Le Démon Roi | Great Demon King | 大魔王
A+ a-
Chapitre 54 – Le chien mange le chien

À cause des mots de Félix, les guerriers et les mages qui coopéraient en douceur, qui se battaient contre les cavaliers de loups orques, sombraient brusquement dans la panique. Les gens commencèrent à être distraits par la défense et cherchèrent un moyen d’évasion.

En un instant, une défense imprenable s’effondra. Mis à part les guerriers à l’avant, qui se battaient en battant en retraite, les mages et les archers paniquèrent et s’échappèrent dans toutes les directions.

Han Shuo avait attrapé les poignets de Fanny et de Lisa et les avait forcées à se hâter vers l’endroit où se trouvaient les chevaux de bataille. Derrière Han Shuo, Gene ordonna aux autres étudiants de nécromancie de le suivre de près.

Après quelques rounds de batailles entre vie et mort, Han Shuo n’était pas naïf ni même terrorisé face au danger. Il réfléchit silencieusement aux actions qu’il devait entreprendre ensuite en avançant calmement.

Il y avait aussi quelques autres mages et archers qui battaient en retraite avec Han Shuo et les autres, comme les marées. Si ces gens avaient bloqué le mouvement de Han Shuo, ils auraient été poussés sur le côté sans la moindre hésitation.

Les archers et les mages avaient du mal à augmenter leur vitesse dans le chaos de la foule. D’une certaine manière, avec Han Shuo comme bouclier de viande, ils avaient réussi à se précipiter au front après un moment d’effort.

Au bout de quinze minutes, Han Shuo avait finalement amené Fanny et Lisa à l’endroit où se trouvaient les montures de batailles, avec Gene et les autres derrière. Le maître des lieux s’était également rendu dans les rues du sud pour observer les événements antérieurs et n’avait laissé qu’un domestique pour veiller sur les chevaux. Han Shuo abattit directement la porte et tira Fanny et Lisa en direction des écuries à l’arrière.

– «Que faites-vous ?». Le vieux serviteur se leva immédiatement de panique quand il vit Han Shuo briser la porte et se précipiter vers les écuries. Il leur cria de colère.

«Les cavaliers de loups orques se sont déjà battus ici. Si vous continuez à rester, vous ne ferez face qu’à la mort. Nous sommes ici pour prendre les chevaux de combat que nous avons stockés ici. Si vous voulez vivre, alors dépêchez-vous, choisissez une monture de bataille et fuyez!». Expliqua Han Shuo calmement en se précipitant vers les écuries.

Le vieux serviteur avait déjà entendu le chaos et l’agitation de l’extérieur à ce moment-là. Il fit une pause pendant une seconde et se dirigea rapidement vers les écuries. On aurait dit qu’il avait accepté la suggestion de Han Shuo.

Han Shuo relâcha finalement les petites mains de Fanny et de Lisa et ses yeux firent un balayage désespéré des alentours. Ses yeux se posèrent sur un beau cheval de combat et sautèrent sur son dos sans un mot. Il atterrit sur le dos du cheval en une seconde, balança la dague dans sa main, et trancha à travers les cordes qui retenaient la monture de combat.

Il tourna la tête et découvrit que Gène et quelques-uns des étudiants majeurs de la lumière étaient également arrivés à l’écurie. Tous haletaient et se joignirent à Fanny et à la jeune femme pour trouver les chevaux qu’ils avaient gardés ici la dernière fois.

– «Vous êtes tous des idiots? Les cavaliers de loups orques seront là chaque seconde, que cherchez-vous? Sans compter que les bêtes de combat que nous avons empruntées la dernière fois étaient toutes des bêtes inférieures, il n’y en avait que six… vous voulez mourir?» Han Shuo ne put finalement plus tenir dans son impatience et cria soudainement en voyant que ces gens regardaient toujours parmi la foule de bêtes de combat stables.

Le rugissement violent de Han Shuo résonna dans toutes l’écurie. Les étudiants en nécromancie et les professeurs, qui cherchaient leurs chevaux de bataille, furent tous sermonnés. Ils se figèrent tous à cet instant. Han Shuo les appelait des idiots! C’était un peu dur pour eux d’accepter ça!

– «Que faisons-nous alors ?». Fanny se figea.

«Choisissons les meilleurs et les plus puissants. Nous en prendrons chacun un. La vie des autres n’a rien à voir avec nous. Si vous voulez tous mourir, alors continuez à chercher les montures batailles de qualité inférieure que nous avons eues l’autre fois!» Le visage de Han Shuo s’assombrit alors qu’il disait cela de manière résolue.

C’était à l’origine un concept simple, mais l’inconvénient était que ces étudiants et professeurs de la branche de nécromancie avaient toujours vécu selon une logique qui englobait une multitude de règles et de coutumes. Pour eux, suivre les règles était une chose naturelle. Ils n’avaient pas du tout pensé au fait que toutes les règles pouvaient être brisées en temps de crise.

Les visages de ces personnes se figèrent sous les réprimandes de Han Shuo, avant qu’ils ne froncent les sourcils, contemplatifs, alors que Han Shuo continuait de ne pas prêter attention à la vie des autres. Ses mots provoquèrent un autre impact auprès de ces étudiants et professeurs qui étaient habitués à suivre les règles.

L’agitation à l’extérieur grandissait et ils prenaient des décisions rapides face à une crise de vie ou de mort. Ils n’hésitèrent plus et coururent vers les chevaux de bataille les plus féroces et les plus vaillants.

Lorsque les étudiants et les professeurs de nécromancie eurent tous pris les meilleures montures de combats dans les écuries sous la pression de Han Shuo, ils se précipitèrent hors de l’écurie. C’est alors que les grands étudiants de l’académie et les autres mages et archers se dirigèrent vers les écuries.

– «Bon sang, ils chevauchent nos chevaux.» La vue acérée d’Irène découvrit immédiatement que le beau cheval de combat, sur lequel Han Shuo était actuellement, fut celui qu’elle avait monté quelques jours auparavant. Elle se plaignit aussitôt.

Cependant, à ce moment-là, Han Shuo et les autres étaient déjà en route. Ils ignorèrent les plaintes d’Irène et des autres et ne laissèrent que des silhouettes qui s’éloignèrent peu à peu.

– «Bryan, où devrions-nous aller maintenant ?» Fanny posa la question à Han Shou aussitôt qu’ils eurent quitté les écuries et se retrouvèrent dans les rues devenues chaotiques.

Les guerriers s’étaient déjà retirés de la ville de Drol et les cavaliers de loups orques s’y étaient précipités. Tourbillonnant puissamment leurs longues épées, les marchands sans défense étaient les premiers à souffrir, car ils perdaient souvent la tête lorsque les épées tranchaient.

Parce que ces cavaliers de loup montaient des loups géants, ils n’étaient pas pressés de poursuivre immédiatement les guerriers et les mages en fuite. Ils ne suivirent que la rue et commencèrent à piller les premiers magasins qu’ils trouvèrent. Il y avait de grands sacs suspendus aux corps des loups géants et les ressources de tous les magasins environnants furent pillées et rangées dans les sacs des loups géants.

«Tant que ce n’est pas en direction de la ville de Zajoski, peu importe où nous nous enfuyons!» Han Shuo observa les alentours et jeta un regard à la rue Est. Il remarqua qu’il y avait moins de personnes qui fuyaient dans la rue du nord, et leur parla après un moment de réflexion: «Suivez-moi, nous nous dirigerons vers le nord.»

Parce que la ville de Drol était sur le point de tomber, la ville la plus fortifiée de la partie sud de l’Empire, la ville de Zajoski, était devenue la cible idéale dans le cœur des évadés frénétiques. Han Shuo observa un moment et remarqua que soixante-dix pour cent des gens de la ville de Drol fuyaient en direction de Zajoski.

Cependant, sur ces 70 %, il n’y avait qu’une dizaine de batailles. Lorsque les cavaliers de loups orques auraient fini de faire des raids sur la ville de Drol, leur première cible serait sûrement cette foule de gens.

Avec des loups géants comme chevaux, la vitesse des cavaliers était certainement plus rapide que celle de ceux qui étaient encore à pied. Parce que le taux de personnes était de soixante-dix pour cent des habitants de la ville, les orques étaient sûrs d’envoyer le plus de cavaliers de loup après eux. De cette façon, les plus susceptibles de mourir étaient les soixante-dix pour cent des personnes qui s’échappaient en direction de Zajoski.

Dès qu’il commença ses délibérations calmes, Han Shuo réalisa immédiatement que ses pensées étaient très claires. Après une brève réflexion, il mena les opérations avec Fanny et les autres dans la rue du Nord.

Avec la commodité des montures de combat, Han Shuo et les autres se déplaçaient extrêmement vite. Han Shuo rencontra deux cavaliers de loups rapides, qui étaient venus dans la rue du nord, le long du chemin. Les sacs sur leurs loups géants étaient bombés. Ils ignorèrent le groupe de Han Shuo et allaient se précipiter dans un autre magasin pour piller.

Reniflant froidement, Han Shuo leva les rênes et ordonna à la monture en dessous de lui de changer de direction, chargeant vers les deux cavaliers de loups, qui levaient leurs longues épées sans abandonner.

Les deux loups géants commencèrent ce qu’ils devaient faire. Il semblait qu’ils n’avaient pas pensé que quelqu’un oserait prendre l’offensive vers eux. Ils retirèrent les longues épées qu’ils avaient prévu de frapper sur le marchand du magasin et se retournèrent brusquement. Ils brandirent les longues épées dans leurs mains et coupèrent en direction de Han Shuo qui approchait rapidement.

– «Bryan, es-tu fou ? Sauve-toi!» Au loin, elle s’aperçut que Han Shuo avait soudainement changé de direction et se précipita vers les deux cavaliers de loups. Elle cria de panique et attira l’attention des étudiants et des professeurs de nécromancie. Ils tournèrent tous involontairement la tête et regardèrent dans la direction de Han Shuo.

Tenant une dague dans sa main alors que son cheval chargeait, Han Shuo incanta silencieusement un sort magique, et une flèche d’os se matérialisa abruptement dans les airs, sifflant en volant vers l’un des cavaliers de loup. Tandis que le cavalier agitait sa longue épée pour se défendre, la dague dans la main de Han Shuo se précipitait déjà vers l’autre cavalier.

La dague dessina une lame de lueur froide tandis qu’elle tranchait l’air et s’enfonçait dans les os avec un léger bruit. La dague avait traversé les défenses de l’épée longue et avait percé un trou sanglant dans la poitrine du cavalier. À cet instant, la monture de combat de Han Shuo avait galopé avec rapidité. Il serra les rênes et le cheval s’arrêta brusquement au milieu de violents gémissements.

Han Shuo tendit le bras gauche et tira, délogeant soudainement l’épée longue de l’orque, qui était déjà mort. Han Shuo empoigna la longue épée et fit un trou sanglant qui s’ouvrit soudainement dans la tête du loup géant agité. Le loup géant hurla et se mit à trembler en tombant au sol.

D’un coup d’épée, le gros sac suspendu au loup géant jaillit soudainement du loup tombé, atterrissant directement sur le cheval de bataille de Han Shuo. Ensuite, ce dernier changea de direction et chargea avec une cruauté froide vers l’autre cavalier de loup, qui venait de pulvériser la flèche d’os.

«Oh ma parole, ai-je mal vu ? Bryan a lancé la flèche d’os. Que se passe-t-il ?». Gene tira fermement sur ses rênes et cria avec stupeur. Les autres étudiants avaient également l’air stupéfaits, regardant avec mépris Han Shuo comme si c’était la première fois qu’ils le rencontraient.

«Bon sang, que fait Bryan ?» Fanny savait que Han Shuo pouvait lancer une flèche magique et n’était donc pas trop surprise. Ce dont elle fut surprise, c’était qu’il volait les Cavaliers Orques juste après qu’ils eurent pillé les magasins.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. prince
  • 🥈2. enzo
  • 🥉 3. Marino
  • 4. Julien Martin
🎗 Tipeurs récents
  • prince
  • Marino
  • enzo
  • Julien Martin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 53 – Les dangers de la ville de Drol Menu Chapitre 55 – Un changement de statut