Le Quotidien d'un Prodige Immortel | The Daily Life of the Immortal King | 仙王的日常生活
A+ a-
Chapitre 123 – Tel père, tel fils.

C’était fini. L’affaire avec les Dix Saints avait pris fin.

Les Dix Saints auraient dû être la formation la plus puissante que le Château Immortel Mo puisse actuellement mobiliser. Mais maintenant, ils avaient perdu deux généraux de haut niveau l’un après l’autre, et risquaient d’être abandonnés à tout moment par Troisième Saint, qui avait décidé de se retirer du champ de bataille.

Il était très clair que pour le moment, il était pratiquement impossible d’organiser une autre opération à grande échelle pour attraper le masque fantôme de pierre.

L’Immortel Sénior pouvait donc profiter de ce temps pour continuer joyeusement à chercher l’endroit où se trouvait le fabricant du masque.

Lorsque Wang Ling se souvint de son clone, son vrai corps était déjà sur le chemin du retour. Il sentit l’énergie spirituelle dispersée revenir, et la morosité qu’il avait ressentie toute la journée se leva soudainement.

Il sentait que c’était un inconvénient majeur du Grand Sort de Séparation, pour lui, son clone n’était pas fait uniquement d’énergie, il contenait trop de choses, y compris le royaume, la prouesse et l’humeur. . . Dans la plupart des cas, il avait tendance à éviter d’utiliser le Sort de Grande Séparation car cela lui donnait encore plus un visage de poker. ( comme s ’il en avait besoin… )

Lorsque Wang Ling rentra chez lui, il découvrit qu’il y avait encore une personne dans la maison. Même sans utiliser ses sens spirituels, il savait que Lie Mengmeng était là puisque les grosses pantoufles de lapin blanches à la porte n’y était pas; c’était des pantoufles que le Père Wang avait préparées pour lui.

Aujourd’hui, Lie Mengmeng était de nouveau venu voir le grand-père Wang.

Après avoir rencontré le professeur Pan pendant la visite à la maison, le vieil homme était visiblement de meilleure humeur, les noeuds dans son cœur s’étaient démêlés et il était maintenant à l’aise. Cependant, le Père Wang était toujours un peu inquiet, il avait donc demandé à Lie Mengmeng de venir aider. Et ainsi, au nom de faire un suivi, quelqu’un était venu pour un repas gratuit. . .

Le vieil homme sur le canapé tenait les mains de Lie Mengmeng en disant avec gratitude, “Little Song, je vais devoir te déranger à nouveau!”

Ces mots simples étaient déjà un grand soulagement pour Lie Mengmeng et le Père Wang! C’était parce que le vieil homme ne les avait pas appelés par les mauvais noms cette fois! C’était suffisant pour faire croire à Lie Mengmeng que même si la démence du vieil homme n’était pas complètement guérie, elle avait au moins été considérablement soulagée. . .

“De rien, grand-père Wang, je vais maintenant vous poser quelques questions.” Lie Mengmeng sortit une liasse de papiers de son sac. Il s’agissait d’une collection de questions d’évaluation de la démence qu’il avait rassemblée, y compris des questions oui ou non, des questions à choix multiples et des casse-tête.

Lie Mengmeng: “Première question: lorsque vous mangez des œufs brouillés avec des tomates, avez-vous souvent du mal à décider si vous devriez manger les tomates ou les œufs en premier?”

Le vieil homme secoua la tête.

Lie Mengmeng prit sa réponse, puis demanda, “Qui choisirais-tu, de la merde au chocolat ou du chocolat à la merde?”

Le vieil homme y réfléchit, puis demanda soudain: “Quoi qu’il en soit, le chocolat contient du sucre, n’est-ce pas?”

Lie Mengmeng hocha la tête. “C’est vrai.”

Le vieil homme: “Je suis hyperglycémique, donc je ne peux pas en manger.” ( … là n’est pas la question mais au moins il n’est plus dément mdr )

Lie Mengmeng: “…”

“Au fait, comment pouvez-vous poser ce genre de questions aux personnes âgées?

“… Alors laissez-moi changer de question.”

Lie Mengmeng: “Grand-père Wang, dans quelles circonstances un plus un équivaut à deux?”

Le vieil homme regardait Lie Mengmeng comme s’il était retardé. “Bien sûr, cela équivaut à deux lorsque le calcul est exact! Je dis, Little Song, ne pouvez-vous pas utiliser une question d’un gala de la fête du printemps il y a trente ans pour me tester? Ces questions sont si dépassées!”

Lie Mengmeng: “…”

Le vieil homme lança un regard noir à Lie Mengmeng en le critiquant. “Je trouve que les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas de vision du futur quand il s’agit de régler des problèmes. Comme vous, Little Song, et le dilemme de vos choix passés, ne pas réfléchir sérieusement à la façon d’aller de l’avant est mauvais. Si un jeune ne peut pas se tenir au courant de la situation, comment va-t-il trouver une petite amie et la rendre heureuse? N’est-ce pas ?” ( … sayer pépé pète la forme, pépé clash mdr )

Non. . .

Pas de petite amie. . .

“…” Lie Mengmeng eut instantanément l’envie de se couvrir le visage et de pleurer.

Après ces questions/réponses, à côté d’eux, Père Wang pouvait maintenant être sûr de deux choses.

Premièrement, la démence du vieil homme était complètement guérie. Le voyou à la voix douce et à la conversation rapide était revenu. . .

Deuxièmement, après cet échange en face à face avec grand-père Wang, Lie Mengmeng, ce garçon au cœur pur qui n’avait pas encore goûté le miel sucré du premier amour, avait été frappé d’un coup profond et douloureux par le vieil homme. ( mdr et dire qu’il était là pour le soigner… pépé est pas cool mdr )

. . .

Après le dîner, Wang Ling était arrivé juste à temps pour regarder la diffusion de “Au nom de la cultivation”. Il n’avait pas utilisé la petite télé dans sa chambre depuis longtemps, et s’il n’y avait pas eu le tirage au sort du Petit Raton Laveur lors de la première de la série, elle aurait peut-être disparu pour toujours sans lever le sceau sombre de la télé. C’était parce qu’il était plus commode d’utiliser sa montre pour participer directement à un programme et scanner ses numéros de loterie pour le tirage au sort. ( en clair, il l ’aurait gardé dans son armoire rempli de poussière mdr )

De nos jours, tout pouvait être acquis grâce à la montre-bracelet. Les vieux instruments comme la télé s’éteignaient, et seul le grand-père Wang l’utilisait pour regarder sa série télé.

. . .

Il était tôt dans la matinée du mardi 25 mai.

L’humeur de Wang Ling était un peu abattue ce matin, car en tant que fan de Petit Raton Laveur, il n’avait même pas gagné de prix d’encouragement au tirage au sort de la nuit dernière! Comme c’est ennuyeux !

Il avait l’impression que les choses comme le tirage au sort avaient la même probabilité d’améliorer votre équipement dans les jeux produits par Penguin Company. Même s’il y avait quatre-vingt-dix pour cent de chances d’une amélioration réussie, tu pouvais quand même échouer. . . ( ARGH , ça fait mal d’échouer à 90% de chance )

Lorsque Wang Ling entra dans la classe, les cours de première année et de classe trois bavardaient le matin comme d’habitude. Le sujet du deuxième examen blanc, qui avait déjà été discuté plusieurs jours d’affilée, avait été temporairement balayé.

“J’ai entendu dire qu’il y avait eu un vote à la conférence parents-enseignants hier.”

Quelqu’un demanda: “Quel genre de vote?”

Dopey Guo répondit: “Notre école veut organiser un concours de chant inter-classes. Hier, le Professeur Pan a demandé aux parents de donner des recommandations, puis ils ont voté.”

Quand il dit cela, Maître de Dopey jeta un morceau de papier. Sur celui-ci se trouvaient des notes que le père Guo avait rédigé lors de la conférence parents-enseignants hier. Une grande partie d’entre eux avaient à voir avec la sélection de chansons de classe pour l’événement scolaire.

Tout le monde se rassembla pour regarder les notes, qui listaient clairement les chansons en lice.

La chanson avec le plus de voix était “L’étoile la plus brillante dans le ciel nocturne” qui a été recommandé par le père du camarade de classe Li, Li Gouhai.

La deuxième était “Courir” comme recommandé par le vieil homme de Super Chen.

La troisième était “Petite Pomme”, choisie par le père de le Petit Arachide, Grosse Noix. ( super les surnom mdr )

Quand tout le monde vit cela, ils hochèrent la tête et sentirent que les titres des chansons reflétaient vraiment les caractères des parents.

Bien sûr, en dehors de ces trois chansons, il y avait plusieurs autres chansons recommandées qui n’avaient pas fait la coupe.

Par exemple, “La Volonté du Vent de l’Est” recommandé par la mère de Plume Lin. . . D’un seul coup d’œil, tout le monde pouvait voir que Mère Lin était une figure importante dans le cercle des fujoshi.

Comme autre exemple, le père Guo, avait choisi une chanson appelée “Démangeaison” . . . cette chanson était comme l’hymne non officiel de cette paire ludique, comme prévu, tel père, tel fils.

En arrivant à la fin des notes, tout le monde remarqua qu’il y avait une recommandation de chanson sans un seul vote “Eh… Personne n’a voté pour cette chanson?”

Quelqu’un demanda: “Qui l’a recommandé?”

“Quelqu’un a appelé Wang Lei.

“…” Dès que Wang Ling entendit cela, il sut sans aucun doute qu’il s’agissait de l’alias de l’Immortel Senior.

Super Chen avait une onde de cerveau. “Wang Lei?” Après tout, il n’y avait qu’un seul élève avec le nom de Wang dans leur classe.

“Quelle chanson a-t-il recommandé?”

“Faction et Circonstance”….

Après avoir entendu cela, toute la classe plongea instantanément dans un silence de mort. Tout le monde regarda Wang Ling et ne put s’empêcher de soupirer intérieurement; qui aurait pu imaginer que sous son apparence froide et impassible, il y avait un cœur aussi sensuel. . .

En ce moment, Wang Ling avait vraiment du mal à se calmer. “…” ( … calme-toi, tu va nous faire exploser les terres mdr sensuel ? mdr tel père, tel fils… sa marche pas tous le temps enfin… c’est pas le bon exemple mdr )

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Corentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. Ombre
  • 4. Thomas
  • 5. Cesar
  • 6. Cédric
🎗 Tipeurs récents
  • Cédric
  • Thomas
  • Cesar
  • Ombre
  • Corentin
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 122 – Je ne veux pas d’une telle intrigue! Menu Chapitre 124 – L’officier expérimenté Wang