Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 170 – Théorie de la Perfection

Puisque les données étaient arrivées, le problème était maintenant de savoir comment les organiser.

Il y avait un manque de soutien théorique pour la chromodynamique quantique.

D’un point de vue statistique, le nombre d’échantillons était trop faible.

Lu Zhou analysa les 10 Go de données pendant cinq nuits et parvint finalement à une conclusion.

S’il voulait confirmer s’il s’agissait ou non d’un pic caractéristique anormal, il aurait tout de même besoin de faire quelques tests supplémentaires. Avec la quantité actuelle de données à sa disposition, Lu Zhou ne pouvait même pas tirer une conclusion à trois sigma.

Après cinq nuits, Lu Zhou apporta les données et ses résultats de recherche au professeur Lu Shenjian.

Après tout, il ne pouvait pas convaincre le CERN par lui-même. Il n’était que stagiaire.

Quand Lu Zhou avait expliqué son point de vue au professeur Lu, il s’était dit qu’il aurait pu être intéressé. Il ne s’attendait pas à une réponse négative.

“Le collisionneur de Hadrons ne sera pas mis en route juste pour votre théorie fantaisiste. Pour avoir des particules à 750 GeV, l’énergie de collision doit être d’au moins 1,2 TeV ou peut-être même de 2 TeV. Tout le monde aimerait vérifier si ses théories sont correctes, mais le financement est limité.”

Lu Zhou n’abandonna pas et continua d’essayer de convaincre le professeur Lu : “Professeur, nous n’avons pas trouvé de nouvelles particules depuis l’ère du “post – modèle standard”, vous ne pensez pas que cela pourrait être une opportunité ?”

Lu Zhou avait raison. Qu’il s’agisse du tétraquark ou du pentaquark, la confiance était inférieure à cinq sigma. Ils étaient classés comme des “signes” et non comme des “découvertes”.

Si le signal à 750 GeV confirmait une nouvelle particule, Lu Zhou n’avait aucune idée de ce que cela signifierait pour le monde de la physique. C’était parce qu’il ne savait même pas ce que pourrait être la particule.

Pour lui, personnellement, il était sûr que si la découverte était déterminée, il recevrait un prix Nobel.

“Pour être honnête, je ne pense pas” dit le professeur Lu Shenjian en secouant la tête. Il dit alors : “750 GeV, c’est beaucoup trop lourd. Du point de vue de la chromodynamique quantique, c’est presque impossible.”

Lu Zhou discuta : “Mais nous avons observé ce signal à la fois sur ATLAS et sur CMS, non ? Vous pensez que c’est une coïncidence ?”

“Oui, vous avez raison, ce n’est peut-être pas une coïncidence” répondit le professeur Lu en hochant la tête. “Mais avez-vous réfléchi au fait qu’il pourrait s’agir d’une simple polymérisation à deux photons ?”

Lu Zhou hocha la tête et dit : “Vous avez raison, c’est possible, mais je dois faire des expériences pour le confirmer !”

Professeur Lu regarda son élève énergique et sourit. Il s’arrêta un moment puis soupira : Je vois que cette expérience vous tient à cœur, je vous comprends, cela m’est déjà arrivé. J’aimerais vous aider à la mener, mais je ne peux pas convaincre le CERN de le faire. Je n’ai pas ce pouvoir.”

Lu Zhou se tut.

Le LHC ne leur appartenait pas, donc ils ne pouvaient pas s’en servir comme bon leur semblait. À moins d’avoir des preuves solides pour convaincre les dirigeants du CERN, ils ne pourraient pas l’utiliser.

Cependant, c’était impossible.

S’il ne pouvait pas faire l’expérience, il ne pourrait pas rassembler de preuves, et il ne pourrait pas faire l’expérience sans preuves…

Lu Zhou ne savait pas quoi faire.

S’ils découvraient cette particule dans le futur, il n’aurait aucune implication dans cette découverte.

Après tout, il ne travaillait pas au CERN. Il devrait d’abord être diplômé, et ensuite aller à Princeton.

Lu Zhou retourna dans sa chambre et s’allongea dans son lit. Il regardait la thèse avec une expression vide.

Soudain, il toussa doucement et demanda d’une voix calme.

“Système, y a-t-il une particule proche des 750 GeV ?”

Le système ne répondit pas.

Peut-être parce que mon niveau de physique est trop bas ?

Ou peut-être parce que cette question est trop difficile ?

Putain de merde, les points généraux sont tellement inutiles.

Lu Zhou prit une profonde inspiration et s’assit sur son lit.

Il était trop tôt pour abandonner.

Il aurait encore des opportunités.

Le CERN ne mettrait pas le LHC en route juste pour un interne.

Cependant, s’il pouvait trouver quelqu’un qui avait plus d’influence, cette personne pourrait persuader le CERN pour lui !

Beaucoup des meilleurs théoriciens du monde étaient réunis ici, donc il y avait beaucoup de personnes influentes.

Ces personnes resteraient ici jusqu’à la fin du mois, et le CERN donnerait ensuite ses conclusions sur les résultats de la recherche sur le pentaquark.

Lu Zhou n’avait qu’une chose à faire : améliorer son hypothèse d’ici la fin du mois.

Perfectionner l’hypothèse de sa théorie n’était pas facile.

Il devait prouver que les échantillons étaient suffisamment importants par des moyens mathématiques et que la grosseur dans la région de 750 GeV formait un pic caractéristique.

Cela ressemblait à un problème statistique, mais il n’avait pas assez d’échantillons. Il était impossible d’utiliser des outils statistiques pour résoudre ce problème.

Il avait besoin de plus de preuves.

Ce n’est qu’alors qu’il pourrait tirer de nouvelles conclusions.

“… Il s’agit des données expérimentales de 2012-2013 des détecteurs ATHC et CMS. Ces données proviennent de l’expérience des particules de Higgs, mais les particules de Higgs ne sont que de 125 GeV.”

Le professeur Grayer s’assit dans son bureau et remit la clé USB entre les mains de Lu Zhou.

Lu Zhou attrapa la clé USB et dit sincèrement : “C’est très bien, merci beaucoup !”

Le Professeur Grayer était l’une des rares personnes dont Lu Zhou pouvait recevoir de l’aide.

Même s’ils venaient juste de se rencontrer, la personnalité du Professeur Grayer et celle de Lu Zhou s’accordaient bien. Même si le professeur était pessimiste quant aux recherches de Lu Zhou, il lui donnait quand même des données précieuses.

Bien que ces données ne soient pas confidentielles, elles étaient également inaccessibles au public. S’il n’avait eu aucune connexion avec le CERN, il lui aurait été impossible d’obtenir ces données.

Le Professeur Grayer sourit et dit : “Je vous en prie, ce n’est pas grand-chose. En parlant de ça, comment se déroulent vos recherches ?”

Lu Zhou hocha la tête et dit : “J’ai un peu progressé.”

Le Professeur Grayer lui rappela : “Si vous voulez utiliser le collisionneur de Hadron, je vous suggère de trouver quelqu’un d’influent dans la communauté de la physique théorique pour vous aider. Après tout, peu importe à quel point vous analysez les données, vous devrez toujours utiliser le LHC.

Lu Zhou répondit : “C’est ce que j’ai l’intention de faire, mais je veux d’abord rendre mon hypothèse plus fiable.”

Le Professeur Grayer demanda : “Avez-vous un objectif dans ce cas ?”

Lu Zhou secoua la tête : “Pas encore…”

Il voulait attendre après une conférence avant de remettre sa thèse à l’orateur.

C’était sa seule méthode.

Le Professeur Grayer réfléchit un moment avant de dire : “Voulez-vous que je vous recommande quelqu’un ?”

Lu Zhou demanda immédiatement : “Oui ! S’il vous plaît ! De qui s’agit-il ?”

Lorsque le professeur Grayer vit l’enthousiasme de Lu Zhou, il sourit et dit : “Frank Wilczek, lauréat du Prix Nobel de Physique en 2004. Ce sera probablement le plus facile à convaincre, donc vous pourriez avoir une chance.”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Meifumado
  • 7. Morris
  • 8. Hichiri
  • 9. Thezwhd4210
  • 10. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 169 – Bonne chance ! Menu Chapitre 171 – Frank Wilczek