Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 148 – Il avait vraiment hâte!

Stressé par une Montagne de Livres : « Véritable Monarque, qu’entendez-vous par “en quelque sorte” ? »

Après un long moment, il lui répondit simplement : « Courage! »

Stressé par une Montagne de Livres : « … »

Quelques instants plus tard, Triple Impétueux au Sabre Fou changea de sujet. « Rivière du Nord, êtes-vous là ? Je pense que nous allons trouver l’île mystérieuse dans quelques jours! »

Cultivateur Solitaire Rivière du Nord : « Je suis presque arrivé. Pour contrer cette histoire d’amnésie, j’ai préparé quelques artefacts et des objets high-tech. D’où mon retard. »

Maître Praticien : « Je persiste à dire que vous devriez attendre quelques jours de plus. Laissez-moi terminer mon travail avec les quatre Daoïstes qui ont perdu la mémoire. »

Visiblement, Brume Pourpre Fluviale envoyait des messages en son nom.

Cultivateur Solitaire Rivière du Nord : « Maître Praticien, nous comptons sur vous pour faire vite. Après tout, lorsque l’île apparaît, nul ne sait combien de temps elle reste accessible. Aussi, si nous avons la chance de pouvoir y poser le pied, nous n’hésiterons pas. »

Maître Praticien : « Je vais faire de mon mieux. »

Le salon de discussion continua à être animé, centré sur le thème de cette fameuse île et des troubles de mémoire.

Song Shuhang le lisait au fur et à mesure, et finit doucement par se plonger dans le monde des rêves.

Tard dans la nuit, alors que ses trois colocataires l’avaient rejoint dans les bras de Morphée, un esprit noir émergea du néant, à côté de son oreiller.

– « Je le hais, je le hais tellement! » hurla-t-il férocement en augmentant de volume.

Le corps de l’étudiant se contracta sans qu’il ne s’éveillât.

– « Pfff… Encore ? » Le monstre-chien Doudou ouvrit les yeux. Ouvrant largement la gueule, il goba le fantôme et déglutit. Vu son efficacité et sa réflexion, combien de fois avait-il neutralisé cet invité surprise ?

❄️❄️❄️

Le 19 juin, le temps était couvert, de rares averses mouillant les badauds occasionnellement.

Le moniteur s’était arrangé pour dégager un créneau dans son emploi du temps pour Song Shuhang et Tubo. Ils pourraient ainsi faire quelques tours sur la piste d’essai réservée à l’apprentissage avant de plonger dans le grand bain.

Le jeune homme, après avoir terminé quelques séries de sa Technique de poing et l’heure étant venue, courut tranquillement jusqu’à l’entrée Est de la Cité Universitaire.

Tubo l’attendait depuis un certain temps.

Song Shuhang le salua de la main et demanda : « Le moniteur n’est pas encore là ? »

– « Si, mais il m’a dit qu’une fille est avec nous aujourd’hui pour se familiariser avec la conduite. Il la fait passer la première. »

Et justement, une voiture suivait le parcours devant eux.

Le moniteur à la place du mort, un homme aux cheveux très courts, semblait avoir la trentaine. À ses côtés, une femme avec une queue de cheval avait l’air très anxieuse.

L’ouïe du surhomme étant devenue très fine, il entendit nettement leur conversation.

L’homme pointa un piéton plus loin sur leur trajectoire et dit : « Vous voyez ce gars ? Foncez, écrasez-le! »

– « Hein ? Mais pourquoi ? » demanda-t-elle, surprise. « Je ne veux pas écraser quelqu’un! »

– « Vraiment ? Alors pourquoi ne pas lâcher l’accélérateur ? » lança-t-il, glacial.

La fille vira au rouge vif.

– « Bref, arrêtez-vous. Vous vous rappelez comment on fait ? Regardez autour de vous, faites attention aux piétons. Ensuite, avancez doucement vers là où vous souhaitez aller. Arrêtez-vous à côté de ces deux hommes. » Il poursuivit en lui rappelant pas à pas comment se garer dans les règles de l’art.

Song Shuhang et Tubo étaient deux étudiants capables de maîtriser rapidement ce qu’il avait à leur transmettre. En les comparant aux autres personnes dont il avait la charge, il avait envie de hurler.

Lorsque la voiture de l’auto-école s’arrêta enfin, Tubo ouvrit la portière arrière et monta.

– « Montez Shuhang, c’est votre tour, » le héla le moniteur.

La fille avec la queue de cheval sembla être libérée d’un énorme poids. Elle passa rapidement à l’arrière elle aussi.

– « Ok. » Il s’installa calmement, mit sa ceinture de sécurité, et ajusta les rétroviseurs.

La voiture s’élança. Comme s’il avait conduit toute sa vie, il passa tranquillement les vitesses et accéléra.

S’il ne savait pas à qui il avait affaire, le moniteur aux cheveux courts aurait juré avoir à côté de lui un habitué.

Quel plaisir pour lui d’avoir ce genre d’élèves. Il eut l’air réellement heureux. Si chaque personne qui montait dans ce véhicule avait pu le faire se sentir à moitié autant apaisé, il n’aurait pas eu besoin de s’arracher constamment les cheveux.

– « Excellent. Shuhang, garez-vous et échangez avec Tubo. À votre niveau, vous serez prêts à passer le permis en un rien de temps! » sourit-il.

– « Et moi ? » demanda la demoiselle en penchant la tête.

– « Hum… Commençons par attendre le jour où vous n’essaierez plus de nous envoyer tous deux de l’autre côté. Ensuite, nous en reparlerons, » dit-il, absolument sérieux.

– « … » Elle ne put que rire sèchement avant de se ratatiner sur son siège.

Après avoir laissé de place avec son colocataire, Song Shuhang se connecta au Groupe des Neuf Provinces #1, attentif à ne pas laisser la femme à côté de lui voir son écran.

Le chat était agité.

Triple Impétueux au Sabre Fou : « Je trouve que cette île mystérieuse est réellement fascinante. Les informations du Maître Praticien sont exactes, une formation nous empêche de la survoler. L’épais brouillard l’entourant sent déjà les herbes médicinales. »

Véritable Monarque Ancien Temple du Lac : « Triple Impétueux, envoyez-nous les coordonnées. Rivière du Nord et moi arrivons immédiatement. »

Cultivateur Solitaire Rivière du Nord : « Vous devriez attendre que je vous ai distribué les artefacts promis. J’ai également apporté une caméra à sténopé pour chacun d’entre nous. Si nous perdons vraiment la mémoire et que les objets ne sont pas endommagés, nous aurons ainsi une chance de résoudre le mystère derrière cette amnésie! »

Maître Praticien : « Soyez prudents. L’île est la tanière de bêtes féroces, et même deux Empereurs Spirituels n’ont pas été de taille face à elles. N’oubliez pas, votre sécurité doit être votre priorité. »

Véritable Monarque Mont Jaune : « Utilisez votre énergie mentale pour vous protéger. »

Cinq minutes plus tard, les trois cultivateurs sur place, Triple Impétueux, Rivière du Nord, et Vieux Lac se réunirent et posèrent le pied sur le rivage de l’île mystérieuse.

Le Véritable Monarque Ancien Temple du Lac était très puissant, plus encore que ses deux compagnons.

Triple Impétueux au Sabre Fou était sans égal dans la maîtrise de son arme, et Rivière du Nord n’était pas loin du Domaine du Véritable Monarque, le 6ème Rang. Si les trois échouaient dans leur aventure, les lieux seraient classés comme une zone extrêmement dangereuse.

Ce jour-là, comme les jours précédents, Sept et Seize du Clan Su n’intervinrent pas dans la conversation.

Douce Plume, de son côté, s’acharnait à stabiliser son lien d’âme avec l’Esprit Fantôme.

J’espère que les aînés iront bien. Et j’espère que Seize pourra s’en sortir… pria-t-il dans son cœur.

❄️❄️❄️

Huit jours plus tard, le 27 juin. Un jeudi.

Song Shuhang et Tubo passèrent leur permis et l’eurent haut la main. Ils invitèrent leurs colocataires à déjeuner, fêtant leur réussite comme il se devait.

Depuis le moment où les trois cultivateurs avaient posé le pied sur l’île mystérieuse, personne n’avait eu de leurs nouvelles.

❄️❄️❄️

Samedi 29 juin. Il pleuvait des cordes.

Dans la maison à 5 étages du Maître Praticien, Song Shuhang concoctait de la potion de Trempe Corporelle.

Il souleva le couvercle du fait-tout et alluma la hôte de la cuisine à pleine puissance. La puanteur fut en grande partie aspirée, mais un relent nauséabond restait dans la pièce.

Le jeune homme avait déplacé tout ce que Douce Plume lui avait donné chez l’aîné. Il avait utilisé la dernière Pilule de Qi Sanguin un long moment en arrière, et devait donc se rabattre sur la potion.

Avec l’augmentation de sa puissance, la quantité de liquide médicinal nécessaire pour son entraînement avait cru. À ce moment-là, chaque lot de potions qu’il concoctait ne suffisait à satisfaire ses besoins qu’une seule fois. De plus, il en ressentait de moins en moins les effets. Il ne pourrait bientôt plus compter sur la potion de Trempe Corporelle.

À côté de lui, le pékinois Doudou roulait sur le sol, ayant visiblement l’air de s’ennuyer. « N’avez-vous pas dit que le Maître Praticien allait rentrer rapidement ? Pourquoi n’est-il toujours pas là ? »

– « Cette histoire d’amnésie semble réellement être épineuse. D’où le report de son retour. » Il pinçait toujours son nez, et quand la potion eut suffisamment refroidi, il la but cul-sec.

– « Chaque fois que je vous vois boire ce truc, j’ai de la peine pour votre estomac. Dire que vous buvez quelque chose qui pue autant… » Doudou se redressa, exprimant sa sympathie.

– « En fait, à part l’odeur, le goût n’est pas mauvais. Vous en voulez un peu ? »

– « Même pas pour tout l’or du monde. Je préfère les pilules du Maître Praticien. Et les croquettes au bœuf… Je m’ennuie… Je ne tiens plus, donnez-moi quelque chose pour jouer. » Et il recommença à se rouler par terre dans tous les sens.

– « Alors pourquoi ne pas retourner chez le Véritable Monarque Mont Jaune ? » s’enquit le jeune homme, perplexe.

– « J’attends qu’il vienne, lui. Ouaf… De quoi aurais-je l’air si je rentrais de moi-même ? » lança-t-il froidement. Il sembla soudainement se souvenir de quelque chose, et sauta sur l’ordinateur. Pour lui permettre de jouer tranquillement, l’étudiant avait dû le sortir du dortoir.

– « Vite! Connectez-vous sur le chat! » le pressa-t-il en sautillant.

Il n’avait pas encore lancé la moindre pique au Véritable Monarque ce jour-là. Quotidiennement, il lui envoyait quelques remarques bien senties jusqu’à se faire mettre en sourdine. Ces moments étaient devenus une part importante de sa vie.

Song Shuhang s’exécuta docilement.

Stressé par une Montagne de Livres : « @Véritable Monarque Mont Jaune , je suis de retour! Quand allez-vous venir m’attraper pour me ramener à la maison ? Je m’ennuie! »

Véritable Monarque Mont Jaune : « Je suis occupé. Rentrez tout seul! »

Stressé par une Montagne de Livres : « Crétin du Mont Jaune. Rentrer de cette manière est tout sauf honorable. Venez me chercher! Dépêchez-vous! Venez me chercher! »

Véritable Monarque Mont Jaune : « Je suis occupé. »

S’étant contenté d’une réponse succincte, il le mit directement en sourdine.

– « Ahahah! Est-ce qu’il va mourir s’il fait des phrases de plus de trois mots ? » s’esclaffa-t-il en roulant sur le sol.

Environ trois minutes plus tard, le Véritable Monarque envoya un message. « Petit Doudou, faites venir le jeune ami Shuhang, j’ai quelque chose à lui dire. »

– « Shuhang! Le crétin du Mont Jaune vous appelle, » jappa-t-il tout excité.

– « Le Véritable Monarque Blanc va-t-il sortir de méditation ? » Il alla jusqu’à l’ordinateur, ouvrit la fenêtre de chat privée et lui envoya sa question.

En y réfléchissant bien, le moment devait être venu.

Le pékinois le regardait faire, et une lueur illumina ses pupilles. « J’avais complètement oublié le chat privé! Ouaf ouaf, voyons comment il va s’y prendre pour me bannir! »

– « Jeune ami Shuhang, je viens de recevoir une Transmission Vocale des Mille Lieues du Véritable Monarque Blanc. Il va sortir de son confinement demain, dans la nuit. Je vous envoie sa position, allez l’accueillir, » déclara son interlocuteur.

Le jeune homme sourit. Il avait vu juste. « Bien, je suis prêt. »

– « Il se trouve dans le village Linyao, à proximité de Nanhuahu. Je vous enverrai une Transmission Vocale des Mille Lieues plus tard. Lorsque vous serez sur place demain soir, vous devrez utiliser l’artefact que je vous enverrai pour le contacter et localiser avec précision la caverne où il médite. »

– « Compris! »

Il se sentait quelque peu nerveux. Il pourrait voir dès le lendemain où un grand cultivateur pratiquait!

À quoi sa caverne ressemblait-elle ? Il devait s’agir d’une zone secrète, dotée de plusieurs centaines de formations défensives pour le protéger!

Il se rappela l’histoire de l’Érudit Xian Gong qui avait survécu à une explosion nucléaire, justement grâce à ce genre de dispositifs.

Il avait vraiment hâte!



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 147 – En quelque sorte ? Menu Chapitre 149 – Le pire pékinois!