Le Quotidien d'un Prodige Immortel | The Daily Life of the Immortal King | 仙王的日常生活
A+ a-
Chapitre 50 – Notre chanson thème Une histoire à lire absolument

Au lycée n ° 60, les cours de musique étaient aussi rares que les cours de théorie de l’histoire du Vieux Antique.

Le professeur Ding qui enseignait la musique s’appelait Ding Yu. Il pouvait être considéré comme un vétéran, dans son domaine qu’est la musique, qui avait nourri un grand nombre d’étudiants et avait écrit de nombreuses chansons, grandes et petites.

Cependant, à part son célèbre chef-d’œuvre, la Ballade de l’Immortel Bâtard, il ne semblait pas avoir d’autres œuvres merveilleuses à offrir.

Professeur Ding travaillait à temps partiel dans de nombreuses écoles et utilisait le nombre pitoyable de cours qui lui étaient alloués pour dénicher des enfants avec un talent et un potentiel musical.

Il était très amer, mais incapable de le dire à voix haute.

Il y a quelque temps, un spectacle de variétés l’avait invité comme invité d’honneur. Puis un groupe de personnes l’avait encerclé et se mit à le taquiner à tour de rôle …

Certaines personnes disaient que Professeur Ding était autrefois à l’avant-garde de la musique pop et avait l’habitude de savoir dans quelle direction le vent soufflait dans l’industrie. Maintenant, après toutes ces années, il faisait encore partie des rangs, mais s’attardait à la queue. Aussi, il ne voulait pas être laissé pour compte … parce que les personnes du domaine de la musique pop devaient le porter, la scène de la musique pop dans la nation Huaxiu ne pouvait pas devenir plus influente même si elle le voulait …

C’était supposé être un peu satirique. Professeur Ding savait que ces mots n’étaient qu’une blague parce que les musiciens étaient supposés être des artistes, mais, après avoir entendu cela, il se sentait triste en son for intérieur.

Il fallait mentionner que cette plaisanterie “vicieuse” était ce qui l’avait amené à revoir sa propre voie musicale.

“Ai-je vraiment… vieilli?”

Professeur Ding avait refusé d’accepter qu’il vieillissait et sentait qu’il avait toujours le même état d’esprit que les enfants de nos jours. Cependant, chaque fois qu’il rencontrait la directrice Chen à l’école, cette dernière l’appelait respectueusement “vieux Ding”… cela lui faisait terriblement mal au cœur.

La plupart du temps, la composition de la musique était une question de thème et de créativité.

À l’époque, pour la ballade de l’immortel bâtard, le professeur Ding avait fusionné des éléments de R&B et de showtune avec une mélodie traditionnelle et avait augmenté le tempo dans les premières étapes de la chanson, et le refrain dramatique donnait aux gens un sentiment d’euphorie.

De toutes les chansons qu’il avait composées pendant toutes ces années, la plus connue était celle-ci,la Ballade de l’Immortel Bâtard.

De plus, il y en avait encore quelques autres que Wang Ling appréciait particulièrement. Par exemple, Asura Immortel, La Grande Famine des Anciens, etc …

C’était une personne talentueuse que Wang Ling admirait grandement.

En tant que compositeur, le professeur Ding faisait de son mieux pour transmettre ses idées en utilisant la littératie musicale qu’il avait apprise au fil des ans afin qu’il puisse les transmettre aux musiciens actuels … même à l’ère de la Cultivation scientifique la musique restait très important et indispensable pour former le cœur et l’âme.

Professeur Ding estimait que n’importe quel genre de musique ne serait jamais abandonné et qu’il y aurait toujours un public fidèle pour chaque genre. Cependant, pour être musicien, il fallait verser beaucoup de sang et de sueur dans son travail. Le chemin de la musique n’était pas une scie sauteuse qui pouvait être mise en place, ni comme un perroquet qui pouvait compter sur l’imitation.

C’était sa philosophie de la musique qu’il aimait adopter en classe. En même temps, il détestait le phénomène du plagiat dans l’industrie de la musique. En tant qu’artiste qui composait de la musique originale, il sentait qu’il ne pouvait pas vieillir pour le moment et qu’il avait encore beaucoup de choses à accomplir avant de tirer sa révérence …

Le dernier cours d’aujourd’hui était le cours de musique du professeur Ding. Quand il entra lentement dans la salle de classe, il était complètement silencieux et personne ne parla. Les élèves du premier rang de l’élite respectaient ce vieil artiste.

Aujourd’hui, il était différent de d’habitude et semblait particulièrement heureux.

“Est-ce que le professeur Ding a trouvé une nouvelle inspiration?” Demanda Lotus Sun avec un sourire.

“Tu as raison…”

Professeur Ding ne le nia pas. “Bientôt, je vais sortir une nouvelle chanson. J’espère que tout le monde l’appréciera.”

Quand il dit cela, toute la classe explosa immédiatement en un grand tumulte.

“Wow! Professeur Ding va sortir une nouvelle chanson! De quel genre s’agit-il? D’où vient l’inspiration de Professeur Ding?”

Cela faisait déjà très longtemps que le professeur Ding n’avait pas sorti une nouvelle chanson. Plus il vieillissait, plus il devenait prudent, mais ses chanson n’en étaient pas pour autant différentes. Dans son lexique de musique, il n’y avait pas de composition de mauvaise qualité, il se consacrerait sans faille et de tout cœur à n’importe quelle chanson qu’il créait.

C’était probablement dû à l’intégrité morale de l’ancienne génération d’artistes.

En entendant les questions des élèves, le professeur Ding sourit. “C’est une chanson pop du campus, l’inspiration pour ça… c’est de vous tous.”

“Professeur Ding, ne soyez pas si discret.”

“Si vous voulez l’entendre, bien sûr que ce n’est pas un problème, mais j’ai aussi deux petites demandes…”

Le professeur Ding sourit légèrement. “Je ne sais pas si vous avez tous pratiqué sérieusement les devoirs que je vous ai donnés ces derniers jours. J’espère que quelqu’un pourra se porter volontaire pour couvrir la partie guitare. Et pour chanter cette chanson, il faut un duo masculin et féminin.”

Avant qu’il ne finisse de parler, Maître de Dopey se frappa la cuisse. “Mon dieu! Professeur Ding veut exploiter la Légende du Phénix…”

Wang Ling, Lotus Sun, Super Chen et Plume Lin: “…”

“Étudiant Guo… fait attention à ton comportement!”

Après un long silence dans la classe, Lotus Sun s’avança en premier. “Professeur Ding, je vais chanter.”

“Bien! Merci beaucoup pour ta coopération, étudiante Lotus Sun! Alors pour la partie de la guitare. Je vais demander à n’importe quel étudiant de venir.”

Le professeur Ding jeta un coup d’œil au livre et choisit un nom dans la liste. “Wang Ling… Qui est l’élève Wang Ling?”

Wang Ling: “…”

Il ne s’attendait pas à ce que le professeur Ding le choisisse.

Il était habitué à rester discret; il n’aimait pas se mettre en avant et aimait encore moins montrer ses capacités devant les gens.

Cependant, maintenant que le professeur Ding l’avait appelé, il sentait qu’il n’y avait vraiment aucune raison pour qu’il évite d’y aller.

C’était un professeur qu’il respectait beaucoup, alors il sentait qu’il ne devait pas se cacher devant lui.

Pour le moment, il n’avait pas à s’inquiéter d’être incapable de contrôler son pouvoir, puisqu’il portait maintenant un nouveau sceau de talisman Dao inventé par Wang Ming sur son bras. Les trois premiers mois après que le nouveau talisman Dao ait été mis étaient ceux où le pouvoir du talisman était le plus fort.

De sa poche, Wang Ling sortit la guitarre que l’école avait offerte gratuitement aux élèves et se dirigea lentement vers l’estrade.

“Dans ce cas, je vais te donner la partition de la chanson.” Professeur Ding sourit doucement. De ses mains émanaient une lumière spirituelle qui s’infiltrait doucement dans l’esprit de Wang Ling et de Lotus Sun pour transmettre ce qu’ils avaient besoin de savoir, des paroles, de la mélodie et de l’arrangement musical aux techniques de voix et d’instrument impliquées …

Après environ cinq minutes, c’était fait.

“Vous comprenez tout?” Demanda le professeur Ding.

Wang Ling et Lotus Sun hochèrent la tête.

“Alors, que l’étudiant Wang Ling, l’étudiante Lotus Sun et moi chantions cette chanson : L’impuissance du Roi Immortel dans le monde…”

Après que Professeur Ding eut fini de parler, Wang Ling gratta une touche… le son frais et vif de la guitare était alors accompagné par la voix magnétique de Professeur Ding, comme un poème porté sur le vent qui contenait un charme particulier qui touchait l’audience. .

La nuit dernière, j’ai cultivé jusqu’à minuit

S’inquiéter d’une bagatelle

L’impuissance du Roi Immortel ~ qui peut le voir clairement

Donne-moi un catty de talismans Dao de lévitation

Qui écoutera les récits du passé?

En fait, mon vrai souhait est la paix dans le monde.

La vie sur le campus est comme la lentille d’eau

Dériver, dériver, se rencontrer et se séparer

Chasser le rêve loin devant

Rappelez-vous les petits elfes capturés dans l’enfance

Rappelez-vous les scènes embarrassantes de ces années

Tenez la main ~ levez les yeux

J’ai vu la splendeur de chaque année

Ne regarde pas en arrière ~ utilise le rythme

Chantez la ballade de l’immortel bâtard

Passez fièrement devant vous ~ Gardez la tête haute

Tant que je t’ai avec moi ~

Je ne m’égarerai pas … ( j ’ai pas retouché cette partis )

Tout le monde était attiré par la chanson, ils étaient émerveillés par la nostalgie contenue dans les paroles, comme un millésime caché dans une cave, resplendissant de charme.

Dans la voix profondément mélodieuse et joyeuse, ils entendirent une beau clin d’oeil vers la jeunesse …

Les roues de la jeunesse ne cessèrent de tourner …

Une simple vieille corde grattait doucement leurs jours tranquille…

Il esquissait de vieux souvenirs poussiéreux qui avaient peut-être déjà disparu.

Les élites de première année ne purent s’empêcher de soupirer avec des émotions mitigées.

Cette chanson était la chanson thème de tous les jeunes.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Corentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. Ombre
  • 4. Cesar
  • 5. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas
  • Cesar
  • Ombre
  • Corentin
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 49 – Mère Juan du monde de la cuisine noire. Menu Chapitre 51 – Faire semblant d’être un Cultivateur.