Le Démon Roi | Great Demon King | 大魔王
A+ a-
Chapitre 49 – Une vengeance tardive

– «N’est-ce pas là le garçon esclave de la branche de Nécromancie ?». Demanda le jeune homme en fronçant les sourcils en se dirigeant vers Han Shuo.

– «Garçon esclave de Nécromancie Bryan… qui aurait pensé que nous nous rencontrerions ici ?». Han Shuo hocha la tête, avala une autre gorgée de Leylan Pourpre, et sourit en réponse.

«Il semble qu’il n’y ait plus de place. Claude, pourquoi ne pas changer de lieu pour dîner? Irène regarda Han Shuo avec un soupçon de dédain dans les yeux.

– «Pas besoin, pour le moment, la plupart des hôtels de Drol doivent être bondés de monde. Il n’y a que Bryan à cette table. Puisque nous sommes tous de l’Académie, je suis sûr que cela ne dérangera pas Bryan si nous nous assoyions avec lui, n’est-ce pas Bryan ?», Dit-il en souriant à Irène, puis il fixa Han Shuo d’un air joyeux.

«Bien sûr que cela ne me dérange pas! Si cela ne vous dérange pas de rester assis avec un garçon comme moi, qui pourrait porter atteinte à votre dignité, je partagerai volontiers une table avec vous deux». Dans le passé, il avait blessé son petit squelette afin d’apaiser Irène.

Peut-être que Claude avait depuis longtemps oublié cette affaire, mais Han Shuo s’en souvenait silencieusement. Maintenant que sa force avait augmenté, il avait perdu toute réserve. Il s’était dit qu’il avait perdu sa chance de se venger de lui, mais qui aurait pu croire qu’il viendrait frapper à sa porte. Han Shuo ne voulait naturellement pas laisser passer cette opportunité.

– «Je déteste tous ceux appartenant à la branche de nécromancie, et les esclaves ne font pas exception!» Irène fronça les sourcils, lança un regard à son ami et parla froidement.

Il sourit et dit à Han Shuo : «Bryan, n’es-tu pas avec le reste du groupe de Nécromancie ? Comment se fait-il que nous ne voyions aucun signe de leur présence ? Oh, à bien y penser, toi, un garçon esclave, tu peux profiter d’une si riche nourriture et du vin. Comme c’est surprenant!»

Irène regarda également Han Shuo avec surprise en entendant les mots de Claude. Elle semblait particulièrement intéressée par les questions de son collègue et n’était pas pressée de partir. En voyant qu’Irène avait manifesté son intérêt, il essuya la poussière sur le siège devant elle. Elle s’assit enfin sans se presser après qu’il lui ait dit de s’asseoir.

Han Shuo déchira la viande grillée dans sa main et l’envoya dans son estomac complètement comme si de rien n’était. Il cracha de satisfaction après une autre gorgée de vin, se frotta l’estomac et dit en souriant: «Maître Fanny et les autres devraient bientôt être de retour. Ils avaient peur que je devienne un fardeau et m’ont donc donné quelques pièces d’or pour que je les attende ici. Y a-t-il un problème à cela ?»

«Non non. Voilà donc la situation. N’est-ce pas… Bryan, comment s’est passé ton parcours cette fois? Des créatures magiques de haut niveau? ». demanda-t-il à Han Shuo avec un sourire.

Irène révéla un certain intérêt et fixa également intensément Han Shuo, semblant soudain se soucier un peu du butin de la branche de nécromancie.

Han Shuo secoua la tête et dit: «Je ne sais pas, je suis rentré à mi-chemin. Je ne sais pas s’ils ont eu des gains importants, mais je pense que leur récompense cette fois ne serait pas trop petite.

«Huh. Ces gens? Quel genre de transport peuvent-ils obtenir ? Ils pourraient tout au plus traquer des créatures magiques de niveau cinq, et ont probablement du mal à tuer même un niveau quatre.» Irène regarda Han Shuo avec mépris et renifla froidement.

Ce dernier jeta un léger coup d’œil à Irène face à ses railleries et ne dit pas grand-chose. À cet instant, il avait déjà salué le serveur et utilisé une pièce d’or pour acheter du vin et de la viande.

Han Shuo fit le point sur la situation en se demandant comment se venger de lui. Après avoir réfléchi un moment, la trace d’un mauvais sourire apparut sur ses lèvres. Il prit calmement et subtilement quelque chose de similaire à une peau de banane de l’assiette devant lui et la jeta sous son pied. Quand un serveur en mouvement rapide portant une assiette apparut, Han Shuo poussa avec les orteils de son pied droit et envoya la peau de fruit voler brusquement hors de la table.

Le serveur prenait un rythme rapide avec des assiettes à la main quand il posa un pied sur les restes du fruit, trébucha avec une exclamation de surprise et tomba en avant. La plaque dans sa main s’envola et se précipita vers Claude et Irène par-derrière.

Les deux amis réagirent en se retournant. La main droite de la jeune femme se leva brusquement et attrapa habilement la plaque qui s’écrasait vers eux. Au même moment, la main gauche de Han Shuo étincela comme un éclair et d’un coup de doigt, l’aphrodisiaque psychédélique gris-blanc atterrit tranquillement dans le verre à vin.

– «Faites attention lorsque vous marchez.» À cet instant, les sourcils de Claude se froncèrent tandis qu’il remettait de sa main droite l’assiette qu’il avait attrapée au serveur, qui s’était à nouveau levé. Il était clairement mécontent.

«Merci noble chevalier. Je ferai attention à l’avenir!» Le serveur prit peur et sortit rapidement.

Han Shuo était content de son stratagème. Il baissa la tête et leva son verre, buvant du vin comme si de rien n’était, comme s’il n’avait pas remarqué ce qui venait de se passer.

Les deux amis ne dirent pas grand-chose à Han Shuo. Il trinqua faussement avec Claude et Irène, enchaînant verre après verre de Leylan Pourpre avec un aphrodisiaque psychédélique mélangé. On aurait dit qu’elle n’avait pas encore accepté l’amour de Claude.

«Vous pouvez prendre votre temps. J’ai encore quelques affaires à régler, je vais devoir y aller maintenant!» Han Shuo savait avec certitude que la poudre aphrodisiaque psychédélique avait été absorbée par le jeune homme lorsqu’il avait vidé plusieurs verres de Leylan Pourpre. Il se leva immédiatement et s’apprêta à partir.

Le couple ne lui prêta que peu d’attention. Ils souhaitaient ardemment que Han Shuo parte. Ils agitèrent leurs mains de concert, d’une attitude qui sous-entendait qu’il aurait dû partir plus tôt si possible. Après un certain temps, ils ne dissimulèrent plus le mépris sur leur visage.

En quittant l’hôtel avec un sourire, Han Shuo se tint seul dans un coin de rue indétectable à côté de l’hôtel. Après un certain temps, un claquement retentit, une personne rougit et une autre avec la joue légèrement rose sortirent côte à côte, se dirigeant vers le côté nord de Drol.

Le ciel était sombre et les festivités de la ville de Drol avaient atteint leur apogée. Les Aventuriers se formèrent en groupes de trois ou cinq, stupéfaits, ivre bruyamment dans les rues. Han Shuo les suivit sans bruit, et se tint sur le côté de la rue, attendant un bon spectacle en les voyant entrer dans un hôtel de luxe.

D’après les observations de Han Shuo, il semblait que le jeune homme n’avait pas encore touché le cœur d’Irène. Si, à ce moment, sous l’influence de l’aphrodisiaque psychédélique, il faisait quoi que ce soit qui dépasse les limites, il serait sûr d’être sévèrement battu par Irène.

Fruit dans la main, Han Shuo mangeait tranquillement alors que de vilaines pensées lui traversaient l’esprit. Aucune perturbation ne vint de l’hôtel après un certain temps. Au moment où Han Shuo commençait à perdre patience, le jeune homme sortit brusquement de l’hôtel et marcha dans les rues avec une grande précipitation.

Les pensées de Han Shuo bougèrent. Il n’avait pas pensé que la volonté de Claude serait si forte, qu’il n’avait pas complètement perdu toute pensée rationnelle à présent, mais à en juger par les apparences, Han Shuo savait que Claude ne pourrait pas tenir plus longtemps et il le rattrapa de loin.

En effet, il avait seulement fait une dizaine de mètres quand il avait légèrement perdu le contrôle après avoir croisé une femme âgée lourdement maquillée. Il haletait lourdement alors qu’il se dirigeait vers l’allée, comme s’il allait résoudre ses besoins biologiques à proximité.

– «Eh ? N’était-ce pas Claude ? ». Une exclamation retentit de la rue voisine. Han Shuo tourna la tête vers une joie soudaine, s’exclamant intérieurement: «Même les cieux m’aident!»

Le professeur de la branche de magie de la lumière, Beacher, et quelques étudiants de la branche de magie de la lumière passaient par là. Une des étudiantes avec des yeux particulièrement pointus s’exclama avec étonnement.

– «C’est impossible, comment pourrait-il être ce genre de personne? Il est un noble chevalier et ne se rabaisserait pas à cela dans des endroits comme celui-ci. Sans parler du fait qu’il s’intéresse à Irène en ce moment, il est impossible que ce soit lui.» Dit-il.

«C’était vraiment lui, je suis sûre d’avoir bien vu. Si vous ne me croyez pas, nous pourrons vérifier.» L’étudiante, qui avait parlé en premier, réfléchit un moment, puis dit cela avec détermination.

«Venez Katie, ce ne sont pas vos affaires ici. N’allez pas mettre votre nez là où il ne faut pas».

Le jeune homme resta silencieux un moment, puis pressa les étudiants de partir rapidement.

Katie regarda avec colère la ruelle et piétina après un moment de réflexion.

«Comment est-ce possible? Je vais le dire à Irène. S’il n’est pas dans sa chambre, ce doit être lui. Je ne le laisserai certainement pas jouer avec les sentiments d’Irène.

Katie partit à la vitesse de l’éclair dès qu’elle eut fini de parler, se dirigeant vers l’hôtel où Irène séjournait. Les autres étudiants de magie de la lumière se regardèrent d’un air interrogateur quand elle partit, ne sachant que faire.

Han Shuo ne pouvait presque pas retenir son rire rauque. Qui aurait pu penser que ça se passerait ainsi? Han Shuo avait prévu de faire les choses lui-même et de penser à un plan pour attirer Irène ici. Qui aurait pu croire que ce soit vraiment malchanceux? On dirait qu’il serait difficile pour lui d’éviter la malchance aujourd’hui même s’il essayait.

Après un moment, une Irène avec une expression glaciale et une Katie houleuse marchèrent rapidement de loin. Un coup d’œil à l’expression d’Irène suffisait à savoir qu’elle était incroyablement en colère. Il lui serait difficile de s’en sortir.

– «En effet, il n’était pas à l’hôtel. On dirait que je n’ai pas mal vu! Ça devait être lui tout à l’heure. Irène, je pense que si nous devions y aller maintenant, nous serions en mesure de l’attraper sur le fait. Comment pouvait-il commettre des actes aussi méprisables pour un tel noble chevalier ? Claude est trop dégoûtant.» Katie regarda avec colère la ruelle après son arrivée.

Irène hocha la tête avec un visage glacial, ne perdant pas un instant de plus et en attrapant Katie vers la ruelle. Après avoir hésité un moment, ils y entrèrent.

Quand ils furent tous entrés, Han Shuo se dirigea sans hâte dans la ruelle avec un visage sinistre, habillé d’un sourire maléfique.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. prince
  • 🥈2. enzo
  • 🥉 3. Marino
  • 4. Julien Martin
🎗 Tipeurs récents
  • prince
  • Marino
  • enzo
  • Julien Martin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 48 – L’attrait des pièces d’or Menu Chapitre 50 – Une dure réalité