Le Démon Roi | Great Demon King | 大魔王
A+ a-
Chapitre 17 – Un sourire à la fois diabolique et honnête

Fanny paniqua en voyant l’état de Han Shuo, et ses belles et longues jambes athlétiques s’élancèrent vers Han Shuo.

«Ah…»

Han Shuo poussa un cri angoissé tandis que le sang s’écoulait de son visage. Il regarda Fanny et bégaya de douleur, « Maître Fanny, vous… vous marchez sur ma main ! »

Fanny était myope au départ, et avait couru trop vite dans sa hâte, sans prêter attention à ce qui était sous ses pieds. Ajoutez à cela, les mains tendues de Han Shuo étaient sur le sol dans son désir de présenter un front convaincant, et tout cela avait engendré cette embarrassante situation.

Fanny portait des bottes à hauteur du genou avec des talons aiguilles. Elle avait couru avec un certain élan quand elle appuya fermement sur la main gauche de Han Shuo. La douleur sur son visage n’était pas du tout feinte, c’était vraiment la douleur qui venait du plus profond de sa moelle osseuse.

Han Shuo n’avait pas subi de blessures majeures lors de son combat prolongé, mais il était au bord de l’agonie au plus profond de ses os.

«Ooh… désolé Bryan, je n’ai pas vu que ta main était tendue aussi loin !» Horrifiée, Fanny s’excusa à la hâte. La botte, qui écrasait la main gauche de Han Shuo, fut rapidement rétractée sous le choc, et se dirigea rapidement vers la gauche mais la main droite de Han Shuo était précisément là où son pied allait atterrir.

Han Shuo était effrayé en voyant que la pointe était sur le point de faire des ravages dans sa main droite. Il retira sa main à la vitesse de l’éclair et essuya les «traces de sang» sur son visage. Il pointa du doigt le groupe de personnes stupéfait derrière lui et poussa un gémissement proclamant ses griefs: «Ils, ils m’ont frappé ! »

Le visage de Fanny s’assombrit dès qu’elle entendit ces mots. Bien qu’il y ait eu de nombreuses blessures sur leurs visages, ils avaient depuis longtemps effacé toute trace de sang en entendant quelqu’un s’approcher. Ils avaient peur d’être interrogés, et dans la confusion, ils essuyèrent tout le sang sur les armes qu’ils jetèrent négligemment.

Ils avaient prévu de se taire et de ne pas tenir compte des événements de l’après-midi. Qui aurait pu penser que Han Shuo serait si méchant qu’il les blâmerait après les avoir tabassés.

Les beaux yeux de Fanny étaient malicieux lorsqu’elle jeta un coup d’œil au groupe de personne et réalisa que même si leurs vêtements étaient en désordre, il n’y avait aucune trace de sang sur leur visage. Il y avait, cependant, des traces de sang sur des bâtons de bois pas très loin.

Elle avait simplement jeté un coup d’œil, baissa la tête pour regarder le sang sur le dos et le visage de Han Shuo, et avait «sagement déduit» ce qui s’était passé ici. Carey et autres. Il s’était battu contre Han Shuo, le sang sur les bâtons de bois en était la preuve !

«Je vais informer les autorités de l’école de cette affaire. Vous pouvez tous attendre votre punition. Je suis outrée de voir tant de personnes intimider un Bryan maigre et faible ! Fanny regarda une des personnes du groupe et dit froidement d’une voix stridente.

«Maître Fanny, ce n’est pas ce qui s’est passé. Il nous a battus ! Jack, tu as tout vu, n’est-ce pas Bryan qui nous a frappé ?» S’inquiéta-t-il.

Les jambes du petit gros Jack tremblaient encore sur le côté, il avait été complètement effrayé et était impressionné par les actions de Han Shuo. Jack jeta un regard lointain en entendant les mots de Carey et découvrit que Han Shuo lui faisait un clin d’œil et secoua la tête alors qu’il était allongé sur le sol.

Sa confiance renforcée, Jack pointa d’une main potelée vers le groupe, parlant avec un air d’auto-justice. «Arrête de mentir, car je n’ai plus peur de toi maintenant que Maître Fanny est là. Vous avez frappé Bryan et vous voulez que je mente pour vous ! Moi, L’honnête Jack, ne ferai pas ça ! »

«Arrêtez de parler et attendez d’être puni ! »

Elle regarda le «pathétique» Han Shuo en se retournant et le ramassa par le col de sa chemise. Elle dit tendrement: «Viens, laisse-moi soigner tes blessures. Tu es mon sujet de recherche et je ne peux pas te permettre de te laisser te blesser si souvent !»

L’odeur fraîche de son souffle se répandit sur le nez de Han Shuo alors que Fanny parlait, lui faisant soudain sentir que la partie de sa main qui avait été piétinée n’était après tout pas si douloureuse… Derriere le dos de Fanny, Han Shuo fit signe à Jack de partir, puis sourit honnêtement en regardant le groupe.

Cependant, ces gars-là avaient été sévèrement battus par Han Shuo et avaient tous le blâme sur eux. Le sourire honnête qu’il leur montrait maintenant ne semblait être que le sourire le plus diabolique et terrifiant de la planète !

Dix minutes plus tard, dans le laboratoire de Fanny.

Mis à part Fanny, Lisa est aussi venue au laboratoire de Fanny sous prétexte d’avoir quelques questions. Sur le chemin, son regard sur Han Shuo était assez étrange, le rendant mal à l’aise.

Fanny demanda à Han Shuo de s’allonger sur le lit en arrivant à son laboratoire, et trouva une bouteille de solution médicinale. Juste au moment où elle allait l’appliquer à Han Shuo, elle eut un léger rire et attrapa la bouteille en souriant joyeusement : «Maître Fanny, vous ne portez pas vos lunettes. Laissez-moi le faire pour vous.»

Fanny ne réfléchit pas trop aux paroles de la jeune femme et hocha la tête, «Hmm. D’accord, nettoie ses blessures pendant que je trouve de la gaze. Je ne sais pas où je l’ai mis.

Fanny parlait à elle-même en fouillant dans tout le labo, tandis que la jeune femme tenait la bouteille dans sa main gauche et appliquait la solution sur le dos de Han Shuo. Elle regarda attentivement son corps et dit humblement: «Eh ? Cette blessure semble récente comment se fait-il qu’elle commence déjà à guérir ?»

Très surpris, Han Shuo poussa un cri intérieur de consternation. On aurait dit qu’il avait sous-estimé les particularités de son corps. Les capacités de restauration de son corps avaient été améliorées depuis qu’il avait commencé à entraîner son énergie Yuan. La blessure qu’il avait subie à l’aube avait déjà commencé à se guérir après un court moment, malheureusement elle en fut témoin.

Il ne fit aucun bruit, car il savait qu’il était inutile de dire quoi que ce soit maintenant. Il pouvait aussi bien faire semblant d’être un idiot jusqu’à la fin, comme s’il n’avait pas entendu la jeune femme dire quoi que ce soit. Il continuait à faire des bruits de douleur avec sa bouche, comme si la blessure le faisait grandement souffrir.

Ce fut à ce moment qu’une vague de douleur le traversa. Il hurla aussitôt et tourna rapidement la tête pour jeter un regard noir à la jeune femme. Il fit un petit « eh oh » et rit sombrement, faisant à nouveau face à lui en disant: «Ça fait mal.»

– «Bryan, que se passe-t-il ?» Demanda Fanny après avoir entendu son cri tourmenté. Elle cherchait encore de la gaze de l’autre côté.

«Oh, Maître Fanny. J’ai touché sa blessure par accident. Ce n’est pas grave, je ferai plus attention cette fois !»

«Alors soyez plus prudente ! » Fanny ne prêta aucune attention à ce qui se passait après sa réponse.

Une odeur attirante se dirigea vers ses narines, suivie d’une bouffée d’air chaud à son oreille. – «Maudit Bryan, penses-tu que je ne sais pas que tu fais semblant ? Huh. Tu m’as fait peur en prétendant être mort, et tu m’as donné la mauvaise méthode pour raffiner des médicaments. Si je n’avais pas été assez intelligente en faisant au préalable des expériences sur Borg et Carey, j’aurais souffert à cause de toi.»

«Je vais être franche, je suis arrivé au labo avant d’entendre ta conversation avec Jack à travers une goule. J’ai même vu tout le processus où tu as battu Carey. Tu es vraiment quelque chose maintenant, n’est-ce pas ? tu sais même comment te battre ! Hehe, pas mal, pas mal ! »

Elle continua d’appliquer la solution en parlant, mais visiblement, elle voulut se venger en appuyant fréquemment sur la blessure de Han Shuo. Han Shuo avait été malmené par la jeune femme et il se sentait bouleversé. Il n’avait aucune idée de ce que préparait la jeune fille, alors même si la blessure lui faisait mal, il n’osait pas se plaindre. Il ne put que grincer des dents de douleur en étouffant ses cris.

Avec ses lèvres charnues abaissées à ses oreilles et son parfum sur le visage de Han Shuo, elle s’aperçut qu’il refusait de faire un bruit. Elle dit férocement: «La dernière fois que l’on s’est rencontrés, tu as même osé m’embrasser. Et… et tu m’a touchée. Je ne te laisserai pas partir aussi facilement. Je t’attendrai dans les fausses montagnes derrière le bâtiment de la classe ce soir. Tu es un homme mort si tu ne t’y présentes pas !»

Elle appuya une dernière fois sur sa blessure après avoir prononcé cela, souriant avec fierté quand Han Shuo grimaça avec un gémissement de douleur. Elle se dirigea ensuite vers Fanny et lui tendit la bouteille de solution: «Maître Fanny, j’ai fini de lui appliquer la solution. Je me suis soudainement souvenue que j’avais quelque chose à faire, alors je vais y aller maintenant. Je vous poserai cette question demain !»

«Oh, bien sûr.» Répondit Fanny, puis s’exclama, stupéfaite. «Eh ! Je l’ai enfin trouvé, alors c’est là que je l’ai mis.»

Les belles jambes de Fanny s’élancèrent de nouveau vers Han Shuo. La jeune femme était sur le point de panser ses blessures quand elle regarda de plus près, perplexe: «Eh, comment se fait-il que l’extérieur de la plaie se soit résorbée !»

La tête de Han Shuo faisait face au lit et s’inquiétait des actions de la jeune fille. Il ne savait pas comment lui faire face cette nuit-là. Son cœur bondit à nouveau en entendant les paroles de Fanny, pensant que ce n’était pas Fanny a cet instant !.

Fanny fronça les sourcils mais lissa rapidement son front, soupirant de stupéfaction, «Ah, l’ecchymose sur ta tête s’est estompée rapidement quand Fitch t’a frappé la dernière fois. Est-ce parce que vous avez été frappé par l’agonie de l’âme ? Oh, c’est tout simplement

incroyable !»

Han Shuo: «……»

Le garçon était sans voix face aux pensées de Fanny. Comment son imagination pouvait-elle être assez créative pour trouver une explication raisonnable à quelque chose d’aussi étrange ?

Fanny fut absorbée par une série d’émerveillement et réfléchit un moment, puis commença à panser les blessures de Han Shuo. Ses mouvements étaient extrêmement doux, comme si elle avait peur de le blesser.

Il se disait que les mouvements de Fanny étaient bien meilleurs que ceux de la jeune Lisa, et était sur le point de tourner la tête pour la remercier quand il remarqua quelque chose près de la porte du laboratoire ouverte derrière Fanny. Il aperçut une grande silhouette mince qui le regardait. La silhouette disparut en réalisant que son attention avait été remarquée. Cette personne n’était nul autre que Fitch.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Julien Martin
  • 🥈2. enzo
🎗 Tipeurs récents
  • enzo
  • Julien Martin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 16 – Ils se sont mis à plusieurs pour me frapper! Menu Chapitre 18 – S’il te plaît, laisse-nous nous excuser