Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 171 – Frank Wilczek

La découverte du pentaquark était une nouvelle excitante pour toute la communauté de la physique théorique.

Cependant, Frank Wilczek n’était pas si heureux que ça.

Bien sûr, ce n’était pas à cause de l’expérience, c’était à cause d’un pari fait six ans auparavant.

Il y a six ans, lors d’une conférence de physique aux Açores, il avait fait un pari avec un homme du nom de Garrett Lisi.

M. Lisi s’était levé et avait perturbé le discours de Frank sur le modèle standard en insistant sur le fait que les particules supersymétriques n’existaient tout simplement pas, car il était impossible d’en trouver. M. Frank avait naturellement insisté et maintenu sa théorie. Il avait prédit que le collisionneur de Hadron détecterait des particules supersymétriques d’ici à 6 ans !

Ils avaient parié devant tout le monde.

L’arbitre du pari était l’hôte de la conférence, M. Max Sigma Mark, professeur au MIT.

Un pari de 1000 dollars.

Aujourd’hui, les six ans étaient écoulés. Même si la particule de pentaquark avait été trouvée, il n’y avait aucun signe de découverte de particules supersymétriques.

Bien que le modèle standard se soit avéré correct à nouveau, il allait quand même perdre le pari.

C’était parce qu’il avait surestimé les capacités du CERN, et avait été trop optimiste quant à l’évolution du LHC.

En fait, parier contre quelqu’un était un phénomène courant dans le monde de la physique.

Ce n’était pas la première fois que Frank Wilczek pariait.

En 2005, il avait parié avec la belle scientifique Jane Conrad. Il était persuadé que le LHC allait détecter les particules de Higgs et la jeune femme n’était pas d’accord.

Ils avaient parié des pièces en chocolat servies lors de la cérémonie du prix Nobel. Au final, il avait gagné 10 pièces en chocolat.

Cependant, il n’avait pas eu autant de chance cette fois. Il avait malheureusement perdu son pari.

Pour ces érudits, faire un pari était une mesure du travail.

Le problème était que le jeune homme était un vrai bourreau de travail.

Tout d’abord, M. Lisi n’était pas du tout physicien. Il avait un doctorat en philosophie de l’Université de Californie.

De plus, sa plus grande réussite avait été d’utiliser la structure E8 du Groupe Lie pour construire une théorie unifiée. Cette théorie était incomplète et n’était pas acceptée par la communauté physique.

Le travail inachevé d’Einstein avait toujours été le trésor de la physique théorique. Cependant, ce trésor n’existait pas seulement pour les physiciens, mais aussi pour les gens ordinaires.

Garrett Lisi était tout de même un homme de lettres. Il était au moins plus intelligent que ces croyants de la Terre plate.

Pour cette raison, il fut nommé “Roi des Sciences civiles”.

Bien que sa théorie mathématique de la philosophie ait été moquée par les physiciens et les mathématiciens, les gens normaux le croyaient quand même.

Pour cette raison, il était embarrassé de perdre ce pari.

Il était lauréat du prix Nobel de physique et avait perdu face au “Roi des Sciences civiles”.

Bien qu’il ait admis avoir perdu, et qu’il ait même twitté qu’il allait verser les 1000 dollars, il était clair qu’il n’était pas aussi calme que ses tweets.

Ce n’était pas à propos des 1000 dollars, mais surtout parce que Lisi était plutôt irrespectueux et se vantait toute la journée.

Récemment, de nombreuses personnes se moquaient de Frank à propos de cet incident. Il se reprochait constamment d’être stupide.

C’était trop honteux !

Frank était assis dans le bureau que le CERN lui avait assigné. Il buvait du café et lisait un article sur la pentaquark.

Soudain, son assistant frappa à la porte et entra.

“Monsieur Frank, quelqu’un m’a demandé de vous apporter ceci.”

“Qu’est-ce que c’est ?”

“On dirait une thèse.” répondit l’assistant.

Même s’il n’était pas de bonne humeur, il était quand même curieux.

“Donnez-la moi.”

“D’accord.”

“Il n’y a pas de nom dessus. Qui vous a donné ça ?”

L’assistant répondit : “Le type a dit qu’il était stagiaire.”

“Stagiaire ?” Frank fronça les sourcils, mais il ne jeta pas la thèse pour autant. Au lieu de cela, il continua de lire.

Toute personne pouvant obtenir un stage au CERN était forcément talentueuse. Si cela s’avérait intéressant, Frank serait heureux de l’aider.

C’était la raison pour laquelle Frank était populaire.

Frank était sur le point d’arrêter de lire quand il eut soudain une expression interdite avant qu’elle ne soit remplacée par l’intérêt.

L’expression sur son visage devint sérieuse tout à coup.

Il posa ensuite la thèse et regarda son assistant.

“Comment puis-je contacter cette personne ?”

L’assistant répondit immédiatement : “Il n’a pas laissé de numéro de téléphone, mais il a laissé une adresse. C’est l’hôtel près du bâtiment du CERN. Si vous voulez, je peux aller le chercher pour vous.”

“Allez le chercher, c’est intéressant.” dit Frank en posant la thèse sur le coin en haut à gauche de son bureau.

En temps normal, toutes les thèses posées à cet endroit avaient une certaine valeur pour lui.

Quant à la pile sur le coin en haut à droite, leur destin était la broyeuse à papier.

Lu Zhou avait pensé qu’il lui aurait fallu quelques jours pour obtenir une réponse. Il fut agréablement surpris d’avoir une réponse aussi rapide.

Le lendemain matin, l’assistant de Frank Wilczek se rendit à l’hôtel pour le retrouver. Il l’amena ensuite voir le professeur.

“Que pensez-vous que cela puisse être ?”

Lu Zhou dit sans hésitation : “Des particules supersymétriques !”

Même si Lu Zhou savait que c’était peu probable, il devait le dire.

Cependant, Frank n’était pas convaincu. Il sourit et secoua la tête.

“Ce n’est pas réaliste.”

“Mais c’est possible, ça pourrait aussi être autre chose. Peu importe ce que c’est, ça vaut le coup d’essayer, vous ne croyez pas ?” demanda Lu Zhou. Il continua : “Vous voulez parier ? 100 dollars qu’il doit y avoir quelque chose !”

Le vieil homme fronça les sourcils et dit : “Pas besoin de parier.”

Lu Zhou était stupéfait.

Il avait entendu dire que le vieil homme aimait parier avec les autres, alors pourquoi avait-il refusé ?

Frank s’arrêta un instant avant de poursuivre : “Je ne suis que légèrement intéressé par votre découverte. Cependant, le CERN ne mettra pas le LHC en route pour une théorie incomplète. De plus, vous ne m’avez pas encore convaincu.”

“Mais je peux vous donner une chance. Si vous pouvez améliorer votre théorie d’ici la fin du mois, alors à la Conférence européenne sur la recherche nucléaire, je vous recommanderai pour faire un rapport à la conférence. Si vous pouvez me convaincre, je suis sûr que vous pourrez convaincre tout le monde.”

Frank regardait Lu Zhou droit dans les yeux.

Lu Zhou savait ce que ce vieil homme attendait.

Il prit ensuite une profonde inspiration avant de répondre.

Il ne dit qu’un mot.

“D’accord !”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Hichiri
  • 7. Meifumado
  • 8. Morris
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 170 – Théorie de la Perfection Menu Chapitre 172 – Conférence européenne sur la recherche nucléaire