Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 166 – Loi Martiale

Durant le mois qui suivit, la vie de Lu Zhou fut très organisée. Il assistait aux conférences pendant la journée et profitait de son temps libre le soir. Il jouait au billard avec Yan Xinjue, ou jouait aux cartes avec d’autres étrangers.

C’était l’un des mois les plus enrichissant qu’il ait eu depuis longtemps.

Les choses qu’il avait apprises ne pouvaient pas être enseignées dans un manuel.

La dernière fois qu’il avait eu ce genre de sentiment, c’était à la conférence de Princeton, et cela n’avait duré que quelques jours. Cette fois, il s’agissait d’un mois entier.

Cependant, ces “vacances” furent de courte durée.

À la fin du mois, son emploi du temps allégé devint à nouveau mouvementé.

Le chef de l’organisation du LHCb, Lynn Evans, tint une réunion dans la plus grande salle de conférence du CERN. Il résuma les rapports soumis par les groupes de recherche et finalisa la ligne de conduite des expériences.

Près de la moitié des physiciens célèbres du monde étaient assis dans cette salle de conférence.

Heureusement, Lu Zhou, en tant que stagiaire, pouvait assister à cette réunion.

Malheureusement, il n’avait pas eu la chance de pouvoir s’y exprimer. Il s’assit donc à côté du Professeur Lu Shenjian et écouta la réunion.

Dans la dernière partie de la réunion, les physiciens de divers laboratoires firent des recommandations à propos de l’expérience, et même Evans répondit au nom du LHCb.

Bien sûr, il n’y avait pas seulement les physiciens à être présents. Divers médias étaient également intéressés par cette expérience. Ils avaient programmé une conférence de presse de dix minutes à la fin de la réunion. C’était un rituel lors des réunions du CERN.

Ces conférences de presse étaient toujours intéressantes…

Un reporter anglais se leva.

“Bonjour, M.Evans. Lorsque nous avons interviewé M. Otto Rosler, un professeur de chimie à la retraite de l’Université de Munich, ce dernier a exprimé ses inquiétudes au sujet de l’expérience du collisionneur. Il a dit que l’expérience en cours au CERN pourrait mener à la formation d’un “quasar” à l’intérieur de la terre… comme un trou noir. Pouvez-vous donner une explication raisonnable à cela ?”

Il avait l’habitude de répondre à des questions difficiles, alors il répondit habilement.

“Nous avons déjà informé M. Rosler de ses erreurs. Bien sûr, nous comprenons aussi que des gens comme lui ne nous écoutent pas. Des milliers de chercheurs ont travaillé dur sur cette expérience, donc nous savons ce que nous faisons, contrairement à ce type. Prochaine question.”

Un autre reporter se leva.

“Est-ce que la théorie générée par l’expérience du collisionneur de Hadrons peut être utilisée comme base théorique pour une machine à remonter le temps ?”

“Notre travail est de tester l’exactitude du modèle standard et d’étudier les particules de base qui composent l’univers. Nous n’avons pas l’intention d’étudier les machines à voyager dans le temps. J’ai déjà dit à maintes reprises que ce sujet avait été confié au CERN. Prochaine question.”

“…”

Lu Zhou écouta ces questions inutiles et fut impressionné par les réponses de M. Evans. S’il avait été à sa place, il n’aurait pas eu autant de patience avec les reporters.

Le Professeur Lu Shenjian hocha la tête et dit à Yan Xinjue et Lu Zhou :

“À partir d’aujourd’hui, nous risquons d’être un peu plus occupés. Faîtes en sorte d’alléger vos emplois du temps.”

Yan Xinjue hocha la tête et dit : “D’accord, Professeur.”

Lu Zhou demanda avec excitation : “Avons-nous des tâches qui nous ont été assignées ?”

Le Professeur Lu Shenjian hocha la tête : “Bien sûr, nous ne sommes pas ici pour nous tourner les pouces.”

Il n’avait pas précisé de tâches spécifiques, mais Lu Zhou n’était pas pressé. Il savait qu’il finirait par l’informer.

Après la réunion, l’expérience du collisionneur de Hadrons entrait dans sa phase finale.

Il n’y avait plus uniquement les physiciens du CERN à être nerveusement impliqués dans la préparation de l’expérience, désormais, des forces spéciales en provenance de la Suisse et de la France étaient arrivées dans la ville voisine.

Ce genre de situation semblable à la loi martiale avait commencé il y a trois jours.

Des soldats étaient temporairement stationnés à l’entrée de la ville, et chaque véhicule était contrôlé avant l’entrée.

Quant aux points d’entrée et de sortie, ils avaient été temporairement bloqués pour le personnel non autorisé.

L’expérience était sur le point de commencer.

Yan Xinjue emprunta une voiture et emmena Lu Zhou dans le district nord du CERN.

Il était utile de mentionner que les chercheurs n’avaient pas à entrer eux-mêmes dans le collisionneur de Hadrons. Les membres du personnel prenaient les ascenseurs pour vérifier si le collisionneur fonctionnait normalement. Après cela, des chercheurs utilisaient la machine et collectaient les données à des dizaines de kilomètres de là, directement au siège du CERN.

Yan Xinjue trouvait dommage de ne pas voir la scène par lui-même. Par conséquent, il avait décidé d’y aller et d’y emmener Lu Zhou.

Lorsqu’ils arrivèrent dans le district nord, ils furent arrêtés par deux soldats. Après avoir examiné leurs identifications, ils les laissèrent passer.

Assis dans la voiture, Lu Zhou regarda le poste de contrôle avant de demander : “Tu penses qu’ils sont là pour protéger le collisionneur ?”

Alors qu’il continuait à rouler, Yan Xinjue répondit : “En fait, ils ne protègent pas le collisionneur, ils protègent les citoyens des deux pays.”

“Quoi…?”

Yan Xinjue haussa les épaules : “Chaque année, des gens disent que le LHC pourrait causer un trou noir et détruire l’Europe. Il y a des manifestations contre le LHC chaque année. La France a donc envoyé ses soldats ici pour contrôler la situation…”

Lu Zhou ne put s’empêcher de demander : “Il y a des gens qui croient ça ?”

“Le CERN cherche aussi les problèmes. Ils répondent toujours aux conférences de presse en restant vague. Du coup, les médias diffusent des informations erronées à leur sujet. En 2007, le porte-parole du CERN avait plaisanté en disant que le LHC pourrait créer un trou noir… Je suppose qu’il voulait montrer à quel point le LHC était avancé dans ses recherches, mais les médias ont déformé ses propos.”

“Et donc ?”

Yan Xinjue sourit et dit : “Ensuite, les médias se sont emballés. Désormais, chaque année, il y a des gens qui manifestent contre le LHC. Il y a même certaines agences environnementales qui sont intervenues. Certains manifestants ont même tenté de se faufiler dans les tunnels. Le CERN a dû engager des pompiers pour les secourir.”

Lu Zhou grogna secrètement.

Infiltrer le LHC, comment osent-ils ? Ils ne veulent plus vivre ?

Il n’y avait eu qu’une seule personne touchée par le faisceau de particules du collisionneur. Sa vie devint finalement aussi misérable que celle des soldats de Tchernobyl.

La haute intensité des radiations et la carence en oxygène à cause de l’hélium étaient mortels.

En un sens, c’était la raison pour laquelle Lu Zhou n’avait pas choisi la Mission 3 pour écrire l’histoire.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Hichiri
  • 7. Meifumado
  • 8. Morris
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 165 – Discours de M. Witten Menu Chapitre 167 – Découvertes inattendues