Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 347 — Une tempête se prépare.

— Mademoiselle Qin des Quartiers du Maréchal ? répéta Zhao Yanming avec surprise, êtes-vous en train de dire que Mademoiselle Qin Xingxuan est ici ?

— Évidemment que c’est elle ! De toutes les petites filles du Maréchal Qin, il n’y en a qu’une qui se tient toujours aux côtés de Monsieur Muyi.

Qin Xingxuan ?

La jeune demoiselle faisait la fierté de sa famille et était connue pour être la petite préférée du Maréchal. Qu’est-ce qu’une personnalité comme elle venait faire à Vermurier dans un moment pareil ? Et qui était ce personnage énigmatique qui se tenait devant elle ?

Arrivant rapidement à leur hauteur, Qin Ziya les salua en demandant : — Lequel d’entre eux vous dirige cette cité ?

Zhu Ping mort, Zhao Yanming se retrouvait à la fois à la tête de la ville et de sa garnison.

— C’est moi, dit-il en s’avançant. Zhao Yanming, Sénéchal de Vermurier.

— Je vois. Eh bien, Sénéchal Zhao, je suis Qin Ziya, Maître de la Maison Martiale des Sept Véritables du Royaume du Grand Avenir, et ces artistes martiaux sont sous mon commandement. Nous sollicitons l’hospitalité de Vermurier et de ses habitants.

Plus d’une centaine d’artistes martiaux de la Maison Martiale des Sept Véritables désiraient prendre leur quartier à Vermurier ?

Zhao Yanming eut du mal à en croire ses oreilles. C’était tout simplement inespéré ! À l’heure actuelle, un grand nombre de cités du royaume traversaient des jours bien sombres. La capitale elle-même n’était pas épargnée. Et dans un moment pareil, la Maison Martiale des Sept Véritables dépêchait une véritable armée à Vermurier sur des Aigles Vent Céleste ? Maître Qin Ziya était même venu en personne ? Pourquoi ?

Zhao Yanming ressentit un tel sentiment de joie l’envahir qu’il manqua de peu de s’évanouir et resta figé là pendant quatre ou cinq respirations. Retrouvant ses esprits, il s’empressa de déclarer avec flatteries : — Soyez le bienvenu dans notre modeste cité Maître Qin. Laissez-moi vous remercier au nom de tous les habitants de Vermurier pour votre aide. Vous arrivez vraiment à point nommé !

Ignorant ces formalités, Qin Ziya alla droit au but : — Sénéchal Zhao, d’après mes informations, Lin Ming devrait se trouver à Vermurier, comment se fait-il qu’il ne soit pas là ? Il avait déployé ses sens un peu plus tôt, mais sans trouver aucune trace de Lin Ming.

— Ah, ça… Le visage de Zhao Yanming prit aussitôt une expression amère. Le statut de Lin Ming était particulièrement sensible, et vu le pétrin dans lequel il s’était mis, Zhao Yanming s’inquiétait déjà des conséquences de tout ça…

Après une profonde inspiration, il se lança dans un récit des évènements de cette fameuse nuit. Apprenant qu’il avait été pris en chasse par un groupe d’artistes martiaux d’une autre secte, Qin Ziya afficha une mine perplexe, mais Qin Xingxuan, elle, se décomposa littéralement, son beau visage perdant tout éclat.

Lin Ming était pourchassé par un maître Houtian avancé d’une secte ? Et il y avait tout un groupe avec lui ?

La jeune fille sentit son cœur se serrer dans sa poitrine.

Qin Ziya sortit un talisman de transmission sonore et prononça quelques mots avant de l’allumer, mais sans succès. La plupart des talismans ne portaient pas au-delà d’une grosse centaine de kilomètres, et dans ce périmètre, Lin Ming restait introuvable. Seul un talisman de transmission sonore très longue portée comme ceux de l’Île du Phénix Divin auraient permis de l’atteindre. Ou alors en utilisant plusieurs talismans en série comme Qin Ziya avait fait pour le prévenir de son arrivée.

— D’où venaient ces artistes martiaux, Sénéchal Zhao ? Est-ce qu’ils portaient un signe distinctif ? interrogea Qin Ziya, visiblement préoccupé.

— Malheureusement, je l’ignore… répondit Zhao Yanming en secouant la tête d’un air dépité. La brève description qu’il avait faite de ces individus n’avait rien révélé.

Mais dans un éclair de lucidité, il mentionna la présence d’un symbole en forme de croissant sur les habits de Zhou Xinyu, et il n’en fallut pas davantage à Qin Ziya pour faire le rapprochement avec la Lune Montante. Pour une raison encore inconnue, Lin Ming avait bêtement décidé d’interférer dans un conflit entre les disciples directs de la Lune Montante…

Tout au long de la journée, les bêtes féroces tentèrent quelques assauts sporadiques contre les murs de la cité, mais sans qu’aucune véritable harde ne se forme. À vrai dire, il ne fut même pas nécessaire de mobiliser toute la garnison, les maîtres de la Maison Martiale des Sept Véritables assurant le gros de la défense à eux seuls. Un seul maître valait au moins plusieurs centaines de soldats, ce qui correspondait à une armée gigantesque. Une fois que les maîtres Houtian se chargeaient d’éliminer les bêtes féroces de grade quatre, le reste des créatures ne tardaient pas à fuir en se dispersant.

Pourtant, alors que la harde sauvage ne représentait plus une véritable menace, tout le monde affichait encore des mines soucieuses, comme si un sombre nuage s’était abattu sur la ville. Et ce pour une raison simple, personne ne savait ce qu’il était advenu de Lin Ming.

Zhao Yanming et les chefs des plus grandes familles de la ville comprirent assez rapidement une chose, Qin Ziya n’avait pas quitté la capitale et n’était pas parti aussi loin en emmenant Qin Xingxuan, Monsieur Muyi et tous ces maîtres avec lui pour sauver Vermurier, il avait fait tout ça pour protéger Lin Ming et sa famille.

Faire preuve d’un tel respect et d’une telle estime pour un enfant… Zhao Yanming avait du mal à imaginer qu’une chose pareille soit possible.

Le chef de la Famille Lin, Lin Wanshan ne tenait pas non plus en place. Il ne s’attendait pas une seule seconde à ce que Qin Ziya, un personnage au moins aussi important que le roi, accoure à Vermurier pour protéger sa famille. Cela le flattait et le laissait en même temps sans voix.

Zhao Yanming était sans doute encore plus nerveux. Il savait que Lin Ming avait un statut élevé, mais de toute évidence, son existence en tant que telle était devenue d’une importance primordiale pour les Sept Profondes Vallées. D’après ce qu’il avait compris de son échange avec Qin Ziya, la secte avait même envoyé des renforts. Seulement, la distance à parcourir était telle qu’ils se trouvaient encore en route à l’heure actuelle.

Toute cette affaire relevait désormais du niveau de la secte, laissant Zhao Yanming dans le flou le plus total. Il n’avait pas la moindre idée de ce qu’un futur maître Xuandan signifiait réellement pour les Sept Profondes Vallées. Alors que le simple fait de rester en bons termes avec un personnage pareil pourrait leur garantir des siècles de paix et de prospérité. L’enjeu était de taille.

Quoi qu’il en soit, le meurtre de Zhu Ping fut rapidement mis de côté, tandis que des patrouilles étaient organisées pour essayer de localiser Lin Ming. Mais jusqu’ici, leurs efforts ne donnaient rien.

Le visage de Qin Ziya s’assombrissait à mesure que les heures passaient, rendant Zhao Yanming de plus en plus nerveux. Une chose commençait à se profiler dans son esprit. Si Lin Ming ne refaisait pas surface rapidement, tout ça ne se résumerait pas à une simple affaire de négligence. Non, les conséquences seraient sérieuses, très, très sérieuses, et Qin Ziya se retrouverait dans un sacré bourbier.

Le cœur de Qin Xingxuan était lourd d’inquiétudes. À tel point qu’elle en perdit tout appétit et sauta le déjeuner. Lin Ming était porté disparu depuis maintenant plus de douze heures…

Les heures passèrent, et alors que le soleil descendait dans le ciel, un petit point rouge apparut à l’ouest. Les gardes signalèrent immédiatement sa présence à un maître avec une vue plus affûtée que la leur, et celui-ci vit immédiatement qu’il s’agissait d’un dragon ailé avec deux passagers sur son dos, dont le premier était nul autre que Lin Ming.

À cette nouvelle, Qin Ziya, Zhao Yanming, Lin Wanshan, Monsieur Muyi et Qin Xingxuan accoururent tous au camp pour l’accueillir.

Zhao Yanming laissa échapper un long soupir de soulagement en voyant le dragon approcher, tandis que Lin Wanshan se caressait la barbe avec joie.

Qin Ziya, lui, était à la fois rassuré et perplexe. Pour que Lin Ming réapparaisse aussi tranquillement et paisiblement, alors ses poursuivants…

Quant à Qin Xingxuan, elle ne se posait pas toutes ces questions. Elle était simplement heureuse de le voir revenir sain et sauf. Ce sentiment pénible qui pesait sur son cœur s’envolait enfin. Et en tant qu’une de ses bonnes amies, elle lui réservait un accueil des plus chaleureux. Mais alors qu’elle traversait le camp pour aller à sa rencontre, ses pas ralentirent jusqu’à s’arrêter complètement, et elle resta là, immobile et confuse, le regard fixé derrière Lin Ming sur une jeune fille à l’apparence non moins charmante que la sienne…

Elle avait écouté Zhao Yanming raconter un peu plus tôt comment, au cœur de la nuit dernière, plusieurs maîtres Houtian avaient violemment fait irruption dans l’enceinte du camp à la recherche d’une jeune fille, et comment Lin Ming, alors qu’il n’avait aucun lien avec elle, s’était interposé en risquant sa vie pour la sauver…

Ses yeux se perdirent un instant dans le vide, comme un reflet du flou dans son esprit.

— Jeune Héros Lin, ce pauvre homme était vraiment mort de peur à l’idée qu’il ait pu vous arriver quelque chose. Zhao Yanming sentait qu’on venait de lui ôter un énorme poids des épaules. Son soulagement était tel qu’il manqua de peu de s’effondrer au sol.

Voyant tous ces gens qui l’attendaient avec inquiétude, Lin Ming se sentit gêné. Les évènements de la nuit dernière l’avaient vraiment éreinté, le laissant sans force et le souffle court, et il était resté de longues heures à méditer pour récupérer. Sans imaginer que pendant ce temps-là, on se faisait un sang d’encre pour lui à Vermurier.

— Que s’est-il passé la nuit dernière, Lin Ming ? Où étais-tu pendant tout ce temps ? demanda Qin Ziya.

Lin Ming joignit les mains à la poitrine pour le saluer, avant d’expliquer : — Maître Qin, ce disciple a fait preuve de négligence. J’aurais pu rentrer plus tôt, mais cette bataille m’a vraiment épuisé et il m’a fallu beaucoup de temps pour récupérer…

Les deux hommes poursuivirent alors leur conversation en marchant entre les tentes.

— Lin Ming, ces disciples de la Lune Montante, que leur est-il arrivé ? D’après ce que j’ai entendu, l’un d’eux était au Houtian avancé ?

Lin Ming hésita, mais il décida de raconter la vérité : — Ils sont tous morts.

Qin Ziya se figea. Un maître Houtian avancé d’une secte, c’était potentiellement quelqu’un d’aussi fort que lui, et Lin Ming avait triomphé d’un artiste martial de ce niveau ? Ce n’était pas seulement dur à croire, c’était presque inconcevable. Cela ne revenait-il tout simplement pas à dire que Lin Ming possédait déjà une force similaire, voire supérieure à la sienne ?

Une telle vitesse de progression défiait toutes les connaissances martiales de Qin Ziya. Sa croissance dépassait tout simplement l’entendement.

— Puis-je vous demander de garder tout ça pour vous, Maître Qin ? Je ne tiens pas à ce que des rumeurs se répandent. Lin Ming voulait surtout éviter que la nouvelle parvienne jusqu’aux oreilles d’Ouyang Boyan. Il comptait dissimuler sa force autant que possible pour tomber sur son adversaire une fois qu’il aurait baissé sa garde.

— Très bien… Qin Ziya ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il se contenta de secouer la tête d’un air pensif. Ce garçon était un vrai monstre.

— J’y pense, reprit Lin Ming, au sujet de la harde sauvage, savez-vous quelle réponse prépare l’Île du Phénix Divin ?

Qin Ziya retrouva aussitôt son air posé et sérieux habituel.

— D’après les nouvelles des Sept Profondes Vallées, une fois que la situation sera maîtrisée dans la province, l’Île du Phénix Divin devrait commencer à agir contre le Royaume Démoniaque de la Mer Australe…

Son regard se porta alors dans le vide devant lui et il haussa les épaules. Cette guerre allait ravager tout l’Horizon Austral, entraînant chacune des forces en présence dans un chaos sans précédent. Qui sait combien d’artistes martiaux allaient devoir périr avant que ce conflit ne se termine ? Sans parler des sectes qui disparaitraient avec lui…

D’un autre côté, une guerre c’était aussi une formidable occasion pour les génies de s’illustrer. Depuis des temps immémoriaux, les plus grands héros et les plus grands maîtres étaient tous forgés dans les flammes du combat. L’Horizon Austral n’avait plus connu de conflit de cette ampleur depuis maintenant un millénaire. La paix durait peut-être depuis trop longtemps…

Lin Ming acquiesça sans dire un mot. Les déclarations de Qin Ziya ne le surprenaient guère. C’était probablement l’effet escompté par le Royaume Démoniaque de la Mer Australe. En attaquant l’Île du Phénix Divin de front, ils auraient essuyé des pertes considérables face aux nombreuses matrices qui assuraient la défense de l’île.

En revanche, s’ils parvenaient à les attirer en dehors, la situation serait toute autre…

Tandis que Qin Ziya et Lin Ming discutaient, dans une tente soigneusement aménagée non loin, Qin Xingxuan observait les nuages et la magnifique robe pourpre que leur donnaient les rayons du soleil couchant, adossée à un rideau et le regard perdu à travers les Montagnes Luxuriantes.

— À quoi penses-tu, jeune sotte ? interrogea Muyi d’un petit air moqueur en rentrant dans la tente.

— Maître ! sursauta Qin Xingxuan. Elle se leva immédiatement pour le saluer comme le ferait n’importe quel bon disciple. Et alors qu’elle réfléchissait à une excuse pour expliquer ce moment d’étourderie, Muyi la prit de cours : — Et n’essaie pas de me faire croire que c’est le sort de la cité qui te préoccupe.

Qin Xingxuan rougit d’embarras.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Fleadly
  • 🥈2. Guillaume
  • 🥉 3. Léo
  • 4. Alexis
  • 5. Lionel
  • 6. PascalW
  • 7. Cesar
  • 8. Noa
  • 9. Ba-Soma
  • 10. OyaTec_Suko-??
  • 11. Thomas
  • 12. Martin
  • 13. David
  • 14. enzo
  • 15. Paredes
  • 16. Kyshin
  • 17. Wakou
  • 18. Zovan
  • 19. Cédric
  • 20. Ronan
  • 21. Maxime
  • 22. matsu 1
  • 23. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • Kyshin
  • Maxime
  • OyaTec_Suko-??
  • enzo
  • Noa
  • Zovan
  • Fleadly
  • Paredes
  • Ba-Soma
  • Cesar
  • matsu 1
  • Ronan
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 346 — Un trésor caché en lieu sûr Menu Chapitre 348 — Les désirs d’une jeune fille.