Le Quotidien d'un Prodige Immortel | The Daily Life of the Immortal King | 仙王的日常生活
A+ a-
Chapitre 200 – Du jardin de Baicao à l’étude de Sanwei …

Les informations que Jiang Liuyue avait données à l’Empereur Démon Gua Pi étaient très précieuses.

Pour que la formation interdite puisse faire repousser les organes et la chair sur le squelette, il y avait de nombreuses limitations. En plus du besoin de dizaines de milliers d’essences vitales pour alimenter le réseau interdit, une condition cruciale était que toutes ces essences devaient être absorbées par le réseau en même temps dès qu’il était activé.

Par conséquent, ce serait une excellente opportunité.

Ce problème avait donné un mal de tête au vieux démon, mais il était enfin résolu.

Jiang Liuyue pressa ses lèvres. “Quoi qu’il arrive, il vaut mieux que le Seigneur Empereur soit prudent. Après tout, ce Taoïste Tueur a déjà un Corps de Sage…”

“Corps de Sage ? Et alors ?! Par le passé, mon corps n’était pas loin de devenir un corps de Sage. Tant que je peux restaurer mon corps, avec un peu de raffinement, il deviendra également Sage. Y aura-t-il quelqu’un dans ce monde qui pourra se dresser contre moi alors ?”

Au sommet d’un support, le vieux diable au masque de fantôme de pierre a ricané. “Auparavant, ce junior avait un avantage bon marché. Mais ça n’a pas d’importance, tout est sous mon contrôle… Au fait, concernant les Trois Trésors sur lesquels je t’ai demandé de te pencher, as-tu déjà trouvé quelque chose ?”

“Il n’y a toujours aucune information sur la Corde de la Canopée d’Or.” Jiang Liuyue secoue la tête. “Cependant, la rumeur dit que l’Épée des Sept Étoiles est tombée entre les mains d’un Senior. De retour à la supérette, il y avait un alchimiste qui était venu récupérer les âmes de ces livreurs, c’était l’un des sous-fifres de cette personne.”

“Hm, nous devrons prêter plus d’attention à cette affaire.” Le vieux démon hocha la tête en parlant.

Dans son esprit, il faisait des plans liés à la collecte des Trois Trésors Secret ensemble. Auparavant, l’Immortel Zhenyuan avait demandé au monde entier d’aller chercher ces trois trésors, mais personne n’avait jamais réussi à les collecter tous.

La Gourde d’Or Pourpre avait en fait toujours été avec l’Empereur Démon Gua Pi. Tant qu’il parviendrait à collecter les deux autres, il pourrait voir de ses propres yeux l’auguste visage de l’Immortel Zhenyuan.

À quoi ressemblait exactement le légendaire Immortel Zhenyuan ? C’était l’une des choses qui intriguait le vieux démon.

Cela faisait plusieurs jours que Bandit Maléfique avait reçu l’ordre de son shifu Vieux Antique de retrouver son frère aîné. Il ne savait pas si c’était parce que le caractère du frère aîné avait changé, mais il avait l’impression que ce dernier était devenu plus mystérieux que jamais; auparavant, tant que les caleçons à fleurs étaient accrochés à l’extérieur, le frère aîné allait certainement passer quelques jours plus tard. Maintenant, cependant, Bandit Maléfique sentait que les caleçons à fleurs n’étaient plus la faiblesse de son frère aîné.

Parce que les allées et venues du Taoïste Tueur étaient indéterminées, il avait fallu plusieurs jours à Bandit Maléfique pour trouver l’endroit où son frère aîné avait été le plus récemment.

Il y avait un vieux quartier dans la ville de Jinghua qui avait été mis en place lorsque la nation Huaxiu venait d’être fondée et qui abritait de nombreux immeubles d’appartements en forme de tube. Ce jour-là, un grand jeune homme vêtu d’une chemise noire à manches longues et d’un jean, et portant une casquette noire à visière sur ses cheveux blancs, est apparu devant un vieil immeuble d’habitation en forme de tube.

Un dicton disait que le talent résidait parmi les gens, ce qui n’était pas le moins du monde faux.

Le jeune homme a regardé cet immeuble en forme de tube miteux devant lui avec un sentiment de nostalgie. Lui et son frère aîné avaient été élevés ici avant de suivre Shifu sur le chemin de la culture. Ils n’avaient pas de famille et étaient tous deux orphelins. En un clin d’oeil, tant d’années avaient déjà passé…

Debout devant l’immeuble d’habitation en forme de tube, le cœur du jeune homme était rempli d’émotions.

Lorsqu’il est entré dans l’immeuble, il a vu comment les résidents vivaient leur vie quotidienne. La plupart d’entre eux étaient des pauvres, des gens ordinaires qui n’étaient pas des cultivateurs. Mais selon l’enquête annuelle de la nation Huaxiu, l’indice de bonheur était le plus élevé pour ces gens ordinaires dans ces immeubles d’appartements en forme de tube, bien au-dessus même des cultivateurs qui vivaient dans des quartiers de villas de luxe.

S’il fallait le savoir, beaucoup de cultivateurs dépensaient l’argent comme de l’eau et le traitaient comme de la terre, à l’instar de l’Immortel Toya et du Troisième Saint, qui avaient acheté négligemment une maison et un immeuble chacun, d’un revers de main, des dizaines de milliers de yuans étaient dépensés en un éclair. Cependant, la grande majorité des cultivateurs étaient en proie à des sentiments de vide et d’anxiété, en particulier, lorsque leurs domaines atteignaient un goulot d’étranglement, leurs inquiétudes devenaient de plus en plus évidentes.

Pendant un moment, le jeune homme a utilisé ses sens spirituels pour fouiller l’immeuble, et il a finalement perçu une aura familière dans le Jardin Baicao derrière l’immeuble.

Il a souri faiblement alors qu’il se rapprochait de plus en plus. De loin, il vit une vieille cabane en bois au bout du chemin du jardin Baicao. Le panneau horizontal au-dessus était déjà fissuré, et les mots “Étude Sanwei” étaient visibles à l’encre verte. Il s’agit d’une bibliothèque publique où les résidents des immeubles d’habitation en forme de tube peuvent emprunter des livres.

Un homme d’âge moyen, aux cheveux légèrement dégarnis et portant plusieurs cicatrices sur le cuir chevelu, était assis à la porte de l’étude Sanwei. Accoudé à une chaise en bambou, il lisait un journal. Lorsque le jeune homme s’est approché du bureau, il a vu que l’homme se curait les pieds…

Faisant semblant de ne pas avoir remarqué, le jeune homme a baissé la tête et s’est approché lentement, dissimulant instantanément son aura.

Dans un souffle, une aiguille d’argent fine et vaporeuse jaillit de ses doigts alors qu’il passait devant l’homme d’âge moyen.

Après quelques secondes de silence, l’homme d’âge moyen sur la chaise en bambou a posé son journal, une aiguille d’argent dans la bouche.

“Frère cadet, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu… Ta force s’est affaiblie ?” L’homme d’âge moyen n’a pas ouvert la bouche, mais s’est appuyé sur la ventriloquie pour parler.

Le jeune homme a pointé du doigt les pieds de l’autre homme. L’homme d’âge moyen a pris conscience de la situation, il a baissé les yeux sur ses pieds et a découvert que ses tongs avaient déjà disparu. Lorsqu’il relève la tête, le jeune homme les tient dans sa main.

Les deux individus se sont instantanément mis à rire.

“Frère junior, la force de tes doigts s’est bien affaiblie, mais tes talents de chapardeur se sont énormément améliorés. ” Le Taoïste Tueur a souri et s’est levé pieds nus de la chaise en bambou en regardant le jeune homme en face de lui. “Pourquoi tu me cherches ?”

“Maître nous a confié une tâche, et je cherche le frère aîné depuis plusieurs jours déjà…. Je n’aurais jamais pensé que tu lisais ici.”

“Mon informateur est le directeur de l’étude Sanwei, et il est parti pour m’aider à collecter des renseignements, alors je l’ai aidé à s’occuper de l’endroit ces deux derniers jours.” a déclaré le Taoïste tueur.

Bandit Maléfique : “Quels renseignements ?”

Taoïste tueur : “J’ai découvert qu’il y a quelqu’un qui s’est fait passer pour moi pendant tout ce temps !” ( C’est pas sa faute )

Bandit Maléfique : “…”

Taoïste tueur : “Je suis au courant depuis longtemps, et j’ai cherché des indices, mais le morveux qui se fait passer pour moi est plutôt habile…. Je n’ai pas été capable de trouver quoi que ce soit. Il y a une rumeur selon laquelle quelqu’un se faisant passer pour moi est allé enquêter sur l’incident des livreurs disparus il y a deux jours… ce prétendant ferait mieux d’espérer que je ne l’attrape pas !”

“…”

Bandit Maléfique : “Au fait, frère aîné… Es-tu déjà immunisé contre les caleçons à fleurs ? Avant, tu apparaissais toujours quand on accrochait les caleçons sur l’étendoir.”

“Hé hé, est-ce que le maître pense vraiment qu’il peut utiliser des sous-vêtements pour me menacer pour toujours ? En tant que tueur de haut niveau, j’ai déjà depuis longtemps surmonté cette faiblesse !”

Le Taoïste Tueur a légèrement souri, puis a baissé son pantalon. “Héhé… tu vois ? J’ai choisi de ne plus le porter !”

Bandit Maléfique se couvrit silencieusement les yeux.

“…”

Il avait l’impression que ses rétines avaient été brisées ! ( Tout ça pour ne plus être attirer par les caleçon à fleurs mdr )

[0] Il s’agit du titre d’un célèbre essai écrit par le célèbre écrivain chinois Lu Xun, qui fait référence à des lieux de sa ville natale de Shaoxing.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Corentin
  • 🥈2. Ombre
  • 🥉 3. Alexis
  • 4. Cédric
  • 5. Thomas
  • 6. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Cédric
  • Thomas
  • Cesar
  • Ombre
  • Corentin
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 199 – Toi, Zhenren, tu es Zhenren. Menu Chapitre 201 – Une flèche perçant le ciel …