouvaient prouver la valeur de mes thèses, ils pourraient sauter et douter de l’authenticité des critiques académiques. Ils suspecteraient que le journal et l’école me couvrent pour leur propre réputation.

Peut-être que le public peut penser d’un point de vue critique par lui-même …

Peu importe, c’est impossible.

L’écrasante opinion publique le vaincrait, quelle que soit la vérité.

Par conséquent, Lu Zhou avait déjà décidé.

Il ne pouvait pas être une personne normale. Un génie était anormal.

Si vous voulez me dépeindre comme un cancer académique, alors je me dépeindrai comme un génie!

La journaliste hocha la tête. Elle était sur le point de poser la question suivante lorsqu’un fort coup vint soudainement de l’extérieur de la salle de classe.

La journaliste fut interrompue. Le doyen Lu fronça les sourcils, mais l’enseignant qui arriva parla sur un ton joyeux.

“Doyen Lu! Notre école a reçu une lettre de remerciement de l’Université de New York. Le destinataire est Lu Zhou!”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Morris
  • 7. Hichiri
  • 8. Meifumado
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 38-Laide en cette période de besoin Menu Chapitre 40 – Un peu hors du – vu